Citation du Jour

«Ce qui importe dans la vie, c’est d’être heureux, libre de problème et de souffrance. Étant donné que le Soi de chacun est un océan de connaissance, de béatitude et de puissance, grâce à seulement une heure par semaine, tout le monde peut animer dans son esprit conscient les qualités de félicité, de pure connaissance et de pouvoir d’organisation infini pour apporter la perfection dans sa vie professionnelle et privée. C’est cette connaissance qui sera animée par l’Université Ouverte Maharishi.» – Maharishi Mahesh Yogi

Combien de temps cela prend-il?

Conférence de presse du 03.10.2004

Après chaque 20 minutes [de Méditation Transcendantale], il montre les résultats. Accumuler des résultats – s’élever à la Conscience d’Unité – peut prendre le temps qu’il faut. Cela dépendra de la pureté de sa vie: ce qu’il mange physiquement, la quantité de drogues qu’il prend et qui gâche sa physiologie, ou son degré de pureté. Le degré de pureté, tout dépend de la pureté. Et la pureté est dans chaque religion détaillée aux gens. Mangez ceci, ne mangez pas cela; parlez de ceci, ne parlez pas de cela; dites ceci, ne dites pas cela. Tout cela se trouve dans les textes de chaque religion.

Ainsi, si l’homme est protégé de toute cette boue sale, il atteindra très rapidement les états de conscience supérieurs. Manger et parler, la valeur environnementale, cela a une grande influence sur cette chose. Tout ce riz et ces légumes et tout ce qu’ils cultivent est pur, sans produits chimiques, «biologique» disent-ils. C’est très nécessaire. Sinon, si vous prenez du poison, méditez et que votre cerveau s’affaiblit – le cerveau ne s’affaiblira pas à cause de la méditation; il s’affaiblira parce que vous mangez de la mauvaise nourriture, de mauvais légumes, de mauvaises choses.

Pas de perte de temps, immédiatement. Lorsque vous trempez un tissu blanc dans une teinture jaune, il devient immédiatement jaune, il devient immédiatement jaune. Ainsi, toute petite dévotion à Dieu, tout petit pas dans la direction du Père miséricordieux illimité, le domaine transcendantal de la vie, tout petit pas dans cette direction montre immédiatement une grande différence. Les gens perdent immédiatement leurs stress, leurs tensions, dans la physiologie du cerveau. Et avec la pratique, cela devient de plus en plus évident…

Citation du Jour

«Ce que vous êtes, ainsi est votre monde. Toute chose dans l’univers se résume à votre propre expérience. Peu importe ce qui se trouve à l’extérieur, car tout est un reflet de votre état de conscience. Ce qui compte beaucoup c’est ce que vous êtes à l’intérieur, car toute chose sera reflétée et colorée en conséquence. Telle est notre vie maintenant.» – Maharishi Mahesh Yogi

What you are, so is your world. Everything in the universe is resolved into your own experience. It matters little what is without, for it is all a reflection of your state of consciousness. It matters everything what you are within, for everything without will be mirrored and colored accordingly. This is our life now.” – Maharishi Mahesh Yogi

Cycles du temps et nature du renouveau

Cycles of time and the nature of revival 

1. Dr. Hagelin: Thank you very much, Maharishi. This is one last question at least, anyway. And it’s probably a question only Maharishi could address. Maharishi has said that the meditation techniques he’s teaching are as old as mankind. But they have been unavailable for centuries. Why would this knowledge, that has been lost for so long, is it coming out to the world now? What makes this particular time in history so special, compared to, say, one hundred years ago or five hundred years ago? Is it simply the acute need for national security and national invincibility at this time in history? 

2. Maharishi: The history of the world goes back millions of years. In the field of infinity, when we talk of infinity going on, we talk a huge circle going on. 

3. A circle going on means sometimes up, sometime down, sometime left, sometime right. It is inevitable that the wheel of time is sometime up, sometime down, sometime left, sometime right. This is the history of infinity. 

