Citation du Jour

«La vie est un joyau très, très précieux. Chaque individu est cosmique dans sa nature! Aham Brahmāsmi, est l’idéal de la vie. Aham Brahmāsmi n’est pas l’idéal de la vie des seules parties védiques des gens dans le monde. Aham Brahmāsmi, [est] la réalité de chacun, qu’il soit musulman, chrétien, japonais, chinois ou autre, car l’Ātmā n’est la spécialité d’aucune classe de personnes sur terre. L’Ātmā ou le Soi, la dynamique auto-interactive a été découverte… des recherches ont été menées sur elle comme étant la réalité ultime du domaine de la mécanique quantique.

Et à moins que cela ne soit porté à la connaissance de chaque homme sur Terre, chaque homme sur Terre est victime d’une éducation très incomplète.» – Maharishi Mahesh Yogi, 05.11.1999

“Life is a very, very precious jewel. Every individual is cosmic in his nature! Aham Brahmāsmi, is the ideal of life. Aham Brahmāsmi is not the ideal of life of only the Vedic parts of people in the world. Aham Brahmāsmi, [is] the reality of anyone, whether he is a Muslim, or a Christian, or a Japanese, or Chinese, or anyone, because Ātmā is not a speciality of any class of people on earth. Ātmā or the Self, self-interacting dynamics has been found to be… there has been research into it as the ultimate reality of the quantum mechanical field.

And unless that is brought to the awareness to each man on Earth, each man on Earth is the victim of very incomplete education.” – Maharishi Mahesh Yogi, 05.11.1999

Question de bon sens…

Conférence à Buffalo, New York, 15.11.1973

«Un esprit mature est un esprit stable, et la stabilité est basée sur la flexibilité. Comme la vie est toujours changeante, il faut être très stable et flexible pour que la vie soit la plus progressive possible.

«La quête de la connaissance totale part du Soi et trouve sa plénitude en revenant au Soi, en découvrant que tout est l’expression du Soi – tout est l’expression de mon propre Soi.

«Les problèmes ne sont pas résolus au niveau des problèmes. Analyser un problème pour trouver sa solution, c’est comme essayer de redonner de la fraîcheur à une feuille en traitant la feuille elle-même, alors que la solution réside en arrosant les racines… Lorsque le problème de la souffrance – physique et mentale – doit être abordé, il faut le traiter à la racine afin de produire des résultats durables. La cause de toutes les causes dans la vie est l’Être et les différents plans de la vie individuelle.

«Il est bon de ne pas nuire à quiconque et mauvais de nuire. Il est bon de voir le bien chez les autres et mauvais de voir le mal chez quelqu’un. Il est bon d’aimer les gens et mauvais de les haïr. Il est bon d’admirer les hommes pour ce qu’ils ont de bon en eux et mauvais de les réprimander pour leurs défauts et leur mauvais comportement. Il est bon de donner des conseils à un homme s’il fait le mal et mauvais de ne pas le conseiller à faire bien. Il est bon de faire des choses qui seront utiles à soi-même et aux autres et mauvais de faire des choses qui nuiront aux autres. Il est bon de dire la vérité mais mauvais de dire des paroles qui nuiront aux autres même s’ils sont la vérité. Il est bon d’être bon envers les autres et mauvais d’être désagréable envers quiconque.» – Maharishi Mahesh Yogi

Citation du Jour

«Tout cette connaissance a été maintenue active depuis des temps immémoriaux dans la tradition orale des Pandits Védiques de l’Inde pour la raison même que le Champ Unifié et sa dynamique autoréférente est le fondement de toute la création diversifiée, et ne peut donc jamais être oublié ou perdu; étant conscience, pleinement éveillée en elle-même, elle ne peut jamais s’oublier, elle ne peut jamais être perdue. À son propre niveau, elle est toujours éveillée.» – Maharishi Mahesh Yogi

“All this knowledge has been kept alive since time immemorial in the oral tradition of the Vedic Pandits of India for the very reason that the Unified Field and its self-referral dynamics is the basis of the entire diverse creation, and therefore cannot ever be forgotten or lost; being consciousness, fully awake within itself, it cannot ever forget itself, it cannot ever be lost. On its own level it is always awake.” – Maharishi Mahesh Yogi

Comment le gouvernement de la paix va-t-il reconstruire l’Amérique?

