La Loi Naturelle

La Science Védique de Maharishi décrit la source de toutes les lois de la nature comme un état non-manifesté d’Être pure et absolu, qui est autoréférent et autosuffisant*. Autoréférent signifie qu’il est conscient de lui-même – la pure conscience, dénuée de tout objet extérieur à elle-même. Toutes les lois de la nature dans leur état non-manifesté sont trouvées dans la dynamique autoréférente de la conscience – la conscience se connaissant elle-même. Ces dynamiques éternelles sont incarnées dans la structure même des sons du Ṛk Veda et de l’entière Littérature Védique.

La Loi Naturelle est donc, ce niveau fondamental de la vie qui régit l’ensemble de l’univers par l’intermédiaire de toutes les lois de la nature. La Loi Naturelle est le seul élément de l’univers qui renforce le progrès, la croissance et l’évolution de chaque individu et de chaque chose, et qui le fasse de façon juste pour tous. C’est donc, le seul élément compétent pour éliminer tous les problèmes et élever la qualité de la vie dans la société au niveau du Paradis sur Terre.

La science moderne a montré que l’infinie diversité de la création est régie de façon parfaite par le Champ Unifié de toutes les lois de la nature – la Loi Naturelle. Pour illustrer ce qui vient d’être dit, voici le diagramme suivant:

L’infinie diversité de la Création
                      \     /                Niveau manifesté
____________\./_______________________
Champ Unifié                     Niveau non-manifesté
Loi Naturelle

La Loi Naturelle s’exprime dans l’infinie diversité de la création à travers les innombrables lois de la nature. La Loi Naturelle contient donc, toutes les lois de la nature à l’état non-manifesté

Nous comprenons par ce diagramme que la Loi Naturelle trouve son expression dans l’univers toujours en expansion. Toutes les lois de la nature qui gouvernent la physique, la physiologie, la chimie, les mathématiques ou encore l’informatique (bref toutes les disciplines d’études) ne sont que l’expression de la Loi Naturelle fonctionnant à différents niveaux. Par cette simple compréhension de la Loi Naturelle, il devient facile d’avoir une vision plus globale du rôle de l’homme dans la création.

1. Étant l’expression de la Loi Naturelle (comme toute chose), il doit être connecté au Champ Unifié.

2. Étant connecté au Champ Unifié – la Loi Naturelle – il doit être capable de connaître sa source.

3. Par le fait de connaître sa source, il gagne la capacité d’être en harmonie avec la Loi Naturelle, donc avec l’univers.

4. Par le fait d’être en harmonie avec la Loi Naturelle, il gagne la capacité de maîtriser la Loi Naturelle.

5. Par le fait d’avoir la maîtrise de la Loi Naturelle, il gagne la capacité d’accomplir toute chose avec l’assurance d’être toujours dans le flot de l’évolution.

La Loi Naturelle se réfère au fonctionnement intégré, équilibré et global de toutes les lois de la nature. Les lois nationales et les lois internationales sont les créations des êtres humains – elles peuvent être proches ou éloignées de la Loi Naturelle, dépendant du degré auquel la conscience des êtres humains ou des sociétés qui les créent, est en accord avec la Loi Naturelle. La Science et la Technologie Védique de Maharishi offre une procédure pratique et validée scientifiquement, pour appliquer ce niveau le plus fondamental et le plus puissant de la Loi Naturelle pour le bénéfice de l’humanité. Les deux grandes traditions de connaissance – l’objective et la subjective, la moderne et l’ancienne – se soutiennent l’une et l’autre et fournissent la connaissance fondamentale et opportune de la Loi Naturelle. Ainsi, la complète connaissance de la Loi Naturelle fournit par la Science et Technologie Védique de Maharishi est maintenant ouverte à la confirmation scientifique à travers les plus récentes découvertes de la structure et de la fonction de la physiologie humaine. Maharishi va plus loin en disant: «Quiconque a un minimum d’intelligence peut comprendre le fait qu’avec la connaissance de la Loi Naturelle et de son pouvoir illimité d’organisation, (plus) rien n’est impossible

*Autosuffisant signifie qui interagit avec elle-même.

Tous les canaux de la connaissance dans une seule conscience, tel est l’objectif de l’Éducation Védique fondée sur l’Ātmā

All channels of knowledge in one single awareness is the goal of Ātmā-based Vedic Education


1. Dr. Hagelin: Maharishi, I appreciate the value of your Vedic Education for expanding the awareness of the student, but does this Vedic Education also include the study of such disciplines as math, computer science, or economics – practical knowledge to prepare a student to earn a living and to function in today’s technologically driven world?

2. Does the tiger remain alive due to the education of mathematics or physics or chemistry? Man’s liveliness on the basis of what you teach him in the schools and colleges is a wrong notion.

3. The other kind of answer is that if a man can earn his living by knowing mathematics or physics, what will be deficient in his earning if he enlivens in his awareness the basis of all mathematics, the basis of all physics, the basis of all chemistry, the basis of all physiology?

4. Another fundamental level of answer is that Vedic knowledge is the knowledge of Ātmā, knowledge of the Self.

5. Second level is swara of Ātmā. Swara means reverberation. That means Ātmā, itself, reverberating into sound value. And so it is called Śruti. And the Ved reverberating into the meaning of the language. And that meaning is substantiated in seeing, hearing, touching, smelling, the five senses and five senses of action.

6. Vedic education, education of Ved means education of Ātmā. Education of Ātmā is called nitya apaurusheya. Nobody made Ātmā. It is eternal reality. Ātmā, or Self, is not made by someone. Veda is not made by anyone. It is picked up on the level that it exists on its own.

7. When we say Vedic education, we are opening that reality to the awareness of the student. Education is to unfold. Vedic education, is what contains all mathematics, all physics, all chemistry, all physiology, everything, all trigonometry, all geometry, all astronomy.

8. When a man has studied mathematics so he can count numbers in the market, but here, in the unfoldment of the total Ātmā, all mathematics, all fields of action, all fields of knowledge, are lively in one single awareness. Knowledge of that element or that quantity which is sum total of all knowledge. If a man has total knowledge, he’ll be by far more efficient in his emotions, in his thinking, in his speaking, in his action, than the one who has only one knowledge.

9. If a man can earn his living by using his small part of the brain, how much a man who knows how to use the full brain will earn? Very much more.

10. This total Natural Law works for him whose awareness is awake in Ātmā. We are emphasizing the knowledge of Ātmā because if the Ātmā is awake in one’s awareness, then total knowledge is awake in one’s thinking, in one’s speaking, in one’s behavior. Infinite diversity of the galactic universe is governed by that power, which begins to work for any intelligence which is in tune with Ātmā. This is Vedic education.

11. If one has grown, even then he has a chance, through regular morning, evening meditation; or has a chance for his children to get into that.

