Introduction au ‘Sat Vṛtta’ – l’activité en accord avec la loi naturelle

Effets de la Méditation Transcendantale (MT) sur le fonctionnement du cerveau

L’éducation consiste à amener la conscience à passer de la connaissance de toute autre chose (conscience objet-référent) (vṛtti sārūpyam itaratra) à la connaissance de soi (conscience autoréférente, conscience sujet-référent) (parame vyoman) (svarūpe avasthānam). Le phénomène du retour du connaisseur du vaste domaine de la connaissance, le domaine des formes et des phénomènes, au domaine de la pure connaissance, le champ de sa propre conscience, est la dynamique de l’éducation.

Points principaux de la conférence de Maharishi du 01.07.1992

1. La Science Védique de Maharishi déclare ‘satyam eva jayate’: La victoire est gagnée sur la base de sattva. Sattva signifie l’intégration de valeurs opposées, l’intégration du silence et du dynamisme. Sur la base de sattva, la nature accomplit tout au travers du chemin de la moindre action.

2. Être en parfaite santé, c’est être invincible, spontanément couronné de succès et victorieux dans toutes nos entreprises. Une santé parfaite exige une intégration maximale du silence et du dynamisme, un sattva maximum.

3. L’Ayur-Veda Maharishi, le système le plus complet, qui a fait ses preuves et qui est authentique pour gagner une santé parfaite, fournit la connaissance de la façon de conduire l’activité de manière à maintenir un maximum de sattva dans la vie.

4. Le sattva est éternellement animé dans l’état autoréférent de la conscience, l’état apaisé de conscience humaine, l’état d’éveil absolu qui se connaît lui-même en tant que connaisseur, connu et processus de connaissance, la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā et Chandas.

5. C’est l’état que les Upaniṣads décrivent comme Sat Chit Ānanda – la conscience de félicité absolue – un état de liberté absolue des limites, d’autosuffisance et d’indépendance absolue, un continuum de victoire.

6. L’activité des personnes établies à ce niveau de conscience est résumée dans le Ṛk Veda comme ‘brahmā bhavati sāraṭhiḥ’ littéralement, Brahman est leur charioteur – la totalité de la loi naturelle responsable de l’univers entier conduit toute leur activité à partir du niveau du silence infini.

7. La science et l’art de la victoire sur une base permanente est ‘nistraiguṇyo bhavārjun’: être en dehors des trois guṇas et devenir libre de toutes les limites; et par ‘nirdvandvo nitya satvastho’: éternellement établi dans le sattva (l’intégration absolue), le résultat sera jayate (la victoire absolue, l’invincibilité).

8. La manière pratique d’atteindre cet état de liberté est disponible dans la Méditation Transcendantale, dans laquelle nous faisons l’expérience de niveaux de pensée de plus en plus fins. Avec ce processus, la vigilance augmente. La vigilance absolue est disponible à la valeur la plus fine de la perception; la conscience transcendante, l’éveil autoréférent, l’indépendance absolue.

9. Seulement dans l’état d’indépendance absolue, l’esprit se sent à l’aise, libéré du mal aise (dis-ease). C’est pourquoi Charaka traite avec ce centre de notre propre existence, notre propre intelligence, notre propre conscience, et établit un système de soins de santé orienté vers la prévention sur le principe du ‘nitya satvastho’.

10. Pour que la santé soit réelle, elle doit être établie sur une base permanente et au niveau de la spontanéité. Permanente signifie qu’elle n’est pas interrompue dans le processus naturel d’évolution qui implique la destruction de l’étape précédente et la création d’une nouvelle étape. La spontanéité est requise parce que si elle est basée sur l’effort personnel, elle ne peut pas être continue.

11. L’état de ‘nitya satvastho’ est l’état pur de vigilance, où le silence infini coexiste avec un dynamisme infini. Le silence absolu de Purusha ne fait qu’un avec le dynamisme absolu de Prakrti. Ce n’est que dans cet état de pure vigilance que les deux valeurs contradictoires sont maintenues en parfait équilibre.

12. Si notre conscience, en vertu de cette pure vigilance, peut soutenir ces deux valeurs extrêmes absolument opposées, alors nous sommes capables de rester équilibrés face à toutes les valeurs relatives contrastées, et notre vie obtient la qualité d’un arc-en-ciel: toutes les nuances du silence se fondent harmonieusement avec toutes les nuances de l’activité. Chaque couleur se fond avec les autres couleurs, et toutes les couleurs sont absorbées et ne font plus qu’un avec l’observateur.

13. Cet état d’équilibre ne peut jamais être maintenu au niveau de l’intellect, parce que l’intellect ne peut décider qu’une seule chose à la fois, alors que l’intégralité de la vie prend d’innombrables décisions tout le temps dans chaque cellule du corps.