How will Peace Government rebuild America?

1. Dr. Hagelin: The question, Maharishi, is, firstly: During Maharishi’s address to the Fourth of July press conference in Washington, D.C., Maharishi said that the US Peace Government would “rebuild America in harmony with Natural Law on many levels,” but would start first with the physical level of buildings in cities and towns. My question for Maharishi is: in what other ways will the Peace Government build America? And why is it starting with its buildings? 

2. Maharishi: The home is a physical thing. It has deep influence on the reality of life. 

3. Every state has its own building code. Building codes lack the insight into the reality of life. What level of reality? The reality of life that connects any phase of the individual with the phase of the cosmic structure. 

4. Every individual life has a connection with cosmic life. The sun comes: every individual has some influence of it. Sun goes: every individual has influence of it. Every cosmic phenomenon has its influence in the individual life. 

5. It is necessary to maintain connection between the individual and his cosmic potential. It can only be maintained through coherence between physiology, mind, intellect, ego and cosmic ego. 6. Cosmic potential is nothing far away from the individual potential. It’s there; only, the conscious mind is not open to it. As long as conscious mind is not open to it, it is as good as not there. 

7. The Self has its value in the individual domain, which is space-time boundaries, and its absolute connectedness with the boundless, space-time-boundary-free transcendental field of consciousness. 

8. The whole field of education is for unfolding the cosmic potential of the individual. Having gone through Consciousness-Based Education with the knowledge and experience of Transcendental Consciousness, nothing will remain difficult for the students, nothing will remain unachieved by them.

Comment le gouvernement de la paix va-t-il reconstruire l’Amérique?

1. Dr Hagelin: La question, Maharishi, est, premièrement: Lors de son discours à la conférence de presse du 4 juillet à Washington, D.C., Maharishi a déclaré que le Gouvernement de la Paix américain «reconstruirait l’Amérique en harmonie avec la Loi Naturelle à de nombreux niveaux», mais qu’il commencerait d’abord par le niveau physique des bâtiments dans les villes et les villages. Ma question pour Maharishi est la suivante: de quelles autres manières le Gouvernement de la Paix construira-t-il l’Amérique? Et pourquoi commence-t-il par ses bâtiments?

2. Maharishi: La maison est une chose physique. Elle a une profonde influence sur la réalité de la vie. 

3. Chaque État a son propre code de construction. Les codes de construction ne permettent pas de comprendre la réalité de la vie. Quel niveau de réalité? La réalité de la vie qui relie toute phase de l’individu à la phase de la structure cosmique.

4. Chaque vie individuelle a un lien avec la vie cosmique. Le soleil arrive: chaque individu en a une certaine influence. Le soleil s’en va: chaque individu a une certaine influence sur lui. Chaque phénomène cosmique a son influence sur la vie individuelle. 

5. Il est nécessaire de maintenir le lien entre l’individu et son potentiel cosmique. Il ne peut être maintenu que par la cohérence entre la physiologie, l’esprit, l’intellect, l’ego et l’ego cosmique.

6. Le potentiel cosmique n’est pas très éloigné du potentiel individuel. Il est là; seulement, l’esprit conscient n’est pas ouvert à lui. Tant que l’esprit conscient n’y est pas ouvert, c’est comme s’il n’y était pas. 

7. Le Soi a sa valeur dans le domaine individuel, qui est celui des limites de l’espace-temps, et sa connexion absolue avec le domaine transcendantal de la conscience, illimité et libre de toute limite de l’espace-temps.

8. Tout le domaine de l’éducation vise à développer le potentiel cosmique de l’individu. Ayant suivi l’Éducation Fondée sur la Conscience avec la connaissance et l’expérience de la Conscience Transcendantale, rien ne restera difficile pour les étudiants, rien ne restera inachevé pour eux.