12. All these poor people in the world, quarter population of the world, they are living life, they’re eating, they’re growing, but they don’t have mathematics or anything. All these fields of knowledge are a mockery.

13. Vedic education will make a man lord of all he surveys. Modern universities give all knowledge in one campus. Vedic education gives all knowledge in every brain.

14. Ātmā. One word contains the total knowledge. And that word is one’s own existence: ‘a’. The whole Veda flows from ‘a’. ‘A’ is the first word of the Veda. And the whole Veda, all those 40 values of the Veda, hundreds of books, they are all the flow of the syllable ‘a’.

15. That is Vedic education. Everything else is a trash. When you have the ability for all the channels of knowledge in your single awareness, that is education for man. Don’t waste your children’s time by engaging them in partial, fragmented field of knowledge.

Tous les canaux de la connaissance dans une seule conscience, tel est l’objectif de l’Éducation Védique fondée sur l’Ātmā

Voici une belle leçon d’éducation qui je suis sûr ne va pas être facile à faire accepter à tout le monde.

1. Dr Hagelin: Maharishi, j’apprécie la valeur de votre Éducation Védique pour développer la conscience de l’étudiant, mais cette Éducation Védique comprend-elle également l’étude de disciplines telles que les mathématiques, l’informatique ou l’économie – des connaissances pratiques pour préparer un étudiant à gagner sa vie et à fonctionner dans le monde technologique d’aujourd’hui?

2. Le tigre reste-t-il en vie grâce à l’enseignement des mathématiques, de la physique ou de la chimie? La vivacité de l’homme sur la base de ce que vous lui enseignez dans les écoles et les collèges est une notion erronée.

3. L’autre type de réponse est que si un homme peut gagner sa vie en connaissant les mathématiques ou la physique, qu’est-ce qui manquera à son gain s’il anime dans sa conscience le fondement de toutes les mathématiques, le fondement de toute la physique, le fondement de toute la chimie, le fondement de toute la physiologie?

4. Un autre niveau fondamental de réponse est que la Connaissance Védique est la connaissance de l’Ātmā, la connaissance du Soi.

5. Le deuxième niveau est la swara de l’Ātmā. Swara signifie réverbération. Cela signifie que l’Ātmā, elle-même, se réverbère en valeur sonore. C’est pourquoi on l’appelle Śruti. Et le Ved se réverbère dans la signification du langage. Et cette signification est justifiée par la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, les cinq sens [de perception] et les cinq [organes] sens d’action.

6. L’Éducation Védique, l’éducation du Ved signifie l’éducation de l’Ātmā. L’éducation de l’Ātmā est appelée nitya apaurusheya. Personne n’a fait l’Ātmā. C’est une réalité éternelle. L’Ātmā, ou le Soi, n’est pas fait par quelqu’un. Le Veda n’est pas fait par quelqu’un. Il est pris au niveau où il existe par lui-même.

7. Lorsque nous parlons d’Éducation Védique, nous ouvrons cette réalité à la conscience de l’étudiant. L’éducation doit se déployer. L’Éducation Védique, c’est ce qui contient toutes les mathématiques, toute la physique, toute la chimie, toute la physiologie, tout, toute la trigonométrie, toute la géométrie, toute l’astronomie.

8. Quand un homme a étudié les mathématiques, il peut ainsi compter les chiffres sur le marché, mais ici, dans le développement de toute l’Ātmā, toutes les mathématiques, tous les domaines d’action, tous les domaines de connaissance, sont éveillés dans une seule et même conscience. La connaissance de cet élément ou de cette quantité qui est la somme totale de toute connaissance. Si un homme a la connaissance totale, il sera de loin plus efficace dans ses émotions, dans sa pensée, dans sa parole, dans son action, que celui qui n’a qu’une seule connaissance.

9. Si un homme peut gagner sa vie en utilisant sa petite partie du cerveau, combien gagnera un homme qui sait comment utiliser tout son cerveau? Beaucoup plus.

10. Cette Loi Naturelle totale fonctionne pour celui dont la conscience est éveillée dans l’Ātmā. Nous mettons l’accent sur la connaissance de l’Ātmā car si l’Ātmā est éveillé dans la conscience de chacun, alors la Connaissance Totale est éveillée dans la pensée, la parole, le comportement. L’infinie diversité de l’univers galactique est régie par ce pouvoir, qui commence à travailler pour toute intelligence qui est en accord avec l’Ātmā. C’est l’Éducation Védique.

11. Si quelqu’un a grandi, il a déjà une chance, grâce à la méditation régulière du matin et du soir, ou bien ses enfants ont une chance d’y accéder.

12. Tous ces pauvres gens dans le monde, un quart de la population mondiale, ils vivent la vie, ils mangent, ils grandissent, mais ils n’ont pas de mathématiques ou quoi que ce soit. Tous ces domaines de connaissance sont une parodie.

13. L’Éducation Védique fera de l’homme le maître de tout ce qu’il étudie. Les universités modernes donnent toute la connaissance dans un campus. L’Éducation Védique donne toute la connaissance dans chaque cerveau.

14. L’Ātmā. Un mot contient la Connaissance Totale. Et ce mot est la propre existence de chacun: «a». Tout le Veda découle de ce «a». «A» est le premier mot du Veda. Et tout le Veda, toutes ces 40 valeurs du Veda, des centaines de livres, tout cela est le flot de la syllabe «a».

15. C’est l’Éducation Védique. Tout le reste est du déchet. Quand vous avez la capacité de tous les canaux de connaissance dans votre seule conscience, c’est l’éducation pour l’homme. Ne faites pas perdre leur temps à vos enfants en les engageant dans un domaine de connaissance partiel et fragmenté.

D’où la parole revient, la Loi Naturelle administre la création

From where the speech returns, Natural Law administers creation

1. Dr. Hagelin: This question is from a science writer. Maharishi has recently declared that, through his training, “leaders will learn how to engage total Natural Law to work for them to fulfill their desire.” What are the mechanics whereby one human being can marshall all the cosmic forces in the universe to satisfy his personal wants and needs? Doesn’t the vast universal intelligence have more important things to attend to?

2. That enormous, huge intelligence of Natural Law is already in action at every point in creation. It’s a matter of human awareness reaching that transcendental area and engaging that in one’s thinking and action and behavior.

3. Transcendental Consciousness is just fully awake consciousness. So that Unified Field of Natural Law is lively in one’s own mind. And from there the mind projects a thought. Then the projection of a thought engages total Natural Law, and when the thought is projected by total Natural Law, then total Natural Law is invincibly Almighty – it fulfills the desire.

4. If you want to get something, you go where it is. The total Natural Law is there beyond the limitations of space-time boundaries, in the Transcendental Consciousness. There is a level of life where everything is completely open to its own totality. That is Natural Law.