14. En général, il y a trois niveaux d’intégration de l’intellect;

i) l’intellect sait ce qui est juste, mais l’esprit pousse quand même à agir différemment;

ii) l’intellect sait ce qui est juste et ses décisions sont utiles pour corriger le déséquilibre,

iii) avant même que l’intellect puisse décider quelque chose, on agit spontanément en accord avec toutes les lois de la nature – la Constitution de l’Univers.

15. Si l’intellect n’est pas établi dans cet état de conscience autoréférente, il ne peut voir que des valeurs partielles de la vie: c’est ce qu’on appelle ‘pragyāparādh’: l’erreur de l’intellect. La logique peut sembler très bonne, mais elle n’est pas productive. C’est comme un escalier peint sur le mur: on peut voir de belles marches, mais cela ne nous mène pas à un niveau supérieur.

16. Lorsqu’une conscience individuelle est caractérisée par une pure vigilance absolue, l’intelligence de l’individu reflète la vigilance totale de l’intelligence cosmique. Alors, la personne est cosmiquement développée. Toute pensée, parole ou action est en corrélation absolue avec tout ce qui existe dans l’univers.

17. Le langage du Veda et de la littérature védique est le langage de la nature. Le silence infini de Puruṣa inspire le dynamisme infini de Prakṛti à parler. Seul ce discours de la nature peut décrire comment elle parvient à faire apparaître l’univers entier, tout comme la sève seule peut décrire comment elle a réussi à apparaître comme le pétale d’une fleur.

18. Les noms védiques indiquent donc la correspondance absolue entre le son et la forme. L’auteur principal de l’Ayur-Veda est Charaka. Cha signifie ‘et’, Ra signifie ‘dynamisme’, Ka signifie ‘point’ – le point de dynamisme, le silence. Charaka signifie donc ‘le dynamisme et le silence ensemble, simultanément’: la connaissance de tout ce qu’est le dynamisme, et la connaissance de tout ce qu’est le silence, et tout ce qui concerne leur relation; tout ce qu’est la totalité – l’immortalité.

19. Charaka est disponible dans la réalité de la conscience autoréférente: tout ce que Charaka enseigne est les différentes parties de la totalité – les différentes parties de la santé – la conscience, l’esprit, le corps, pour la perfection de la vie à tous les niveaux: individu, famille, nation, monde international, système solaire et structure galactique de l’univers.

20. Ainsi, le plus ancien et authentique système de santé, l’Ayur-Veda Maharishi, fournit une science complète de la vie, à la fois en théorie et en pratique, pour créer une société sans maladie sur la base d’une conscience libre de mal-aise.

Lorsque nous disons «réalité totale de la conscience», nous entendons la conscience dans son état autoréférent, où la conscience se connaît elle-même et rien d’autre. Cet état de conscience est la conscience pure. Un autre état de conscience est celui où elle connaît d’autres choses; on dit alors qu’il s’agit d’une conscience objet-référent, car tous les objets ne peuvent être perçus qu’en vertu de la qualité d’intelligence de la conscience, qui crée l’observateur et le processus d’observation dans la singularité de l’état de conscience autoréférent. Ceci établit que l’état de conscience objet-référent se trouve également dans l’état de conscience autoréférent.

L’Apauruṣeya Bhāṣya de Maharishi du Veda

Les Pandits Védiques de Maharishi: sélection des 4 Vedas

Le premier principe de l’analyse de Maharishi est que la totalité de la dynamique de la loi naturelle s’exprime à chaque étape séquentielle du développement. C’est la clé de la description par Maharishi de la séquence des dynamiques de la loi naturelle que l’on trouve dans le Veda, à savoir que chaque stade d’expression du Veda est un nouveau déploiement de la totalité de la loi naturelle contenue sous forme de graines dans le champ unifié de la conscience pure. Le Veda est donc une description séquentielle, exprimée par lui-même, ou un commentaire sur le processus par lequel le champ unifié de toutes les lois de la nature donne naissance à la diversité. Ainsi, Maharishi a remarqué que le sens du Veda est élaboré par la séquence de ses propres expressions. Il a nommé cette découverte l’Apauruṣeya Bhāṣya, l’éternel «commentaire incréé» du Veda. En d’autres termes, le Veda n’est pas écrit par un individu; il s’agit plutôt du «script» de l’auto-interaction du champ unifié, dans lequel chaque expression ultérieure est une articulation plus élaborée de ce qui l’a précédée. Sur la base de ce principe fondamental, Maharishi situe la dynamique complète d’auto-interaction de la conscience pure dans la toute première expression du Veda, AGNIM.

Maharishi a également donné à l’érudition védique moderne la compréhension la plus profonde de tous les textes védiques – l’Apauruṣeya Bhāṣya du Veda, le commentaire auto-exprimé du Veda. Maharishi a découvert de par sa vision pénétrante et éclairée dans la structure du Veda que les expressions védiques sont un déploiement séquentiel de la loi naturelle, dans laquelle les expressions subséquentes sont des commentaires ou des expansions des expressions précédentes. Par exemple, la première lettre du Ṛk Veda, ‘A’, est le continuum éternel du champ unifié et contient donc en elle-même la valeur totale de la connaissance de la loi naturelle. Le premier mot, ‘AGNIM’, s’étend de ‘A’ et déploie la dynamique complète de la création de toutes les impulsions de la loi naturelle dans le champ unifié. La dynamique de la création est ensuite développée plus en détail par la première ligne, qui est complétée par les huit lignes successives du premier sūkta.