4. It’s a natural feature of the wholeness of life, where wholeness and emptiness are functioning jointly together. Then the wheel of time is sometime positive, sometime negative. That’s how the sun comes up, and it sets, and it comes up, and it sets. 

5. These up- and down-cycles are natural in the long history of the world.

Cycles du temps et nature du renouveau

1. Dr Hagelin: Merci beaucoup, Maharishi. C’est une dernière question au moins, en tout cas. Et c’est probablement une question à laquelle seul Maharishi pourrait répondre. Maharishi a dit que les techniques de méditation qu’il enseigne sont aussi vieilles que l’humanité. Mais elles sont indisponibles depuis des siècles. Pourquoi cette connaissance, qui a été perdue pendant si longtemps, est-elle révélée au monde maintenant? Qu’est-ce qui rend ce moment particulier de l’histoire si spécial, comparé à, disons, cent ans ou cinq cents ans auparavant? Est-ce simplement le besoin pressant de sécurité nationale et d’invincibilité nationale à ce moment de l’histoire?

2. Maharishi: L’histoire du monde remonte à des millions d’années. Dans le domaine de l’infini, lorsque nous parlons de l’infini qui continue, nous parlons d’un énorme cercle qui continue.

3. Un cercle qui continue signifie parfois en haut, parfois en bas, parfois à gauche, parfois à droite. Il est inévitable que la roue du temps soit tantôt en haut, tantôt en bas, tantôt à gauche, tantôt à droite. C’est l’histoire de l’infini.

4. C’est une caractéristique naturelle de la totalité de la vie, où la totalité et la vacuité fonctionnent conjointement. Alors la roue du temps est parfois positive, parfois négative. C’est ainsi que le soleil se lève et se couche, qu’il se lève et se couche. 

5. Ces cycles ascendants et descendants sont naturels dans la longue histoire du monde.

Citation du Jour

«Lorsque l’esprit est en accord avec la Loi Cosmique, toutes les lois de la nature sont en parfaite harmonie avec les aspirations de l’esprit.» – Maharishi Mahesh Yogi

“When the mind is attuned to the cosmic law, all the laws of nature are in perfect harmony with the aspirations of the mind.” – Maharishi Mahesh Yogi

Comment le silence apporte la paix et le progrès

Tiré de la conférence de presse du 25 août 2004

Le texte ci-dessous me rappelle les Yoga Sūtra de Patañjali qui décrivent ce retour vers le Soi et les différents niveaux de Samādhi que le yogi rencontre dans le processus. Mais là, Maharishi parle du processus de création… donc du dynamisme infini et du pouvoir infini d’organisation de la nature.

Dr Hagelin: «La question est à propos du silence. En Occident, au moins nous considérons le silence comme étant l’absence de bruit: vous arrêtez les chiens d’aboyer, et alors c’est le silence; vous fermez les fenêtres au bruit du traffic extérieur, et alors c’est la silence. Cependant, Maharishi semble dire que le silence est quelque chose interne et de lui-même – un pouvoir ou une force, et non simplement l’absence de bruit. Ceci peut paraître une question simpliste, mais comment Maharishi définit le silence? Comment l’act d’amener le silence dans le domaine politique apporte la paix et le progrès au monde?»

Maharishi: «Votre question m’amène au processus de création. Une chose est: l’abstraction totale, le domaine non manifesté, le domaine total de la Loi Naturelle. Cela est appelé Purāṇa. Purāṇa est comme le Champ Unifié. À partir de là les Upapurāṇa s’élèvent, la nature silencieuse de Purāṇa commence à gagner une légère activité. Cette légère activité est le commencement de Smṛti, qui est appelée la ‘mémoire’. Le domaine non manifesté a la mémoire de tout. Ce domaine de silence émerge en séquence. Un léger quelque chose devient là, de plus en plus grossier.