5. In Transcendental Meditation we go beyond the boundaries of space and time. You are in the timeless value of knowledge, which has infinite creativity in it, infinite creativity. The whole manifest physical universe is the expression of that nonphysical, transcendental, eternal, unified wholeness of Natural Law.

6. Total knowledge is in the example of a whirlpool; from the outermost surface, physical, and then inner, less physical, less physical, less physical, and then pure consciousness, Transcendental Consciousness. 

7. His Majesty Raja Raam has shown the whole physiology is nothing other than consciousness.

8. Veda is not a human language. It’s the language of infinity. Mathematical equations indicate transcendental, but the reality is not within the range of science. It is in the range of technology that the mind can be completely identified with it. Shruti, Smriti, Purana these are the three values which bring about the reality of life. This is how unity is diversity.

9. Raja Raam was weighed in gold because he discovered the language of the Unified Field. Vedic mantras are not human concept; they are not human speech. They are the speech of the Natural Law. This Unified Field is a world on its own. And that world is the world of memory, the world of sound, shruti, the world of the unmanifest field having the whole memory of the manifest.

10. Intelligence, knowing itself, is creative intelligence. Being itself is intelligence; knowing itself, it is creative intelligence. Fine, very fine level of difference: It is there where unity is diversity. 

11. Yato vācho nivirtante – “From where the speech returns.” The speech is not able to enter it, because entering it, it’s no more speech. It is the speaker himself.

12. Raja Raam is an administrator who promotes life on the level of Unity Consciousness. We are floating now a universal system of administration capable of prevention-oriented, problem-free administration.

यतो वाचो निवर्तन्ते
Yato vācho nivirtante – Taittirīya Upaniṣad 2.9.1
D’où la parole revient.

D’où la parole revient, la Loi Naturelle administre la création 

1. Dr Hagelin: Cette question est posée par un rédacteur scientifique. Maharishi a récemment déclaré que, grâce à sa formation, «les dirigeants apprendront comment engager la Loi Naturelle totale pour travailler à la plénitude de leur désir». Quels sont les mécanismes par lesquels un être humain peut mobiliser toutes les forces cosmiques de l’univers pour satisfaire ses désirs et ses besoins personnels? La vaste intelligence universelle n’a-t-elle pas des choses plus importantes à faire?

2. Cette énorme, énorme intelligence de la Loi Naturelle est déjà en action à chaque point de la création. Il s’agit de faire en sorte que la conscience humaine atteigne cette zone transcendantale et l’engage dans sa pensée, son action et son comportement.

3. La Conscience Transcendantale est juste une conscience pleinement éveillée. Ce Champ Unifié de la Loi Naturelle est donc animé dans son propre esprit. Et de là, l’esprit projette une pensée. Alors la projection d’une pensée engage la Loi Naturelle totale, et quand la pensée est projetée par la Loi Naturelle totale, alors la Loi Naturelle totale est invinciblement toute-puissante – elle satisfait le désir.

4. Si vous voulez obtenir quelque chose, vous allez là où il se trouve. La Loi Naturelle totale est là, au-delà des limites de l’espace-temps, dans la Conscience Transcendantale. Il y a un niveau de vie où chaque chose est complètement ouverte à sa propre totalité. C’est la Loi Naturelle.

5. Dans la Méditation Transcendantale, nous dépassons les limites de l’espace et du temps. Vous êtes dans la valeur intemporelle de la connaissance, qui contient une créativité infinie, une créativité infinie. Tout l’univers physique manifesté est l’expression de cette totalité non physique, transcendantale, éternelle et unifiée de la Loi Naturelle.

6. La connaissance totale est dans l’exemple d’un tourbillon; de la surface la plus extérieure, physique, à l’intérieure, moins physique, moins physique, moins physique, jusqu’à la conscience pure, la Conscience Transcendantale. 

7. Sa Majesté Raja Raam a montré que toute la physiologie n’est rien d’autre que la conscience.

8. Le Veda n’est pas un langage humain. C’est le langage de l’infini. Les équations mathématiques indiquent le transcendant, mais la réalité n’est pas à la portée de la science. C’est dans l’étendue de la technologie que l’esprit peut être complètement identifié avec elle. Śruti, Smṛti, Purāṇa: ce sont les trois valeurs qui donnent naissance à la réalité de la vie. C’est ainsi que l’unité est la diversité.

9. Raja Raam a été pesé en or parce qu’il a découvert la langage du Champ Unifié. Les mantras védiques ne sont pas des concepts humains, ils ne sont pas des paroles humaines. Ils sont la parole de la Loi Naturelle. Ce Champ Unifié est un monde à part entière. Et ce monde est le monde de la mémoire, le monde du son, śruti, le monde du domaine non-manifesté ayant toute la mémoire du manifeste.

10. L’intelligence, qui se connaît elle-même, est une intelligence créatrice. Être soi-même est l’intelligence; se connaître soi-même, c’est l’intelligence créatrice. Le fin, très fin niveau de la différence: C’est là que l’unité est la diversité. 

11. Yato vācho nivirtante – «D’où la parole revient». La parole ne peut pas y entrer, parce qu’en y entrant, ce n’est plus la parole. C’est l’orateur lui-même.

12. Raja Raam est un administrateur qui promeut la vie au niveau de la Conscience d’Unité. Nous avons maintenant un système d’administration universel capable d’une administration orientée vers la prévention et libre de problème.

L’intérêt de lire la Littérature Védique en Sanskrit

The value of reading Vedic Literature in Sanskrit

1. Dr. Hagelin: There’s one more question on the subject of Maharishi’s Vedic educational approach from a student at Maharishi University of Management, David Pohlman. He asks: Maharishi, what is the special value of reading Vedic literature in Sanskrit for students in your Consciousness-Based system of education? English translations, however imperfect, being comprehensible, engage the intellect and heart and seem to offer educational and inspirational value. So I guess the question is: What is the value of reading Vedic literature in Sanskrit?

2. Every Sanskrit word is lively on all levels: surface level, deeper level, deepest level, and transcendental level. Every Vedic expression is the expression of Totality. And this Totality is available in one word “A”. 

3. So Vedic is the language where “A” is inevitably pronounced while pronouncing any word. You take any alphabet, you take any consonant, anything, “A” is there. And “A” is the total field of knowledge. So whatever you say, Totality flows. This is Vedic word.

4. Speciality of Vedic word, Vedic sound is, it is a flow of Totality, it is a flow of infinity. Veda cannot be translated. It can be experienced – our own consciousness can completely identify with the transcendental field. And it is that level which is permeating on all levels of expression – subtle and gross and very gross and the huge, enormous galactic universe.

5. Vedic sounds is the expression of holistic value of knowledge. Vedic sound means it has a flow of Totality. … “A” is there whenever we say any vowel or consonant.