Ce qui est particulièrement remarquable dans la perspicacité de Maharishi est que la pleine compréhension de ce commentaire auto-exprimé du Veda comprend non seulement la compréhension des syllabes et des mots des expressions védiques, mais aussi des vides entre les syllabes. Dans le vide entre les deux syllabes, on peut localiser la destruction de la première syllabe, l’état de silence, le mécanisme de transformation se mouvant dans ce silence, puis la création de la seconde syllabe. Ces valeurs du vide sont ensuite exprimées dans les lignes et sūktas suivants. Par exemple, les vides entre les 24 syllabes du premier richā – verset – du premier sūkta sont commentés ou exprimés de manière plus complète dans les 24 pādas des huit richās restants du premier sūkta. Chaque pāda contient huit syllabes, donc il y a 8 x 24 = 192 syllabes dans les huit richās restants du premier sūkta. Les vides entre ces 192 syllabes trouvent leur expression dans les 192 sūktas du premier mandala (191 sūktas exprimés et un sūkta non exprimé, ou avyakta-sūkta, qui est complémentaire à totalité de la loi naturelle contenue dans le premier sūkta).

Les syllabes du deuxième au neuvième richās du premier sūkta trouvent leur expression élaborée dans le deuxième au neuvième mandalas, tandis que les 192 vides entre les sūktas du premier mandala donnent lieu aux 192 sūktas du dixième mandala.

Le Ṛk Veda dans son ensemble est élaboré dans le Sāma, Yajur et Atharva Veda. Sāma Veda élabore la valeur ṛṣi du Ṛk Veda, Yajur Veda élabore la valeur devatā et Atharva Veda la valeur chandas.

Ceci est une brève exposition de l’Apauruṣeya Bhāṣya de Maharishi.

La Constitution de l’Univers, le Veda, est la source d’ordre et d’harmonie de toute la création. Cela nous amène à nous poser la question de savoir: Si l’ordre et l’harmonie sont le fondement de toute chose, comment expliquer le chaos que nous pouvons observer? Est-ce une perception erronée de la réalité ou un phénomène de conscience collective? En d’autres termes, qu’est-ce que la réalité?

Le rôle particulier de la terre du Veda

Pandits Védiques Maharishi: Ganapati Atharvasirsha Upanishad. Ganapati ou Ganesh est toujours invoqué avant toute célébration.

L’Inde est en train de connaître un renouveau spirituel depuis bon nombre d’années, grâce en particulier à Maharishi, qui a remis au goût du jour, le Yoga dans sa forme la plus pure et les Yagyas, ces cérémonies accomplies par des pandits védiques. Formés directement par Maharishi, ils ont retrouvé le chemin de la transcendance et aussi celui de la récitation, en prenant soins de marquer les espaces entre les sons védiques.

Conférence de presse mondiale du 30 mars 2005

Dr Hagelin: «Les pandits védiques sont les gardiens de la connaissance védique. Quelle est la particularité de l’Inde qui en fait la terre du Veda, et pourquoi joue-t-elle un rôle si particulier dans la transformation spirituelle du monde?»

Maharishi: «La vie va de la complète valeur non-manifestée à la manifestation lente, à la manifestation, à la manifestation, et à l’énorme, immense manifestation de la valeur physique universelle. La vie va du grossier au subtil. Au point le plus subtil se trouve la loi naturelle totale, à partir d’où les étincelles de l’individualité commencent. Elles grandissent, grandissent, grandissent, grandissent et deviennent à nouveau l’infini à la fin. L’infini à la fin, l’infini au commencement – le domaine entier est l’infini, l’infini, l’infini.

«C’est une chose très naturelle. Il n’y a rien de spécial. C’est une chose très naturelle. Dans la conscience du monde entier, il doit y avoir quelque part tous les bouleversements, et quelque part la paix et le calme. Vous voyez, même dans la structure du globe il y a des montagnes et de l’eau profonde. Il y a le silence au milieu d’une énorme quantité de bouleversements. Donc, ça continue. C’est la vie, rien n’en est en dehors, donc c’est normal.

«Tout est partout. Ce que quelqu’un prend pour lui-même dépend de l’individu. Comme dans le jardin, tous les différents fruits sont là. Cela dépend de qui prend quel fruit. C’est tout. Les yeux: chacun voit à travers les yeux. Cela dépend de ce que l’on commence à apprécier. On entend. Ce que l’on entend, ce que l’on ne veut pas entendre, dépend de l’individu. Alors, quand cela dépend de l’individu, nous voyons, dans le contexte du sujet d’aujourd’hui, quel est le degré de cohérence ou d’incohérence. Juste cela, combien de cohérence, combien d’invincibilité, et combien de non-invincibilité il y a. Tout ce que nous voulons considérer dans la vie, nous pourrons le faire du point à l’infini.