«Sa séquence est en termes de dix-huit. C’est très bien défini dans la Littérature Védique. Il y a dix-huit Purāṇa – dix-huit valeurs du non manifesté. C’est la science du non manifesté, la science de Nirguṇ Nirākār, la science de la conscience autoréférente. Ces dix-huit sortes commencent à s’élever dans la mémoire de leur nature spécifique. Ainsi il y a dix-huit étapes d’émergence de la mémoire à partir de Purāṇa, l’unique, océan plat de la conscience, le domaine non manifesté, le Champ Unifié autoréférent.

«J’aimerais vous rappeler ce mot que le Dr Hagelin a dit: ‘séquentiel’. Maintenant c’est le commentaire de cette séquence. Comment le non manifesté – la totalité, l’infini – se manifeste? Il se manifeste en séquence. Et ces séquences sont appelées Upapurāṇa, et puis Upasmṛti, et puis Smṛti, et puis Śruti. Elles sont répétées en nombre de dix-huit. C’est très bien défini dans la Littérature Védique. 

«C’est l’évolution séquentielle de l’unité dans finalement, la diversité. La diversité est là, où la réalité transcendantale est sur le fondement de cinq sens de perception: elle est entendue, perçue, touchée, goûtée et sentie. Ainsi à partir de la complète transcendance, il y a dix-huit étapes de Purāṇa, dix-huit étapes d’Upapurāṇa, dix-huit étapes d’Upasmriti, dix-huit étapes de Smṛti et dix-huit étapes de Śruti. Elles sont séquentielles. Le mot ‘séquence’ est ce qui est le plus important dans la Littérature Védique parce que c’est la façon dont le non manifesté se manifeste.

«Ce qui est le plus important pour nous est ce qui vient maintenant. Quand nous allons au domaine où tout est possible, le non manifesté, alors nous commençons à partir du niveau de Śruti, puis allons au niveau de Smṛti, au niveau d’Upasmṛti, au niveau d’Upapurāṇa, au niveau de Purāṇa. Ils sont très bien définis – dix-huit, dix-huit, dix-huit et dix-huit. Et il y a aussi d’autres séquences de vingt quatre, vingt quatre, vingt quatre, ou douze, douze, douze – très bien définies.

«C’est la science de la vie, la science de la conscience, et on doit aller à travers ça. Notre méditation est du grossier au subtil, et au plus subtil. Elle est de Śruti – ‘ce qui est entendu’ – de l’audition, à la mémoire, de la mémoire à la mémoire de plus en plus fine – les dix-huit étapes de la mémoire. Puis les dix-huit étapes de la mémoire se fondent dans les dix-huit étapes d’Upapurāṇa, puis les dix-huit étapes de Purāṇa et alors l’Ātmā. ‘L’Ātmā’ est définie en tant que ‘Śivaṃ Śāntam Advaitaṃ’ – cela est, le silence total.

«À travers la pratique de la Méditation Transcendantale et les techniques avancées, la conscience procède, étape par étape. Le mot est ‘séquentiellement’ – séquentiellement s’ouvrant elle-même à des stades de plus en plus fins de l’intelligence créatrice, et des niveaux de plus en plus fins de l’intelligence et de l’énergie jusqu’à ce qu’éventuellement elle atteigne ce domaine qui n’est plus maintenant dans la séquence. Elle est en elle-même – complètement le Champ Unifié naturel et éternel. Cela est défini en termes de la Connaissance Totale. Le mot le plus proche, est l’Être, et puis toutes ces étapes de devenir.