Citation du Jour

«Toute liberté à l’homme, mais la liberté est utile quand nous savons ce qu’est la vie, quand nous savons ce qu’est le passé, ce qu’est le présent, quand nous savons comment faire avec les choses, et non pas que chaque homme devrait être laissé à expérimenter par lui-même.» – Maharishi Mahesh Yogi

All freedom to man, but freedom is useful when we know what life is, when we know what past is, what present is, when we know how to go about things, not that every man should be left to experiment by himself.” – Maharishi Mahesh Yogi

La réalité est hors de vue

Conférence de presse du 12.11.2003

Maharishi: … C’est le même exemple que l’arbre et la sève. L’arbre et les feuilles et tout ce qui est fait de sève. Mais la sève reste transcendantale par rapport à la feuille. Elle est transcendante pour les branches, elle est transcendante pour les fleurs et les fruits.

La réalité transcendantale est le fondement et elle est invisible. Parce qu’elle est invisible, personne ne s’en préoccupe. Alors le corps devient important et la conscience qui reste derrière la scène devient sans importance. Elle disparaît de la mémoire et le physique entre dans la mémoire. Ainsi, le physique devient important. Et la base du physique qui est la conscience, reste cachée à la vue.

Si elle est cachée à la vue, alors le trésor est caché à la vue, il n’aide en rien sur le marché. C’est pourquoi, il y a les maladies et les limites de l’espace et du temps, toutes ces difficultés viennent du fait de rester à l’intérieur des limites. La réalité est sans limite, infinie. Mais la difficulté est qu’elle est non-manifestée. Étant non-manifestée, elle est ignorée.

C’est pourquoi, il y a toutes ces prières et toute cette recherche pour la Lumière de Dieu et tout ça – mais il faut que ce soit chaque jour et de nombreuses de fois. Aller à l’église une fois par semaine, c’est pas assez. Partout, dans toutes les religions, les gens prient Dieu pendant qu’ils mangent, pendant qu’ils font ceci et cela. Les traditions sont donc là, mais parce que la réalité est hors de vue, elle devient sans importance et le physique, l’existence phénoménale, le niveau phénoménal du comportement, devient important.

Et quand les feuilles et les fruits deviennent importants et que la sève reste sans importance, alors même les feuilles et les fleurs et tout ça, se flétrissent aussi, ils deviennent absents également.

C’est pourquoi dans toute culture, il y a cette prière à Dieu. Ces choses sont là. Seulement étant hors de vue, elles deviennent moins importantes, puis elles perdent de leur importance, et alors le physique devient important, et seul le comportement demeure – dans ce cas, le comportement demeure sans l’assistance de ses racines. Et quand on ne s’occupe pas des racines, les fruits ne sont pas disponibles.

Arroser les racines pour jouir du fruit! C’est le slogan du sage. Arroser les racines pour jouir du fruit. Aller à la transcendance au-delà de l’espace et du temps afin d’être en bonne santé, riche et sage dans tous les domaines du comportement. C’est si bon…

Citation du Jour

«Le but de l’Université Maharishi d’Illumination est de donner l’illumination à tout étudiant – de donner la Connaissance Totale à tout étudiant – pour créer un individu parfait. Un individu parfait sera celui qui ne fera pas d’erreurs, celui qui ne créera pas de problèmes pour lui-même ou pour les autres, et celui qui ne sera pas exposé aux échecs, aux problèmes et à la souffrance.

Le grand but de cette Université d’Illumination est d’offrir la pleine illumination à tout étudiant à travers la capacité (mentale et intellectuelle) d’accéder au potentiel créatif total de l’esprit et de l’intellect – l’Intelligence Créatrice Totale de la Loi Naturelle – pour un formidable succès dans tout domaine de la vie privée ou professionnelle.» – Maharishi Mahesh Yogi

“The goal of Maharishi University of Enlightenment is to give enlightenment to every student – give Total Knowledge to every student – to create a perfect individual. A perfect individual will be one who will not make mistakes, who will not create problems for himself or for others, and who will not be exposed to failures, problems, and suffering.

