Citation du Jour

«La plénitude est structurée dans la réalisation,

la réalisation est structurée dans l’action,

l’action est structurée dans la pensée,

la pensée est structurée dans la connaissance,

la connaissance est structurée dans la conscience.» – Maharishi Mahesh Yogi

Fulfilment is structured in achievement.

Achievement is structured in action,

Action is structured in thinking,

Thinking is structured in knowledge,

Knowledge is structured in consciousness.” – Maharishi Mahesh Yogi

Fiche de suivi: novembre 2019 et 2020

Je découvre à quel point cette connaissance de Maharishi est vaste mais en même simple. Cette simplicité n’est peut-être pas apparente à l’écrit mais elle l’est complètement dans la pratique.

Aussi, je me demandais comment amener quelqu’un a considérer la solution… là est réellement l’essence de l’enseignement spirituel. Aujourd’hui sur internet, il est possible de trouver toutes sortes d’approches et je crois bien que jamais dans le passé, il y a eu un tel foisonnement de possibilités. Mais pour moi, la seule approche valable est celle qui permet un retour vers le Soi, celle qui permet de transcender sa propre activité, son propre dynamisme. Chaque fois que je lis une description, immédiatement la question de la transcendance refait surface. 

02.11.2020: La béatitude de la liberté rend la méditation béatifique

Maharishi explique comment la béatitude intérieure devient béatifique avec la pratique. 

04.11.2019: Le temps des étudiants est le temps pour l’illumination

Pendant l’âge de l’étudiant, le cerveau se développe. Lorsqu’il se développe, il doit avoir cette tendresse de la Totalité à chaque point de sa structure.

05.11.2019: Les Technologies Védiques du Son

L’univers, selon les physiciens, est un monde d’ondes et de vibrations. Le Veda, le plan pour ce monde, de ce fait doit avoir une structure en termes d’ondes et de vibrations.

05.11.2020: L’ADN, le Code Génétique et l’Immortalité

L’immortalité est une réalité qui n’est pas de la matière, mais qui est une réalité en soi, et c’est l’intelligence.

07.11.2019: L’éducation autoréférente

La totalité de l’Ātmā mais ces Vṛttis aussi. Donc à ces Vṛttis on a donné un nom, l’intellect. Maintenant les Vṛttis, parce que c’est l’Ātmā elle-même et l’Ātmā est la connaissance totale, ce qui signifie qu’aucun aspect de la connaissance est en dehors de l’Ātmā, ce qui signifie aussi, qu’aucun aspect de l’action est en dehors de l’Ātmā.

09.11.2020: Le monde doux de la Conscience Transcendantale au-delà des sens

Le monde de la Conscience Transcendantale est un monde très doux. On y voit avec les yeux intérieurs, ce que certains appellent la vision divine.

11.11.2019: La conscience est la base de tous les différents domaines de la vie

C’est parce que la conscience est la fondement de tous les aspects de la vie. Stimulé à partir de là, tout devient fructueux.

12.11.2019: Le but de la physiologie

…le but de la physiologie est d’être la demeure de la conscience.

12.11.2020: L’influence des récitations védiques par les Pandits Védiques Maharishi

La vie s’exprime à travers les mots. Les chants védiques sont les mots de la conscience. La conscience réverbère.

14.11.2019: La connaissance livresque

…la connaissance livresque n’est pas ce qui éduque un homme. Rassembler l’information est une chose mais faire usage spontanément de la créativité totale de la Loi Naturelle est une autre chose.

16.11.2020: Le point de jonction entre le silence et le dynamisme

Pour administrer l’univers toujours en expansion, l’administrateur doit être présent dans chaque grain de la création.

18.11.2019: Le soutien de la nature est spontané

La nature est invincible, toute-puissante et omniprésente et, par conséquent, tout désir s’accomplit automatiquement une fois que nous avons une bonne connaissance de ce niveau fondamental de la source de toute pensée, le domaine transcendant.

19.11.2019: Est-ce que le rire guérit?

L’Ayur-Veda Maharishi répond à cette question en prenant le concept du rire médical à un niveau plus profond, au niveau de la félicité. Le rire guérit quand il est une expression spontanée de la félicité.

21.11.2019: La cognition védique du Ṛṣi Madhuchandas

Il y a trois valeurs, et ensemble elles apportent la cognition du Veda. Une est Ṛṣi, l’autre est Devatā, et la troisième est Chandas.

