L’éducation fondée sur l’intellect et l’éducation autoréférente

Le message principal de Maharishi Mahesh Yogi a toujours été le même depuis le début, un message de compassion et d’amour pour la vie humaine: «La vie est bonheur, exempte de problèmes, il n’est pas nécessaire de souffrir ». Il s’adresse à nous à partir de cette réalité qui est celle du Soi pleinement réalisé. C’est à partir de là que la vie nous apparait dans sa véritable nature, elle est connaissance totale, bonheur et béatitude. Son action a été de rendre disponible à chacun cette réalité cachée en nous-même, ce «droit de naissance» de tout être humain, grâce à cette simple technique de Méditation Transcendantale.

 Accumuler des connaissances intellectuelles, n’est certes pas un fardeau, mais cela ne nous garantie pas, d’être en mesure de faire face à toute situation. Effectivement, chaque situation est différente et doit être gérée non pas sur la base d’un acquis antérieur mais abordée comme une réalité nouvelle sur le fondement de la conscience. La tendance actuelle est de confondre l’intellect (la faculté de discrimination) et l’intelligence, qui est la nature de la conscience.

C’est le moment de la transition entre l’éducation fondée sur l’intellect, que nous comprenons comme étant le genre isolé d’éducation, l’éducation fondée sur la science moderne, bien que la science moderne ait découvert cette valeur autoréférente, la valeur autoréférente, l’éducation fondée sur l’Ātmā.

Maintenant nous allons considérer ce que nous avons conclus jusqu’à présent depuis tant de jours que nous pensons à cette éducation qui permettra à l’individu d’utiliser tout son potentiel et le potentiel de l’individu nous l’avons compris comme étant dans la conscience pleinement éveillée et nous avons compris que dans cette conscience pleinement éveillée, est la structure de la connaissance totale, Pūrṇa Gyān, et dans cette structure de la connaissance totale, réside la capacité de faire toute activité, Pūrṇa Kriya Śakti. Maintenant cette conscience pleinement éveillée et autoréférente est la réalité ultime, ultime.

Nous avons parlé de l’unité et de la diversité, de l’unité émerge la diversité, mais dans le domaine entier de la diversité, l’unité est sous-tendue. Donc, il n’y a rien qui soit seulement la diversité sans l’unité. En même temps, il n’y a rien qui soit l’unité seule sans la diversité. La réalité est la diversité dans l’unité, toute diversité est à l’intérieur de l’unité et à intérieur de l’unité, toute la diversité, et à l’intérieur de la diversité, toute l’unité. Donc, les deux sont auto…, elles sont, nous pouvons les appeler pour un certain temps, j’ai dis un certain temps, juste pour le besoin de la compréhension, ce ne sont pas deux valeurs, mais pour le besoin de la compréhension nous pensons que la diversité et l’unité sont deux valeurs. En réalité, elles ne sont pas deux, mais pour les distinguer l’une de l’autre et pour le besoin de la compréhension nous disons, l’une est… l’une devrait faire une boucle avec l’autre de manière que la boucle puisse être désignée comme une boucle autoréférente, une boucle autoréférente. La diversité, l’unité, la diversité, l’unité, la diversité, elles sont tellement harmonisées ensemble, ou elles sont tellement unifiées ensemble que bien qu’apparemment deux, chacune fait une boucle avec l’autre, chacune fait une boucle avec l’autre. Celle-là procède de l’autre et revient à elle-même. Mais c’est vraiment la boucle en elle-même, c’est vraiment la boucle en elle-même, la connaissance et l’action, elles sont toutes les deux en boucle avec elles-mêmes, parce que l’une est une vague de l’autre.

L’activité est une vague de silence, le silence est une totalité unifiée de connaissance totale, Pūrṇa Gyān. Pūrṇa Gyān et Pūrṇa Kriya Śakti. Nous pouvons dire, la connaissance totale et le pouvoir d’organisation total de la connaissance. Autrement, nous pouvons dire, l’action totale. La connaissance totale, l’action totale. Elles font une boucle en elle-même, elles ne sont pas deux choses différentes. Mais pour le besoin de la compréhension, ces deux choses ayant leur existence unifiée, ayant l’existence unifiée, le processus¹ de boucle avec elle-même est le processus de la diversification, en même temps que de l’unification. L’unification et la diversification.

Comprenez maintenant ce processus en termes de la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā, Chandas. La Saṁhitā signifie l’unité des trois. L’unité de la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā, Chandas. L’une en trois. L’une en trois, l’une est trois signifie, l’une est trois et les trois sont l’une. L’une est trois, c’est une boucle en elle-même. Il y a deux valeurs. Une est l’ensemble unifié, et l’autre est l’activité, Ṛṣi, Devatā, Chandas, mais ce sont les mêmes valeurs. Dans cette même valeur, intellectuellement nous localisons différentes caractéristiques, l’une d’unité, l’autre de diversité.

L’unité, la diversité. La diversité est l’action, l’unité signifie le silence, Yoga et Karma. Yoga et Karma, le silence et le dynamisme. Ainsi, il y a une chose en boucle avec elle-même dans le silence et le dynamisme, c’est une chose autoréférente. Cela signifie que le domaine entier de la diversité infinie est contenu dans l’unité. L’univers infiniment étendu est contenu dans l’état unifié. C’est pourquoi il est appelé uni-vers, uni-vers. Mais ce n’est pas important comment il est appelé. La caractéristique est celle-là. C’est une réalité en boucle en elle-même… Maintenant, nous allons essayer de le comprendre plus en détail.

Comment nous le comprenons? Nous le comprenons en termes de la conscience pleinement éveillée, ou de l’intelligence. Pleinement éveillée, illimitée, infinie, pleinement éveillée. Parce que c’est la conscience, nous sommes passés par cette logique plusieurs fois, mais je la répète afin d’étendre d’avantage toute la pensée et alors dans ceci, parce que c’est la conscience et parce qu’elle est pleinement éveillée, elle est trois dans une structure. J’essaye de faire correspondre les deux valeurs, la valeur du champ unifié et la valeur védique. Trois dans une structure du champ unifié et trois dans une structure de la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā, Chandas, qui est la structure de la pure connaissance et qui contient en elle la capacité de toute action. L’action et ceci.

Ainsi, dans cette structure de la pure connaissance, la connaissance totale, nous trouvons les trois dans une structure. Donc, ce que nous trouvons, c’est une et c’est trois. C’est la pure connaissance en soi, la pure connaissance, la connaissance totale, le champ unifié indifférencié de toute connaissance, mais il y a une réalisation en elle, il y en a une. Cette réalisation en elle, bien qu’en elle, quand nous disons, une réalisation en elle, est une structure total de pure connaissance, ou nous pouvons dire, une structure totale d’action totale. Donc unifiée et diversifiée, unifiée et diversifiée.