«Notre esprit s’associe lui-même avec les niveaux de plus en plus fin, et finalement, s’ouvre au domaine non manifesté plat et complet – le Champ Unifié autoréférent qui est autosuffisant. Autosuffisant en quoi? Il est autosuffisant dans sa propre perfection. Quand nous arrivons à cette perfection, il y a une belle expression dans la Littérature Védique: «Pūrṇat Pūrṇam Udacyate» – le flot entier est le flot de la plénitude. Cela en fin de compte, est défini comme la nature de la vie. De la même manière, nous définissons la nature ultime de toute partie de l’arbre comme le flot de la sève. C’est juste la sève, le flot de la sève. Comme le flot de la sève, elle s’exprime elle-même, et alors se dissout elle-même pour changer et changer. À chaque étape de changement, il y a la nouveauté qui apparaît encore et encore.

«La science du Veda définit cette nouveauté, dans l’importance de l’évolution séquentielle. Pour que l’esprit devienne familier avec elle, il est seulement question d’expérience dans la séquence. La pratique est d’amener notre conscience dans la séquence afin de sonder la réalité d’une nature de plus en plus fine jusqu’à la fin, où nous l’expérimentons elle-même. Alors il n’y a aucun action; ce n’est que du silence.

«C’est abondamment chanté en termes de Śivaṃ, Śakti, Viṣnu, Lakṣmī et tous les autres. L’entière littérature de la Science Védique est pleine d’expressions très claires et complètement épurées pour révéler les principes et déployer la pratique. Nous allons rendre ceci disponible pour tous nos enfants, de tout futur.

«C’est ce à quoi ces Rajas seront formés à donner dans les écoles, les collèges et les universités. Toute cette Connaissance Totale sera utilisée pour la santé, l’agriculture, la défense, l’économie, la politique, l’administration et pour toute chose.

«La connaissance fondamentale du Champ Unifié, en principe et en pratique, sera rendu disponible à tous nos enfants. En dix ou douze ans de vie d’étudiant, ils deviendront les citoyens illuminés de leur nation. Alors, il y aura la paix permanente sur terre.

«Ce n’est pas une idée. C’est un programme très pratique qui va créer un monde beau à ravir et pleinement satisfaisant.»

Séquentiellement! Cela signifie t-il que l’action se développe séquentiellement? Dans ce cas, cela sous-entend que pour que l’action atteigne la plénitude, il est nécessaire d’être complètement établi dans le Soi. Autrement, il est fort possible que dans le processus de l’action, la séquence soit perdue et que jamais la plénitude ne soit atteinte.

Citation du Jour

«Le dur labeur afin d’avoir du succès dans le monde, le dur labeur, non, non, la constitution humaine, la physiologie humaine, l’intelligence humaine sont faites du potentiel créatif infini de la Loi Naturelle et donc, personne n’a à travailler dur pour le succès et chacun a à réaliser son désir en désirant plus. Le processus de désirer est suffisant si l’esprit, l’intellect, l’ego ont été cultivés à avoir la potentialité de la créativité infinie qui appartient à la Loi Naturelle Totale.» – Maharishi Mahesh Yogi

Que faut-il pour créer la paix dans le monde?

What is needed to create world peace? 

1. Dr. Hagelin: So a real, I would say, infusion of Maharishi’s thought, from his continuous presence in addressing the press week after week, and from the influence of these growing groups of peacemakers of the world, has really produced a sea change in the shift of a civilization – or at least a country that seemed to be so strongly in favor of offensive means of defense – to a new society, a new civilization in the U.S., that strongly favors peace, with new legislation emerging that is calling for a whole new department to ensure peace. So does Maharishi, upon hearing this recent shift in the people, does Maharishi perhaps attribute this to early signs of the transformation of society from violence to peace as a result of the increasing influence of Maharishi’s efforts and his coherence-creating groups throughout the world? 

2. Maharishi: Our efforts for creating peace are on two levels. One level is the harmonizing influence of the recitation of the Vedic text. The Vedic text that, from its own level in the transcendental field, maintains the functioning of total Natural Law. Functioning total Natural Law is that commanding intelligence which administers the activity of the enormously diversified galactic universe. As the world becomes more and more saturated with the influence of the Vedic recitations, world consciousness comes to be more and more in accordance with the Constitution of the Universe.

