L’Administration par la Loi Naturelle – Rām Raj

L’administration est la science et l’art d’organiser un progrès sans problème, conduisant à la plénitude de chacun. L’administration idéale a un rôle parental pour chacun. L’administration idéale et sans problème est disponible dans la Constitution de l’Univers, qui soutient également toute vie de manière nourrissante et évolutive. C’est le domaine de la connaissance totale de l’administration organisée à partir du domaine de toute positivité, le domaine de la science et de la technologie de la loi naturelle Totale – le Champ Unifié de toutes les lois de la nature. 

La technique de l’administration idéale – la technique de Raam Raj, l’Administration par la Loi Naturelle – qui consiste à éduquer et à former les gens pour développer la Conscience d’Unité – Brahmi Chetana – et toute leur activité sera naturellement soutenue par la loi naturelle totale.

Créer un gouvernement libre de problème et orienté vers la prévention: Une approche de l’Administration Fondée sur le Champ Unifié

नमस्ते
सर्वे भवन्तु सुिखनः
सर्वे सन्तु निरामयाः।
सर्वे भद्राणि पश्यन्तु
मा कश्चिद् दुःखभाग्भवेत्॥
ॐ शािन्तः शािन्तः शािन्तः
sarve bhavantu sukhinaḥ
sarve santu nirāmayāḥ
sarve bhadrāṇi paśyantu
mā kaścid duḥkha-bhāg bhavet
Om śāntiḥ śāntiḥ śāntiḥ
Puisse tout le monde être heureux (sukhinaḥ)! 
Puisse tout le monde être en bonne santé (nirāmayāḥ)!
Puisse tout le monde voir (paśyantu) ce qui est favorable! 
Puisse personne ne souffrir (duḥkha) en aucune manière!
Om Paix, Paix, Paix

«Si vous favorisez la loi naturelle, la loi naturelle vous favorisera.»

La vie est l’expression, toujours évolutive de la loi naturelle, qui administre l’univers dans un ordre parfait. Dû au manque de connaissance de cette intelligence administrative fondamentale de la loi naturelle, sa pleine influence nourrissante ne se développe pas dans la vie individuelle, et son pouvoir d’organisation infini reste indisponible à tout niveau de l’administration nationale.

Ce qui gouverne l’infinité de l’univers toujours en expansion, c’est ce pouvoir d’organisation infini de la loi naturelle, une énorme administration de silence dynamique. Où réside cette administration? Où pouvons-nous localiser son siège? Dans la pure conscience transcendantale, l’Ātmā, qui n’est autre que le Soi de chacun.

  Ainsi, tout le dynamisme autoréférent de ce niveau universel de la loi naturelle totale, pleinement éveillée, est fournie par le principe unifiant, qui établit l’étendue entière de la diversité sur le fondement de l’unité.

L’état autoréférent de la conscience humaine, qui est facilement accessible à chacun à travers le programme de Méditation Transcendantale et de MT-Sidhi de Maharishi, a été identifié comme la source autosuffisante de la pure connaissance et son pouvoir d’organisation infini. C’est le domaine de toutes les lois de la nature, la structure holistique de toutes les lois de la nature exposée dans le Ṛk Veda, la Constitution de l’Univers, et donnant lieu à sa dynamique structurante, les structures différentiées de toutes les lois de la nature disponible dans la littérature védique.

L’Administration par la Loi Naturelle se focalise sur tous les secteurs de l’administration, mais a son attention principale sur l’application de la loi naturelle dans les domaines de l’éducation et de la santé – la connaissance, ‘le fruit de toute connaissance’ – l’illumination – et la santé parfaite pour tout le monde. Ceci rendra spontanément l’administration libre de problèmes parce que tous les problèmes ont leur base dans le manque d’éducation correcte et dans une mauvaise santé.

Effectivement, Maharishi dit qu’à travers l’éducation, il est complètement possible de créer une civilisation où tout sera bien, une société et un gouvernement libre de problème. Parce que maintenant grâce au programme de Méditation Transcendantale et de MT-Sidhi, nous avons cette connaissance pratique où cette Administration par la Loi Naturelle, en vient à être vécue dans la conscience humaine. Alors la conscience humaine devient cette suprême intelligence administrative de la nature, qui créera un monde merveilleux, très calmement et paisiblement, avec toute cette dignité exaltée avec laquelle la Volonté de Dieu, la loi naturelle, crée et administre l’univers entier dans un ordre parfait.

Quand on parle d’Administration par la Loi Naturelle, on ne parle pas d’imposer quelque chose à l’ensemble de la population mondiale mais d’offrir la plénitude de la vie¹ dans un premier temps, l’expérience de la pure conscience en tant que domaine de toute possibilité.

Sur la base de cette expérience de conscience infinie vient s’ajouter la compréhension intellectuelle sous la forme de la Science Védique Maharishi.

Lorsque l’expérience intérieure et la compréhension intellectuelle sont bien intégrées au point de ne faire qu’un, alors il est possible de nous tourner vers l’extérieur et d’envisager l’Administration par la Loi Naturelle qui peut être générée par tous les programmes que Maharishi a offert au monde.

Quelle est l’utilité d’un gouvernement national lorsqu’il existe le Gouvernement de la Nature?

Les fondements du gouvernement: Qu’est-ce que devrait offrir un système d’administration idéal? Un progrès sans restriction, une administration sans problèmes et une satisfaction pleine et totale. Pour cela, l’action du gouvernement doit se fonder sur la loi naturelle qui régit l’ensemble de l’univers par l’intermédiaire de toutes les lois de la nature. La loi naturelle est le seul élément de l’univers qui renforce le progrès, la croissance et l’évolution de chaque individu et de chaque chose, et qui le fasse de façon juste pour tous.

Amener la lumière de la science dans l’administration: La Constitution de l’univers est l’ensemble des lois qui gouvernent la dynamique du champ unifié de la loi naturelle, le champ de pure conscience ou de pure intelligence en interaction permanente avec lui-même. Celui-ci est la base non-manifestée de la loi naturelle et représente le jeu éternel des systèmes et des lois qui gouvernent l’évolution de toute chose dans l’univers en expansion perpétuelle, et ceci dans une harmonie parfaite.

Éternellement éveillée dans chaque aspect de la création, la Constitution de l’Univers gouverne l’univers par la loi naturelle dans un ordre parfait, une efficacité absolue et sans aucun problème.

Les théories du champ unifié de la physique quantique (supergravité N = 8, théorie de la supercorde hétérotique, etc.) ont permis à la science moderne de reconnaître cette réalité ultime de la vie, le champ unifié de la loi naturelle, le champ de pure conscience ou de pure intelligence.

Le Ṛk Veda est l’expression vivante de la connaissance complète de ce niveau fondamental de l’intelligence de la nature. La littérature védique, telle qu’elle est présentée par Maharishi Mahesh Yogi, décrit dans sa totalité ce niveau de l’intelligence de la nature qui crée et régit la diversité infinie de l’univers en expansion perpétuelle: il donne la connaissance des lois de la nature qui maintiennent l’ordre de l’univers, qu’il s’agisse du fonctionnement des atomes ou du déplacement des galaxies dans l’espace vide.

La Constitution de l’Univers est très intime à chaque être humain parce qu’elle est sa propre conscience autoréférente; elle est son propre Soi; elle est le niveau fondamental de la vie de chacun; elle est le pouvoir d’organisation de la vie qui nourrit et pousse chacun dans la direction évolutive; elle est l’impulsion fondamentale du cœur et de l’esprit de chacun.

Pour qu’un gouvernement donne satisfaction à tout le monde, il doit être soutenu par la loi naturelle: la Constitution de la France doit être alignée sur la Constitution de l’Univers. Seule une telle mesure pourra donner un système d’administration idéal qui soit au même niveau que l’administration suprême de l’univers.

Comment rayonnons-nous spontanément cette réalité transcendantale? 