Cette caractéristique de la conscience autoréférente, c’est l’une, et elle est active en elle-même. Étant active en elle-même, elle est autoréférente, mais où s’auto-référer? À l’intérieur de sa propre nature. Qu’est-ce qui est à l’intérieur de sa propre nature? La connaissance et l’action totale. Donc, la connaissance totale, la connaissance totale a l’activité en elle. Cette activité est attribuée à une tendance, une tendance attribuée, la tendance de l’Ātmā. L’Ātmā autoréférente, autoréférente. L’Ātmā autoréférente, est ainsi autoréférente, donc il y a une boucle en elle-même. Donc voilà, parce que tout est un, et que deux ne peux pas être imaginé, mais cependant, l’un est doté de deux valeurs, la connaissance et l’activité. Quand nous essayons de leurs donner un nom, nous leurs donnons Ātmā et Buddhi. Buddhi est cet intellect. L’intellect qui accomplit, l’intellect accomplissant. L’intellect, nous le comprenons, est décisif, jonglant avec ceci ou cela, quelle qu’en soit la logique. Mais l’autre est l’Ātmā stable et autoréférente, l’état de conscience pleinement éveillée. L’état de conscience pleinement éveillée est l’état unifié. L’unité, l’Ātmā. Et en elle, les Vṛttis comme nous les appelons. Les Vṛttis de l’Ātmā. Tout comme les impulsions de l’océan. L’océan tranquille et les petites, petites ondulations, les Vṛttis, les Vṛttis. Elles ne sont pas hors de l’Ātmā, elles sont à l’intérieur d’elle, mais cependant elles se distinguent elles-mêmes de la nature holistique de l’Ātmā. – Maharishi Mahesh Yogi

Tout évolue en permanence! Mais avec la pratique de la Méditation Transcendantale, le processus de l’évolution est grandement accéléré. Par exemple, une personne qui ne médite pas, retrouvera certainement la même réalité physique chaque jour. Par contre, avec la Méditation Transcendantale, il n’est pas rare de vouloir passer à autre chose, dans la mesure où l’expérience de l’expansion de conscience nécessite un environnement plus adéquate.


¹ Maharishi ainsi décrit plusieurs processus mais il s’agit de la description de la même chose.

Voir aussi: L’éducation autoréférente

La Méditation Transcendantale et le Sanskrit

Pandits Védiques de Maharishi: Shanti Mantras des 4 Vedas pour créer la paix

Une fois de plus, le sanskrit est à l’honneur! Le sanskrit est vraiment l’adjuvant au programme de MT et de MT-Sidhi. Il améliore d’une manière évidente la qualité du programme et y consacrer un moment chaque jour apporte aussi un réel plus dans la journée, qui est loin d’être négligeable.

De plus, la littérature védique est si riche, qu’assurément vous y trouverez une connection certaine avec votre domaine d’expertise, professionnel, familiale ou culturel, et vous serez surpris qu’avec seulement un peu de maîtrise du sanskrit, vous accèderez à des subtilités dans la compréhension et l’appréciation de ce qui vous touche le plus.

Maharishi a souligné à maintes reprises que la valeur d’expérimenter la pure conscience réside dans le déploiement des états supérieurs de conscience; il a élaboré en détail la nature et les caractéristiques des états supérieurs, lesquels sont fondés sur la capacité à maintenir spontanément la pure conscience illimitée et infinie dans tous les états habituels de veille, rêve et sommeil profond. Et il a souligné que le développement des états supérieurs de conscience n’est pas juste pour les reclus qui méditent dans leurs grottes himalayennes, mais pour tout individu sans considération de style de vie.

Le point de Maharishi de combiner la lecture du Sanskrit avec le programme de Méditation Transcendantale est que l’expérience régulière de la pure conscience crée un fondement dynamique, lequel permet à la récitation de prendre place à partir d’un profond et puissant niveau, et de cette façon, le processus de développement de conscience supérieure, qui se déploie dans le temps à travers la pratique régulière du programme de Méditation Transcendantale, est amélioré et accéléré.

Maharishi décrit cette combinaison comme: «fermez les yeux et méditez. Ouvrez les yeux et lisez la littérature védique.» Les étudiant par exemple, à l’École Maharishi de Fairfield commencent à apprendre le Sanskrit à la maternelle et à l’université, la lecture du Sanskrit continue jusqu’au niveau doctorat.

Une clé pour comprendre ce programme réside dans la description de Maharishi de quels textes constituent le matériel de lecture, car son point n’est pas qu’on devrait lire n’importe quel texte sanskrit mais qu’il y a des textes spécifiques qui permettent à quelqu’un d’éveiller les impulsions les plus fondamentales de la loi naturelle dans la conscience. Afin de pouvoir comprendre ce point, nous devons examiner la description de Maharishi de la nature et de l’origine de la littérature védique.

Maharishi considère que la pure conscience n’est pas seulement la source de l’intelligence et de la créativité individuelle, mais est aussi le domaine le plus fondamental à partir duquel l’univers entier émerge. Il cite souvent la Taittirīya Upaniṣad¹ qui décrit la pure conscience comme Ānanda, ou la pure félicité, laquelle crée et soutien l’univers entier, et à laquelle toutes choses retournent à la fin.

Tout processus d’évolution passant par l’éducation, c’est tout naturellement que l’éducation védique de Maharishi gagne nos faveurs. Tout comme la Méditation Transcendantale nous offre ses effets cumulatifs avec le temps, se plonger dans ce vaste corps de littérature qu’est la littérature védique apporte une multitude de bienfaits qui peuvent être expérimentés très vite même en y consacrant que quelques minutes par jours. Aussi, je ne serais que vous conseiller de trouver ce laps de temps pour écouter ou lire quelques belles réverbérations de votre propre Ātmā.


¹ Upaniṣad: Upaniṣad est l’une des dynamiques structurantes de Ṛk Veda. Il met en évidence les qualités de transcendance et d’autoréférence impliquées dans la structuration du Ṛk Veda. En ce qui concerne la conscience, Upaniṣad comprend les ensembles spécifiques de lois de la nature qui sont engagés dans la promotion de la qualité de Ṛṣi – l’observateur, la qualité de témoin – au sein du niveau Saṁhitā de la conscience, fournissant une structure à l’état de conscience éternellement silencieux, autoréférent, autosuffisant et pleinement éveillé, qui est intimement personnel à chacun.

Dans la physiologie, Upaniṣad est représenté par les voies ascendantes qui amènent chaque expérience sensorielle possible à la conscience. Les voies ascendantes, y compris la voie visuelle, la voie auditive et toutes les autres voies sensorielles, agissent comme des canaux qui amènent chaque expérience possible au cortex, où elle est intégrée et perçue comme une valeur holistique, telle qu’une fleur, un ami, une symphonie, etc.

La Différence entre Transcendance et Cognition

Conférence de presse mondiale du 08.03.2006

Dr Hagelin: «Merci, Maharishi. Voici une autre question courte mais profonde: Quelle est la différence entre le mécanisme d’une personne qui transcende et fait l’expérience de l’Être pur – le Veda pur, non manifesté, à la source de la pensée – et le processus que traverse un Ṛṣi lorsqu’il cognise le Veda, lorsqu’il voit et entend les hymnes du Veda. La question est donc la suivante: Quelle est la différence entre transcender pour faire l’expérience de l’Être pur, et cogniser le Veda au sein de cette réalité de l’Être?»