6. Every Vedic sound has some of “A” in it. … So the sound of the Veda, whatever differentiated values on the surface, but it always reverberates in some value of Totality, Total Knowledge, some Ātmā. Whatever we say, it is a flow of Ātmā. … So the recitation of the Vedic words means we are stirring up in our own awareness some feature, some quality of Totality. This is Vedic language. This is Vedic culture…

7. Vedic Text cannot be translated because in translations, you can translate only isolated values. Translation is in space-time boundaries, the surface of it. The next level – another surface level. Next level – another surface level. In the translation you cannot do it. That is why Veda is not known through reading the books. This is a difference. Veda is known by being Totality. And this is fully awake Ātmā, fully awake consciousness. Regular practice of Transcendental Meditation makes that level more and more acquainted to our awareness. And then some day Totality of it becomes lively in our awareness. Then our awareness, our consciousness is the consciousness of Totality. Then ‘Aham Brahm’ – I am Totality. I am Totality is not an intellectual concept – it is a reality. 

8. There is a great meaning in the words, but because it is that most delicate level of physiology which requires so much purity. Purity of eating, purity of breathing, purity of everything. Purity also comes in construction of the house, and in the auspicious times to go out, or inauspicious time to meet the friends and quarrel with them and all that. … All these are fulfilled in that life which is only for that. That is the Vedic way of life. …

9. The translation does not do justice to that eternal voice of Totality which is the reality of the Transcendental Consciousness.

10. Ṛcho Ak-ṣare parame vyoman … The Veda is the reality of the unmanifest field. And in the unmanifest field, all the memories are there. And when the memories wake up, they are heard; their activity is heard. So it becomes Śruti.

11. It’s a very beautiful field of blessing to mankind. … We want to culture these Vedic people, and then they will be able to enliven real Vedic chanting. 

12. What happens with the Vedic chanting? Harmony comes to be established in the field of disharmony. … If there is a drought, then the Vedic pandits recite and rains will come. …Experience of the Ātmā, which is predominant in the Vedic way of life will sustain harmony in the whole world consciousness. 

13. The transcendental reality is that which is present everywhere: omniscient, and omnipotent, everything is influenced by that, just like the sap in a tree. …

14. We can train the people to that supreme awakening where totality is a living reality. Purity, purity, purity, purity.

L’intérêt de lire la Littérature Védique en Sanskrit

1. Dr Hagelin: Il y a encore une question sur le sujet de l’approche Éducative Védique de Maharishi, posée par un étudiant de l’Université Maharishi de Management, David Pohlman. Il demande: Maharishi, quelle est la valeur particulière de la lecture de la Littérature Védique en Sanskrit pour les étudiants de votre système d’éducation fondée sur la conscience? Les traductions anglaises, aussi imparfaites soient-elles, sont compréhensibles, font appel à l’intellect et au cœur et semblent offrir une valeur éducative et une source d’inspiration. Je suppose donc que la question est la suivante: quelle est la valeur de la lecture de la Littérature Védique en Sanskrit?

2. Chaque mot Sanskrit est animé à tous les niveaux: au niveau de surface, au niveau profond, au niveau le plus profond et au niveau transcendantal. Chaque expression védique est l’expression de la Totalité. Et cette Totalité est disponible en un seul mot “A”.

3. Ainsi, Védique est la langage dans laquelle “A” est inévitablement prononcé en prononçant n’importe quel mot. Vous prenez n’importe quel alphabet, n’importe quelle consonne, n’importe quoi, “A” est là. Et “A” est le domaine total de la connaissance. Donc, quoi que vous disiez, la Totalité coule. C’est un mot Védique.

4. La spécialité du mot Védique, du son Védique est, c’est un flot de la Totalité, c’est un flot de l’infini. Le Veda ne peut pas être traduit. Il peut être expérimenté – notre propre conscience peut s’identifier complètement au domaine transcendantal. Et c’est ce niveau qui imprègne tous les niveaux d’expression – subtil et grossier et très grossier et l’immense, l’énorme univers galactique.

5. Les sons Védiques sont l’expression de la valeur holistique de la connaissance. Le son Védique signifie qu’il a un flot de Totalité. … “A” est présent chaque fois que nous prononçons une voyelle ou une consonne.

6. Chaque son Védique contient un peu de “A”. … Ainsi le son du Veda, quelles que soient les valeurs différenciées à la surface, mais il se réverbère toujours dans une certaine valeur de la Totalité, de la Connaissance totale, de l’Ātmā. Quoi que nous disions, c’est un flot de l’Ātmā. … Ainsi, la récitation des mots Védiques signifie que nous éveillons en notre propre conscience une certaine caractéristique, une certaine qualité de la Totalité. C’est le langage Védique. C’est la culture Védique…

7. Le Texte Védique ne peut pas être traduit car dans les traductions, on ne peut traduire que des valeurs isolées. La traduction se situe dans les limites de l’espace-temps, la surface de celui-ci. Le niveau suivant – un autre niveau de surface. Le niveau suivant – un autre niveau de surface. Dans la traduction, vous ne pouvez pas le faire. C’est pourquoi le Veda n’est pas connu à travers la lecture des livres. C’est une différence. Le Veda est connu en étant la Totalité. Et c’est l’Ātmā pleinement éveillée, une conscience pleinement éveillée. La pratique régulière de la Méditation Transcendantale rend ce niveau de plus en plus familier à notre conscience. Et puis un jour, la Totalité devient animée dans notre conscience. Alors notre conscience, notre conscience est la conscience de la Totalité. Alors ‘Aham Brahm’ – Je suis la Totalité. Je suis la Totalité n’est pas un concept intellectuel – c’est une réalité.

8. Il y a une grande signification dans ces mots, mais parce que c’est ce niveau le plus délicat de la physiologie qui exige tant de pureté. Pureté de l’alimentation, pureté de la respiration, pureté de tout. La pureté vient aussi dans la construction de la maison, et dans les moments favorables pour sortir, ou les moments défavorables pour rencontrer les amis et se disputer avec eux et tout ça. … Tout cela est réalisé dans cette vie qui n’est que pour cela. C’est le mode de vie Védique. …

9. La traduction ne rend pas justice à cette voix éternelle de la Totalité qui est la réalité de la Conscience Transcendantale.

10. Ṛcho Ak-ṣare parame vyoman … Le Veda est la réalité du domaine non-manifesté. Et dans le domaine non-manifesté, tous les mémoires sont là. Et lorsque les mémoires se réveillent, elles sont entendus; leur activité est entendue. Cela devient donc Śruti.

11. C’est un très beau domaine de bénédiction pour l’humanité. … Nous voulons cultiver ces peuples Védiques, et alors ils pourront éveiller de véritables chants Védiques. 