Ce n’est pas par les conférences ou les discours. C’est seulement par moins et moins d’activité mentale, intellectuelle et egotique, en s’apaisant dans le domaine de l’Être. Par la théorie et la pratique ont devient familier avec cette réalité qui est cette énorme qualité administrative dans l’univers – ce niveau le plus profond de silence. C’est cela l’Administration par la Loi Naturelle, être capable de fonctionner à partir de ce niveau cosmique au plus profond de nous-même. Au plus profond de nous-même est ce domaine non manifesté de silence éternel.

Une fois que nous sommes établis dans cette réalité transcendantale, nous pouvons parler à partir de ce silence le plus profond et ainsi produire comme cela un effet cosmique ici ou là. Quand nous voulons produire un effet cosmique, ce n’est pas à travers le sens localisé de la parole. C’est à partir du domaine non localisé de l’Intelligence Cosmique.

Cet art de tout accomplir en ne faisant rien, est simplement l’art le plus rare qui soit. Juste être sur ce niveau, le domaine transcendantal le plus fondamental, où tout est complètement au delà du temps et de l’espace. Ici, nous apprenons que si nous voulons faire quoi que ce soit, nous avons à  tout défaire. Le système de réalisation dans ce cas est: «Saisissez la source de toute chose.» Ce processus est complètement opposé à celui que nous avons connu jusqu’à présent.

Nous apprenons à comment agir à partir de ce profond silence intérieur, qui est le même domaine silencieux de l’omniprésence, l’omniscience et l’omnipotence. C’est cet état de conscience qui ne connait pas de limite et où le potentiel total de la loi naturelle réside. C’est à ce niveau qu’il est possible de tout réaliser sans aucune obstruction parce que c’est la Science de la Conscience, la science de l’Être. Et la science de l’Être est la science du devenir, la science de comment nous devenons. Tout ce qui est dans le domaine relatif de l’existence, dans les limites, est le devenir du non manifesté. C’est pourquoi nous disons que c’est la qualité suprême d’administration.

En tournant la clé, nous ouvrons le cadenas. Qu’est-ce que cela veut dire, qu’est-ce que le cadenas? L’aspect Chandas est le cadenas. Chandas couvre et il faut en faire une réalité transparente. Il n’y a rien à faire, simplement commencer à voir ce que nous voyons, c’est à dire la réalité. Auparavant c’était couvert mais maintenant c’est découvert, il est possible de voir à travers. Chandas est découvert, Devatā est découvert, Ṛṣi est découvert, aussi la Saṁhitā est complètement découverte. La connaissance totale est complètement découverte sur le niveau pratique. Tourner la clé est une technique, c’est amener la conscience à l’intérieur et de là, satisfaire nos désirs. C’est réellement une grande science de la vie à partir du silence. Mais il faut apprendre ce que ce merveilleux silence est.

D’un côté, le silence est rien et de l’autre, il est la source de toute chose. Le non manifesté est la base de toute manifestation, tout espace et temps est à partir de ce qui n’est ni espace, ni temps, aucune limites, rien. Juste l’intention émise à ce niveau fondamental est suffisante pour que tout le potentiel total de la loi naturelle organise toute chose afin de réaliser nos désirs. Ce n’est pas le petit ‘je’ qui est instrumental dans le processus, c’est la nature qui organise… Encore une fois, c’est une expérience. Comment cela se produit? Ça se produit, c’est tout! Dire ‘Jai Guru Dev’ est aussi cette opération de tourner la clé. Et c’est suffisant parce que le but est là à la source, si nous le connaissons, alors nous connaissons la réalité.

«La Paix Mondiale ne sera pas créée par la discussion et la persuasion, mais par l’action silencieuse – la joie profonde et effervescente de ceux qui pratiquent le Vol Yogique.» – Maharishi Mahesh Yogi

Comprendre le processus de l’évolution: Il est important de bien comprendre ce qu’est le gouvernement de la nature – Rām Raj – l’Administration par la Loi Naturelle, la Volonté de Dieu. 

Nous savons que le champ unifié de toutes les lois de la nature est à la base de tous les processus de création.

En terme védique, le champ unifié est le domaine abstrait et non manifesté de l’Ātmā, le Soi de chacun, la pure conscience.

Nous parlons ici de la base de toute chose qui est en fait ‘rien’. C’est de la physique! Prenons l’analogie d’un grand arbre avec ses milliers de branches, de feuilles, de fleurs et de fruits. Quelle est la base de l’arbre? La base de l’arbre est la vacuité à l’intérieur de la graine. Et cette vacuité à l’intérieur de la graine est ‘rien’, mais à partir d’où la totalité de l’arbre germe. Donc, la chose est claire, que toutes les expressions innombrables de la vie émergent à partir de ‘rien’.

La Méditation Transcendantale est donc, la technique qui nous permet de faire l’expérience de ‘rien’, c’est à dire la pure conscience.

Poussons la chose un peu plus loin. Ma main se lève, mes yeux voient, mes oreilles entendent. Où est ‘Je’? ‘Je’, est ce ‘rien’ qui voit à travers les yeux, qui entend à travers les oreilles et l’auteur du mouvement de la main (les cinq organes de perception et les cinq organes d’action). Dans la terminologie védique, ces processus sont appelés ‘Devatā’, que nous pouvons traduire par l’Intelligence Créatrice, le champ de la créativité à l’intérieur du ‘rien’.

Nous comprenons donc que tout processus de création a l’aspect Devatā pour base, qui sont les valeurs du ‘rien’, qui est pure abstraction, la réalité non manifestée. En terme védique – Nirguṇ Nirākār Brahm – sans aucune qualité.

Il y a donc là, un mystère à élucider. Comment ce ‘sans forme’ qui est le domaine du non manifesté peut-il donner lieu au processus de manifestation?

Parce que le domaine du non manifesté est ce champ unifié, où toutes les diverses valeurs sont présentes, pas dans la forme physique mais dans la forme de mémoires abstraites. Le terme védique est ‘Smṛti’. Dans la Smṛti toutes les mémoires sont là dans le non manifesté.


¹ La plénitude de la vie

C’est l’autosuffisance qui rayonne la plénitude et attire tout le monde. C’est la raison, suprêmement exposée, que Brahmi Chetana produit ce charme infini dans le corps de Rām et de Kṛṣṇa, mais aussi dans une assez grande mesure, dans les différents corps des Devatā qui sont tous attractifs parce qu’ils rayonnent la plénitude et cette plénitude, étant le but de tout processus évolutif, tout le monde à toute étape de l’évolution est naturellement attiré par cette plénitude. Tout le monde est dirigé par le processus de l’évolution et l’apogée réside dans la conscience autoréférente.

Recherches scientifiques

http://www.maharishi-programmes.globalgoodnews.com/vedic-administration/research.html (Les bénéfices de l’Approche Védique Maharishi de l’Administration. Cette page donne accès à d’autres liens sur le sujet – en anglais)

Voir aussi: L’Administration par la Loi Naturel Total vient en premier; l’administration humaine est secondaire

Chaque niveau de conscience a son propre monde

Aujourd’hui, plus que jamais, la réalité des sept états de conscience trouve son expression dans une population mondiale où la diversité de l’attention est absolument dans toutes les directions. Des personnes les plus spirituelles, en passant par celles enclins à un matérialisme sans bornes, pour finalement toucher aux plus faibles qui n’ont de choix que de subir leur existence. La vidéo suivante est parlante, le texte est explicatif.

Concise description des 7 états de conscience, août 1968, Squaw Valley, CA, USA (en anglais)

Maharishi: […] Lorsqu’un homme au sommet de la montagne dit: «Oh, je vois ceci…», et qu’un homme au pied de la montagne dit: «Je vois ceci…», les deux sont corrects [de leur point de vue]! Aucun n’est faux. [L’homme au pied de la montagne est] correct dans le sens où il voit seulement «ceci», il ne peut voir que «ceci» et il ne peut décrire que «ceci». C’est donc la réalité de sa position!