23.11.2020: Nyaya, la lampe à la porte, qui brille à l’intérieur et à l’extérieur

Nyaya, la lampe à la porte, est la science de l’investigation sur ce qui fait la lumière à l’extérieur, ce qui fait la lumière à l’intérieur

25.11.2019: La période de l’étudiant est le temps de l’illumination

L’expérience de la pure Conscience Transcendantale est merveilleuse, on a l’impression d’être rentré à la maison. La pratique matin et soir, donne à la physiologie du cerveau l’habitude de penser à partir de ce niveau illimité qui est le niveau de la Loi Naturelle Totale.

26.11.2019: Les combinaisons alimentaires compatibles (Virudha-ahar)

Dans le cadre du domaine de la santé holistique et de la nutrition, il y a un grand nombre de controverses à propos des aliments compatibles.

26.11.2020: Maharishi sur le leadership: L’art de donner la direction

L’appréciation des bonnes qualités fait un leader. Un homme peut avoir 99 mauvaises qualités et une seule bonne qualité. L’appréciation de cette unique bonne qualité encouragera l’homme à multiplier cette bonne qualité.

Je vous rappelle, si vous l’avez oublié, que vos questions sont bien entendues les bienvenues! N’hésitez à faire des interventions sur les sujets qui vous passionnent, ce blog est aussi le votre…

Citation du Jour

Question: Vous avez étudié toute votre vie, comment pouvons-nous apprendre en si peu de temps?

Maharishi: Je ne l’ai pas appris en de nombreuses années. Je l’ai obtenu par la grâce de mon Maître.

Question: Juste comme ça?

Maharishi: C’est toujours comme ça. C’est toujours comme ça. Certains hommes mettent beaucoup de temps à amener la ligne de la centrale à cette maison, mais une fois les interrupteurs en place, c’est une question de mettre l’interrupteur en marche. – Méditations de Maharishi Mahesh Yogi, 1968, page 134

Question: You have been studying all your life, how can we possibly learn in a matter of so many minutes?

Maharishi: I have not learned it in many years. I got it through the Grace of my Master.

Question: Just like that?

Maharishi: Always it is just like that. Always it is just like that. Some men takes a long time to bring the line from the powerhouse to this house, but once the switches are made, it’s a matter of putting on the switch. – Meditations of Maharishi Mahesh Yogi, 1968, page 134

Maharishi sur le leadership: L’art de donner la direction

Voici la réponse de Maharishi à la question suivante: «Maharishi, vous avez dit qu’un leader résout les problèmes de ses supporter et ne fait pas de commentaire sur leurs erreurs etc. Pouvez-vous en dire un plus sur cela?»

Maharishi: «L’appréciation des bonnes qualités fait un leader. Un homme peut avoir 99 mauvaises qualités et une seule bonne qualité. L’appréciation de cette unique bonne qualité encouragera l’homme à multiplier cette bonne qualité. «Je suis seul, puis-je être multiples», et le monde des bonnes qualités se met en place. L’appréciation d’une bonne qualité par un supérieur est comme favoriser le germe à partir de la graine, et à partir de là, l’arbre des bonnes qualités grandit. Il inspire les supporters de grandir en tout bien. 

Ce devrait être une politique de ne pas mettre en avant les qualités qui ne sont pas bonnes. Nous n’en parlons pas. Où est le temps de s’attarder sur l’indésirable? N’évoquez pas la faiblesse. Mettez en avant les bonnes qualités, les qualités prometteuses. Pour nous, nous voulons grandir dans le bien. Nous ne permettons pas que notre cœur soit submergé dans ce qui n’est pas bien, pas élevant, pas progressif. Nous amenons à notre esprit le bien, le prometteur, l’élevant. Quelque soit la pensée que nous laissons entrer dans notre esprit, celle-ci influence notre cœur et commence à rayonner et à se développer en parole. Si nous pensons bassement, notre cœur rayonne cette basse couleur et l’irradie par la parole. Notre formule est «la sécurité d’abord».

Nous voulons améliorer tous ceux qui nous entourent. Dans notre enthousiasme à améliorer notre environnement, nous ne devons pas nous laisser aller dans le malsain, le mauvais. Notre cœur est si petit; il n’y a pas de place pour le malsain, le mauvais. Nous savons d’où vient le mal. De lui (celui qui agit mal), nous ne considérons pas l’émergence du mal mais de quelque chose étranger à lui. Le stress n’est pas lui. Il vient de l’extérieur. Du stress vient la négativité. Nous ne condamnons pas un homme pour ses échecs, son incompréhension. Nous savons que ce n’est pas lui, mais quelque chose qui s’est indûment associé à lui. La vie, c’est la béatitude, la connaissance et l’intelligence. Il n’y a pas de place pour des sentiments négatifs dans la vie de qui que ce soit. Nous ne condamnons pas un homme pour ses erreurs. Nous considérons que celles-ci ne viennent pas de lui, mais du stress. Lorsque quelque chose de négatif apparaît, nous nous sentons bien pour lui; nous le félicitons de s’en être débarrassé. Nous devons sauver notre esprit et notre cœur de toute pensée négative erronée envers quelqu’un d’autre. 