12. Que se passe-t-il avec les chants védiques? L’harmonie s’établit dans le domaine de la dysharmonie. … S’il y a une sécheresse, alors les Pandits Védiques récitent et les pluies arrivent. … L’expérience de l’Ātmā, qui est prédominant dans le mode de vie Védique, soutiendra l’harmonie dans la conscience du monde entier.

13. La réalité transcendantale est celle qui est présente partout: omnisciente, et omnipotente, tout est influencé par cela, tout comme la sève d’un arbre. …

14. Nous pouvons former les gens à cet éveil suprême où la totalité est une réalité vivante. Pureté, pureté, pureté, pureté.

L’Expérience des Sept États de Conscience par la Relaxation

Maharishi s’adresse au Premier Congrès Mondial des Rajas du Pays Mondiale de la Paix

par la rédaction de Global Good News (28.11.2007)

Cette semaine, Maharishi s’est plongé dans les détails de l’Administration Silencieuse du Pays Mondiale de la Paix, car l’administration silencieuse est une administration parfaite fondée sur le fonctionnement de la nature et sur la nature de l’Ātmā, le Soi.

Dans son discours au Premier Congrès Mondial des Rajas du Pays Mondial de la Paix, Maharishi Mahesh Yogi a commencé en décrivant les innombrables valeurs du langage, qui lorsque complètement unifiées, ne montrent pas de variations. Il a aussi expliqué les sept états de conscience – la veille, le sommeil, le rêve, la Conscience Transcendantale, puis la Conscience Cosmique, la Conscience de Dieu et la Conscience d’Unité ou la Conscience de Brahman – en termes de langage.

Maharishi: «Quand nous avons une connexion, il n’y a aucun deux qui vient de un à deux. C’est déjà – un est là, deux est là, les nombres infinis de diversités sont là. C’est vivre l’Unité. C’est vivre Brahm. C’est vivre libre d’erreurs. Et lorsqu’on est libre d’erreurs, la joie est là, la béatitude est là – la vie est béatitude. …

«Chaque niveau de conscience a sa propre qualité, a sa propre signification, a son propre langage, pour ainsi dire. … 

«Le langage de l’état de Conscience de Brahman est le langage de la Totalité. C’est le Veda. C’est le flot de l’Ātmā. C’est Smṛti [la mémoire]. C’est Śruti [ce qui est entendu au niveau de la cognition dans la Conscience Transcendantale]. Ces différents langages de la veille, du rêve, du sommeil, tout cela, recouvrent toute la diversité et chaque [élément] de la diversité est un aspect de l’Unité.

«Donc, lorsque nous voulons donner la connaissance de la réalité totale, c’est ce que nous apportons aux étudiants, le fondement des sept états de conscience. Ensuite, nous leur faisons expérimenter les sept états de conscience. Trois d’entre eux sont déjà expérimentés – par moment la veille, le rêve ou le sommeil. Ceux-là, ils n’ont pas besoin de les pratiquer. Le quatrième [la Conscience Transcendantale], ils doivent le laisser venir sans effort, tout comme la veille suit le rêve sans effort. C’est une chose différente, mais il ne faut pas faire d’effort pour cela. Il suffit de se détendre, et ça vient. Et puis, on se détend, et vient le sommeil profond. Ainsi, en se relaxant, on arrive à ces quatre états de conscience.

«En se relaxant davantage, on arrive au cinquième [la Conscience Cosmique]; en se relaxant encore plus, on arrive au sixième [la Conscience de Dieu]; et se relaxant toujours plus, absolument aucun effort – la Conscience de Brahman [le septième état de conscience – l’Unité].

«Dans la Conscience de Brahman, nous trouvons tous les Devatā. Ils sont pleins de la mémoire [des lois de la nature], et partout où il y a mémoire, il y a mouvement. Partout où il y a mouvement, il y a son. Ainsi, à partir de la mémoire, à partir de Smṛti, vient Śruti – vient le [flot séquentiel du] Veda.

«C’est la façon de passer sans effort de l’un à l’autre, des sept états de conscience. Et une fois que nous sommes arrivés au septième état de conscience, le monde du septième état de conscience est le monde total. Le septième état de conscience – à partir de là apparaît la diversité, sur la base du retour à Smṛti [la mémoire du Soi, de la totalité], et à Śruti. Śruti signifie ce qui est entendu, qui est le Veda, et ce qui est entendu, est un fluide solide. Ce que nous comprenons comme étant un langage.

«Et alors, nous comprenons la veille, le rêve et le sommeil en termes de langage, de langage, de langage. Et si nous pouvons rassembler notre conscience dans un état d’Unité, c’est-à-dire l’état de Brahman, alors de la manière la plus détendue, la plus naturelle, nous nous trouvons dans un domaine de toutes les possibilités. C’est pourquoi nous pratiquons. Ce que nous pratiquons? La relaxation, la relaxation, la relaxation.*

«D’où viennent les différents langages? Car ils viennent et ils vont parce que nous pratiquons la relaxation. Il n’y a rien d’intellectuel pour comprendre le langage et comprendre ce qu’il signifie. Il y a le son. Qu’est-ce que le son? Rien. C’est se relaxer. Et se relaxer signifie l’état d’Unité. Et l’unité de quoi? D’une diversité innombrable et impossible à compter. Ainsi, la diversité innombrable et impossible à compter devient comme des gouttes d’eau et toutes les gouttes deviennent l’océan. 

«Donc, notre effort pour avoir le plus naturel, le plus détendu, le plus englobant, le plus unifiant, le plus actif – la Conscience de Brahman – c’est notre monde, et nous parlons en termes de langage. Du début à la fin, d’innombrables valeurs du langage. Et si nous disons qui parle ce langage? La Totalité. Une ligne, une unique ligne et qu’est-ce qui fait une ligne? Un point. Donc un point c’est Brahm total. Que nous l’appelions une substance, l’appelions un langage, l’appelions un état de vie, peu importe, mais c’est la Totalité, et c’est ainsi que le Yoga est devenu un sujet d’étude.

«Quand le Yoga est devenu un sujet d’étude, alors quels sont les ingrédients qui doivent être mis ensemble? Ils deviennent le sujet d’étude. Ainsi, la diversité devient le sujet d’étude. Ainsi, toute la structure de la conscience se présente totalement elle-même dans l’état de Conscience de Brahman, qui est un domaine de toutes les possibilités. Nous voulons avoir notre conscience dans ce domaine de toutes les possibilités, toutes les possibilités, parce que nous voulons faire tout comme ça, comme ça.

«Et alors dans cet état, nous ferons tout sans rien faire. Nous sommes dans cet état où notre conscience est totalement compétente au niveau de toutes les possibilités. C’est ainsi que nous jonglons avec cette perception sensorielle: au niveau mental, au niveau intellectuel, au niveau de l’ego, au niveau cosmique. Et maintenant nous avons la Totalité ouverte à nous en termes de l’Ātmā, en termes de Brahm, en termes de Veda. Ce sont des mots qui sont très proche de toutes les possibilités.»