The grand goal of this University of Enlightenment is to offer full enlightenment to every student through the (mental and intellectual) skill of accessing the total creative potential of mind and intellect – the total Creative Intelligence of Natural law – for great success in any field of private or professional life.” – Maharishi Mahesh Yogi

L’Administration par la Loi Naturel Total vient en premier; l’administration humaine est secondaire

Administration by total Natural Law is primary; human administration is secondary, Global Press Conference 20.08.2003

Question: Last week Maharishi said, that he will train leaders to “put Natural Law, the Will of God, into the field of administration”. I have two questions: 1) If, as Maharishi has said, Natural Law already governs everything in the universe, then isn’t Natural Law already governing humans and human governments? 2) And if it is not, what will Maharishi teach these leaders to accomplish it?

Maharishi: Natural Law is governing. Absolutely all the government is done by Natural Law. Only, the governing of Natural Law has gone in the background of human awareness. And human administration has become primary and the cosmic administration has become secondary. It is there and it will always be there, no matter what happens. Natural Law, there can be nothing beyond Natural Law. Only, whether it is primary in the human awareness or it remains secondary in the human awareness.

The example will be: the sap in a tree is always there, whether the gardener nourishes the sap or the gardener runs after the watering the roots and branches and flowers.

Primary should be primary. Primary is the reign of Natural Law, the rule of Natural Law. But that rule of Natural Law has become secondary or even at the third level of importance, even no level of importance. Human awareness has drifted from it, even when it is reigning, when it is reigning, it is governing all aspects. But it has gone in the background of human knowledge. That’s all. That means, the treasury is there, only it has gone out of awareness of the owner. And when it is out of awareness then the owner is not able to derive maximum out of it. That is the difference.

There is nothing new that I will be teaching to them. The old thing, which they have forgotten. We take their awareness to that and see, this is how the Sun is being governed by someone, the Moon is being governed by someone, the ocean is being governed by someone. Hugh, enormous galactic weight of the earth running in the space. Hugh, who is getting it done? Someone must be getting it done.

Only that power, enormous power which eventually is found and will always be found within the awareness of everyone has become secondary, thirdly, is forgotten.

So it is a matter of remembering that which has been forgotten. Secondary, secondary. The treasury was there, but one has forgotten about it. Forgetting, one doesn’t get the sufficient amount of help from there. That’s all.

So what I will be teaching to them, in reality: nothing, but in reality: everything, because in reality they have forgotten. They don’t know what cosmic means, what Natural Law means. It is all forgotten, not known. Not that it is a new thing.

What science does, it just uncovers things that have become out of sight. That’s all. Science is not creating anything. It is just uncovering, bringing to memory in order to make use of it spontaneously in daily life. So, that is the picture.

I completely accept with great pleasure the challenge that has been thrown in this question. But it is a great delight to dwell on it with all our friends in the world.

There is nothing new that I am going to say, because there is nothing new under the Sun. If I say, I’ll tell you something new, I won’t be right. I won’t be right. There is nothing new, only remembering things will make the thing come up. It is already there.

In the Vedic literature, referring to the Vedic literature. There is a huge literature by name: 

Purāṇa, Upa-purāṇa. Another set of literature Smṛti, Upa-smṛti. So, Upa-smṛti is nothing new, only it has gone on the background, so it has become “Upa”.

In the case of everyone, consciousness is the basic value of the physical body. Only, the body has become primary and the basic value, consciousness has become secondary. Becoming secondary does not mean it has disappeared, no. It is there, only it has become secondary.

Now, which has become secondary has now been found to be really worthy of the first level of importance: consciousness, consciousness, consciousness. This field of consciousness is always a primary thing, but that has been suppressed and what has come in its place is the body. The body has become primary, consciousness has become secondary. When we practice Transcendental Meditation, in the transcendental consciousness, consciousness is primary, body is non existing, it is a secondary thing, completely secondary. So, it is a matter of what is primary, what is secondary, what is primary, what is secondary.

In the society, human society, suffering society, God has become secondary, man has become primary. It is just a matter of primary and secondary. So Upa-smṛti, Smṛti and Upa-smṛti, Purāṇa and Upa-purāṇa, Śruti and Upa-śruti, Veda and Vedāṅgas, Upāṅgas and all. There is a sequential importance in the field of consciousness also as it is in the field of physiology. Something becomes important, some becomes of secondary importance.

So the thing that has been forgotten, the thing in terms of religious language: God, the Light of God inside, man is made in the image of God. That image has become secondary and what has become primary is some futile thing. Change has become primary, non change has become secondary.