3. The level of world consciousness depends upon how many people are functioning from the level of the Unified Field. About eight thousand in one place would create enough saturation that will radiate harmony and correct and improve the disharmonious influence in the environment.

4. The recitation of the Vedic text is one value. The second value is: human awareness identifying itself with the transcendental field through Transcendental Meditation. The square root of one percent of the world’s population practicing Yogic Flying will have that influence of coherence, togetherness, and harmony, that the whole world consciousness will not have negative trends or negative thoughts. 

5. Whatever days are needed for us to have two, three, four, five groups of eight thousand, that is the time needed for the world to become completely free from negativity. Everyone will live the light of God in his own religion. Politics will find its supreme goal. Purpose of economy will be fulfilled with absence of scarcity. 

Que faut-il pour créer la paix dans le monde?

1. Dr Hagelin: Donc, je dirais qu’une véritable infusion de la pensée de Maharishi, de sa présence continue en s’adressant à la presse semaine après semaine, et de l’influence de ces groupes croissants d’artisans de la paix dans le monde, a vraiment produit un changement radical dans le passage d’une civilisation – ou du moins d’un pays qui semblait être si fortement en faveur des moyens de défense offensifs – à une nouvelle société, une nouvelle civilisation aux États-Unis, qui favorise fortement la paix, avec une nouvelle législation qui appelle à un tout nouveau département pour assurer la paix. Alors, est-ce que Maharishi, en entendant ce récent changement chez les gens, attribue peut-être cela aux signes précurseurs de la transformation de la société de la violence à la paix, suite à l’influence croissante des efforts de Maharishi et de ses groupes créateurs de cohérence à travers le monde?

2. Maharishi: Nos efforts pour créer la paix se situent à deux niveaux. Le premier niveau est l’influence harmonisante de la récitation de texte védique. Le texte védique qui, de son propre niveau dans le domaine transcendantal, maintient le fonctionnement de la Loi Naturelle Totale. Le fonctionnement de la Loi Naturelle Totale est cette intelligence dominante qui administre l’activité de l’univers galactique extrêmement diversifié. Au fur et à mesure que le monde est saturé par l’influence des récitations védiques, la conscience mondiale devient de plus en plus en accord avec la Constitution de l’Univers.

3. Le niveau de la conscience mondiale dépend du nombre de personnes qui fonctionnent à partir du niveau du Champ Unifié. Environ huit mille personnes en un seul endroit créeraient une saturation suffisante pour rayonner l’harmonie et corriger et améliorer l’influence disharmonieuse dans l’environnement.

4. La récitation de texte védique est une valeur. La deuxième valeur est: la conscience humaine s’identifiant au domaine transcendantal par la Méditation Transcendantale. La racine carrée d’un pour cent de la population mondiale pratiquant le Vol Yogique aura cette influence de cohérence, d’unité et d’harmonie, qui fera que la conscience mondiale entière n’aura pas de tendances négatives ou de pensées négatives.

5. Quels que soient les jours nécessaires pour que nous ayons deux, trois, quatre, cinq groupes de huit mille, c’est le temps nécessaire pour que le monde soit complètement libéré de la négativité. Chacun vivra la lumière de Dieu dans sa propre religion. La politique trouvera son but suprême. Le but de l’économie sera rempli par l’absence de pénurie.

