Comprendre la nature décuplée de la vie

L’Approche Védique de la Santé est la meilleure approche en raison de la structure intrinsèquement Védique du corps, affirme Maharishi Mahesh Yogi. (en anglais)

«Rien de nouveau sous le soleil.» Le sujet a déjà été abordé mais en voici un rappel. Puruṣa est le silence non manifesté et Parā Prakṛti est le dynamisme dans ce silence non manifesté. Puis, nous avons les huit Prakṛti ou les huit swaras. Et enfin, l’objet d’observation. On retrouve ici la connaissance des états supérieurs de conscience avec la valeur de témoignage (Puruṣa), le raffinement de perception (les huit Prakṛti ou les huit swaras), pour finalement voir l’objet en terme de Soi (Parā Prakṛti).

Le premier principe de base de l’Éducation Védique Maharishi est le principe du déploiement séquentiel.

Le deuxième principe de base qui sous-tend l’Éducation Védique Maharishi est que la vie est fondamentalement décuplée. Elle possède une nature divisée octuple et une double nature non manifestée, non divisée, à sa source.

Le Champ Unifié de la Loi Naturelle est le niveau de la nature double, non divisée. Le Champ Unifié a un niveau silencieux, abstrait, non-manifesté, et il a un dynamisme dans ce silence non-manifesté.

La nature divisée octuple de la vie, qui s’exprime d’abord dans les huit Swaras Védiques, les huit réverbérations fondamentales de la conscience exprimées comme les huit voyelles sanskrites: a, i, u, ṛ, ḷ, e, o et aṃ.

[La Connaissance Totale en une syllabe ‘A’ et la version étendue de cette connaissance dans les huit syllabes.]

Ces sons ne sont pas arbitraires; ils sont la vibration réelle de onde, la vibration sonore, de ces huit modes fondamentaux de la conscience. Il s’agit d’une perception directe de la réalité. Le langage Védique n’est pas un langage créé par l’homme. C’est un langage de la réverbération de la conscience.

Le deuxième niveau d’élaboration, chacune de ces voyelles a une Prakṛti, ou nature, correspondant aux huit blocs de construction fondamentaux de la création, les huit éléments: terre, eau, feu, air, espace, et l’esprit, l’intellect et l’ego, les trois éléments subjectifs de la création.

La création tout entière, y compris la physiologie humaine, est constituée de ces blocs de construction fondamentaux, réverbérations fondamentales de la conscience, et reflète la nature décuplée de la vie. La double nature non-manifestée de la vie est visible dans la conscience de l’individu, et la nature octuple divisée est exprimée dans la physiologie humaine. 

L’élément terre représente les systèmes solides du corps, le système musculo-squelettique; l’élément eau représente les systèmes fluides du corps, les systèmes rénal et cardiovasculaire; l’élément feu représente les systèmes métaboliques exprimés dans le tractus gastro-intestinal; l’élément air représente le système gazeux exprimé dans les systèmes respiratoires; l’Ākāśa, l’espace, s’exprime dans les éléments spatiaux du corps, les articulations et tous les espaces à l’intérieur du corps. L’élément esprit s’exprime dans l’hypothalamus et les systèmes endocrinien et reproducteur; l’intellect s’exprime dans le thalamus et les systèmes immunologiques; et enfin l’ego s’exprime dans le cerveau et le système neuro-physiologique.

La physiologie humaine est réellement l’expression du Veda et de la Littérature Védique, ce qui sous-entend que les potentialités de l’homme sont illimitées, encore faudrait-il lui permettre de les actualiser.

Une réflexion sur “Comprendre la nature décuplée de la vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s