Maharishi: «Lorsque nous disons Veda, trois valeurs sont impliquées: le Ṛṣi, qui signifie le voyant, le processus de voir et l’objet de la vision. Ainsi, le voyant, la vision et l’objet de la vision – tous les trois signifient le Veda. Ṛṣi, Devatā, Chand – tous les trois signifient le Veda, la Connaissance Totale. La connaissance du Veda signifie que lorsque vous entendez le Veda, lorsque vous voyez le Veda, alors ce que vous voyez est: qui est le voyant, quel est le processus de voir, et qu’est-ce qui est vue, qui est le but de la vision.

«Le voyant, la vision et la vue – Ṛṣi, Devatā, Chand – sont les cognisions des trois aspects du Veda. Lorsque nous disons les trois, alors nous disons les trois ensemble – la Saṁhitā. La ‘Saṁhitā’ signifie le Champ Unifié, le Champ Unifié de tous les trois – Ṛṣi, Devatā, Chand. Trois dans l’unité – c’est le Veda. C’est l’âme de chacun. C’est l’Ātmā de chacun. C’est la Totalité. C’est la Conscience d’Unité. C’est Brahm. «Ahaṁ Brahm» – Je suis la Totalité, je suis Brahm. C’est la réalité de l’homme dans la Lumière de Dieu. C’est pourquoi l’homme a cette authenticité. L’homme est le maître de son propre destin, parce qu’au niveau supérieur, il est au niveau du Tout-Puissant, de l’éveil totale de la Loi Naturelle, de la loi cosmique, de la loi divine, de la pure divinité, de Dieu, du Champ Unifié.»

Je suis le Soi, je suis le corps, je suis le Veda, je suis l’univers, je suis la totalité

I am the Self, I am the body, I am the Veda, I am the universe, I am totality

1. Dr. Hagelin: Maharishi mentioned Vedic health care. The question is: at the basis of Vedic medicine is the discovery by His Majesty Raja Raam that Vedic sounds create both the cosmic body and the human body, creating, for example, both the sun and the solar system and the corresponding solar structure within the human brain. What is the significance of this cosmic and human correlation, and how is this information used to treat disease?

2. Maharishi: The nature of life is not only individual; it’s not only cosmic. The knowledge of Ātmā connects the individual with its cosmic potential. 

3. Ahaṁ Ātmā, I am the Self; Ahaṁ Śarīraṁ, I am the body; Ahaṁ Veda, I am Veda, and then Ahaṁ Viśvam: I am the universe. And when I am all these things, then I am totality.

4. We are opening schools everywhere to tell everyone that everyone is a huge, enormous field of lively possibility. 

5. One doesn’t have to be satisfied with small things. Take your awareness to cosmic intelligence, and from there, cosmic creativity will uphold your thoughts, desires, your speech, and your behavior, all your concerns. 

6. Build the school buildings, and very soon we should be able to bless the whole world.

Je suis le Soi, je suis le corps, je suis le Veda, je suis l’univers, je suis la totalité

1. Dr. Hagelin: Maharishi a mentionné les soins de santé védiques. La question est la suivante: à la base de la médecine védique se trouve la découverte par Sa Majesté Raja Raam que les sons védiques créent à la fois le corps cosmique et le corps humain, créant, par exemple, à la fois le soleil et le système solaire et la structure solaire correspondante dans le cerveau humain. Quelle est la signification de cette corrélation cosmique et humaine, et comment cette information est-elle utilisée pour traiter les maladies?

2. Maharishi: La nature de la vie n’est pas seulement individuelle, elle n’est pas seulement cosmique. La connaissance de l’Ātmā relie l’individu à son potentiel cosmique. 

3. Ahaṁ Ātmā, je suis le Soi; Ahaṁ Śarīraṁ, je suis le corps; Ahaṁ Veda, je suis Veda, et ensuite Ahaṁ Viśvam: Je suis l’univers. Et quand je suis toutes ces choses, alors je suis la totalité.

4. Nous ouvrons des écoles partout pour dire à tout le monde que chacun est un immense, un énorme domaine de possibilités vivantes. 

5. Il ne faut pas se contenter de petites choses. Amenez votre conscience à l’intelligence cosmique, et à partir de là, la créativité cosmique soutiendra vos pensées, vos désirs, votre discours et votre comportement, toutes vos préoccupations. 

6. Construisez les bâtiments scolaires, et très bientôt nous pourrons bénir le monde entier.

Étudiez le Veda chaque jour

Conférence de Presse du 14.05.2003

Maharishi: … pour l’éducation, il y a une formule – la Littérature Védique en propose une: Vedo Nityam Adhīyatām. C’est une chose magnifique: chaque jour, amenez le Veda à votre conscience – à votre conscience, à votre intellect, à votre compréhension. Cela signifie qu’il faut étudier le Veda tous les jours.

Veda signifie connaissance. Maintenant, marquez les mots: étudiez le Veda chaque jour – quatre mots.

Et le Veda n’est pas une information isolée. Le Veda n’est pas une connaissance isolée. Le Veda signifie connaissance, connaissance complète. La connaissance complète signifie la connaissance du silence et la connaissance du dynamisme ensemble.

Maintenant, le silence et le dynamisme sont deux valeurs contradictoires, deux qualités contradictoires: le silence et le dynamisme. Et la formule dit: étudiez ces deux qualités chaque jour. Le silence et le dynamisme, étudiez ces deux qualités chaque jour. Qu’est-ce que cela signifie? Quand vous étudiez le silence, vous n’avez pas de dynamisme et quand vous étudiez le dynamisme, vous n’avez pas de silence.

Mais la demande est la suivante: Vedo Nityam Adhīyatām, étudier le Veda, c’est-à-dire étudier la connaissance totale, c’est-à-dire étudier le silence infini et le dynamisme infini chaque jour. Ces deux qualités sont réunies dans le Soi. C’est tout ce que le Dr Hagelin a dit à propos du Champ Unifié.

Étudiez le Champ Unifié chaque jour. Cela signifie que vous devez étudier votre Soi. Amenez votre conscience au Soi chaque jour. Découvrez la valeur totale de la vie, l’Ātmā – la valeur totale de la vie, le Soi, chaque jour, car chaque jour est la vie. Et chaque jour est la vie signifie que chaque jour est une unité de dynamisme et de silence. Chaque moment du temps et de l’espace est en termes d’unité de silence et de dynamisme.

आहरहः संध्यामुपासीत
वेदो नित्यमधीयताम्॥
aharahaḥ sandhyām upāsīta
vedo nityam adhīyatām – Prajāpati Smṛti
«Ouvrez votre conscience à ce point de jonction matin et soir, étudiez le Veda chaque jour.»