«Cela s’est avéré très bon après cinquante ans. Maintenant, nous démontrons l’effet collectif. Nous commençons à partir de la demeure de toute connaissance, ‘Veda Bhumi Bharat’, la terre du Veda, la terre de la Constitution de l’Univers, le Veda. Commençons à partir d’ici. Quand c’est la terre de la Constitution de l’Univers, c’est la terre de toutes les possibilités – tout et n’importe quoi.

«Nous allons démontrer une possibilité pratique de la vie pour toute nation, pour tout groupe de personnes dans une nation, pour même des organisations individuelles. C’est une grande et énorme promesse de Connaissance Totale. C’est notre possession naturelle. Nous rugissons comme un lion aujourd’hui parce que c’est notre statut. C’est la connaissance; c’est le principe d’action; c’est le pouvoir de l’autorité que nous avons. C’est la grâce de Guru Dev, aussi nous disons toujours, ‘Gloire à Guru Dev, gloire à la tradition des Maîtres Védiques’.

«‘Vedo Akhilo Dharma Mūlam¹’ – le Veda est le gardien de tout dharma, de tout devoir, de toute action. L’action est fondée sur la connaissance. Si la connaissance n’est pas juste, alors l’action ne sera pas juste. Si la connaissance est bonne et totale, alors l’action sera bonne et totale, et toutes les possibilités seront là. Nous allons démontrer toutes les capacités possibles avec les réalisations védiques. Nous allons transformer la qualité de la conscience indienne. Il ne nous reste plus qu’à voir quand cela se produira. Cela doit arrivé parce que les pandits seront là. Ils vont se réveiller. Cette tradition de pandits védiques a été complètement ignorée, mais nous voulons la maintenir. Alors tout ce qui est bon va arriver.

«Peu importe ce qui a été fait jusqu’à présent. Nous avons fixé un objectif. Il suffit de voir comment le gouvernement de l’Inde se comporte. … De voir quand ce gouvernement passera à un certain genre de pensée juste. La pensée juste sera la pensée védique – tous les Devatas, tous les Yagyas, et tous ces Graha-Shantis.

«Ma joie est de voir comment cela a émergé de cette façon avec la grâce de Guru Dev. De voir comment cela a émergé, comment les réalisations védiques vont transformer le sel en sucre. Ce miracle va se produire. Nous considérons qu’il s’agit d’un évènement très objectif, très naturel, en raison de la perfection du système de l’administration de l’univers par la loi naturelle, le Dharma.

«Nous avons proclamé le niveau de l’évènement. Alors nous connaîtrons notre succès. Nous pensons que tout est bien. Voyons comment l’apogée de la réalisation, l’intensité de Sattva arrive dans la conscience nationale. Pour cela, nous avons fixé un niveau. Lorsque le gouvernement de l’Inde déversera de l’argent aux pieds des pandits védiques pour les Yagyas, les Graha-Shantis et les accomplissements védiques, alors nous saurons que le gouvernement est parvenu à la pensée juste.

«À partir du niveau de pensée erroné actuel, combien de temps cela prendra-t-il? Peut-être le jour prochain, peut-être la semaine prochaine, peut-être le mois prochain, peut-être l’année prochaine, peut-être dans cent siècles – peu importe. Nous devons seulement voir quand cela se produira, et cela dépendra du nombre de pandits que nous pouvons engager. Les pandits sont tous engagés ici et là, mais tout dépend de combien de pandits nous pouvons engager.

«Nous apprécions notre propre vogue et invitons les autres à voguer avec nous. C’est un très bon moment pour nous d’examiner notre propre connaissance, notre propre pouvoir, notre propre simplicité, et à quel point cela peut être efficace. Quand l’un des plus grands pays dans le monde se réveille au sens correcte de jugement, quand la mort se transformera en vie, ce sera la mesure de notre succès.

«Voyons voir ce que nous sommes capables de faire et à quel point nous sommes capables de le montrer et d’être nous-mêmes satisfaits. Oui, allez-y. C’est un très grand et agréable moment pour nous, un moment très agréable pour nous. C’est agréable.»

Entre espoir et volonté, le chemin de la plénitude est à la fois long et court. En Inde, on parle du chemin sans chemin, celui du Soi au Soi. La Bhagavad-Gītā a même cette merveilleuse expression: La réalisation n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur: c’est la révélation du Soi, dans le Soi, par le Soi… Cela va soi, n’est-ce pas!