Un homme situé au milieu de la montagne a un niveau de vue différent. De son niveau, tout ce qu’il voit, il le décrit. Il est capable de décrire plus que l’homme au pied de la montagne. Mais ce «plus» est encore bien moindre que celui de l’homme au sommet de la montagne. Ainsi, cela dépend à quel niveau de conscience on fait l’expérience de l’environnement. Dans la Conscience d’Unité […], on ne trouve aucune différence […]. Dans la Conscience de Dieu, on a une image complètement différente du monde: le monde est très fascinant, très beau. Dans la Conscience Cosmique, [la vision] a un statut complètement différent: «Cela change toujours, je ne change pas. J’ai une grande supériorité sur tout cela»… Dans la Conscience Transcendantale, le monde n’existe pas, [seulement l’état de vigilance silencieuse]. Dans l’état de veille, tout est si cher, si bien, si agréable… des valeurs localisées, toutes localisées… Dans l’état de rêve, la fascination est différente. Dans le sommeil, rien n’existe.

Ainsi, quand un homme dort, il ne voit rien, et un homme en Conscience de Dieu voit tout si brillant, lumineux, fascinant et beau: les expériences d’un dormeur et d’un homme en Conscience de Dieu seront complètement différentes. Les deux ont raison! Les deux ont absolument raison, mais les expériences n’ont rien à voir l’une avec l’autre.

C’est la Philosophie de la Vie qui peut donner une validité à deux domaines d’expérience complètement différents… […] En résumé, nous disons: les expériences sont différentes dans les différents états de conscience. Tout comme nous mettons des lunettes différentes et l’expérience [de la vision] devient différente: jaune, vert, rouge… Mettre des lunettes différentes signifie avoir différents niveaux de conscience… différents états de conscience.

Toutes les expériences sont valables. Toutes sont les vérités de l’existence. Rien ne conteste l’autre. […] Les états de conscience sont différents et dans chaque état de conscience, le monde est différent, l’expérience est différente – tout simplement parce que dans chaque état de conscience, notre machinerie [c’est-à-dire notre corps] fonctionne différemment!

Lorsque le taux métabolique prend une forme particulière – correspondant à ce style particulier de fonctionnement – nous obtenons le niveau de conscience… soit l’état de conscience de sommeil, soit de rêve, soit de veille, soit la Conscience Transcendantale, soit la Conscience Cosmique, soit la Conscience de Dieu, soit la Conscience d’Unité… Ce sont les différents états de conscience qui perçoivent le monde selon leur capacité de perception.

Ces différents niveaux de conscience ont des évaluations différentes. Et ceci est la vérité: le monde est tel que nous sommes. Quelle que soit la valeur de la conscience, c’est la valeur du monde pour nous. Et chacun est concerné avec la valeur du monde en termes de lui-même. Le monde peut être différent pour quelqu’un d’autre mais pour moi c’est comme ça et c’est mon monde. […] Donc, mon monde est tel que je suis. Votre monde est tel que vous êtes.

[Notre attitude est la suivante:] vous êtes pour moi comme je suis pour moi-même. Je suis pour vous comme vous l’êtes pour vous-même. Telle est la situation… Donc, peu m’importe ce que vous pensez de moi, je suis heureux tant que je pense du bien de vous… c’est tout ce qui compte. Je peux être complètement mauvais pour vous mais avec cette méchanceté je ne suis pas concerné tant que je me sens bien avec vous. […] Je suis concerné par ce bien. Je ne me soucie pas de ce que vous pensez de moi. Si vous pensez du mal de moi, très bien, je peux être mauvais pour vous mais vous resterez toujours bon pour moi parce que je pense du bien de vous. C’est un tel soulagement! [Maharishi et le public rient] Cela me sort des situations où je me trouve paralysé.

[Jusqu’à présent], je me trouve paralysé lorsque vous pensez différemment [de moi]. [Mais] je ne peux pas aider votre façon de penser parce que vous ne pouvez penser qu’à partir de votre niveau de conscience, je ne peux penser qu’à partir de mon niveau de conscience… et [donc] je me sens paralysé parce que je ne peux pas aider votre façon de penser. La façon dont vous pensez [est] la façon dont vous êtes parce que vous ne pouvez penser qu’à partir de votre niveau de conscience.

Mais jusqu’à présent, j’étais inquiet parce que j’essayais de me préoccuper de ce que vous pensiez: vous pensiez du mal de moi et j’ai commencé à me sentir mal parce que vous pensez du mal de moi et je ne peux pas vous aider à penser du bien de moi. J’étais donc malheureux parce que je voulais savoir si vous pensiez du bien de moi. Mais maintenant, je me sens soulagé parce que je ne suis pas concerné par ce que vous pensez de moi. Si vous pensez du mal de moi, alors vous devriez être malheureux avec ce mal. Et parce que je pense du bien de vous, je peux être heureux avec mon bien.

Cela me libère complètement de toute la misère que je m’infligeais inutilement parce que vous ne pensiez pas du bien de moi. Donc, vous restez avec ce que vous pensez et je resterai toujours avec ce que je pense.

Cette situation naturelle vient avec cette connaissance. Et c’est un tel soulagement: pourquoi devrais-je me tenir responsable de votre territoire de préoccupation. Ce qui vous concerne, c’est ce que vous pensez de moi, ce que vous pensez du pilier, ce que vous pensez du plafond… c’est ce qui vous concerne! Je ne peux pas me rendre misérable pour votre responsabilité. Vos pensées sont votre responsabilité, elles ne sont pas ma responsabilité. Alors, pourquoi je ne devrais pas vous laisser libre d’être avec vos responsabilités… pourquoi devrais-je mettre votre responsabilité dans ma tête et mon cœur? Il est complètement inutile que je vous prive de votre liberté.

Vous restez avec votre pensée et dorénavant je ne vais pas me rendre malheureux parce que vous pensez de telle ou telle façon. Je ne veux pas que vous soyez privés de votre liberté parce que de toute façon vous ne pouvez pas en être privés! Le niveau de votre conscience est le niveau de votre pensée. Il ne peut pas être modifié à moins que vous ne suiviez un “cours de cycles de Méditation Transcendantale”. Et alors, le nouveau niveau de pensée est votre niveau de pensée – ce n’est pas mon niveau de toute façon.

Il n’est pas bon de se rendre malheureux parce qu’un de nos amis, un de nos parents, ne pense pas du bien de nous. S’il ne pense pas du bien de nous, c’est sa responsabilité – il a ce genre de lunettes qui ne lui conviennent pas! Mais il les met!

Cette connaissance, cette conclusion pratique, nous rend absolument libre dans notre esprit:  Juste parce que les autres ne pensent pas du bien de nous… qu’est-ce que c’est [pour nous rendre malheureux]? Ils pensent comme ils pensent, nous sommes bons tant que nous pensons en bien d’eux. Nous ne voulons donc pas savoir: «Qui ne pense pas du bien de moi?» Parce qu’en sachant cela, mon bon sentiment à son égard peut être assombri.

Mais sachant juste ce fait que chaque homme pense à partir de son niveau de conscience, juste cette connaissance que dans chaque état de conscience les pensées sont différentes, les expériences sont différentes, les réalités sont différentes. Donc, nous ne pouvons pas modifier le niveau de conscience de quiconque. Il doit se libérer du stress et automatiquement son niveau de pensée, son niveau de compréhension, son niveau de sentiment seront meilleurs. Et alors seulement, il commencera à penser d’une meilleure façon.

Le simple fait de comprendre que chaque niveau de conscience possède son propre monde nous libère des grandes influences contraignantes de la pensée des autres à notre égard. […] Ce qui est nécessaire, c’est de sauvegarder notre propre cœur et notre propre esprit. Il est nécessaire de protéger nos sentiments envers les autres. Il est nécessaire de protéger notre compréhension envers les autres, c’est-à-dire ne pas laisser notre compréhension être abaissée. 