Citation du Jour

«Le moment est venu de réaliser plus, mais pas d’entreprendre plus. Décidez seulement de réaliser plus, de vouloir plus, et de gagner plus en le désirant. Nous sommes Sidhas. Réalisez en le désirant au le niveau le plus fin. Ne faites pas plus, pensez plus. Nous sommes puissants. Faites votre programme régulièrement aux heures de Superradiance, volez en groupe. Vous remarquerez que vous vous épuisez si vous commencez à ne plus apprécier autant votre programme. Si vous êtes fatigué, ne le faites pas – arrêtez. Si vous êtes fatigués – reposez-vous. Il est temps pour nous de déplacer des montagnes.» – Maharishi Mahesh Yogi

Now is the time to achieve more, but do not undertake more. Only resolve to achieve more, want more, and gain more by desiring it. We are Sidhas. Achieve by desiring it on the finest level. Don’t do more, think more. We are powerful. Do our programme regularly at Superadiance time, flying in a group. You will notice you are exerting if you begin not to enjoy your programme as much. If you begin to exert, don’t do it – stop. If you are tired – rest. It is time for us to move mountains.” – Maharishi Mahesh Yogi

Yoga, Siddhi et Samsiddha

Le Yoga Perfectionné – Maharishi Nagar, 1988

Maharishi: ‘Yoga Samsiddha’ – Le Yoga est une exigence, le Siddha Yoga en est une autre. Samsiddha est la troisième exigence. Et les valeurs de ces éléments sont très simples à comprendre.

Le Yoga que nous connaissons est la somme de toutes les tendances de l’esprit – Yoga, Samadhi, Conscience Transcendantale. Comment se perfectionne-t-il? Le Yoga devient parfait lorsque l’état de Yoga n’est perturbé par rien. Quel pourrait être l’élément perturbateur – car cet état de Yoga est le silence absolu – qu’est-ce qui pourrait le perturber? Seule l’activité peut le perturber. Mais lorsque l’action ne perturbe pas le silence du Yoga, alors le Yoga est parfait. C’est un excellent point.

Donc le Yoga, c’est rassembler en un seul point toutes les différentes valeurs de l’esprit vagabond, et ensuite ce Kaivalya, c’est le Yoga, la singularité, l’autoréférence, lorsque cela n’est pas perturbé par quoi que ce soit, c’est-à-dire qu’aucune activité ne peut le perturber.

Voici maintenant une image du Yoga et du Karma-Mimansa, de Jaimini. Lorsque Jaimini ne peut pas perturber Patanjali – Karma-Mimansa ne peut pas perturber l’état de Yoga qui est Kaivalya alors le Yoga est parfait – Yoga Siddha, Siddha Yoga.

Le Siddha Yoga n’est pas suffisant, ce devrait être le Samsiddha Yoga. Le Yoga est cette partie, et le Samsiddha Yoga est encore, comme c’était le cas avec le Yoga et le Siddha Yoga, que l’on ne peut être dérangé par rien. Alors le Samsiddha Yoga sera celui où l’union du Yoga et du Karma, du silence et du Karma, ne sera perturbée par personne. Et cela ne se produit que dans l’état de ce que l’on appelle Vedant. Ce silence et ce dynamisme, les deux sont mon Soi. Il est purement, pleinement éveillé.

Dans le Yoga, qui est la Conscience Transcendantale, on est autoréférent. Et alors on connaît l’activité, parce que l’activité est aussi là. L’activité signifie Devatā. Devatā est aussi là. Partout où il y a Ṛṣi, il y a Devatā, il y a Chandas. Donc, dans ce cas, le Ṛṣi connaît, mais il connaît Devatā. Et dans la connaissance de Devatā, Chandas couvre, et là vient cette union la plus intime du Yoga et du Karma, quand les deux sont mon propre Soi.

Les deux ne sont pas deux, ce sont deux aspects de ma propre réalité, et c’est l’état pleinement éveillé de la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā et Chandas, l’éveil total du Soi. Et dans cet état, ce n’est pas encore le plein état de Gyan. On dit: «avec le temps», le Yoga Samsiddha s’établit dans le Soi. C’est la voie de l’élimination complète du pragyāparadh, «avec le temps». Et c’est ce que le Seigneur Krishna dit quelque part ailleurs, c’est cette conscience d’unité qui une fois acquise ne peut être perturbée.