¹ vedo akhilo dharma mūlam: voir Le Veda est la racine de toutes les lois

Les détails de la création au niveau de l’expérience subjective directe

Ajout: Dans cette conférence le Dr Tony Nader explique certains termes comme ‘Ṛṣi’, ‘Veda’ ou encore ‘cognition’, ceci dans le but de mieux comprendre la réponse de Maharishi à la question du Dr John Hagelin dans texte qui suit. (en anglais)

Conférence de presse mondiale du 14.12.2005

Dr Hagelin: «Maharishi prévoit-il un moment où tout ce que l’on pourrait vouloir connaître sur ces couches profondément unifiées de la création – tous les détails du Champ Unifié et de la Constitution de l’Univers – sera totalement transparent au niveau de l’expérience subjective directe?»

Maharishi: «Ce sera simplement ce qu’est le premier connaisseur (cognizer) du Veda. Selon la tradition, le Voyant, Ṛṣi Madhuchandas¹ voit. Que voit-il? Il voit la première syllabe du Veda, ‘A’, ‘Agnim īle Purohitaṁ’². C’est ainsi que procèdent le Veda. Il voit ‘A’, et dans ‘A’, il voit la totalité du Veda.

«Nous pouvons prendre un exemple. Dans une graine de banian ou dans une minuscule graine de goyave, il y a un creux. Dans ce creux, si l’on pouvait voir, se trouve l’arbre entier et tout le mécanisme de la dynamique non manifestée de la graine. L’arbre entier est là. C’est voir l’arbre entier dans le creux de la graine. Cela signifie que l’activité dynamique entière, le dynamisme entier, est perçu à l’intérieur du domaine non-manifesté. C’est tout le Veda.

«L’ensemble de ce Veda s’écoule alors. Il s’écoule dans ‘Agnim īle Purohitaṁ’. L’émergence séquentielle du Veda est exactement ce que disait le Dr Hagelin. En fin de compte, la conscience humaine s’écoulera en termes de la parole du Veda, en termes du language du Veda, en termes de son du Veda. C’est cela la Récitation Védique, avoir la Totalité, et alors, dans l’ordre, la Totalité se déployant elle-même, l’infini se déployant lui-même, en beaucoup, beaucoup de points – se déployant jusqu’au point. C’est exactement ce qui se passera lorsque la perception de ces valeurs physiques prendra fin, et que la valeur de la conscience se poursuivra dans sa valeur de plus en plus raffinée jusqu’à ce que l’infini atteigne un point.

«Du point à l’infini est le flot du Veda – le flot de la connaissance de la Constitution de l’Univers. Tous les mécanismes de transformation du non-manifesté en manifesté – ce processus que nous appelons ‘science et technologie’ – sera la chose ultime. C’est là qu’il y a la perception de ces particules plus fines. Nous appelons cela un ‘accélérateur de particules’. Il y a des particules et ensuite le plus – ce que nous disons – vous comprimez la particule en quelque chose, la conscience, les états supérieurs de conscience. C’est l’Ātmā, le Soi de chacun, l’Être, le summum, le Soi de tout, le domaine total de la connaissance.

«La poursuite de la science moderne consiste à entrer dans les valeurs de la création qui se raffinent séquentiellement et, en fin de compte, à reconnaître la valeur abstraite, non-manifestée, en termes de l’arbre entier très concret, qui est là dans le non-manifesté. La poursuite de la science moderne est dans cette direction qui est la structure du Veda, le flot du Veda. C’est la Civilisation Védique, qui étudie cela et transforme la conscience d’un enfant, d’un être humain, en cette capacité qui fonctionne à la lumière de Dieu, qui fonctionne au niveau de toutes les possibilités.

«C’est la valeur extrême de l’investigation scientifique de la connaissance. Elle aboutit à permettre à la conscience humaine d’être un domaine vivant de toutes possibilités. Le mot “toutes possibilités” est une réalité à ce niveau. Ce n’est pas un mot vide; ce n’est pas un mot émotionnel. C’est une réalité concrète, où l’on est au niveau de créer en désirant. C’est stimuler le domaine des Devas – stimuler le domaine de l’Intelligence Créatrice à son propre niveau – le monde des Devas, le monde des administrateurs de l’univers.

«C’est un niveau magnifique. Tout ce qu’il explore a le potentiel de mettre ce qui est la Loi Naturelle abstraite sur la plateforme concrète de l’expression. À ce niveau se trouve “[Yatīnāṁ] Brahmā bhavati sārathiḥ”³ – le Créateur devient le cocher de notre action, le conducteur du char physique, le corps, pour tout faire. C’est un magnifique domaine de connaissance, et nous allons le mettre à la disposition de tous nos enfants pour toutes les générations futures. Le monde sera témoigné comme une vie merveilleuse et parfaite.»


¹ Voir à ce sujet: La cognition védique du Ṛṣi Madhuchandas

² Le pur éveil, dans son état autoréférent, est le Voyant de Ṛk – il est Ṛk lui-même. Le pur éveil est Ṛk, la structure de la Connaissance Totale, l’expression en un mot du Veda – le nom du Veda, qui contient la forme entière du Veda dans sa structure; et le Veda, la dynamique de Ṛk, est le mécanisme de la création et de l’évolution dans cet unique océan illimité de conscience – le pur éveil. – La Théorie Absolue du Gouvernement de Maharishi (1995), p. 501.