Cela veut dire, créer un état permanent de valeur unifiée de silence et de dynamisme, c’est-à-dire l’Ātmā. Éveillez votre Ātmā dans votre conscience. Maintenez en éveil la vivacité de l’Ātmā dans votre conscience, chaque jour. «Vedo Nityam Adhīyatām», maintenez la vivacité, maintenez l’éveil de votre Soi transcendantal, le Champ Unifié, chaque jour.

Cela signifie qu’il faut méditer le matin et le soir, afin que votre conscience devienne pleinement éveillée dans «toutes les possibilités», chaque jour. Cela signifie: cultiver la physiologie de votre cerveau pour qu’elle fonctionne de manière toujours holistique, chaque jour.

C’est une ancienne formule de vivre la vie, comment vivre la vie. Maintenez la conscience de votre Soi. Maintenir la Conscience Transcendantale, au quotidien. En sanskrit, c’est: Yogastaḥ Kuru Karmani, trois mots. «Yogastaḥ», c’est l’unité. Maintenir l’unité signifie que, en réunissant le silence et le dynamisme, vous accomplissez une action. Ce sont des formules standard de la vie, qui relient l’individu au cosmos.

Ne perdez pas de temps avec votre psychologie moderne. C’est une véritable perte de temps, la psychologie moderne est une perte de temps…

Le Veda est la racine de toutes les lois

Un nouvel aphorisme qui en dit plus long qu’il n’en a l’air. La demeure de toutes les lois de la nature que nous contactons et animons au travers du programme de Méditation Transcendantale et de MT-Sidhi, incluant le Vol Yoguique, se révèle être un domaine de toutes possibilités. Mais entre le silence de la pure conscience et l’expression de son dynamisme réside le Veda, qui est la structure éternelle de cette pure conscience ou l’Ātmā…

वेदोऽखिलो धर्ममूलम्‌।
vedo akhilo dharma mūlam – Manu Smṛti 2.6
Le Veda est la racine de toutes les lois.

Le Veda est fait des lois éternelles. Le Veda est l’expression de la totalité de toutes les lois.

Le Veda est l’ordre* total; le Veda est la somme totale de l’ordre; le Veda est la demeure de l’ordre absolu; le Veda est structuré dans les fondements de l’ordre. Le Veda est la structure de la Constitution éternelle de l’Univers, la structure de l’ordre éternelle. – Connaissance Védique pour Chacun, Introduction de l’Université Védique Maharishi, 1994, page 207

* Cette structure de l’ordre éternel et absolu est mise en lumière dans l’Apauruṣeya Bhāśya de Maharishi du Ṛk Veda. 

Le Veda est le gardien de tous les Dharmas, de tout devoir, de toute action. L’action est fondée sur la connaissance. Si le connaissance n’est pas correcte, alors l’action ne le sera pas. Si la connaissance est correcte et totale, alors l’action sera correcte et complète, et toutes les possibilités seront là. – Conférence de presse mondiale, 30 mars 2005

On découvre que l’accès à la pure conscience, donc au domaine de toutes possibilités ne signifie pas la cognition du Veda qui nécessite un système nerveux très pur. Ce double jeu, est très intéressant car il sous-entend la possibilité d’être efficace dans le relatif sans pour autant avoir l’expérience des mécanismes qui le créent, le maintiennent et le dissolvent.

La Connaissance Totale est délivrée par l’expérience de l’Ātmā

Total Knowledge is delivered by experience of Ātmā, not by book reading 

1. Dr. Hagelin: This is a follow-up question on the teaching of Total Knowledge: Maharishi, how is it that the knowledge of consciousness also gives knowledge of physics, chemistry, math, etc.? 

2. Physics, chemistry and mathematics are aspects of Total Knowledge. 

3. In the seventh state of consciousness, the consciousness is fully awake. Fully awake consciousness is the consciousness of Total Knowledge. In unity consciousness one’s capability of knowing and doing is on the supreme level of possibility.

4. There is a field known as consciousness or Ātmā, the Self of everyone. Knowledge of that comes from direct experience and the authentic record of the past. Scientific research also validates it. 

5. Experience of consciousness is the proper approach to education, not book reading. 

6. Governmental leaders should know that there is something which they do not know, and now is the time for them to implement it. We can enlighten everyone in their country.

आत्मैवेदं सर्वम्। 
Ātmai Vedaṁ Sarvam – Chāndogya Upaniṣad 7.25.2
«Tout ceci est seulement l’Ātmā.»

La Connaissance Totale est délivrée par l’expérience de l’Ātmā, et non par la lecture de livres

1. Dr Hagelin: Il s’agit d’une question complémentaire sur l’enseignement de la Connaissance Totale: Maharishi, comment se fait-il que la connaissance de la conscience donne aussi la connaissance de la physique, de la chimie, des mathématiques, etc.

2. La physique, la chimie et les mathématiques sont des aspects de la Connaissance Totale. 

3. Dans le septième état de conscience, la conscience est pleinement éveillée. La conscience pleinement éveillée est la conscience de la Connaissance Totale. Dans la Conscience d’Unité, la capacité de connaître et d’agir se situe au niveau suprême du possible.

4. Il existe un domaine connu comme la conscience ou l’Ātmā, le Soi de chacun. La connaissance de cela provient de l’expérience directe et des rapports authentiques du passé. La recherche scientifique le valide également. 

5. L’expérience de la conscience est l’approche correcte de l’éducation, et non la lecture de livres. 

6. Les responsables gouvernementaux doivent savoir qu’il y a quelque chose qu’ils ne connaissent pas, et il est temps pour eux de le mettre en œuvre. Nous pouvons illuminer chacun dans son pays.

Tous les canaux de la connaissance dans une seule conscience, tel est l’objectif de l’Éducation Védique fondée sur l’Ātmā

All channels of knowledge in one single awareness is the goal of Ātmā-based Vedic Education


1. Dr. Hagelin: Maharishi, I appreciate the value of your Vedic Education for expanding the awareness of the student, but does this Vedic Education also include the study of such disciplines as math, computer science, or economics – practical knowledge to prepare a student to earn a living and to function in today’s technologically driven world?

2. Does the tiger remain alive due to the education of mathematics or physics or chemistry? Man’s liveliness on the basis of what you teach him in the schools and colleges is a wrong notion.

3. The other kind of answer is that if a man can earn his living by knowing mathematics or physics, what will be deficient in his earning if he enlivens in his awareness the basis of all mathematics, the basis of all physics, the basis of all chemistry, the basis of all physiology?

4. Another fundamental level of answer is that Vedic knowledge is the knowledge of Ātmā, knowledge of the Self.

5. Second level is swara of Ātmā. Swara means reverberation. That means Ātmā, itself, reverberating into sound value. And so it is called Śruti. And the Ved reverberating into the meaning of the language. And that meaning is substantiated in seeing, hearing, touching, smelling, the five senses and five senses of action.

6. Vedic education, education of Ved means education of Ātmā. Education of Ātmā is called nitya apaurusheya. Nobody made Ātmā. It is eternal reality. Ātmā, or Self, is not made by someone. Veda is not made by anyone. It is picked up on the level that it exists on its own.