Si nous l’avons entendu, c’était une erreur de l’entendre. Nous ne pouvions pas nous arrêter d’entendre, nos oreilles étaient ouvertes, mais c’était une erreur de l’entendre. Un homme très sage a dit: «Il parle beaucoup mais je ne dois rien entendre de ce qu’il dit.» Nous ne portons pas la boue à notre cœur. Si quelqu’un fait du mal, c’est son mauvais karma. En l’apportant dans notre esprit, il devient notre karma. C’est pourquoi nous voyons toujours le bien.

Guru Dev avait coutume de raconter l’histoire d’un saint qui était tout le temps si heureux, satisfait et immergé dans la béatitude. Il était célèbre pour n’avoir rien dit de moins que du bien. Un jour, un homme malicieux s’est rendu chez le saint avec tout l’attirail de la dévotion et tout ça, et il lui a demandé de bénir un certain endroit. Il l’emmena sur le chemin le plus désagréable qu’il put trouver et ils passèrent devant un chat qui s’était fait écraser par une voiture. «Oh, quel spectacle horrible», l’homme dit. Et le saint a dit: «Regardez les dents, des dents brillantes comme des perles.» Dans la situation la plus désagréable, il devait y avoir certainement quelque chose de bien.

Nous grandissons vers une perception plus raffinée, nous grandissons vers une vision céleste. Nous prenons toujours quelque chose d’agréable, quelque soit ce que ce sera. Nous savons que nous vivons dans le monde relatif, il y aura toujours quelque chose de beau, quelque chose à apprécier. Nous apportons cette valeur à notre esprit et à notre cœur. Nous n’apportons pas de saleté à notre esprit. Nous nous réjouissons de quelque chose de beau. C’est la vision d’un connaisseur de la réalité. Quelque soit le bien qui est là, c’est ce qui nous est utile. Le mal ne nous vient pas à l’esprit. Sinon, nous serons submergé par tant de mal. En apportant le bien à notre esprit, nous développons le pouvoir du bien. Le mal apporte une influence indésirable. La sécurité d’abord! Ce sont de simples choses, vous savez…

Citation du Jour

«Grâce à la Méditation Transcendantale, l’esprit de l’homme peut rechercher les sphères intérieures de sa propre personnalité et trouver le Royaume des Cieux à l’intérieur… Mais je ne suis pas un mystique. Il n’y a pas de mysticisme dans mon message. C’est une façon purement scientifique d’explorer les gloires de la vie intérieure par la Méditation Transcendantale. Tout le monde peut la comprendre et la pratiquer.» – Maharishi Mahesh Yogi

“Through Transcendental Meditation, man’s mind can seek the inner spheres of his own personality and find the Kingdom of Heaven within… But I’m not a mystic. There is no mysticism in my message. It is a purely scientific way of exploring the glories of inner life through Transcendental Meditation. Anyone can understand and practise it.” – Maharishi Mahesh Yogi

Nyaya, la lampe à la porte, qui brille à l’intérieur et à l’extérieur

Nyaya, the lamp at the door, shining inside and outside

1. Dr. Hagelin: Last week, Maharishi declared that, in truth, there is no difference between the unmanifest Unified Field and its manifest expressions in the universe: “Between the unmanifest and the manifest, there is nothing; it is the same thing.” Maharishi also said this unified reality of life is explained in the Nyaya Sutras of the Vedic literature: “Nyaya is the lamp at the door; the outside and the inside meet at the door.” My question for Maharishi is this: If there is no difference between the outside and the inside, ultimately, then what is the door that stands between them?

2. Nyaya, the lamp at the door, is the science of investigation about what makes light outside, what makes light inside: What makes silence behave like dynamism, what is the source of dynamism.

3. Investigation into that is called science: vigyan. The vi of vigyan comes from vishesha and vivrita.

4. The reality of the lamp at the door is that there is one light that is seen outside and inside. This is vivrita. It takes the vision round and round. This process does justice to the reality of light, revealing that it’s not two lights. The two appear, in the same way as a snake appears in the string.