³ Voir le point 5 de: Connaître par l’Être et l’histoire de Kush et Lav (Rāmāyaṇa)

L’Expérience du Texte de la Loi Naturelle

Conférence de presse mondiale du 08.02.2006

Dr Hagelin: «Merci beaucoup, Maharishi. La question suivante concerne ce que Maharishi a dit la semaine dernière à propos du Veda et de la Littérature Védique en tant que texte de la Loi Naturelle Totale, la Constitution de l’Univers. Maharishi a dit que par la Méditation Transcendantale, le texte de la Loi Naturelle Totale peut être rendu consciemment vivant dans l’esprit individuel. L’auteur de la question comprend que la méditation amène l’esprit dans le domaine du silence, et croit savoir ce qu’est cette expérience. Cependant, il ne pense pas avoir fait l’expérience du texte de la Loi Naturelle Totale dans ce silence. Comment et quand le texte de la Loi Naturelle Totale apparaît-il dans la conscience humaine? À quoi ressemble cette expérience? Quelle est la valeur pratique, dans la vie quotidienne, de l’expérience du texte de la Loi Naturelle Totale?»

Maharishi: «Vous devez pratiquer les techniques avancées de la Méditation Transcendantale. En pratiquant ces techniques avancées, vous ferez l’expérience de la Loi Naturelle Totale, où il y a deux valeurs contradictoires – positive et négative, constructive et destructive, qui s’effondrent et émergent. Vous verrez les deux simultanément, la conscience étant d’un côté le langage en termes de sons, et de l’autre côté, elle est en termes de physiologie. Vous verrez alors comment la physiologie résulte du domaine de la conscience. C’est une expérience; c’est une expérience.

«Si vous pratiquez les techniques avancées du Vol Yogique et le programme de MT-Sidhi, vous ferez l’expérience que lorsque l’esprit devient progressivement plus capable d’une perception raffinée, à ce niveau, vous serez capable de voir: “Oui, ceci est positif, ceci est négatif; ceci s’effondre, ceci émerge – deux valeurs différentes. Ceci est le silence, ceci est le dynamisme.” C’est une expérience; c’est une expérience; c’est une expérience.

«Vous verrez alors qu’est-ce que le son du Veda, et qu’est-ce que le vide entre deux sons – le mot et le vide, et le mot et le vide. Voilà ce qu’est le flot du Veda. C’est une expérience à votre propre niveau de conscience.

«Et que ressentirez-vous là? Vous ressentirez ces agences que l’on appelle les Devatās. Vous verrez les Devatās dans les mots du Veda, et vous verrez différents Devatās changer les mots du Veda dans les vides. Le secret des Devatās se trouve dans les vides. Le vide est ce que vous expérimentez dans la Conscience Transcendantale.

«C’est pourquoi le Veda dit que dans ce domaine de l’effondrement, à l’intérieur du vide, se trouve le Devatā, qui fait le flot abstrait non-manifesté. Le flot non-manifesté est la façon dont le vide s’écoule d’un côté à l’autre. Puis le flot transforme le mot initial dans le mot suivant.

«Qui le fait s’écouler? Il doit y avoir quelqu’un qui le fait s’écouler; et il doit y avoir quelqu’un qui peut commencer le flot, le maintenir et le terminer. Ce sont les agences, les instruments – les sortes de scientifiques – qui commencent le flot, maintiennent le flot, maintiennent le flot dans un ordre particulier, et ensuite terminent le flot. C’est le monde des Devatās. C’est le monde de ces agences qui maintiennent le dynamisme dans le domaine du silence.

«C’est un domaine de connaissance des plus agréables, des plus plaisants. C’est la connaissance Védique. C’est une expérience; c’est une expérience; c’est une expérience. Prenez ces formules que nous avons reçues de Guru Dev et que nous donnons au monde. Il y a quelques milliers d’enseignants des techniques avancées de la Méditation Transcendantale.

«Nous offrons cette expérience qui permet de reconnaître les sons védiques – ce que sont ces sons – et qui est à la base du son, le Devatā. Le son s’écoule quand il passe d’un point à l’autre, de l’un à l’autre, de l’un à l’autre. Puis, dans l’ordre, un autre Devatā prend le relais. Un Devatā va de là à là; l’autre va de là à là; l’autre va de là à là. Telle est la dynamique structurelle du langage Védique. Ce sont les dynamiques structurelles du domaine total de la connaissance qui est à la base de toute la création dans le domaine du non-manifesté.

«C’est la Science Védique – la connaissance de tout ce qui existe dans le domaine du non-manifesté. Il existe un monde de réalités abstraites dans le domaine transcendantal. Il y a un monde de cela, et ce monde est plus compétent et plus capable que notre monde qui est limité à la perception sensorielle.