Now my work is to bring that which has become secondary, make it important. Non change. Eternity. Continuity. Flawlessness. Perfection. Pūrṇa. Pūrṇāt Pūrṇam Udachyate. Whether we speak in Sanskrit or in Spanish or in any language, but primary and secondary, that’s all. Primary and secondary.

When human intelligence becomes primary, then the God’s intelligence, the Almighty intelligence becomes secondary. It does not become secondary, it is always primary. Only it is out of memory, that’s all. Out of memory. So bring it back to memory. That is our strength. Our strength, what we are teaching is nothing new. Only we say: close the eyes and let your mind get into transcendental consciousness and you will find a new world and it is so beautiful and so enormous, so invincible, so almighty, so fulfilling, everything like that, like that.

So it is there, completely open to it. and we are grateful to our Tradition of Vedic Masters that has given us such a simple, straight forward, very easy, natural way to open the door. There is no door even. You don’t have to knock the door. Just walk in. But you have to walk in to get to that garden. It is a very beautiful field. It is a very beautiful topic, so good. So good to talk about it, so good to handle it. Very beautiful.

L’Administration par la Loi Naturel Total vient en premier; l’administration humaine est secondaire

Conférence de presse globale du 20.08.2003

Question: La semaine dernière, Maharishi a déclaré qu’il allait former des dirigeants pour «mettre la Loi Naturelle, la volonté de Dieu, dans le domaine de l’administration». J’ai deux questions: 1) Si, comme l’a dit Maharishi, la Loi Naturelle régit déjà tout dans l’univers, alors la Loi Naturelle ne régit-elle pas déjà les humains et les gouvernements humains? 2) Et si ce n’est pas le cas, qu’est-ce que Maharishi enseignera à ces dirigeants pour l’accomplir?

Maharishi: La loi Naturelle gouverne. Absolument tout le gouvernement est fait par la Loi Naturelle. Seulement, le gouvernement de la Loi Naturelle est passé à l’arrière-plan de la conscience humaine. Et l’administration humaine est devenue première et l’administration cosmique est devenue secondaire. Elle est là et elle sera toujours là, quoi qu’il arrive. La Loi Naturelle, il ne peut rien y avoir au-delà de la Loi Naturelle. Seulement, soit elle est en premier dans la conscience humaine, soit elle reste secondaire dans la conscience humaine.

L’exemple sera le suivant: la sève d’un arbre est toujours là, que le jardinier nourrisse la sève ou qu’il coure après l’arrosage des racines, des branches et des fleurs.

Ce qui est en premier devrait être en premier. En premier est le règne de la Loi Naturelle, le principe de la Loi Naturelle. Mais ce principe de la Loi Naturelle est devenue secondaire, voire au troisième niveau d’importance, voire aucun niveau d’importance. La conscience humaine s’en est éloignée, même lorsqu’elle règne, lorsqu’elle règne, elle régit tous les aspects. Mais elle est passée à l’arrière-plan de la connaissance humaine. C’est tout. Cela signifie que le trésor est là, mais qu’il est sorti de la conscience de son propriétaire. Et lorsqu’il n’est plus conscient, le propriétaire n’est pas en mesure d’en tirer le maximum. C’est là que réside la différence.

Il n’y a rien de nouveau que je vais leur enseigner. La vieille chose, qu’ils ont oubliée. Nous amenons leur conscience à cela et nous voyons que c’est ainsi que le Soleil est gouverné par quelqu’un, que la Lune est gouvernée par quelqu’un, que l’océan est gouverné par quelqu’un. Euh, l’énorme poids galactique de la terre qui court dans l’espace. Euh, qui s’en charge? Quelqu’un doit le faire.

Seul ce pouvoir, ce pouvoir énorme qui se trouve et se trouvera toujours dans la conscience de chacun est devenu secondaire, tertiaire, est oublié.

Il s’agit donc de se souvenir de ce qui a été oublié. Secondaire, secondaire. Le trésor était là, mais on l’a oublié. En l’oubliant, on n’en reçoit pas l’aide suffisante. C’est tout.