[*La Méditation Transcendantale est la pratique de la relaxation, de la relaxation, de la relaxation.]

Nyaya, la lampe à la porte, qui brille à l’intérieur et à l’extérieur

Nyaya, the lamp at the door, shining inside and outside

1. Dr. Hagelin: Last week, Maharishi declared that, in truth, there is no difference between the unmanifest Unified Field and its manifest expressions in the universe: “Between the unmanifest and the manifest, there is nothing; it is the same thing.” Maharishi also said this unified reality of life is explained in the Nyaya Sutras of the Vedic literature: “Nyaya is the lamp at the door; the outside and the inside meet at the door.” My question for Maharishi is this: If there is no difference between the outside and the inside, ultimately, then what is the door that stands between them?

2. Nyaya, the lamp at the door, is the science of investigation about what makes light outside, what makes light inside: What makes silence behave like dynamism, what is the source of dynamism.

3. Investigation into that is called science: vigyan. The vi of vigyan comes from vishesha and vivrita.

4. The reality of the lamp at the door is that there is one light that is seen outside and inside. This is vivrita. It takes the vision round and round. This process does justice to the reality of light, revealing that it’s not two lights. The two appear, in the same way as a snake appears in the string.

5. The same is seen in the field of Vedanta with reference to the word and the gap. The structure of Veda itself is appearance and disappearance.

6. Veda is the supreme authenticity. 

7. Science and technology both are the two aspects of self-referral consciousness.

8. For education to be preparation for successful life, affluent, fulfilled life, it has to be Vedic education. Children in this education will rule the world. Their territory will be Brahm – aham brahmasmi. The education of Vedic University will do justice to the total field of knowledge.

9. The total field of knowledge will create a civilization worthy of man. Human existence is purely divine.

10. German people want to create an education which will generate leadership. Our German Rajas are active on that.

11. Peace Government will purify the whole world consciousness.

Nyaya, la lampe à la porte, qui brille à l’intérieur et à l’extérieur

1. Dr Hagelin: La semaine dernière, Maharishi a déclaré qu’en vérité, il n’y a pas de différence entre le Champ Unifié non manifesté et ses expressions manifestées dans l’univers: «Entre le non-manifesté et le manifesté, il n’y a rien; c’est la même chose.» Maharishi a également déclaré que cette réalité unifiée de la vie est expliquée dans les Nyaya Sutras de la Littérature Védique: «Nyaya est la lampe à la porte; l’extérieur et l’intérieur se rencontrent à la porte.» Ma question pour Maharishi est la suivante: S’il n’y a pas de différence entre l’extérieur et l’intérieur, en fin de compte, quelle est la porte qui les sépare?

2. Nyaya, la lampe à la porte, est la science de l’investigation sur ce qui fait la lumière à l’extérieur, ce qui fait la lumière à l’intérieur: Ce qui fait que le silence se comporte comme un dynamisme, ce qui est la source du dynamisme.

3. L’investigation de cela s’appelle la science: vigyan. Le vi de vigyan vient de vishesha et vivrita.

4. La réalité de la lampe à la porte est qu’il y a une lumière qui est vue à l’extérieur et à l’intérieur. C’est la vivrita. Elle fait tourner la vision en rond. Ce processus rend justice à la réalité de la lumière, en révélant qu’il ne s’agit pas de deux lumières. Les deux apparaissent, de la même manière qu’un serpent apparaît dans la corde.

5. On observe la même chose dans le domaine du Vedanta en ce qui concerne le mot et le vide. La structure du Veda lui-même est l’apparition et la disparition.

6. Le Veda est l’authenticité suprême. 

7. La science et la technologie sont les deux aspects de la conscience autoréférente.

8. Pour que l’éducation soit une préparation à une vie réussie, à une vie d’abondance et de plénitude, elle doit être une Éducation Védique. Les enfants qui suivent cette éducation domineront le monde. Leur territoire sera Brahm – aham brahmasmi. L’enseignement de l’Université Védique rendra justice à l’ensemble du domaine de la connaissance.

9. L’ensemble du domaine de la connaissance permettra de créer une civilisation digne de l’homme. L’existence humaine est purement divine.

10. Le peuple allemand veut créer une éducation qui générera le leadership. Nos Rajas allemands sont actifs dans ce domaine.

11. Le gouvernement de paix va purifier la conscience du monde entier.

L’influence des récitations védiques par les Pandits Védiques Maharishi

Lorsque nous comprenons que tout se passe dans la conscience, que tout phénomène prend place dans la conscience, alors nous comprenons comment les sons védiques peuvent corriger toute forme de déséquilibre, et rétablir ainsi l’ordre et l’harmonie sur les différents niveaux de la création, expérimentées à différents niveaux de conscience.

Extrait de la Conférence de Presse de Maharishi, du 15 janvier 2003

Question (d’un rédacteur scientifique de Suède): Cette question date du 12 janvier, lorsque Maharishi a inauguré l’Année du Gouvernement Idéal et a appelé à l’établissement de grands groupes en Inde, de Pandits Védiques, récitant le Veda, pour créer l’harmonie dans le monde. J’aimerais en savoir plus sur la façon dont le chant peut créer la paix. D’après ce que j’ai compris d’une précédente conférence de presse, la méditation crée une influence silencieuse et pacifique dans un domaine qui relie l’ensemble de l’humanité. Quel est le mécanisme qui permettra de transmettre l’influence du son à partir de la parole d’une voix humain au monde entier?

Maharishi: La vie s’exprime à travers les mots. Les chants védiques sont les mots de la conscience. La conscience réverbère. Ainsi, le Soi de chacun est la conscience de chacun. Donc les sons védiques – les mantras védiques comme nous les appelons, pour les distinguer des autres sons, les sons ordinaires – sont en fait les mantras du domaine transcendantal. Ce sont les réverbérations de la conscience autoréférente. Et tout l’univers physique est l’expression de ces sons, ces vibrations. Ce n’est pas une question de croyance; c’est ainsi.

Lorsque vous étudiez les sons des mantras et que vous étudiez les vides entre les sons, vous comprenez alors que la réverbération de ces sons – sont, nous pouvons dire, la parole du Soi. C’est l’Ātmā qui se réverbère. Il s’appelle ‘Svara’. C’est ce qu’on appelle les réverbérations de l’Ātmā, les réverbérations du Soi.

Ainsi, les réverbérations védiques du Soi – elles sont toujours à la base de l’impulsion évolutive de l’activité. Évolutive. C’est pourquoi elles sont toujours apaisantes. Parce qu’elles sont les générateurs de l’évolution, les générateurs de l’évolution.