«Notre monde de perception sensorielle est également régi par les Devatās. Les yeux ont leurs propres Devatās; les oreilles ont leurs propres Devatās. Il s’agit de les connaître, et de les connaître sur la base de leur valeur causale. Parce que cette connaissance n’est pas courante dans l’éducation, les gens ne savent pas ce qu’est la cause; ils se contentent de supposer ce qu’est l’effet. L’éducation devrait amener les gens à connaître les valeurs fondamentales de la transformation. Elles sont présentes dans la structure du Ṛk Veda, du Sāma Veda, du Yajur Veda et de l’Atharva Veda.

«C’est un monde en soi – un monde d’existence éternelle, de l’étendue infinie de la vie, des possibilités infinies. C’est à la base du non-manifesté; c’est le non-manifesté. L’expression Védique pour expliquer cela est: “Ṛco Akṣare Parame Vyoman, Yasmin Devā Adhi Viśve Niṣeduḥ” – “Ces Ṛcās, les lois de la nature, la Constitution de l’Univers, sont dans le domaine transcendantal. Là, dans le domaine transcendantal, réside le Veda.” Le mot est “réside” le Veda.

«Il ne s’agit pas d’une réalité conceptuelle, mais d’une réalité physique qui réside quelque part. Où réside-t-elle? Elle réside éternellement dans le domaine transcendantal, autoréférent, de la conscience. Ce n’est pas un concept, mais c’est un concept pour ceux qui ne savent pas. 

«Donc, nous sommes d’accord. Nous aimerions conclure, car je dois m’occuper du non-manifesté maintenant [rires]. Dr Hagelin, donnez-leur les nouvelles du jour et bénissez la presse mondiale.»

Prévenez le danger qui n’est pas encore venu

«L’appel Védique aux gouvernements est: ‘heyaṁ duḥkham anāgatam’ – prévenez le danger qui n’est pas encore venu. L’appel est pour la victoire avant la guerre. Vous n’avez pas à faire face aux guerres; vous n’avez pas à faire face à la destruction. Vous n’avez pas à être victime des destructeurs – et vous n’avez pas à être destructeur. Bien avant que le temps vienne, vous prévenez la destruction qui pourrait venir. Prévenez le danger qui n’est pas encore venu: ‘heyaṁ duḥkham anāgatam’. C’est une très grande illumination dans l’histoire de l’humanité, que maintenant la vie de l’homme, partout, sera gouvernée par cette connaissance qui est seulement évolutive – la connaissance évolutive qui s’occupe de toute chose dans l’univers.

हेयं दुःखमनागतम्॥१६॥
heyaṁ duḥkham anāgatam – Yoga Sūtras, 2.16
«Prévenez le danger qui n’est pas encore venu.»

«Ce n’est pas une valeur imaginaire dont nous sommes en train de parler. Nous sommes en train de parler de cette administration qui est déjà en marche – seulement, elle était hors de portée de l’homme. Mais maintenant, avec les bénédictions de Guru Dev, avec les bénédictions de la Tradition de la Connaissance Totale, avec les bénédictions de la Constitution de l’Univers, elle est complètement à la portée de chacun, de toute société, de tout pays, de tout continent – du monde entier.

«Il est très facile maintenant de ne pas avoir à faire face aux problèmes – ‘proscrivez la naissance d’un ennemi.’ Vous pouvez proscrire la naissance d’un ennemi; vous pouvez éliminer la fondation de la souffrance. C’est ce genre de gouvernement que nous allons créer dans notre monde.» – Maharishi Mahesh Yogi, conférence de presse mondiale du 16.02.2005

Comme est l’atome, ainsi est l’univers

Une seule expression venant de la Littérature Védique est largement suffisante pour transformer la civilisation en proie au stress, à la paix, l’harmonie, le bonheur et l’ordre dans toute nation. L’expression Védique est: «Yathā piṇḍe tathā Brahmāṇḍe.»

Le corps individuel représente le corps cosmique, la physiologie entière de l’univers; sa dynamique structurante, sa dynamique évolutive est la même que la dynamique structurante du corps humain: «Yathā piṇḍe tathā Brahmāṇḍe.»

Et quelle est la réalité de l’individu? La réalité de l’individu est cosmique. Et qu’est-ce qui est intéressant dans le cosmique? Ce qui est intéressant dans le cosmique est l’unité et la diversité, ensemble. L’unité et la diversité, ensemble, dans l’existence, l’unité et la diversité, ensemble, construisent l’évolution. Et l’unité et la diversité, ensemble, créent l’ordre, à l’infini – l’ordre parfait à l’infini dans l’univers – le soleil, la lune, les galaxies, les étoiles, fonctionnant et agissant entre eux  dans un ordre parfait, parfaitement ordonnés. Et la même perfection est le patrimoine de tout corps physique: «Yathā piṇḍe tathā Brahmāṇḍe.»