5. The same is seen in the field of Vedanta with reference to the word and the gap. The structure of Veda itself is appearance and disappearance.

6. Veda is the supreme authenticity. 

7. Science and technology both are the two aspects of self-referral consciousness.

8. For education to be preparation for successful life, affluent, fulfilled life, it has to be Vedic education. Children in this education will rule the world. Their territory will be Brahm – aham brahmasmi. The education of Vedic University will do justice to the total field of knowledge.

9. The total field of knowledge will create a civilization worthy of man. Human existence is purely divine.

10. German people want to create an education which will generate leadership. Our German Rajas are active on that.

11. Peace Government will purify the whole world consciousness.

Nyaya, la lampe à la porte, qui brille à l’intérieur et à l’extérieur

1. Dr Hagelin: La semaine dernière, Maharishi a déclaré qu’en vérité, il n’y a pas de différence entre le Champ Unifié non manifesté et ses expressions manifestées dans l’univers: «Entre le non-manifesté et le manifesté, il n’y a rien; c’est la même chose.» Maharishi a également déclaré que cette réalité unifiée de la vie est expliquée dans les Nyaya Sutras de la Littérature Védique: «Nyaya est la lampe à la porte; l’extérieur et l’intérieur se rencontrent à la porte.» Ma question pour Maharishi est la suivante: S’il n’y a pas de différence entre l’extérieur et l’intérieur, en fin de compte, quelle est la porte qui les sépare?

2. Nyaya, la lampe à la porte, est la science de l’investigation sur ce qui fait la lumière à l’extérieur, ce qui fait la lumière à l’intérieur: Ce qui fait que le silence se comporte comme un dynamisme, ce qui est la source du dynamisme.

3. L’investigation de cela s’appelle la science: vigyan. Le vi de vigyan vient de vishesha et vivrita.

4. La réalité de la lampe à la porte est qu’il y a une lumière qui est vue à l’extérieur et à l’intérieur. C’est la vivrita. Elle fait tourner la vision en rond. Ce processus rend justice à la réalité de la lumière, en révélant qu’il ne s’agit pas de deux lumières. Les deux apparaissent, de la même manière qu’un serpent apparaît dans la corde.

5. On observe la même chose dans le domaine du Vedanta en ce qui concerne le mot et le vide. La structure du Veda lui-même est l’apparition et la disparition.

6. Le Veda est l’authenticité suprême. 

7. La science et la technologie sont les deux aspects de la conscience autoréférente.

8. Pour que l’éducation soit une préparation à une vie réussie, à une vie d’abondance et de plénitude, elle doit être une Éducation Védique. Les enfants qui suivent cette éducation domineront le monde. Leur territoire sera Brahm – aham brahmasmi. L’enseignement de l’Université Védique rendra justice à l’ensemble du domaine de la connaissance.

9. L’ensemble du domaine de la connaissance permettra de créer une civilisation digne de l’homme. L’existence humaine est purement divine.

10. Le peuple allemand veut créer une éducation qui générera le leadership. Nos Rajas allemands sont actifs dans ce domaine.

11. Le gouvernement de paix va purifier la conscience du monde entier.

Citation du Jour

«Ainsi, dans notre sagesse, nous localisons cette intelligence cosmique, la Volonté de Dieu, qui crée et administre l’univers. Et nous avons dans la tradition védique la version détaillée de la façon dont toute la diversité est soutenue sur le fondement de l’unité, et comment la cohérence, l’ordre, l’harmonie, la félicité pourraient être la réalité de chaque nation, de chaque être humain. Il suffit de quelques personnes ici, là, partout dans chaque pays…» – Maharishi Mahesh Yogi, Conférence de presse du 17.07.2002

“So, in our wisdom, we locate that cosmic intelligence, the Will of God, that creates and administers the universe. And we have in the Vedic Tradition the detailed version of how all the diversity is sustained on the ground of unity, and how coherence, order, harmony, bliss could be the reality of every nation, every human being. It only needs a few people here, there, everywhere in each country…” – Maharishi Mahesh Yogi, Press Conference 17.07.2002

Le Chemin sans Chemin pour Tous

Extrait de la conférence de presse du 04.06.2003

Question: … Tout au long de l’histoire, il y a des rapports d’individus, d’artistes, de poètes, de scientifiques, et bien sûr de saints qui eurent des expériences spirituelles profondément illuminées, un éveil soudain du Divin en eux. Maharishi a parlé de la façon dont ses méthodes fournissent un chemin vers ce but. Mais pour beaucoup de ces personnes, leur réalisation semble se produire spontanément, presque par chance ou par hasard. Maharishi pourrait-il, s’il vous plaît, expliquer les mécanismes de telles expériences spontanées du Divin et pourquoi cela se produit-il pour certains mais pas pour la plupart des gens?