Dans le cas de chacun, la source de la pensée en soi, la germination d’une pensée – l’esprit, la conscience, elle fait germer une pensée. Cette pensée est l’Intelligence Créatrice du domaine transcendantal – l’Intelligence Créatrice du Champ Unifié de la Loi Naturelle, pour parler en termes de sciences physiques. Il y a le niveau transcendantal, mais ce niveau est autoréférent. En étant autoréférent, il se réverbère en lui-même. Et ‘se réverbérant en lui-même’ signifie: le silence se réverbère. Ce silence réverbérant est le son de la Connaissance Pure. Car à partir de là, la connaissance s’exprime à différents niveaux d’évolution. Le son védique a cette propriété, cette qualité caractéristique d’une impulsion fondamentale où le silence se réverbère, le silence se réverbère.

Ceux qui pratique la Méditation Transcendantale, finissent par faire l’expérience de ce niveau où le silence est expérimenté en termes de vibrations. Le silence. Et très intimement, cette belle expérience est l’expérience des sons védiques.

Les sons védiques sont donc les sons de la nature, d’où l’unité du silence se réverbère dans la diversité. Les sons védiques: ils sont très, très beaux. Très beaux. ‘Beaux’ signifie: La Loi Naturelle Totale se réverbère dans ces sons.

C’est pourquoi tout notre programme consiste à créer et à maintenir la vie de ces Pandits Védiques de manière agréable; afin que ce qu’ils récitent – les récitations védiques – ait cette authenticité du silence se réverbérant. L’Ātmā se réverbérant en elle-même. C’est la base de l’évolution en action. La base de l’évolution est le silence – le silence en action, le silence en action, le silence en action.

C’est là, pourrait-on dire, le point principal de notre thème de correction de la conscience mondiale en proie au stress: à travers les récitations védiques. Les récitations védiques signifient corriger la valeur sans dessus-dessous, perturbée du domaine fondamental des réverbérations.

C’est un très grand don de Dieu pour nous: le Veda. Les hymnes védiques ne sont pas des sons conçus et créés par l’homme. Ils sont divinement observés, divinement hérités au niveau du Soi – qui est la nature de l’Ātmā se réverbérant, la nature de l’intelligence autoréférente se réverbérant. Et que nous voulons utiliser comme un outil pour mettre de l’ordre dans l’état désordonné de la conscience mondiale.

Et puis, il y a les accomplissements védiques, les accomplissements védiques. Il y a: Ṛk Veda, Sāma Veda, Yajur Veda, Atharva Veda, Krishna Yajur Veda, Shukla Yajur Veda. Les différentes variétés de ces sons et leurs différentes combinaisons créent des effets différents. Tout est enregistré, tout est enregistré. Cela a été déformé par manque de manipulation appropriée et soigneuse.

Nous voulons donc nous en occuper maintenant, et dès que nous serons en mesure de maintenir un bon nombre de Pandits Védiques pour leur propre subsistance, pour leur propre entretien, nous aurons la paix dans le monde.

L’ADN, le Code Génétique et l’Immortalité

Maharishi Nagar, octobre 1988

Ce texte, vous aidera, tout comme moi, à comprendre peut-être un peu mieux le rôle de l’ADN dans le processus de l’évolution. 

Selon les scientifiques traditionnels la molécule d’ADN contient le code génétique qui est fixe et ne peut être modifié. L’ADN est composée de quatre bases qui constituent le code de la vie.

Maharishi: Nous venons d’établir que c’est le vide (gap en anglais) entre les deux particules dans le corps entier, la réalité des Śrotas, qui rend la vie immortelle. C’est parce que l’immortalité est une réalité qui n’est pas de la matière, mais qui est une réalité en soi, et c’est l’intelligence.

Ce qui importe, c’est qu’elle la localise extrêmement bien. Elle la rend si localisée qu’elle perd sa flexibilité. Parce qu’elle est une réalité éternelle, où justifie-t-elle son existence, quand on constate qu’une particule a avalé son éternité, son continuum et son immortalité? Elle entre dans la structure de la particule, et elle entre dans la relation d’une particule avec l’autre. Et elle jouit alors de sa liberté et de son éternel éveil au point central des particules. Nous disons donc que ce ne sont pas ces quatre particules qui sont la source de l’intelligence, mais leur relation les unes avec les autres.

La beauté est que l’ARN, émergeant de l’ADN, le processus fait que les deux particules qui sont ensemble, créent une relation entre elles. Elles étendent la relation, ce qui signifie que la zone relationnelle devient éveillée. De cet éveil naît une impulsion. Maintenant, ce qui se produit dans ce cas est très beau. Nous avons vu que cette particule-ci et cette particule-là, sont contrôlées par le point central où ni la valeur de cette particule-ci ni la valeur de cette particule-là, mais un domaine de toutes les possibilités est éveillé. Au point central de la relation entre les deux particules, il y a toutes les possibilités qui sont éveillées.

Donc que fait l’ADN, elle crée – il est difficile de dire «crée» lorsque nous parlons de deux valeurs, l’intelligence et la matière, et lorsque nous voyons le fonctionnement de l’ADN, qu’elles sont ensemble [l’intelligence et la matière] et puis qu’elle [l’ADN] s’ouvre à elle-même. Dans cette ouverture, ce qui se produit, c’est que le domaine de toutes les possibilités est éveillé. D’où vient ce type particulier d’ARN pour créer ce type particulier de protéine et tout ça, d’où? De l’exigence de ce domaine pleinement éveillé de toutes les possibilités, le point central de la relation, car c’est un domaine de corrélation infinie, partout omniprésent. Il sait donc ce qui se produit pendant le temps d’une éclipse, ou ce qui se produit quand la terre tourne autour de son axe et que maintenant c’est la nuit.

L’ouverture de l’ADN ressent l’exigence de l’univers. L’exigence de l’univers est compatible avec l’exigence du corps, car le corps a aussi à survivre, l’univers a aussi à survivre. Les deux doivent survivre en termes d’alignement mutuel; l’un est aligné avec l’autre – ce domaine de toutes les possibilités, la valeur du point.

Ce que je souligne, c’est que le point central de la relation entre deux particules ou deux ondes – peu importe ce que nous prenons en compte – le point central de la relation est un domaine pleinement éveillé en lui-même. C’est une réalité transcendantale. Elle n’a aucune de ces valeurs de ceci ou de cela ou de cela. C’est donc l’éveil pur, l’éveil pur est là. Ce qui est nécessaire en ressort. Or, ce qui est nécessaire dépend d’un nombre infini de considérations, mais c’est un domaine de toutes les possibilités, car c’est «Ṛtaṁ Bharā Pragyā», un état d’intelligence qui sait tout et qui n’enregistre que la vérité. Il n’est pas induit en erreur, car il est autoréférent. Étant autoréférent, il connait tout. Et cette réalité est localisée dans le fonctionnement de l’ADN.