Nos sentiments envers une personne doivent être bons, amicaux, agréables, élevés, encourageants… Notre compréhension, nos sentiments, notre comportement doivent être à un niveau élevé… à notre niveau. Si une personne est faible, c’est sa responsabilité. C’est l’utilisation pratique de cette connaissance que chacun ne peut penser qu’à partir de son propre niveau de conscience. […] Nous sympathisons avec elle, quel que soit son niveau, et nous l’aidons à s’élever à un niveau supérieur. (1973)

Le changement de paradigme qu’apporte la révélation des sept états de conscience est un immense soulagement pour l’évolution de l’humanité. Effectivement, savoir maintenant que la vie humaine n’est plus limitée aux trois états de conscience relative que sont la veille, le rêve et le sommeil prouve une fois de plus que Dieu a bien fait l’homme à son image. 


Sur le même sujet, je vous invité à examiner le texte suivant: La Croissance Systématique des États Supérieurs de Conscience. Et pour corroborer les propos de Maharishi voici un lien qui ne manquera pas d’attiser votre réflexion: À propos de l’importance de dire du bien des autres…

L’expérience de la béatitude…

Question: «Je n’ai jamais eu une méditation que je pourrais considérer comme béatifique. Alors quand la béatitude devient-elle une expérience réelle?»

Maharishi: «L’expérience réelle de la béatitude – en Conscience d’Unité, où tout est en termes d’infini. Toutes les valeurs de la vie s’élèvent à la valeur infinie. Et alors, c’est juste la béatitude.»

Question: «N’y a-t-il rien qui vienne avant cela?»

Maharishi: «Oui. Au niveau subjectif de l’Être, la béatitude est disponible en Conscience Transcendantale. Une fois que l’esprit transcende – la conscience pure est appelée Conscience de Béatitude. Même si c’est momentané, nous l’appelons la béatitude.

«C’est notre expérience en méditation, que nous transcendions complètement ou non. Ce qui se passe, c’est que tout ce qui nous est cher dans la vie – très cher, si beau, tout ce qui est si agréable, la chose la plus attirante qui s’accroche à notre cœur et à notre esprit tout le temps – même cela est oublié au moment où nous commençons à explorer les régions plus fines du mantra.

«Dans le transcendant se trouve la Conscience de Béatitude. Mais sur le chemin qui y mène, l’absorption de l’esprit est si intense, l’esprit est si intensément et si intimement absorbé dans la perception de l’état le plus fin du mantra, que ce charme ici à ce niveau fait oublier à l’esprit tout ce qui a été si cher et si charmant et si beau et si fascinant. Tout cela est oublié.

«Nous pouvons même en déduire que l’inférence est un moyen très valable de gagner la connaissance. Donc, de ce que nous oublions même les choses les plus chères, nous déduisons que le niveau d’expérience dans l’état plus fin du mantra doit être suffisamment charmant pour nous faire oublier tout le charme de l’expérience au niveau grossier. Tout le charme de l’expérience au niveau grossier est écarté et ce charme retient l’esprit.

«Et ensuite une autre étape plus subtile et encore une autre étape plus subtile – le charme de toutes ces expériences est d’une valeur croissante. Et dans cette conscience pure, c’est profond. C’est la seule chose qui existe, la conscience pure…

«…lorsque vous sentez que vous n’avez pas fait l’expérience de la béatitude et que vous méditez depuis deux ans ou plus, cela signifie qu’à chaque méditation, l’esprit atteint un état plus fin et qu’un stress profondément enraciné commence à se dissiper. Et cette activité du corps physique ne permet pas à l’esprit de se calmer. Et c’est peut-être la raison pour laquelle vous n’avez pas eu le contact avec l’Être, qui rend la vie béatifique.

«Mais le fait même que vous méditez montre que les tensions sont libérées et relâchées et maintenant, après une si longue période, à tout moment vous pouvez plonger. Le chemin est dégagé à chaque fois et à tout moment vous pouvez simplement être…» – Humboldt, 1970

La Méditation Transcendantale et Yoga

Une question a été posée concernant les “expériences de Kundalini” apportées par d’autres techniques…

Maharishi: «Ces expériences sont contenues dans les pratiques de Méditation Transcendantale. Seulement nous ne parlons pas beaucoup de la Kundalini. Bien que presque tous les bons méditants passent par toutes ces expériences.

«Le but de chaque système de Yoga est d’abord d’obtenir le Samadhi, puis de le stabiliser, puis de le développer en Conscience de Dieu et de le laisser trouver son accomplissement dans l’unité (la Conscience d’Unité). C’est le but de chaque Yoga. 

«Parce que l’esprit et le corps vont ensemble, tout comme le Prana. L’activité du Prana, l’activité du corps et l’activité de l’esprit – les trois vont ensemble. Si l’un est plus, l’autre est plus – si l’un est moins, l’autre est moins.

«Différents systèmes ont été élaborés. Et c’est la perfection de l’enseignement, que considérant le corps, le même état de Samadhi peut être atteint. En considérant le Prana, le même état de Samadhi peut être atteint. En considérant l’esprit, le même état de Samadhi peut être atteint. C’est la perfection de l’enseignement.

«Et le Hatha Yoga ne vise rien d’autre que ce que vise tout autre système de Yoga. Et la Méditation Transcendantale apporte la plénitude à chaque système, parce que dans le Yoga – qu’est-ce que le Yoga? L’union est le Yoga. Lorsque l’esprit s’unit à l’Être, alors c’est l’état de Yoga. Où est le Yoga dans le fait de se pencher ou de se lever ou autre chose? Il n’y a pas de Yoga, il n’y a pas d’union, dans les Asanas. Il n’y a pas d’union dans le Pranayama. Si la langue s’unit au nez (rires), cela ne devient pas le Yoga.

«C’est une union, mais c’est à ce niveau. (rires) L’union est l’union de l’individualité avec l’illimité cosmique. C’est l’union, c’est une union significative. Il n’y a pas d’union dans les Asanas, il n’y a pas d’union apportée par le Pranayama et pas d’union dans Pratyahara ou Dharana. Il n’y a pas non plus d’union dans Gyan (la connaissance). L’union est dans le Samadhi. Et Dhyana mène au Samadhi. Dhyana est ce qui prend l’esprit du domaine de l’expérience grossière, l’amène à l’expérience subtile, l’amène à la quiétude du domaine transcendantale. Dhyana ou la méditation est une voie directe au Samadhi, qui est le Yoga.

«Quand le Yoga commence momentanément, quand l’esprit arrive au domaine transcendantale, même momentanément, même vaguement, même à travers un petit contact, un petit peu de cela – alors le Yoga commence. C’est le début du Yoga. Quand on commence la Méditation Transcendantale, alors c’est le début du Yoga. Et quand cet état se stabilise et ne disparaît plus – dans la veille, le rêve, le sommeil, dans les trois états, il continue, c’est la Conscience Cosmique – alors le Yoga est substantiel, il est établi. C’est l’état établi de Yoga.

«Et ensuite, il se glorifie davantage dans l’expérience de la valeur céleste de la vie. Et ensuite l’expérience de tout en termes d’éternité, en termes de son propre Soi, dans l’état d’unité (la Conscience d’Unité). 

«Dans l’état d’unité, lorsque même la perception de la diversité est en termes d’infini, alors la conscience est établie dans l’état éternel de Yoga, de l’union. Il n’y a aucun domaine de désunion, aucune différence, aucune distinction, aucune diversité, juste l’unité. L’unité, l’éternité et c’est l’état permanent de Yoga.