7. When we say Vedic education, we are opening that reality to the awareness of the student. Education is to unfold. Vedic education, is what contains all mathematics, all physics, all chemistry, all physiology, everything, all trigonometry, all geometry, all astronomy.

8. When a man has studied mathematics so he can count numbers in the market, but here, in the unfoldment of the total Ātmā, all mathematics, all fields of action, all fields of knowledge, are lively in one single awareness. Knowledge of that element or that quantity which is sum total of all knowledge. If a man has total knowledge, he’ll be by far more efficient in his emotions, in his thinking, in his speaking, in his action, than the one who has only one knowledge.

9. If a man can earn his living by using his small part of the brain, how much a man who knows how to use the full brain will earn? Very much more.

10. This total Natural Law works for him whose awareness is awake in Ātmā. We are emphasizing the knowledge of Ātmā because if the Ātmā is awake in one’s awareness, then total knowledge is awake in one’s thinking, in one’s speaking, in one’s behavior. Infinite diversity of the galactic universe is governed by that power, which begins to work for any intelligence which is in tune with Ātmā. This is Vedic education.

11. If one has grown, even then he has a chance, through regular morning, evening meditation; or has a chance for his children to get into that.

12. All these poor people in the world, quarter population of the world, they are living life, they’re eating, they’re growing, but they don’t have mathematics or anything. All these fields of knowledge are a mockery.

13. Vedic education will make a man lord of all he surveys. Modern universities give all knowledge in one campus. Vedic education gives all knowledge in every brain.

14. Ātmā. One word contains the total knowledge. And that word is one’s own existence: ‘a’. The whole Veda flows from ‘a’. ‘A’ is the first word of the Veda. And the whole Veda, all those 40 values of the Veda, hundreds of books, they are all the flow of the syllable ‘a’.

15. That is Vedic education. Everything else is a trash. When you have the ability for all the channels of knowledge in your single awareness, that is education for man. Don’t waste your children’s time by engaging them in partial, fragmented field of knowledge.

Tous les canaux de la connaissance dans une seule conscience, tel est l’objectif de l’Éducation Védique fondée sur l’Ātmā

Voici une belle leçon d’éducation qui je suis sûr ne va pas être facile à faire accepter à tout le monde.

1. Dr Hagelin: Maharishi, j’apprécie la valeur de votre Éducation Védique pour développer la conscience de l’étudiant, mais cette Éducation Védique comprend-elle également l’étude de disciplines telles que les mathématiques, l’informatique ou l’économie – des connaissances pratiques pour préparer un étudiant à gagner sa vie et à fonctionner dans le monde technologique d’aujourd’hui?

2. Le tigre reste-t-il en vie grâce à l’enseignement des mathématiques, de la physique ou de la chimie? La vivacité de l’homme sur la base de ce que vous lui enseignez dans les écoles et les collèges est une notion erronée.

3. L’autre type de réponse est que si un homme peut gagner sa vie en connaissant les mathématiques ou la physique, qu’est-ce qui manquera à son gain s’il anime dans sa conscience le fondement de toutes les mathématiques, le fondement de toute la physique, le fondement de toute la chimie, le fondement de toute la physiologie?

4. Un autre niveau fondamental de réponse est que la Connaissance Védique est la connaissance de l’Ātmā, la connaissance du Soi.

5. Le deuxième niveau est la swara de l’Ātmā. Swara signifie réverbération. Cela signifie que l’Ātmā, elle-même, se réverbère en valeur sonore. C’est pourquoi on l’appelle Śruti. Et le Ved se réverbère dans la signification du langage. Et cette signification est justifiée par la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, les cinq sens [de perception] et les cinq [organes] sens d’action.

6. L’Éducation Védique, l’éducation du Ved signifie l’éducation de l’Ātmā. L’éducation de l’Ātmā est appelée nitya apaurusheya. Personne n’a fait l’Ātmā. C’est une réalité éternelle. L’Ātmā, ou le Soi, n’est pas fait par quelqu’un. Le Veda n’est pas fait par quelqu’un. Il est pris au niveau où il existe par lui-même.

7. Lorsque nous parlons d’Éducation Védique, nous ouvrons cette réalité à la conscience de l’étudiant. L’éducation doit se déployer. L’Éducation Védique, c’est ce qui contient toutes les mathématiques, toute la physique, toute la chimie, toute la physiologie, tout, toute la trigonométrie, toute la géométrie, toute l’astronomie.

8. Quand un homme a étudié les mathématiques, il peut ainsi compter les chiffres sur le marché, mais ici, dans le développement de toute l’Ātmā, toutes les mathématiques, tous les domaines d’action, tous les domaines de connaissance, sont éveillés dans une seule et même conscience. La connaissance de cet élément ou de cette quantité qui est la somme totale de toute connaissance. Si un homme a la connaissance totale, il sera de loin plus efficace dans ses émotions, dans sa pensée, dans sa parole, dans son action, que celui qui n’a qu’une seule connaissance.

9. Si un homme peut gagner sa vie en utilisant sa petite partie du cerveau, combien gagnera un homme qui sait comment utiliser tout son cerveau? Beaucoup plus.

10. Cette Loi Naturelle totale fonctionne pour celui dont la conscience est éveillée dans l’Ātmā. Nous mettons l’accent sur la connaissance de l’Ātmā car si l’Ātmā est éveillé dans la conscience de chacun, alors la Connaissance Totale est éveillée dans la pensée, la parole, le comportement. L’infinie diversité de l’univers galactique est régie par ce pouvoir, qui commence à travailler pour toute intelligence qui est en accord avec l’Ātmā. C’est l’Éducation Védique.

11. Si quelqu’un a grandi, il a déjà une chance, grâce à la méditation régulière du matin et du soir, ou bien ses enfants ont une chance d’y accéder.

12. Tous ces pauvres gens dans le monde, un quart de la population mondiale, ils vivent la vie, ils mangent, ils grandissent, mais ils n’ont pas de mathématiques ou quoi que ce soit. Tous ces domaines de connaissance sont une parodie.

13. L’Éducation Védique fera de l’homme le maître de tout ce qu’il étudie. Les universités modernes donnent toute la connaissance dans un campus. L’Éducation Védique donne toute la connaissance dans chaque cerveau.

14. L’Ātmā. Un mot contient la Connaissance Totale. Et ce mot est la propre existence de chacun: «a». Tout le Veda découle de ce «a». «A» est le premier mot du Veda. Et tout le Veda, toutes ces 40 valeurs du Veda, des centaines de livres, tout cela est le flot de la syllabe «a».

15. C’est l’Éducation Védique. Tout le reste est du déchet. Quand vous avez la capacité de tous les canaux de connaissance dans votre seule conscience, c’est l’éducation pour l’homme. Ne faites pas perdre leur temps à vos enfants en les engageant dans un domaine de connaissance partiel et fragmenté.