Donc ce que je vais leur enseigner, en réalité: rien, mais en réalité: tout, parce qu’en réalité ils ont oublié. Ils ne savent pas ce que signifie cosmique, ce que signifie Loi Naturelle. Tout est oublié, inconnu. Non pas que ce soit une chose nouvelle.

Ce que fait la science, elle ne fait que découvrir des choses qui sont devenues hors de vue. C’est tout. La science ne crée rien. Elle ne fait que découvrir, rappeler pour en faire un usage spontané dans la vie quotidienne. Voilà donc le tableau.

J’accepte avec grand plaisir le défi qui a été lancé dans cette question. Mais c’est un grand plaisir de le relever avec tous nos amis dans le monde.

Il n’y a rien de nouveau que je vais dire, car il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Si je dis, je vais vous dire quelque chose de nouveau, je n’aurai pas raison. Je n’aurai pas raison. Il n’y a rien de nouveau, seul le fait de se souvenir des choses fera apparaître la chose. Elle est déjà là.

Dans la Littérature Védique, en référence à la Littérature Védique. Il existe une immense littérature qui porte le nom de Purāṇa, Upa-purāṇa. Un autre ensemble de littérature Smṛti, Upa-smṛti. Upa-smṛti n’est donc pas une nouveauté, mais elle est passée à l’arrière-plan et est devenue ‘Upa’.

Dans le cas de chacun, la conscience est la valeur de base du corps physique. Seulement, le corps est devenu le premier et la valeur de base, la conscience, est devenue secondaire. Devenir secondaire ne signifie pas qu’elle a disparu, non. Elle est là, seulement elle est devenue secondaire.

Maintenant, ce qui est devenu secondaire s’est avéré être vraiment digne du premier niveau d’importance: la conscience, la conscience, la conscience. Ce domaine de la conscience est toujours une chose primordiale, mais il a été supprimé et ce qui lui a été substitué est le corps. Le corps est devenu le premier, la conscience est devenue secondaire. Lorsque nous pratiquons la Méditation Transcendantale, dans la Conscience Transcendantale, la conscience est fondamentale, le corps est inexistant, c’est une chose secondaire, complètement secondaire. Il s’agit donc de savoir ce qui vient en premier et ce qui est secondaire, ce qui est en premier, ce qui est secondaire.

Dans la société, la société humaine, la société de la souffrance, Dieu est devenu secondaire, l’homme est passé au premier-plan. Il ne s’agit que de première importance et de secondaire. Donc Upa-smṛti, Smṛti et Upa-smṛti, Purāṇa et Upa-purāṇa, Śruti et Upa-śruti, Veda et Vedāṅgas, Upāṅgas et tout le reste. Il y a une importance séquentielle dans le domaine de la conscience, tout comme dans le domaine de la physiologie. Quelque chose devient important, d’autres deviennent d’une importance secondaire.

Donc la chose qui a été oubliée, la chose en termes de langage religieux: Dieu, la Lumière de Dieu à l’intérieur, l’homme est fait à l’image de Dieu. Cette image est devenue secondaire et ce qui est devenu premier est une chose futile. Le changement est passé en premier, le non changement est devenu secondaire.

Maintenant, mon travail consiste à rendre important ce qui est devenu secondaire. Le non changement. L’éternité. La continuité. La perfection. La perfection. Pūrṇa. Pūrṇāt Pūrṇam Udachyate. Que l’on parle en Sanskrit ou en espagnol ou dans n’importe quelle langue, mais premier et secondaire, c’est tout. Premier et secondaire.

Lorsque l’intelligence humaine devient première, alors l’intelligence de Dieu, l’intelligence du Tout-Puissant devient secondaire. Elle ne devient pas secondaire, elle est toujours première. Seulement, elle est hors mémoire, c’est tout. Hors de la mémoire. Alors, ramenez-la à la mémoire. C’est notre force. Notre force, ce que nous enseignons n’est pas nouveau. Nous disons seulement: fermez les yeux et laissez votre esprit entrer dans la Conscience Transcendantale et vous trouverez un monde nouveau et il est si beau et si énorme, si invincible, si tout-puissant, si plein de plénitude, tout comme ça, comme ça.