Maharishi: Le mot accident. (rires) Les accidents se produisent partout, ceci, cela, cela, cela, cela. De tels accidents, de telles heureux accidents sont aussi le résultat de son propre bon karma, disons-nous. Parfois, on a fait quelque chose de si bien, et comme résultat de cela, certaines bonnes pensées viennent, certaines bonnes dispositions surgissent, certaines tendances se développent. C’est toute notre fortune. Il n’y a rien d’étrange à cela.

Il y a l’accident ou il y a l’exception à la règle, mais dans ce cas, tout est légal. On s’inspire de bonnes choses en raison de son propre karma. Mais il est bien d’avoir le chemin de la connaissance, l’authentique chemin de la connaissance. Et l’authenticité vient finalement de l’expérience et de la compréhension de l’expérience. La compréhension et l’expérience sont toutes deux nécessaires pour qu’un chemin soit un chemin pour tout le monde. Pour tout le monde.

Et ces accidents se produisent. Ce sont tous des saints. Quelque chose est arrivée à Boudha à cette époque, quelque chose est arrivée au Christ à cette époque-ci, quelque chose est arrivée à d’autres saints à cette époque-là. Donc, de bonnes périodes viennent, mais il est bon d’avoir un chemin royal, divin, qui est naturel au statut de sa propre vie. Et naturel à sa propre vie est un chemin compréhensible où comme nous l’avons dit, chaque point est l’infini. Toute cette infinité est constituée de points. Tous les points sont de l’infini. L’infini est fait de points. Donc ce point et l’infini, cette relation. Il y a une relation, du point et de l’infini. Et la relation est très intentionnelle. Elle est inévitable. Elle est très gracieuse. Elle est inévitable.

Et beaucoup de gens se plaisent à dire, nous sommes aussi heureux de le dire, le chemin sans chemin. Pour que le point atteigne l’infini ou pour que l’infini atteigne le point, c’est un chemin sans chemin. Même si l’infini est l’infini, le point est un point mais la relation entre eux est un chemin sans chemin. Il n’y a pas de différence, et pourtant il y a une énorme différence. C’est pourquoi toutes les possibilités sont là. Toutes les possibilités. C’est pourquoi nous disons toutes les possibilités, où sont-elles? Elles sont dans la Lumière de Dieu. Elles sont dans la Loi Naturelle Totale. Toutes les possibilités. C’est pourquoi cela vaut la peine pour chacun d’avoir un chemin vers elle, un chemin régulier vers elle.

Beaucoup de gens sont nés avec toutes ces belles choses. Ils naissent avec de belles choses. Mais il devrait y avoir un chemin pour tout le monde. Et c’est ce que nous préconisons. L’éducation, chacun doit la suivre dans les premières année de la vie. Par conséquent une partie, quelques minutes, chaque jour quelques minutes pour déployer cet état d’intelligence très unique et le plus exalté, pour entretenir la Loi Naturelle Totale, pour entretenir toutes les possibilités dans sa propre vie.

Un chemin sans chemin. C’est un chemin mais un chemin sans chemin qui relie un point à l’infini mais sans distance entre eux. Tout cela est tellement digne et encourageant. Lorsque nous disons le chemin de la réalisation de Dieu, cela ne signifie pas que ce doit être un long chemin. Non! Il y a toujours un court, un court, un court chemin. Et la distance entre l’infini et le point est la plus courte. C’est le plus court que le plus court. C’est la même chose. Les deux ensemble sont la même chose. C’est pourquoi un chemin est nécessaire et le chemin est un chemin sans chemin parce que ce que vous trouvez en fin de compte, c’est votre Soi. Donc votre Soi est là où vous êtes. Ce que vous trouvez en fin de compte, c’est cela: «Oh, ce n’était pas une longue distance. Je pensais que c’était très long, mais ce n’était pas long, c’est tout.»

C’est pourquoi la Méditation Transcendantale ouvre la porte à l’approche de cet infini par tous les points. Chaque individu s’approche de son potentiel cosmique. Donc le chemin est nécessaire. C’est pourquoi un peu, une demi-heure chaque jour dans la vie des enfants, est suffisant pour la vie individuelle de l’enfant, pour toute sa famille, pour sa propre société, pour son propre monde. Plutôt que d’être un ballon de football des opinions des autres, il est le maître de son propre destin et une lumière qui guide le destin de tout ce qui l’entoure.