«Ce que nous enseignons est donc le Yoga. Seulement nous ne l’appelons pas ainsi, parce que le mot Yoga a été largement détourné pour signifier faire quelques exercices physiques, se pencher ici et là. C’est pourquoi, dans le seul but de préserver les masses de la confusion du terme, nous n’appelons pas cet enseignement Yoga. Sinon, c’est du Yoga…» – Livigno, Italie, 1970

La Croissance Systématique des États Supérieurs de Conscience

Combien de fois avons-nous entendu parler des sept états de conscience? Certainement de nombreuses fois… Mais c’est un tel fascinant sujet qui imprègne tout le discourt de Maharishi qu’il est difficile de ne pas y revenir une fois de plus. Souvent lorsque j’écoute une conférence de Maharishi, je me pose la question: «Mais de quel état de conscience parle-t-il?» Des fois, c’est évident mais parfois cela l’est moins, d’où l’importance de la description ci-dessous.

Description de l’expérience et de la connaissance dans les sept états de conscience

À notre époque, Maharishi Mahesh Yogi a mis en lumière une connaissance détaillée des états supérieurs du développement humain, et des technologies de la conscience, y compris les programmes de Méditation Transcendantale et de MT-Sidhi, pour atteindre systématiquement le plein fonctionnement de la physiologie totale du cerveau.

Maharishi a formulé une science complète de la conscience – sa Science Védique – à partir de la connaissance contenue dans l’ancienne Littérature Védique. Cette science décrit les sept états de la conscience humaine – chacun avec son propre état correspondant unique de physiologie et d’expérience mentale – et donne la connaissance théorique et pratique pour déployer la pleine valeur de la conscience humaine. Les trois premiers états de conscience sont communément expérimentés et compris: 

1. L’état de conscience de sommeil – Suṣupti Cetanā: est un état de repos et de régénération du corps et de l’esprit en préparation à l’activité. C’est une partie importante du cycle quotidien pour le maintien de la santé. Il n’y a aucune expérience d’objets de perception et aucune expérience de soi-même.

2. L’état de conscience de rêve – Swapna Cetanā: est un état où l’esprit et le corps se régénèrent en préparation à l’activité. Il est important pour l’équilibre de la santé mentale et physique; c’est l’expérience illusoire des objets et de soi-même. La validité de l’expérience subjective et de la perception d’objets demande une évaluation extérieure à l’état de rêve.

3. L’état de conscience de veille – Jāgrat Cetanā: est un état où l’esprit et le corps sont engagés dans l’activité. Les objets de perception et soi-même sont expérimentés comme limités dans l’espace et le temps. La nature absolue et essentielle de l’objet et du sujet (le soi) est inconnue, ainsi l’état de veille est aussi mentionné comme un état d’avidyā ou d’ignorance.

Au fil du temps, de grands individus ont entrevu des niveaux de la réalité plus élevés que ces trois états de conscience. La Tradition Védique décrit comment, grâce à une éducation appropriée, il est possible de déployer systématiquement quatre états de conscience supérieurs. Ils sont:

4. L’état de Conscience Transcendantale – Tūrya Cetanā: est l’état décrit par Patañjali comme l’apaisement complet de l’esprit, aussi connu comme la Pure Conscience ou Samādhi. Dans cet état, l’esprit transcende l’activité de penser et de perception des sens, et s’identifie avec le niveau unifié, silencieux et non changeant de l’Ātmā – le Soi universel, décrit comme un état autoréférent de vigilance au repos. Cet état de conscience autoréférente est caractérisée par une conscience illimitée, un éveil intensifié et un repos physique profond. 

Le programme de Méditation Transcendantale offre un moyen naturel, sans effort et universel pour un individu de toute origine de développer systématiquement la Conscience Transcendantale. Maharishi a mis en évidence que ce chemin vers l’Illumination est idéal pour les personnes actives et ne nécessite pas d’effort et de tension, de renoncement, de changement de croyance, etc.

5. L’état de Conscience Cosmique – Tūryatīt Cetanā: est un quatrième état de conscience où le Samādhi temporaire devient un Samādhi permanent, maintenu spontanément en même temps que les états changeants de veille, rêve et sommeil; la nature essentielle du Soi est réalisée, dans cet état de complète liberté intérieure, le fondement de l’habilité maximum dans l’action. La physiologie de cet état, est si stable et flexible que le stress n’a plus de prise. C’est l’expérience d’un continuum éternel de conscience illimitée.

  Dans cet état le potentiel total de la Loi Naturelle est pleinement éveillé dans notre propre conscience et nos pensées, paroles et actions sont soutenues par l’Intelligence évolutive de la nature. Sur ce fondement, nous ne faisons pas d’erreurs mais rayonnons une grande influence d’harmonie et de positivité à la fois pour nous-même, la société et l’environnement. La Conscience Cosmique, souligne Maharishi, est l’état normal de la vie humaine qui peut être développée par une éducation appropriée.

Lorsque la Conscience Transcendantale a été expérimentée, à maintes reprises, pendant un certain temps, en alternance avec les états de veille, rêve et sommeil, à travers la pratique régulière de la technique de Méditation Transcendantale, le système nerveux gagne la capacité à maintenir cette Conscience Transcendantale en même temps que les trois états relatifs de l’existence, et l’état de Conscience Cosmique commence à se développer. 

Au niveau de l’expérience, la Conscience Cosmique se caractérise par la Conscience Transcendantale, établie de manière permanente, témoignant de sa propre activité, ce qui repose sur la qualité du fonctionnement intégré du système nerveux. Dans cet état, la Conscience maintient son identification avec elle-même alors que l’esprit et les émotions sont pleinement engagés dans l’activité.

6. L’état raffiné ou glorifié de Conscience Cosmique, la Conscience de Dieu – Bhagavad Cetanā: est caractérisé par la perception du relatif le plus fin ou la valeur céleste des objets de perception, qui se développe avec le raffinement croissant du système nerveux; dans cet état le cœur s’écoule dans des vagues d’amour universel. 

Lorsque la Conscience Cosmique a été établie, dans cet état de fonctionnement physiologique sans stress, la perception se raffine pour soutenir l’expérience la plus riche du niveau le plus fin de la Nature. La Conscience de Dieu n’est pas “la Conscience de Dieu” mais l’expérience directe de toute l’étendue de la création de Dieu. Sur cette base, on s’élève naturellement vers la réalisation de Dieu et de toutes choses à la lumière de Dieu dans le contexte de ses propres traditions spirituelles. La Conscience Divine est similaire à la Conscience Cosmique sauf que le fonctionnement de l’esprit et des sens est maintenant devenu beaucoup plus raffiné. Les objets des sens sont perçus dans leur valeur la plus raffinée et les émotions sont dites avoir réalisées leur plein développement. La Conscience Divine est aussi caractérisée par une attitude dévotionnelle. Tout devient infiniment plus subtil et infiniment plus joyeux.

7. L’état de Conscience d’Unité – Brahmi Cetanā: réalise à la fois le Soi intérieur et les objets extérieurs de perception comme étant essentiellement la totalité transcendantale, le Yoga supérieur est atteint – l’unité du Soi et du non-Soi. Ceci est exprimé par les Mahavakhyas: Tat Twam Asi – Tu es Cela, et Sarvam Khalu Idam Brahm – Tout ceci est véritablement Brahman.

Dans cet état suprême de l’expérience humaine, on perçoit tout en termes d’unité du Soi. La Conscience est la seule réalité, plus rien ne peut la cacher, les différences sont secondaires. Ce qui domine maintenant est l’homogénéité de la Conscience. En d’autres termes, l’objet, aussi bien que le sujet, sont expérimentés comme la Conscience. Dans la Conscience Cosmique, on vit en harmonie avec la Loi Naturelle, en obtenant le soutien de la créativité cosmique de la Nature. Dans la Conscience d’Unité, on fait l’expérience de tout comme mode de fonctionnement de sa propre intelligence et on obtient la maîtrise de toutes les Lois de la Nature.