L’intérêt de lire la Littérature Védique en Sanskrit

The value of reading Vedic Literature in Sanskrit

1. Dr. Hagelin: There’s one more question on the subject of Maharishi’s Vedic educational approach from a student at Maharishi University of Management, David Pohlman. He asks: Maharishi, what is the special value of reading Vedic literature in Sanskrit for students in your Consciousness-Based system of education? English translations, however imperfect, being comprehensible, engage the intellect and heart and seem to offer educational and inspirational value. So I guess the question is: What is the value of reading Vedic literature in Sanskrit?

2. Every Sanskrit word is lively on all levels: surface level, deeper level, deepest level, and transcendental level. Every Vedic expression is the expression of Totality. And this Totality is available in one word “A”. 

3. So Vedic is the language where “A” is inevitably pronounced while pronouncing any word. You take any alphabet, you take any consonant, anything, “A” is there. And “A” is the total field of knowledge. So whatever you say, Totality flows. This is Vedic word.

4. Speciality of Vedic word, Vedic sound is, it is a flow of Totality, it is a flow of infinity. Veda cannot be translated. It can be experienced – our own consciousness can completely identify with the transcendental field. And it is that level which is permeating on all levels of expression – subtle and gross and very gross and the huge, enormous galactic universe.

5. Vedic sounds is the expression of holistic value of knowledge. Vedic sound means it has a flow of Totality. … “A” is there whenever we say any vowel or consonant.

6. Every Vedic sound has some of “A” in it. … So the sound of the Veda, whatever differentiated values on the surface, but it always reverberates in some value of Totality, Total Knowledge, some Ātmā. Whatever we say, it is a flow of Ātmā. … So the recitation of the Vedic words means we are stirring up in our own awareness some feature, some quality of Totality. This is Vedic language. This is Vedic culture…

7. Vedic Text cannot be translated because in translations, you can translate only isolated values. Translation is in space-time boundaries, the surface of it. The next level – another surface level. Next level – another surface level. In the translation you cannot do it. That is why Veda is not known through reading the books. This is a difference. Veda is known by being Totality. And this is fully awake Ātmā, fully awake consciousness. Regular practice of Transcendental Meditation makes that level more and more acquainted to our awareness. And then some day Totality of it becomes lively in our awareness. Then our awareness, our consciousness is the consciousness of Totality. Then ‘Aham Brahm’ – I am Totality. I am Totality is not an intellectual concept – it is a reality. 

8. There is a great meaning in the words, but because it is that most delicate level of physiology which requires so much purity. Purity of eating, purity of breathing, purity of everything. Purity also comes in construction of the house, and in the auspicious times to go out, or inauspicious time to meet the friends and quarrel with them and all that. … All these are fulfilled in that life which is only for that. That is the Vedic way of life. …

9. The translation does not do justice to that eternal voice of Totality which is the reality of the Transcendental Consciousness.

10. Ṛcho Ak-ṣare parame vyoman … The Veda is the reality of the unmanifest field. And in the unmanifest field, all the memories are there. And when the memories wake up, they are heard; their activity is heard. So it becomes Śruti.

11. It’s a very beautiful field of blessing to mankind. … We want to culture these Vedic people, and then they will be able to enliven real Vedic chanting. 

12. What happens with the Vedic chanting? Harmony comes to be established in the field of disharmony. … If there is a drought, then the Vedic pandits recite and rains will come. …Experience of the Ātmā, which is predominant in the Vedic way of life will sustain harmony in the whole world consciousness. 

13. The transcendental reality is that which is present everywhere: omniscient, and omnipotent, everything is influenced by that, just like the sap in a tree. …

14. We can train the people to that supreme awakening where totality is a living reality. Purity, purity, purity, purity.

L’intérêt de lire la Littérature Védique en Sanskrit

1. Dr Hagelin: Il y a encore une question sur le sujet de l’approche Éducative Védique de Maharishi, posée par un étudiant de l’Université Maharishi de Management, David Pohlman. Il demande: Maharishi, quelle est la valeur particulière de la lecture de la Littérature Védique en Sanskrit pour les étudiants de votre système d’éducation fondée sur la conscience? Les traductions anglaises, aussi imparfaites soient-elles, sont compréhensibles, font appel à l’intellect et au cœur et semblent offrir une valeur éducative et une source d’inspiration. Je suppose donc que la question est la suivante: quelle est la valeur de la lecture de la Littérature Védique en Sanskrit?

2. Chaque mot Sanskrit est animé à tous les niveaux: au niveau de surface, au niveau profond, au niveau le plus profond et au niveau transcendantal. Chaque expression védique est l’expression de la Totalité. Et cette Totalité est disponible en un seul mot “A”.

3. Ainsi, Védique est la langage dans laquelle “A” est inévitablement prononcé en prononçant n’importe quel mot. Vous prenez n’importe quel alphabet, n’importe quelle consonne, n’importe quoi, “A” est là. Et “A” est le domaine total de la connaissance. Donc, quoi que vous disiez, la Totalité coule. C’est un mot Védique.

4. La spécialité du mot Védique, du son Védique est, c’est un flot de la Totalité, c’est un flot de l’infini. Le Veda ne peut pas être traduit. Il peut être expérimenté – notre propre conscience peut s’identifier complètement au domaine transcendantal. Et c’est ce niveau qui imprègne tous les niveaux d’expression – subtil et grossier et très grossier et l’immense, l’énorme univers galactique.

5. Les sons Védiques sont l’expression de la valeur holistique de la connaissance. Le son Védique signifie qu’il a un flot de Totalité. … “A” est présent chaque fois que nous prononçons une voyelle ou une consonne.

6. Chaque son Védique contient un peu de “A”. … Ainsi le son du Veda, quelles que soient les valeurs différenciées à la surface, mais il se réverbère toujours dans une certaine valeur de la Totalité, de la Connaissance totale, de l’Ātmā. Quoi que nous disions, c’est un flot de l’Ātmā. … Ainsi, la récitation des mots Védiques signifie que nous éveillons en notre propre conscience une certaine caractéristique, une certaine qualité de la Totalité. C’est le langage Védique. C’est la culture Védique…

7. Le Texte Védique ne peut pas être traduit car dans les traductions, on ne peut traduire que des valeurs isolées. La traduction se situe dans les limites de l’espace-temps, la surface de celui-ci. Le niveau suivant – un autre niveau de surface. Le niveau suivant – un autre niveau de surface. Dans la traduction, vous ne pouvez pas le faire. C’est pourquoi le Veda n’est pas connu à travers la lecture des livres. C’est une différence. Le Veda est connu en étant la Totalité. Et c’est l’Ātmā pleinement éveillée, une conscience pleinement éveillée. La pratique régulière de la Méditation Transcendantale rend ce niveau de plus en plus familier à notre conscience. Et puis un jour, la Totalité devient animée dans notre conscience. Alors notre conscience, notre conscience est la conscience de la Totalité. Alors ‘Aham Brahm’ – Je suis la Totalité. Je suis la Totalité n’est pas un concept intellectuel – c’est une réalité.

