La lecture du Sanskrit

Voici un article paru dans le magazine “The Review” – Vol 13, n° 2, 22.10.1997.

Selon une recherche récente réalisée par le docteur Fred Travis, directeur du laboratoire d’EEG et de psychophysiologie (Université Maharishi de Management, Fairfield, Etats-Unis), la lecture du Sanskrit produit des effets physiologiques similaires à ceux de la pratique de la Méditation Transcendantale.

Dr. Travis a demandé à des personnes de lire des passages de la Bhagavad Gita en Sanskrit et dans plusieurs langues modernes étrangères (espagnol, français ou allemand). Dans chaque cas, ces personnes étaient capables de prononcer les sons mais n’en comprenaient pas la signification. Durant deux sessions de lectures et durant une session de 15 minutes de pratique de la technique de Méditation Transcendantale, il a mesuré les caractéristiques des ondes cérébrales (EEG) des sujets, leurs rythmes cardiaques et respiratoires et leur résistance électro-dermique.

Il a découvert que les changements physiologiques induits par la lecture du Sanskrit étaient similaires à ceux produits par la technique de Méditation Transcendantale mais significativement différents de ceux de la lecture dans une langue étrangère. La résistance électrique de la peau a augmenté régulièrement durant la lecture en Sanskrit et la pratique de la MT (signe d’une plus grande stabilité de la physiologie) mais est demeurée identique durant la lecture dans une langue étrangère moderne.

De même, la puissance alpha et la cohérence des EEG sont demeurées similaires durant la lecture en Sanskrit et la pratique de la MT. Ces deux mesures ont donné des résultats plus élevés que durant la lecture dans une langue étrangère moderne.

Travis considère que ces résultats confirment les prévisions de Maharishi concernant les effets de la lecture du Sanskrit. Dans le livre “Vedic Knowledge for everyone” (La Connaissance Védique pour tous), Maharishi prédisait que la lecture de la Littérature Védique – selon son flot et sa progression dans un ordre séquentiel parfait – aurait pour effet d’ajuster et d’équilibrer le fonctionnement de la physiologie cérébrale, et d’entraîner l’esprit – la conscience – à être en parfait accord avec la direction évolutive de la Loi Naturelle.

Travis déclare que “la technique de Méditation Transcendantale dirige l’esprit conscient vers la pure conscience, à la source de la pensée. Le fait que la lecture du Sanskrit produise des caractéristiques physiologiques similaires à la pratique de la technique de Méditation Transcendantale suggère que cette lecture anime la pure conscience à la source de la pensée et intègre cet état avec la lecture et la parole. En résumé, alors que la pratique de la Méditation Transcendantale localise la pure conscience et donne l’expérience de la Conscience Transcendantale, la lecture du Sanskrit intègre le silence intérieur avec l’activité extérieure, aidant ainsi au développement de l’état d’Illumination.

5 commentaires sur “La lecture du Sanskrit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s