Transcender pour combler le fossé entre les constitutions créées par les hommes et la Constitution de l’Univers

Transcending to bridge the gap between man-made constitutions and the Constitution of the Universe

1. Dr. Hagelin: The question is: Maharishi said that the new World Peace Parliaments that are being held this week will “bridge the gap between manmade constitutions and the God-made constitution – the Constitution of the Universe.” I have two questions: If man is made in the image of God, then why is there a gap between the constitution of man and the constitution of God? And how will the Peace Parliaments bridge that gap?

2. Maharishi: The Constitution of the Universe tells us that life is bliss. Only in experience, bliss is missing. So something is not right. So we say, “dive into the pool of life.” If it is not bliss on the surface, dive into it, it must be somewhere.

3. Ātmā is bliss, Total Knowledge. What education is teaching is very fragmented, partial knowledge: Totality has been missed. This has to be bridged.

4. The laws of nature are there in the transcendental field: Ṛco Akṣare Parame Vyoman. Infinity flows, it is not a static substance. From the vastness of unboundedness it cools down to a point. In this cooling down (TM) to a point, there is dynamism. This is the dynamism of Natural Law, from infinity to a point. This is Vedic Science of Natural Law.

5. In this point of infinity, it is very easy to be completely awake, so that our awareness becomes completely familiar with this point of infinite intelligence, the point of infinite dynamism. This is Total Knowledge.

6. Natural Law is eternally ruling the ever-expanding universe. This total Natural Law is the nature of the point of our own consciousness. Within the point is the total, unbounded creativity.

7. We are fond of this total field of knowledge because throughout the ages our tradition has been fond of Total Knowledge and all possibilities.

8. Under the umbrella of our rule, under the influence of our Unity Consciousness, the world will always be safe, happy, fulfilled, and free from problems and suffering.

Transcender pour combler le fossé entre les constitutions créées par les hommes et la Constitution de l’Univers

1. Dr Hagelin: La question est la suivante: Maharishi a dit que les nouveaux Parlements pour la Paix Mondiale qui se tiennent cette semaine vont «combler le fossé entre les constitutions faites par les hommes et la constitution faite par Dieu – la Constitution de l’Univers.» J’ai deux questions à poser: Si l’homme est fait à l’image de Dieu, alors pourquoi y a-t-il un fossé entre la constitution de l’homme et la constitution de Dieu? Et comment les Parlements de la Paix vont-ils combler ce fossé?

2. Maharishi: La Constitution de l’Univers nous dit que la vie est béatitude. Seulement dans l’expérience, la béatitude est absente. Donc quelque chose ne va pas. Alors nous disons: «plongez dans la piscine de la vie.» Si la béatitude n’est pas à la surface, plongez-y, elle doit être quelque part.

3. L’Ātmā est béatitude, la Connaissance Totale. Ce que l’éducation enseigne est très fragmenté, une connaissance partielle: La totalité y est absente. Cela doit être comblé.

4. Les lois de la nature sont là dans le domaine transcendantal: Ṛco Akṣare Parame Vyoman. L’infini coule, ce n’est pas une substance statique. De l’immensité de l’illimité, elle se refroidit jusqu’à un point. Dans ce refroidissement (MT) vers un point, il y a du dynamisme. C’est le dynamisme de la Loi Naturelle, de l’infini à un point. C’est la Science Védique de la Loi Naturelle.

5. Dans ce point d’infini, il est très facile d’être complètement éveillé, de sorte que notre conscience devient complètement familière avec ce point d’intelligence infinie, le point de dynamisme infini. C’est la Connaissance Totale.

6. La Loi Naturelle régit éternellement l’univers en expansion constante. Cette Loi Naturelle Totale est la nature du point de notre propre conscience. À l’intérieur de ce point se trouve la créativité totale et illimitée.

7. Nous aimons ce domaine total de la connaissance parce qu’à travers les âges, notre tradition a aimé la Connaissance Totale et toutes les possibilités.

8. Sous le parapluie de notre règle, sous l’influence de notre Conscience d’Unité, le monde sera toujours sûr, heureux, comblé et libre de problèmes et de souffrances.

Quelles sont les sciences qui ne devraient plus être enseignées dans les universités américaines?

What sciences should no longer be taught in American colleges? 

1. Dr. Morris: Inspired by Maharishi, I have challenged 3500 presidents of universities and colleges in the United States to stop teaching that kind of science that can be used to create weapons that burn human beings and kill human beings, since such science is a killer. And I have challenged them because teaching such science is a shame on American education…. From a community college in West Virginia, the president asks, “Dr. Morris, I challenge you to be specific. What sciences are you including?” In other words, what sciences should no longer be taught in American colleges?

2. The entire manifest world emerges from that unmanifest transcendental self-referral Unified Field. When the conscious mind wakes up to this level of reality, the Unified Field, then the total mind is awake.

3. Through Transcendental Meditation, the activity of the mind becomes less and less and less and less and less and less, and it becomes least, and it becomes silent – it becomes self-referral, it becomes Ātmā, it becomes consciousness, Unified Field of consciousness. Only on this level, the total mind is in wakeful state.

4. Ṛk Veda defines: “The total field of knowledge is in the Parame Vyoman: Transcendental Consciousness.” The world has missed the next line, that says the mind is fully awake in the Transcendental Consciousness: Yasmin Devā Adhi Viśve Niṣeduḥ.

5. Holistic Transcendental Consciousness, is made of points of consciousness. In this area between the infinity and the point of infinity, all the Ṛca, the Vedic mantras are located.

6. This relationship between infinity and the point of infinity is the field of total Natural Law. When the mind explores that, when the mind grasps that then the mind is total Natural Law. And in that total Natural Law all levels of dynamism are lively.

7. Total Natural Law gets ingrained in that conscious awareness which is open to Transcendental Consciousness. Total intelligence of Veda is in the transcendent. Any man can be fully awake in Total Knowledge. And that is called Brāhmī Cetanā – Unity Consciousness.

8. Majesty Raja Nader Raam’s research has shown that every fiber of human physiology is made of Vedic sounds.

9. Total Natural Law applied by the mind, by the intellect, by the Self, enables the mind, intellect, and the Self to achieve what you would like to achieve.

10. Opportunity is there to lead every child to open his whole physiology to this level of Unified Field. Śarīrohaṁ – Śarīraṁ Deva-mandiram: the body is the home of all creative intelligences. Śiva, Viṣṇu, Devī, Sūrya, Gaṇeś are there in the body.

11. This is how total Natural Law functions at every point in creation. 

12. If we have to teach something, teach consciousness, Ātmā, the Self, Devatā. Teach to the students the authority and power of Natural Law, the light of God.

13. The challenge from that president to Dr. Bevan Morris was, “where is total Natural Law?” It is omnipresent; it is omniscient. It’s unmanifest. It is Purāṇ. 

14. Teach the students something that is always positive. Don’t teach them the drug. You can be awake.

शरीरोहं – शरीरं देवमन्दिरम्। 
śarīrohaṁ – śarīraṁ deva-mandiram
Le corps, je suis! – Le corps de chacun est la demeure de toute créativité.

Quelles sont les sciences qui ne devraient plus être enseignées dans les universités américaines?

1. Dr. Morris: Inspiré par Maharishi, j’ai mis au défi 3500 présidents d’universités et de collèges aux Etats-Unis de cesser d’enseigner ce genre de science qui peut être utilisée pour créer des armes qui brûlent et tuent des êtres humains, puisque cette science est une tueuse. Et je les ai mis au défi parce que l’enseignement de ce genre de science est une honte pour l’éducation américaine…. Depuis un college communautaire de Virginie occidentale, le président demande: «Dr Morris, je vous mets au défi d’être précis. Quelles sont les sciences que vous incluez?» En d’autres termes, quelles sont les sciences qui ne devraient plus être enseignées dans les collèges américains?

2. Le monde manifesté tout entier émerge de ce Champ Unifié non manifesté, transcendantal et autoréférent. Lorsque l’esprit conscient s’éveille à ce niveau de réalité, le Champ Unifié, alors l’esprit tout entier est éveillé.