C’est magnifique. Très beau. C’est donc très bien.

Citation du Jour

«Brahm est décrit en termes de cohérence; ce n’est que de la cohérence. Il n’y a même pas de particules qui se rassemblent pour faire la cohérence – c’est la cohérence. Et elle est mondiale – la distance n’y fait pas obstacle. La distance infinie, le changement ou la variété sont inexistants! La variété n’est qu’un bavardage.» – Maharishi Mahesh Yogi, 26.06.2007, Pays-Bas

“Brahm is described in terms of coherence; it is only coherence. There are no particles even which come together to make coherence – it is coherence. And it is worldwide – distance is no barrier to it. Infinite distance or change or variety are non-existent! Variety is only a gossip.” – Maharishi Mahesh Yogi, 26.06.2007, Holland

Le point de jonction entre le silence et le dynamisme

The junction point between silence and dynamism

Global Press Conference 04.06.2003

Dr. Hagelin: …The question is that Maharishi has said many times in these conferences and in his book that the nature of life is bliss. However last week Maharishi made a surprising comment. He said that the two fundamental values of consciousness, silence and dynamism, that fear played a central role in their interaction. Would Maharishi please comment on this apparent contradiction, what role does fear play in the creation and how does it relate to the idea that the nature of life is bliss?

Maharishi: It’s a beautiful question. The answer is more beautiful than the question.

The answer is, that this Total Natural Law, has to be lively in every grain of creation, in every particle of creation, Total Natural Law. And when we say Total Natural Law, it means all the knowledge and when we say all the knowledge, then knowledge of silence, different degrees of silence, and knowledge of dynamism, different degrees of dynamism. So all the different degrees of dynamism, all the different degrees of silence, both have to be lively in every grain of creation.

Now, this reality within the nature of every grain of creation requires the two opposite qualities, silence and dynamism, to be in every grain of creation, here, there, everywhere. So the picture is, that infinite silence and infinite dynamism, even though they are two opposite qualities but they are in every grain of creation. And that is how every grain of creation, infinite grains of creation constitutes infinity. So infinity to be lively in terms of Total Natural Law, the two opposite qualities have to be together. Two opposite qualities have to be together. Two opposite qualities have to be together and this togetherness alone will be the basis of all life, unity of all diversity. Unity of all diversity, unity of all diversity. Uni – verse. Even this english phrase – unified versity, differences. All the differences but in a unified manner. All the differences in a unified manner, this is the requirement of that agency which is to administer the infinitely diverse universe.

Now what we know about the infinitely diverse universe? The little that we know from the field of science and everything that we know about it in the field of Vedic Science, Vedic terminology. What we know about it is, that it is the basis of everything. It is the basis of everything. And infinite diversity, infinite unity, infinite silence, infinite dynamism, they are all together. And in their togetherness they construct creation, they administer creation, they make creation evolve. What we have is ever-expanding universe. Ever-expanding universe.

So for the ever-expanding universe to be administered, the Adminstrator has to be in every grain of creation. At the same time he has to be in the total infinity of creation. Total infinity of creation. And total infinity of that which constructs creation. What constructs creation? Point. Point, point, point, point, point, point, point, point, point.

So this is the situation about the reality of intelligence, which is not only at the basis but even on the surface. All levels of creation, intelligence. All levels of creation. Consciousness. Consciousness. So by requirement, it has to be unmanifest. And this two opposite values, naturally come together, making everyone hides the other. Silence hides dynamism, dynamism hides silence.

In the Vedic language it is called Chandas. Chandas is a quality of hiding. Silence when it comes together with dynamism, silence hides dynamism, dynamism hides silence. So there is a covering created in the unity of both. This covering which hides silence, which hides dynamism, this covering maintains the transcendental consciousness at its separate level of reality from the relative level of reality. Here is a partition. Transcendental is that thing which is two things of opposite characters but in their togetherness, silence and dynamism, silence and dynamism. That is transcendental consciousness.

Transcendental consciousness is something, which we can say, we can say, that when our awareness opens to this field of transcendental consciousness, it has already pierce through the covering that hides silence and dynamism. And when it pierces through the covering that hides silence and dynamism in a unified state, then it functions, the example will be like a lamp at the door. This is the whole Nyāya system of knowledge in the Vedic literature, the knowledge of the junction point. Nyāya, that junction point. You put the lamp at the door, it will bring the light inside the room and outside the room. So junction point. Junction point is what is that which hides this and which hides that but the junction point is a very fine point. Practice is needed only to make this fine demarcation between the silence and dynamism a visual reality. Fine, fine reality. Very fine reality. Lamp at the door.