8. Il y a une grande signification dans ces mots, mais parce que c’est ce niveau le plus délicat de la physiologie qui exige tant de pureté. Pureté de l’alimentation, pureté de la respiration, pureté de tout. La pureté vient aussi dans la construction de la maison, et dans les moments favorables pour sortir, ou les moments défavorables pour rencontrer les amis et se disputer avec eux et tout ça. … Tout cela est réalisé dans cette vie qui n’est que pour cela. C’est le mode de vie Védique. …

9. La traduction ne rend pas justice à cette voix éternelle de la Totalité qui est la réalité de la Conscience Transcendantale.

10. Ṛcho Ak-ṣare parame vyoman … Le Veda est la réalité du domaine non-manifesté. Et dans le domaine non-manifesté, tous les mémoires sont là. Et lorsque les mémoires se réveillent, elles sont entendus; leur activité est entendue. Cela devient donc Śruti.

11. C’est un très beau domaine de bénédiction pour l’humanité. … Nous voulons cultiver ces peuples Védiques, et alors ils pourront éveiller de véritables chants Védiques. 

12. Que se passe-t-il avec les chants védiques? L’harmonie s’établit dans le domaine de la dysharmonie. … S’il y a une sécheresse, alors les Pandits Védiques récitent et les pluies arrivent. … L’expérience de l’Ātmā, qui est prédominant dans le mode de vie Védique, soutiendra l’harmonie dans la conscience du monde entier.

13. La réalité transcendantale est celle qui est présente partout: omnisciente, et omnipotente, tout est influencé par cela, tout comme la sève d’un arbre. …

14. Nous pouvons former les gens à cet éveil suprême où la totalité est une réalité vivante. Pureté, pureté, pureté, pureté.

Le point de jonction entre le silence et le dynamisme

The junction point between silence and dynamism

Global Press Conference 04.06.2003

Dr. Hagelin: …The question is that Maharishi has said many times in these conferences and in his book that the nature of life is bliss. However last week Maharishi made a surprising comment. He said that the two fundamental values of consciousness, silence and dynamism, that fear played a central role in their interaction. Would Maharishi please comment on this apparent contradiction, what role does fear play in the creation and how does it relate to the idea that the nature of life is bliss?

Maharishi: It’s a beautiful question. The answer is more beautiful than the question.

The answer is, that this Total Natural Law, has to be lively in every grain of creation, in every particle of creation, Total Natural Law. And when we say Total Natural Law, it means all the knowledge and when we say all the knowledge, then knowledge of silence, different degrees of silence, and knowledge of dynamism, different degrees of dynamism. So all the different degrees of dynamism, all the different degrees of silence, both have to be lively in every grain of creation.

Now, this reality within the nature of every grain of creation requires the two opposite qualities, silence and dynamism, to be in every grain of creation, here, there, everywhere. So the picture is, that infinite silence and infinite dynamism, even though they are two opposite qualities but they are in every grain of creation. And that is how every grain of creation, infinite grains of creation constitutes infinity. So infinity to be lively in terms of Total Natural Law, the two opposite qualities have to be together. Two opposite qualities have to be together. Two opposite qualities have to be together and this togetherness alone will be the basis of all life, unity of all diversity. Unity of all diversity, unity of all diversity. Uni – verse. Even this english phrase – unified versity, differences. All the differences but in a unified manner. All the differences in a unified manner, this is the requirement of that agency which is to administer the infinitely diverse universe.

Now what we know about the infinitely diverse universe? The little that we know from the field of science and everything that we know about it in the field of Vedic Science, Vedic terminology. What we know about it is, that it is the basis of everything. It is the basis of everything. And infinite diversity, infinite unity, infinite silence, infinite dynamism, they are all together. And in their togetherness they construct creation, they administer creation, they make creation evolve. What we have is ever-expanding universe. Ever-expanding universe.

So for the ever-expanding universe to be administered, the Adminstrator has to be in every grain of creation. At the same time he has to be in the total infinity of creation. Total infinity of creation. And total infinity of that which constructs creation. What constructs creation? Point. Point, point, point, point, point, point, point, point, point.

So this is the situation about the reality of intelligence, which is not only at the basis but even on the surface. All levels of creation, intelligence. All levels of creation. Consciousness. Consciousness. So by requirement, it has to be unmanifest. And this two opposite values, naturally come together, making everyone hides the other. Silence hides dynamism, dynamism hides silence.

In the Vedic language it is called Chandas. Chandas is a quality of hiding. Silence when it comes together with dynamism, silence hides dynamism, dynamism hides silence. So there is a covering created in the unity of both. This covering which hides silence, which hides dynamism, this covering maintains the transcendental consciousness at its separate level of reality from the relative level of reality. Here is a partition. Transcendental is that thing which is two things of opposite characters but in their togetherness, silence and dynamism, silence and dynamism. That is transcendental consciousness.

Transcendental consciousness is something, which we can say, we can say, that when our awareness opens to this field of transcendental consciousness, it has already pierce through the covering that hides silence and dynamism. And when it pierces through the covering that hides silence and dynamism in a unified state, then it functions, the example will be like a lamp at the door. This is the whole Nyāya system of knowledge in the Vedic literature, the knowledge of the junction point. Nyāya, that junction point. You put the lamp at the door, it will bring the light inside the room and outside the room. So junction point. Junction point is what is that which hides this and which hides that but the junction point is a very fine point. Practice is needed only to make this fine demarcation between the silence and dynamism a visual reality. Fine, fine reality. Very fine reality. Lamp at the door.

There is a section of knowledge which is called Nyāya, Nyāya Darśan, which is translated rightly or wrongly as logic. Logic. Logic will prove this thing and then simultaneously the opposite thing. Like that, like that, like that. So that junction point of hiding silence and dynamism both, that is Chandas. Hiding Chandas.

When we look into the nature of Ātmā, Ātmā, Ātmā, then it becomes so clear, very clear. Experience makes it very clear and understanding in terms of the Vedic literature has made it so very obvious, the surface level of reality. You see silence this. You see dynamism this. Silence this. This silence and this dynamism. The junction point is transcendental consciousness. That is Samādhi. That is Samādhi. That is Yoga. That is unified level of reality. Unified level of reality. Unified level of reality means individual and cosmic both. Infinity and finite both. Silence and dynamism both. Silence and dynamism both. It’s a very delightful experience and it is the practice, you know that, that phrase: “Practice makes a man perfect”. Because this experience is so fine, it has to be going through this experience over and over again and then one becomes at home with it. Being at home with it means Total Natural Law is lively in our awareness. When Total Natural Law is lively in our awareness then what happens? Every thought is supported by Total Natural Law and Total Natural Law we say Will of God, same thing, same thing, same thing.

So nothing is impossible for the Will of God. Nothing is impossible for Total Natural Law. And that is why education should be such that the individual awareness opens its Self to this inner reality of consciousness. That’s why we say Consciousness-Based Education. Consciousness-Based Education. These words are very, very realistic, on a very, very concrete level.