3. Grâce à la Méditation Transcendantale, l’activité de l’esprit devient de moins en moins importante et de moins en moins importante, et elle devient de moins en moins importante, et elle devient silencieuse – elle devient autoréférente, elle devient l’Ātmā, elle devient la conscience, le Champ Unifié de la conscience. C’est seulement à ce niveau que l’esprit tout entier est dans l’état éveillé.

4. Le Ṛk Veda définit: «Le domaine total de la connaissance se trouve dans Parame Vyoman: la Conscience Transcendantale.» Le monde a raté la ligne suivante, qui dit que l’esprit est pleinement éveillé dans la Conscience Transcendantale: Yasmin Devā Adhi Viśve Niṣeduḥ.

5. Conscience Transcendantale holistique, est faite de points de conscience. Dans cette zone située entre l’infini et le point d’infini, se trouvent tous les Ṛca, les mantras védiques.

6. Cette relation entre l’infini et le point de l’infini est le domaine de la Loi Naturelle Totale. Quand l’esprit explore cela, quand l’esprit saisit cela, alors l’esprit est la Loi Naturelle Totale. Et dans cette Loi Naturelle Totale, tous les niveaux de dynamisme sont animés.

7. La Loi Naturelle Totale s’enracine dans cette conscience qui est ouverte à la Conscience Transcendantale. L’intelligence totale du Veda est dans le transcendant. Tout homme peut être pleinement éveillé dans la Connaissance Totale. Et cela s’appelle Brāhmī Cetanā – la Conscience d’Unité.

8. Les recherches de Sa Majesté Raja Nader Raam ont montré que chaque fibre de la physiologie humaine est faite de sons védiques.

9. La Loi Naturelle Totale appliquée par l’esprit, par l’intellect, par le Soi, permet à l’esprit, à l’intellect et au Soi de réaliser ce que vous souhaitez réaliser.

10. L’opportunité est là pour amener chaque enfant à ouvrir toute sa physiologie à ce niveau de Champ Unifié. Śarīrohaṁ – Śarīraṁ Deva-mandiram: le corps est la maison de toutes les intelligences créatrices. Śiva, Viṣṇu, Devī, Sūrya, Gaṇeś sont là dans le corps.

11. C’est ainsi que fonctionne la Loi Naturelle Totale à chaque point de la création. 

12. S’il faut enseigner quelque chose, il faut enseigner la conscience, l’Ātmā, le Soi, les Devatā. Enseignez aux étudiants l’autorité et le pouvoir de la Loi Naturelle, la Lumière de Dieu.

13. Le défi lancé par ce président au Dr Bevan Morris était: «Où est la Loi Naturelle Totale?» Elle est omniprésente, elle est omnisciente. Elle est non-manifestée. C’est Purāṇ. 

14. Enseignez aux étudiants quelque chose qui est toujours positif. Ne leur apprenez pas la drogue. Vous pouvez être éveillé.

La Connaissance Totale est délivrée par l’expérience de l’Ātmā

Total Knowledge is delivered by experience of Ātmā, not by book reading 

1. Dr. Hagelin: This is a follow-up question on the teaching of Total Knowledge: Maharishi, how is it that the knowledge of consciousness also gives knowledge of physics, chemistry, math, etc.? 

2. Physics, chemistry and mathematics are aspects of Total Knowledge. 

3. In the seventh state of consciousness, the consciousness is fully awake. Fully awake consciousness is the consciousness of Total Knowledge. In unity consciousness one’s capability of knowing and doing is on the supreme level of possibility.

4. There is a field known as consciousness or Ātmā, the Self of everyone. Knowledge of that comes from direct experience and the authentic record of the past. Scientific research also validates it. 

5. Experience of consciousness is the proper approach to education, not book reading. 

6. Governmental leaders should know that there is something which they do not know, and now is the time for them to implement it. We can enlighten everyone in their country.

आत्मैवेदं सर्वम्। 
Ātmai Vedaṁ Sarvam – Chāndogya Upaniṣad 7.25.2
«Tout ceci est seulement l’Ātmā.»

La Connaissance Totale est délivrée par l’expérience de l’Ātmā, et non par la lecture de livres

1. Dr Hagelin: Il s’agit d’une question complémentaire sur l’enseignement de la Connaissance Totale: Maharishi, comment se fait-il que la connaissance de la conscience donne aussi la connaissance de la physique, de la chimie, des mathématiques, etc.

2. La physique, la chimie et les mathématiques sont des aspects de la Connaissance Totale. 

3. Dans le septième état de conscience, la conscience est pleinement éveillée. La conscience pleinement éveillée est la conscience de la Connaissance Totale. Dans la Conscience d’Unité, la capacité de connaître et d’agir se situe au niveau suprême du possible.

4. Il existe un domaine connu comme la conscience ou l’Ātmā, le Soi de chacun. La connaissance de cela provient de l’expérience directe et des rapports authentiques du passé. La recherche scientifique le valide également. 

5. L’expérience de la conscience est l’approche correcte de l’éducation, et non la lecture de livres. 

6. Les responsables gouvernementaux doivent savoir qu’il y a quelque chose qu’ils ne connaissent pas, et il est temps pour eux de le mettre en œuvre. Nous pouvons illuminer chacun dans son pays.

L’Expérience des Sept États de Conscience par la Relaxation

Maharishi s’adresse au Premier Congrès Mondial des Rajas du Pays Mondiale de la Paix

par la rédaction de Global Good News (28.11.2007)

Cette semaine, Maharishi s’est plongé dans les détails de l’Administration Silencieuse du Pays Mondiale de la Paix, car l’administration silencieuse est une administration parfaite fondée sur le fonctionnement de la nature et sur la nature de l’Ātmā, le Soi.

Dans son discours au Premier Congrès Mondial des Rajas du Pays Mondial de la Paix, Maharishi Mahesh Yogi a commencé en décrivant les innombrables valeurs du langage, qui lorsque complètement unifiées, ne montrent pas de variations. Il a aussi expliqué les sept états de conscience – la veille, le sommeil, le rêve, la Conscience Transcendantale, puis la Conscience Cosmique, la Conscience de Dieu et la Conscience d’Unité ou la Conscience de Brahman – en termes de langage.

Maharishi: «Quand nous avons une connexion, il n’y a aucun deux qui vient de un à deux. C’est déjà – un est là, deux est là, les nombres infinis de diversités sont là. C’est vivre l’Unité. C’est vivre Brahm. C’est vivre libre d’erreurs. Et lorsqu’on est libre d’erreurs, la joie est là, la béatitude est là – la vie est béatitude. …

«Chaque niveau de conscience a sa propre qualité, a sa propre signification, a son propre langage, pour ainsi dire. … 

«Le langage de l’état de Conscience de Brahman est le langage de la Totalité. C’est le Veda. C’est le flot de l’Ātmā. C’est Smṛti [la mémoire]. C’est Śruti [ce qui est entendu au niveau de la cognition dans la Conscience Transcendantale]. Ces différents langages de la veille, du rêve, du sommeil, tout cela, recouvrent toute la diversité et chaque [élément] de la diversité est un aspect de l’Unité.

«Donc, lorsque nous voulons donner la connaissance de la réalité totale, c’est ce que nous apportons aux étudiants, le fondement des sept états de conscience. Ensuite, nous leur faisons expérimenter les sept états de conscience. Trois d’entre eux sont déjà expérimentés – par moment la veille, le rêve ou le sommeil. Ceux-là, ils n’ont pas besoin de les pratiquer. Le quatrième [la Conscience Transcendantale], ils doivent le laisser venir sans effort, tout comme la veille suit le rêve sans effort. C’est une chose différente, mais il ne faut pas faire d’effort pour cela. Il suffit de se détendre, et ça vient. Et puis, on se détend, et vient le sommeil profond. Ainsi, en se relaxant, on arrive à ces quatre états de conscience.