There is a section of knowledge which is called Nyāya, Nyāya Darśan, which is translated rightly or wrongly as logic. Logic. Logic will prove this thing and then simultaneously the opposite thing. Like that, like that, like that. So that junction point of hiding silence and dynamism both, that is Chandas. Hiding Chandas.

When we look into the nature of Ātmā, Ātmā, Ātmā, then it becomes so clear, very clear. Experience makes it very clear and understanding in terms of the Vedic literature has made it so very obvious, the surface level of reality. You see silence this. You see dynamism this. Silence this. This silence and this dynamism. The junction point is transcendental consciousness. That is Samādhi. That is Samādhi. That is Yoga. That is unified level of reality. Unified level of reality. Unified level of reality means individual and cosmic both. Infinity and finite both. Silence and dynamism both. Silence and dynamism both. It’s a very delightful experience and it is the practice, you know that, that phrase: “Practice makes a man perfect”. Because this experience is so fine, it has to be going through this experience over and over again and then one becomes at home with it. Being at home with it means Total Natural Law is lively in our awareness. When Total Natural Law is lively in our awareness then what happens? Every thought is supported by Total Natural Law and Total Natural Law we say Will of God, same thing, same thing, same thing.

So nothing is impossible for the Will of God. Nothing is impossible for Total Natural Law. And that is why education should be such that the individual awareness opens its Self to this inner reality of consciousness. That’s why we say Consciousness-Based Education. Consciousness-Based Education. These words are very, very realistic, on a very, very concrete level.

Le point de jonction entre le silence et le dynamisme

Conférence de presse mondiale du 04.06.2003

Dr Hagelin: …La question est que Maharishi a dit à maintes reprises dans ces conférences et dans son livre que la nature de la vie est la béatitude. Cependant, la semaine dernière, Maharishi a fait un commentaire surprenant. Il a dit que les deux valeurs fondamentales de la conscience, le silence et le dynamisme, que la peur jouait un rôle central dans leur interaction. Maharishi pourrait-il commenter cette contradiction apparente, quel rôle la peur joue-t-elle dans la création et comment est-elle liée à l’idée que la nature de la vie est la béatitude?

Maharishi: C’est une belle question. La réponse est plus belle que la question.

La réponse est que cette Loi Naturelle Totale doit être éveillée dans chaque grain de la création, dans chaque particule de la création, la Loi Naturelle Totale. Et quand nous disons Loi Naturelle Totale, cela signifie toute la connaissance et quand nous disons toute la connaissance, alors la connaissance du silence, différents degrés de silence, et la connaissance du dynamisme, différents degrés de dynamisme. Donc tous les différents degrés de dynamisme, tous les différents degrés de silence, tous les deux doivent être éveillés dans chaque grain de la création.

Or, cette réalité dans la nature de chaque grain de la création exige les deux qualités opposées, le silence et le dynamisme, pour être dans chaque grain de la création, ici, là, partout. Le tableau est donc celui d’un silence infini et d’un dynamisme infini, même si ce sont deux qualités opposées, mais elles sont dans chaque grain de la création. Et c’est ainsi que chaque grain de la création, les grains infinis de la création constituent l’infini. Donc l’infini pour être éveillé en termes de Loi Naturelle Totale, les deux qualités opposées doivent être ensemble. Deux qualités opposées doivent être ensemble. Deux qualités opposées doivent être ensemble et cette unité seule sera la base de toute vie, l’unité de toute diversité. L’unité de toute la diversité, l’unité de toute la diversité. Uni – vers. Même cette expression anglaise – ‘unified versity’, les differences. Toutes les différences, mais de manière unifiée. Toutes les différences d’une manière unifiée, c’est l’exigence de cette agence qui doit administrer l’univers infiniment divers.

Que savons-nous maintenant de l’univers infiniment diversifié? Le peu que nous savons dans le domaine de la science et tout ce que nous savons à son sujet dans le domaine de la Science Védique, la terminologie védique. Ce que nous savons à son sujet, c’est qu’il est le fondement de tout. C’est le fondement de tout. Et la diversité infinie, l’unité infinie, le silence infini, le dynamisme infini, tout cela est ensemble. Et dans leur unité, ils construisent la création, ils administrent la création, ils font évoluer la création. Ce que nous avons, c’est un univers toujours en expansion. Un univers toujours en expansion.