Le point de jonction entre le silence et le dynamisme

Conférence de presse mondiale du 04.06.2003

Dr Hagelin: …La question est que Maharishi a dit à maintes reprises dans ces conférences et dans son livre que la nature de la vie est la béatitude. Cependant, la semaine dernière, Maharishi a fait un commentaire surprenant. Il a dit que les deux valeurs fondamentales de la conscience, le silence et le dynamisme, que la peur jouait un rôle central dans leur interaction. Maharishi pourrait-il commenter cette contradiction apparente, quel rôle la peur joue-t-elle dans la création et comment est-elle liée à l’idée que la nature de la vie est la béatitude?

Maharishi: C’est une belle question. La réponse est plus belle que la question.

La réponse est que cette Loi Naturelle Totale doit être éveillée dans chaque grain de la création, dans chaque particule de la création, la Loi Naturelle Totale. Et quand nous disons Loi Naturelle Totale, cela signifie toute la connaissance et quand nous disons toute la connaissance, alors la connaissance du silence, différents degrés de silence, et la connaissance du dynamisme, différents degrés de dynamisme. Donc tous les différents degrés de dynamisme, tous les différents degrés de silence, tous les deux doivent être éveillés dans chaque grain de la création.

Or, cette réalité dans la nature de chaque grain de la création exige les deux qualités opposées, le silence et le dynamisme, pour être dans chaque grain de la création, ici, là, partout. Le tableau est donc celui d’un silence infini et d’un dynamisme infini, même si ce sont deux qualités opposées, mais elles sont dans chaque grain de la création. Et c’est ainsi que chaque grain de la création, les grains infinis de la création constituent l’infini. Donc l’infini pour être éveillé en termes de Loi Naturelle Totale, les deux qualités opposées doivent être ensemble. Deux qualités opposées doivent être ensemble. Deux qualités opposées doivent être ensemble et cette unité seule sera la base de toute vie, l’unité de toute diversité. L’unité de toute la diversité, l’unité de toute la diversité. Uni – vers. Même cette expression anglaise – ‘unified versity’, les differences. Toutes les différences, mais de manière unifiée. Toutes les différences d’une manière unifiée, c’est l’exigence de cette agence qui doit administrer l’univers infiniment divers.

Que savons-nous maintenant de l’univers infiniment diversifié? Le peu que nous savons dans le domaine de la science et tout ce que nous savons à son sujet dans le domaine de la Science Védique, la terminologie védique. Ce que nous savons à son sujet, c’est qu’il est le fondement de tout. C’est le fondement de tout. Et la diversité infinie, l’unité infinie, le silence infini, le dynamisme infini, tout cela est ensemble. Et dans leur unité, ils construisent la création, ils administrent la création, ils font évoluer la création. Ce que nous avons, c’est un univers toujours en expansion. Un univers toujours en expansion.

Ainsi, pour administrer l’univers toujours en expansion, l’administrateur doit être présent dans chaque grain de la création. En même temps, il doit être dans l’infinité totale de la création. L’infinité totale de la création. Et l’infinité totale de ce qui construit la création. Qu’est-ce qui construit la création? Un point. Point, point, point, point, point, point, point, point, point, point, point.

Voilà donc la situation concernant la réalité de l’intelligence, qui n’est pas seulement à la base mais même en surface. Tous les niveaux de la création, l’intelligence. Tous les niveaux de la création. La conscience. La conscience. Donc, par exigence, elle doit être non-manifestée. Et ces deux valeurs opposées, se rejoignent naturellement, faisant que chacun cache l’autre. Le silence cache le dynamisme, le dynamisme cache le silence.

Dans la langue védique, cela est appelé Chandas. Chandas est une qualité de dissimulation. Le silence quand il s’associe au dynamisme, le silence cache le dynamisme, le dynamisme cache le silence. Il y a donc une couverture créée dans l’unité des deux. Cette couverture qui cache le silence, qui cache le dynamisme, cette couverture maintient la Conscience Transcendantale à son niveau de réalité séparé du niveau de réalité relatif. Voici une partition. Le transcendantal est cette chose qui est deux choses de caractères opposés mais dans leur ensemble, le silence et le dynamisme, le silence et le dynamisme. C’est la Conscience Transcendantale.

La Conscience Transcendantale est une chose, dont on peut dire, on peut dire, que lorsque notre conscience s’ouvre à ce domaine de la Conscience Transcendantale, elle a déjà percé la couverture qui cache le silence et le dynamisme. Et lorsqu’elle perce à travers la couverture qui cache le silence et le dynamisme dans un état unifié, alors elle fonctionne, l’exemple sera comme une lampe à la porte. C’est tout le système de connaissance de Nyāya dans la Littérature Védique, la connaissance du point de jonction. Nyāya, ce point de jonction. Vous mettez la lampe à la porte, elle apportera la lumière à l’intérieur de la pièce et à l’extérieur de la pièce. Donc le point de jonction. Le point de jonction est ce qui cache ceci et qui cache cela, mais le point de jonction est un point très fin. La pratique est nécessaire pour que cette fine démarcation entre le silence et le dynamisme devienne une réalité visuelle. Une réalité fine, très fine. Une réalité très fine. La lampe à la porte.

Il existe une section de la connaissance appelée Nyāya, Nyāya Darśan, qui se traduit à tort ou à raison par logique. Logique. La logique va prouver cette chose et simultanément la chose opposée. Comme ça, comme ça, comme ça. Donc, ce point de jonction entre le silence et le dynamisme, c’est Chandas. Chandas qui cache.

Lorsque nous examinons la nature de l’Ātmā, l’Ātmā, l’Ātmā, alors cela devient si clair, très clair. L’expérience la rend très claire et la compréhension en termes de Littérature Védique l’a rendu si évident, le niveau de surface de la réalité. Vous voyez le silence. Vous voyez le dynamisme. Ce silence. Ce silence et ce dynamisme. Le point de jonction est la Conscience Transcendantale. C’est le Samādhi. C’est le Samādhi. C’est le Yoga. C’est le niveau unifié de la réalité. Le niveau de réalité unifié. Le niveau de réalité unifié signifie à la fois individuel et cosmique. Infini et fini à la fois. Silence et dynamisme à la fois. Silence et dynamisme à la fois. C’est une expérience très agréable et c’est la pratique, vous le savez, cette phrase: «La pratique rend un homme parfait.» Parce que cette expérience est si belle, elle doit être expérimenté encore et encore, et on se sent alors chez soi avec elle. Être à l’aise avec elle signifie que la Loi Naturelle Totale est éveillée dans notre conscience. Lorsque la Loi Naturelle Totale est éveillée dans notre conscience, que se passe-t-il alors? Chaque pensée est soutenue par la Loi Naturelle Totale et la Loi Naturelle Totale, nous disons la Volonté de Dieu, c’est la même chose, c’est la même chose, c’est la même chose.

Rien n’est donc impossible à la Volonté de Dieu. Rien n’est impossible pour la Loi Naturelle Totale. Et c’est pourquoi l’éducation devrait être telle que la conscience individuelle ouvre son Soi à cette réalité intérieure de la conscience. C’est pourquoi nous disons l’Éducation Fondée sur la Conscience. L’Éducation Fondée sur la Conscience. Ces mots sont très, très réalistes, à un niveau très, très concret.