«En se relaxant davantage, on arrive au cinquième [la Conscience Cosmique]; en se relaxant encore plus, on arrive au sixième [la Conscience de Dieu]; et se relaxant toujours plus, absolument aucun effort – la Conscience de Brahman [le septième état de conscience – l’Unité].

«Dans la Conscience de Brahman, nous trouvons tous les Devatā. Ils sont pleins de la mémoire [des lois de la nature], et partout où il y a mémoire, il y a mouvement. Partout où il y a mouvement, il y a son. Ainsi, à partir de la mémoire, à partir de Smṛti, vient Śruti – vient le [flot séquentiel du] Veda.

«C’est la façon de passer sans effort de l’un à l’autre, des sept états de conscience. Et une fois que nous sommes arrivés au septième état de conscience, le monde du septième état de conscience est le monde total. Le septième état de conscience – à partir de là apparaît la diversité, sur la base du retour à Smṛti [la mémoire du Soi, de la totalité], et à Śruti. Śruti signifie ce qui est entendu, qui est le Veda, et ce qui est entendu, est un fluide solide. Ce que nous comprenons comme étant un langage.

«Et alors, nous comprenons la veille, le rêve et le sommeil en termes de langage, de langage, de langage. Et si nous pouvons rassembler notre conscience dans un état d’Unité, c’est-à-dire l’état de Brahman, alors de la manière la plus détendue, la plus naturelle, nous nous trouvons dans un domaine de toutes les possibilités. C’est pourquoi nous pratiquons. Ce que nous pratiquons? La relaxation, la relaxation, la relaxation.*

«D’où viennent les différents langages? Car ils viennent et ils vont parce que nous pratiquons la relaxation. Il n’y a rien d’intellectuel pour comprendre le langage et comprendre ce qu’il signifie. Il y a le son. Qu’est-ce que le son? Rien. C’est se relaxer. Et se relaxer signifie l’état d’Unité. Et l’unité de quoi? D’une diversité innombrable et impossible à compter. Ainsi, la diversité innombrable et impossible à compter devient comme des gouttes d’eau et toutes les gouttes deviennent l’océan. 

«Donc, notre effort pour avoir le plus naturel, le plus détendu, le plus englobant, le plus unifiant, le plus actif – la Conscience de Brahman – c’est notre monde, et nous parlons en termes de langage. Du début à la fin, d’innombrables valeurs du langage. Et si nous disons qui parle ce langage? La Totalité. Une ligne, une unique ligne et qu’est-ce qui fait une ligne? Un point. Donc un point c’est Brahm total. Que nous l’appelions une substance, l’appelions un langage, l’appelions un état de vie, peu importe, mais c’est la Totalité, et c’est ainsi que le Yoga est devenu un sujet d’étude.

«Quand le Yoga est devenu un sujet d’étude, alors quels sont les ingrédients qui doivent être mis ensemble? Ils deviennent le sujet d’étude. Ainsi, la diversité devient le sujet d’étude. Ainsi, toute la structure de la conscience se présente totalement elle-même dans l’état de Conscience de Brahman, qui est un domaine de toutes les possibilités. Nous voulons avoir notre conscience dans ce domaine de toutes les possibilités, toutes les possibilités, parce que nous voulons faire tout comme ça, comme ça.

«Et alors dans cet état, nous ferons tout sans rien faire. Nous sommes dans cet état où notre conscience est totalement compétente au niveau de toutes les possibilités. C’est ainsi que nous jonglons avec cette perception sensorielle: au niveau mental, au niveau intellectuel, au niveau de l’ego, au niveau cosmique. Et maintenant nous avons la Totalité ouverte à nous en termes de l’Ātmā, en termes de Brahm, en termes de Veda. Ce sont des mots qui sont très proche de toutes les possibilités.»

[*La Méditation Transcendantale est la pratique de la relaxation, de la relaxation, de la relaxation.]

Le bonheur ou la souffrance sont le résultat de sa propre action

Happiness or suffering comes as the result of one’s own action

1. Dr. Hagelin: From a Washington, D.C. political writer: For thousands of years, conventional military strategy has been peace through strength, meaning, of course, peace through military might. I would like to ask Maharishi what his perspective is on peace through strength, and how does something as seemingly abstract as brain-wave coherence of the citizens of a nation stop terrorists from attacking the country? 

2. Maharishi: There is a principle: As you sow, so shall you reap. If a country is attacked by someone, one could investigate historically. That country must have done something wrong as a result of which, wrong comes to him. 

3. Happiness or suffering comes resulting from one’s own action. 

4. The language of Jyotish describes the reflection of one’s own action in terms of Grahas, Shani, Rahu, etc. 

5. Horoscope means they make a calculation what time he’s born, in what family he’s born, in what longitude, latitude, and what time of the day, and from that time Jyotish is able to calculate ten years later what disease will come: There is a complete system of calculation of Karma not only of 200 years of this life but the previous lives. 

6. Vedic Mathematics knows in what star or planet at what time this kind of wrong effect has been stored and at what time it will come on to the person. 

7. There are procedures to counteract and they are called the Graha Shanti. 

8. On the basis of this knowledge, the life of the individual is designed through education. 

9. There are seven states of consciousness. Unity consciousness is characterized by spontaneously evolutionary direction of every action, thought, and speech. That level of consciousness is available through proper education. 

10. Vedic Defense is ‘heyaṁ duḥkham anāgatam’. You do the Yagyas. You do the Graha Shanti and you eliminate something that you have done wrong. 

11. A few thousand people supported in a group permanently will radiate life in their environment.

हेयं दुःखमनागतम्॥१६॥
heyaṁ duḥkham anāgatam – Yoga Sūtras, 2.16
Avert the danger which has not yet come.
Prévenez le danger qui n’est pas encore venu.

Le bonheur ou la souffrance sont le résultat de sa propre action

1. Dr Hagelin: D’un écrivain politique de Washington, D.C: Pendant des milliers d’années, la stratégie militaire conventionnelle a été la paix par la force, ce qui signifie, bien sûr, la paix par la puissance militaire. Je voudrais demander à Maharishi quelle est sa perspective sur la paix par la force, et comment quelque chose d’aussi abstrait que la cohérence des ondes cérébrales des citoyens d’une nation peut empêcher les terroristes d’attaquer le pays?

2. Maharishi: Il y a un principe: Comme vous semez, vous récolterez. Si un pays est attaqué par quelqu’un, on peut faire une enquête historique. Ce pays doit avoir fait quelque chose de mal, et c’est à cause de cela que le mal lui arrive. 

3. Le bonheur ou la souffrance sont le résultat de sa propre action.

4. Le langage du Jyotish décrit le reflet de sa propre action en termes de Grahas, Shani, Rahu, etc. 

5. L’horoscope signifie qu’on calcule à quelle heure il est né, dans quelle famille il est né, à quelle longitude, latitude et à quelle heure de la journée, et à partir de ce moment, le Jyotish est capable de calculer dix ans plus tard quelle maladie viendra: Il existe un système complet de calcul du Karma non seulement des 200 ans de cette vie mais aussi des vies antérieures.

6. Les Mathématiques Védiques permettent de savoir dans quelle étoile ou planète ce genre d’effet néfaste a été stocké et à quel moment il se manifestera sur la personne. 

7. Il existe des procédures pour contrecarrer ces effets et elles sont appelées ‘Graha Shanti’. 

8. Sur la base de ces connaissances, la vie de l’individu est conçue par l’éducation.

9. Il existe sept états de conscience. La Conscience d’Unité est caractérisée par la direction spontanément évolutive de chaque action, pensée et parole. Ce niveau de conscience est accessible par une éducation appropriée. 

10. La Défense Védique est ‘heyaṁ duḥkham anāgatam’. Vous faites les Yagyas. Vous faites le Graha Shanti et vous éliminez quelque chose que vous avez mal fait. 

11. Quelques milliers de personnes soutenues dans un groupe de façon permanente vont rayonner la vie dans leur environnement.