Elle est donc là, complètement ouverte à elle. Et nous sommes reconnaissants à notre Tradition de Maîtres Védiques qui nous a donné une façon si simple, directe, très facile, naturelle d’ouvrir la porte. Il n’y a même pas de porte. Vous n’avez pas besoin de frapper à la porte. Il suffit d’entrer. Mais vous devez entrer pour accéder à ce jardin. C’est un très beau domaine. C’est un très beau sujet, si bon. C’est si bon d’en parler, si bon de le traiter. C’est très beau.

Citation du Jour

«Nous ne répondons pas à cet instant si nous en jugeons tout aspect. L’ego cherche quoi critiquer. Ceci implique toujours la comparaison avec le passé. Mais l’Amour pose son regard sur le monde paisiblement et accepte. L’ego cherche les défauts et les faiblesses. L’Amour guette tout signe de force. Elle voit que quelqu’un vient de loin et non où il doit encore aller. Comme il est simple d’aimer et fatiguant de toujours trouver la faute, à tout moment de voir une faute et de pensez que quelque chose a besoin d’être fait. L’Amour sait que rien n’est vraiment nécessaire si ce n’est plus d’Amour. C’est ce que nous faisons tous avec nos cœurs qui touche les autres plus profondément. Ce n’est pas les mouvements de notre corps ou les mots dans notre esprit qui transmettent l’Amour. Nous aimons de cœur à cœur.» – Maharishi Mahesh Yogi, Humbold 1972

We are not responding to this instant if we are judging any aspect of it. The ego looks for what to criticize. This always involves comparing with the past. But love looks upon the world peacefully and accepts. The ego searches for shortcomings and weaknesses. Love watches for any sign of strength. It sees how far each one has come and not how far he has to go. How simple it is to love, and exhausting it is to always find fault, for every time we see a fault we think something needs to be done about it. Love knows that nothing is ever needed but more love. It is what we all do with our hearts that affects others most deeply. It is not the movements of our body or the words within our minds that transmits love. We love from heart to heart.” – Maharishi Mahesh Yogi, Humbolt 1972

La Croissance de la Conscience

Que signifie la croissance de la conscience? Cela signifie la conscience (awareness) – cette conscience qui est elle-même la réalité intérieure.

Comment sait-on que c’est la réalité intérieure? Quand vous méditez, vous commencez à penser le mantra, puis vous constatez que le mantra devient de plus en plus fin et finit par s’estomper. Quand le mantra, qui est l’objet de l’expérience, disparaît, alors que reste-t-il? La  conscience.

Quand vous perdez le mantra, vous sentez que vous êtes éveillé à l’intérieur même si vous n’expérimentez rien. Cet éveil intérieur est la conscience – la Conscience Pure.

Tant que l’esprit fait l’expérience du mantra, l’esprit est l’esprit conscient. Lorsque l’objet de l’expérience disparaît, alors l’esprit conscient devient conscience.

La conscience (awareness) est la même chose que la conscience (consciousness). L’esprit est conscient du mantra, maintenant conscient du mantra plus fin, et conscient du mantra le plus fin et ensuite conscient de son propre soi. Ici, même l’objet le plus fin de l’expérience a disparu. L’esprit est conscient de lui-même. C’est de la Conscience Pure. 

L’esprit conscient est devenu la conscience et c’est l’état d’existence pure. 

L’existence pure est l’Être*. Être, c’est exister. L’existence pure signifie l’Être pur. L’Être Pur est la Conscience Pure. C’est une intelligence absolue. L’esprit intelligent devient intelligence. Telle est la réalité intérieure.

Quand le mantra devient de plus en plus fin, de plus en plus fin et que l’esprit se dirige vers les domaines plus profonds et intérieurs de l’existence, il finit par atteindre le niveau le plus profond de la vie où il n’est plus que Conscience Pure ou Être.

Ainsi, à partir du domaine de la création manifestée, l’esprit arrive au domaine de la conscience pure non manifestée, voilà un autre adjectif que nous utilisons, non manifesté.

Tout ce qui est un objet d’expérience est la manifestation de cet Être Pur non manifesté ou de cet état pur non manifesté d’existence.

*L’Être est la Vérité Ultime de la vie. L’Être est la Conscience de Béatitude absolue. C’est la réalité omniprésente de la vie.