Ainsi, pour administrer l’univers toujours en expansion, l’administrateur doit être présent dans chaque grain de la création. En même temps, il doit être dans l’infinité totale de la création. L’infinité totale de la création. Et l’infinité totale de ce qui construit la création. Qu’est-ce qui construit la création? Un point. Point, point, point, point, point, point, point, point, point, point, point.

Voilà donc la situation concernant la réalité de l’intelligence, qui n’est pas seulement à la base mais même en surface. Tous les niveaux de la création, l’intelligence. Tous les niveaux de la création. La conscience. La conscience. Donc, par exigence, elle doit être non-manifestée. Et ces deux valeurs opposées, se rejoignent naturellement, faisant que chacun cache l’autre. Le silence cache le dynamisme, le dynamisme cache le silence.

Dans la langue védique, cela est appelé Chandas. Chandas est une qualité de dissimulation. Le silence quand il s’associe au dynamisme, le silence cache le dynamisme, le dynamisme cache le silence. Il y a donc une couverture créée dans l’unité des deux. Cette couverture qui cache le silence, qui cache le dynamisme, cette couverture maintient la Conscience Transcendantale à son niveau de réalité séparé du niveau de réalité relatif. Voici une partition. Le transcendantal est cette chose qui est deux choses de caractères opposés mais dans leur ensemble, le silence et le dynamisme, le silence et le dynamisme. C’est la Conscience Transcendantale.

La Conscience Transcendantale est une chose, dont on peut dire, on peut dire, que lorsque notre conscience s’ouvre à ce domaine de la Conscience Transcendantale, elle a déjà percé la couverture qui cache le silence et le dynamisme. Et lorsqu’elle perce à travers la couverture qui cache le silence et le dynamisme dans un état unifié, alors elle fonctionne, l’exemple sera comme une lampe à la porte. C’est tout le système de connaissance de Nyāya dans la Littérature Védique, la connaissance du point de jonction. Nyāya, ce point de jonction. Vous mettez la lampe à la porte, elle apportera la lumière à l’intérieur de la pièce et à l’extérieur de la pièce. Donc le point de jonction. Le point de jonction est ce qui cache ceci et qui cache cela, mais le point de jonction est un point très fin. La pratique est nécessaire pour que cette fine démarcation entre le silence et le dynamisme devienne une réalité visuelle. Une réalité fine, très fine. Une réalité très fine. La lampe à la porte.

Il existe une section de la connaissance appelée Nyāya, Nyāya Darśan, qui se traduit à tort ou à raison par logique. Logique. La logique va prouver cette chose et simultanément la chose opposée. Comme ça, comme ça, comme ça. Donc, ce point de jonction entre le silence et le dynamisme, c’est Chandas. Chandas qui cache.

Lorsque nous examinons la nature de l’Ātmā, l’Ātmā, l’Ātmā, alors cela devient si clair, très clair. L’expérience la rend très claire et la compréhension en termes de Littérature Védique l’a rendu si évident, le niveau de surface de la réalité. Vous voyez le silence. Vous voyez le dynamisme. Ce silence. Ce silence et ce dynamisme. Le point de jonction est la Conscience Transcendantale. C’est le Samādhi. C’est le Samādhi. C’est le Yoga. C’est le niveau unifié de la réalité. Le niveau de réalité unifié. Le niveau de réalité unifié signifie à la fois individuel et cosmique. Infini et fini à la fois. Silence et dynamisme à la fois. Silence et dynamisme à la fois. C’est une expérience très agréable et c’est la pratique, vous le savez, cette phrase: «La pratique rend un homme parfait.» Parce que cette expérience est si belle, elle doit être expérimenté encore et encore, et on se sent alors chez soi avec elle. Être à l’aise avec elle signifie que la Loi Naturelle Totale est éveillée dans notre conscience. Lorsque la Loi Naturelle Totale est éveillée dans notre conscience, que se passe-t-il alors? Chaque pensée est soutenue par la Loi Naturelle Totale et la Loi Naturelle Totale, nous disons la Volonté de Dieu, c’est la même chose, c’est la même chose, c’est la même chose.

Rien n’est donc impossible à la Volonté de Dieu. Rien n’est impossible pour la Loi Naturelle Totale. Et c’est pourquoi l’éducation devrait être telle que la conscience individuelle ouvre son Soi à cette réalité intérieure de la conscience. C’est pourquoi nous disons l’Éducation Fondée sur la Conscience. L’Éducation Fondée sur la Conscience. Ces mots sont très, très réalistes, à un niveau très, très concret.