Ainsi, plutôt que de dire que les particules ont un code génétique, nous disons que la relation entre les particules est le domaine sur lequel les choses sont enregistrées.

Et de cette source inépuisable d’informations – elle est une source inépuisable d’informations non pas en raison de milliers ou de millions de vies passées, mais sur la base de son propre caractère. C’est l’intelligence autoréférente, la conscience autoréférente, elle est complètement hors de toute faiblesse, mais un potentiel de toutes les possibilités, un potentiel de tous les niveaux de silence ainsi que le potentiel de tous les niveaux d’activité.

Et l’émergence de l’ARN associé aux Saṁskāras, ce n’est pas faux non plus, mais la valeur fondamentale est que le point central de leur relation, d’où l’ARN prend son envol, est un domaine de toutes les possibilités, pleinement éveillé en lui-même – la conscience autoréférente. Et dans cette conscience autoréférente, toutes les interactions sont autoréférentes. Toute la multiplicité est autoréférente dans l’état d’unité. Donc l’unité est éternelle, la multiplicité est éternelle et la dynamique est éternelle.

Ainsi, dans ce drame éternel de la réalité unique, le phénomène de l’ADN est promulgué. L’ADN met en œuvre le drame de l’intelligence autoréférente, qui est une dynamique auto-interactive éternelle de pure intelligence ou du Soi. Il ne s’agit donc pas des particules, mais de la relation entre les particules. Ainsi, lorsque les particules se séparent, le point central change de valeur.

La béatitude de la liberté rend la méditation béatifique

The bliss of freedom makes meditation blissful 

1. Dr. Hagelin: “In the news conference I watched last week, Maharishi said that Yogic Flying creates an upsurge of bliss within the practitioner. And throughout the ages, meditation has been called the key to true happiness. But the inner nature of life, as Maharishi said, is a flat, abstract, unmanifest field that is devoid of all qualities-heat and cold and pleasure and pain. So why is it that meditation creates feelings of happiness rather than feelings of nothing at all?” 

2. The prisoner feels great bliss when he is released from prison. Release from gravity in Yogic Flying is a joy million times bigger than the joy of the prisoner being released. 

3. Yogic Flying is the phenomenon of mind over matter. 

4. One goes beyond boundaries to freedom, and sees far beyond the eyes can see.

चितिशक्तिरिति।
citi śaktiriti – Yoga Sūtra 4.34
Le pouvoir de la conscience est infini; son contenu est le Veda – la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā, Chandas.

La béatitude de la liberté rend la méditation béatifique

1. Dr. Hagelin: «Lors de la conférence de presse que j’ai suivie la semaine dernière, Maharishi a déclaré que le Vol Yogique crée un regain de béatitude chez le pratiquant. Et à travers les âges, la méditation a été appelée la clé du vrai bonheur. Mais la nature intérieure de la vie, comme l’a dit Maharishi, est un domaine plat, abstrait, non-manifesté et dépourvu de toute qualité – chaleur et froid, plaisir et douleur. Alors pourquoi la méditation crée-t-elle des sentiments de bonheur plutôt que des sentiments de rien du tout?» 

2. Le prisonnier ressent une grande félicité lorsqu’il est libéré de prison. La libération de la gravité dans le Vol Yogique est une joie des millions de fois plus grande que la joie du prisonnier libéré. 

3. Le Vol Yogique est le phénomène de l’esprit sur la matière. 

4. On va au-delà des limites jusqu’à la liberté, et on voit bien au-delà de ce que les yeux peuvent voir.

Introduction à la Science Védique Maharishi

Introduction to Maharishi Vedic Science

1. Dr. Hagelin: Yes, Jai Guru Dev, Maharishi. This from a writer in the United Kingdom. Last week Maharishi talked about the Science of Consciousness and about how it will make modern science complete and create a better world. I understand what physics and chemistry are about, but I do not yet understand the Science of Consciousness and therefore I don’t understand its relationship to the physical sciences and how it will change the world. Would Maharishi please clarify the Science of Consciousness? 

2. Maharishi: Science of Consciousness is the systematic study of that reality which is one, unmanifest, omnipresent, but hidden from view, in the same way as the sap is hidden from view. 

3. The great champion of the scientific world, Dr. Tony Nader, has made it clear to the world that all the physical structures and the function of the physical values have at their basis the field of intelligence. 

4. Science will be complete with the understanding of the fundamental value of all physical expressions of life. 

5. Complete understanding about consciousness is available in the Vedic script, in the Vedic Sounds. Sounds of Veda means sounds of Pure Knowledge, sounds of Total Knowledge. Total Knowledge is the Self of everyone, the Atma of everyone. 

6. Science is incomplete until it has located the ultimate reality, by knowing which everything would be known, and by handling which everything would be handled. Knowledge of consciousness alone will make science complete. 

7. One has to come to one’s own Self in order to fathom the reality of everything, the reality underlying all variety. 

8. His Majesty Raja Raam is sponsoring a system of administration from this level of ultimate reality.

Introduction à la Science Védique Maharishi

1. Dr Hagelin: Oui, Jai Guru Dev, Maharishi. Ceci provient d’un écrivain du Royaume-Uni. La semaine dernière, Maharishi a parlé de la Science de la Conscience et de la façon dont elle permettra à la science moderne de s’accomplir et de créer un monde meilleur. Je comprends ce que sont la physique et la chimie, mais je ne comprends pas encore la Science de la Conscience et donc je ne comprends pas sa relation avec les sciences physiques et comment elle va changer le monde. Maharishi pourrait-il clarifier la Science de la Conscience?

2. Maharishi: La Science de la Conscience est l’étude systématique de cette réalité qui est une, non-manifestée, omniprésente, mais cachée à la vue, de la même manière que la sève est cachée à la vue. 

3. Le grand champion du monde scientifique, le Dr Tony Nader, a fait comprendre au monde que toutes les structures physiques et la fonction des valeurs physiques ont pour base le domaine de l’intelligence.

4. La science sera complète avec la compréhension de la valeur fondamentale de toutes les expressions physiques de la vie. 

5. La compréhension complète de la conscience est disponible dans les Écritures Védiques, dans les Sons Védiques. Les Sons Védiques signifient les sons de la Connaissance Pure, les sons de la Connaissance Totale. La Connaissance Totale est le Soi de chacun, l’Ātmā de chacun.

6. La science est incomplète tant qu’elle n’a pas localisé la réalité ultime, en connaissant ce par quoi tout autre chose serait connue, et en maîtrisant ce par quoi tout autre chose serait maîtriser. Seule la Connaissance de la Conscience rendra la science complète. 

7. On doit arriver à son propre Soi pour sonder la réalité de tout, la réalité qui sous-tend toute variété. 

8. Sa Majesté Raja Raam parraine un système d’administration à partir de ce niveau de réalité ultime.