यथा पिण्डे तथा ब्रह्माण्डे।
yathā piṇḍe tathā brahmāṇḍe
«Comme est l’atome, ainsi est l’univers; comme est le corps, ainsi est le corps cosmique.» – La théorie absolue de Maharishi du gouvernement

Aussi, quand nous découvrons que notre société humaine n’est pas au mieux de sa forme, alors afin de la remettre en ordre, où chacun est utile à tout autre, chacun est utile à l’existence et à l’évolution de tous, il y a des procédures et des programmes – nous disons des procédures et des programmes Védiques: l’éducation Védique, les soins de santé Védique, l’agriculture Védique, la défense Védique. L’administration Védique est disponible pour nous dans cette ordre parfaite qui est le comportement de l’univers galactique infini. Cela vaut la peine pour l’intelligence humaine de l’incorporer dans son existence, dans son comportement et de rendre l’administration de la société humaine aussi ordonnée, aussi évolutive, aussi merveilleuse que l’administration de l’univers. Pour cela la Constitution de l’Univers est disponible en termes du Veda et de la Littérature Védique.

[Il y a] un nombre infini de qualités créatrices qui viennent à être unifiées – et la puissance totale de la Loi Naturelle structure tout grain de la création, et structure un nombre infini de grains de la création, et construit la réalité cosmique.

C’est complètement à notre portée aujourd’hui, pour autant que la connaissance est concernée, pour autant que la sagesse de la vie est concernée, d’avoir une digne civilisation de la race humaine, une civilisation dans la lumière de Dieu, une civilisation administrée par la Constitution de l’Univers. C’est à notre portée aujourd’hui…

L’Administration est nécessaire pour que l’homme vive dans le bonheur, dans la paix, dans l’affluence, dans tous les domaines de possibilités, du fait de la Loi Naturelle totale. Yathā piṇḍe tathā Brahmāṇḍe – comme est la vie cosmique, ainsi est la vie individuelle.

Aussi, le choix est à nous maintenant. La sagesse Védique offre un point de jonction entre la domaine transcendantal, le champ unifié de la conscience, et le monde de la variété dans le domaine du comportement.

Nous offrons maintenant à partir du niveau de la science moderne, soutenu par le niveau de l’ancienne Science Védique, la science de l’administration de l’univers, la Constitution de l’Univers et les constitution faites par l’homme de tout pays – elles doivent être ensemble pour une civilisation parfaite. – Maharishi Mahesh Yogi, conférence de presse mondiale du 10.12.2003

Transcender pour combler le fossé entre les constitutions créées par les hommes et la Constitution de l’Univers

Transcending to bridge the gap between man-made constitutions and the Constitution of the Universe

1. Dr. Hagelin: The question is: Maharishi said that the new World Peace Parliaments that are being held this week will “bridge the gap between manmade constitutions and the God-made constitution – the Constitution of the Universe.” I have two questions: If man is made in the image of God, then why is there a gap between the constitution of man and the constitution of God? And how will the Peace Parliaments bridge that gap?

2. Maharishi: The Constitution of the Universe tells us that life is bliss. Only in experience, bliss is missing. So something is not right. So we say, “dive into the pool of life.” If it is not bliss on the surface, dive into it, it must be somewhere.

3. Ātmā is bliss, Total Knowledge. What education is teaching is very fragmented, partial knowledge: Totality has been missed. This has to be bridged.

4. The laws of nature are there in the transcendental field: Ṛco Akṣare Parame Vyoman. Infinity flows, it is not a static substance. From the vastness of unboundedness it cools down to a point. In this cooling down (TM) to a point, there is dynamism. This is the dynamism of Natural Law, from infinity to a point. This is Vedic Science of Natural Law.

5. In this point of infinity, it is very easy to be completely awake, so that our awareness becomes completely familiar with this point of infinite intelligence, the point of infinite dynamism. This is Total Knowledge.

6. Natural Law is eternally ruling the ever-expanding universe. This total Natural Law is the nature of the point of our own consciousness. Within the point is the total, unbounded creativity.

7. We are fond of this total field of knowledge because throughout the ages our tradition has been fond of Total Knowledge and all possibilities.

8. Under the umbrella of our rule, under the influence of our Unity Consciousness, the world will always be safe, happy, fulfilled, and free from problems and suffering.

Transcender pour combler le fossé entre les constitutions créées par les hommes et la Constitution de l’Univers

1. Dr Hagelin: La question est la suivante: Maharishi a dit que les nouveaux Parlements pour la Paix Mondiale qui se tiennent cette semaine vont «combler le fossé entre les constitutions faites par les hommes et la constitution faite par Dieu – la Constitution de l’Univers.» J’ai deux questions à poser: Si l’homme est fait à l’image de Dieu, alors pourquoi y a-t-il un fossé entre la constitution de l’homme et la constitution de Dieu? Et comment les Parlements de la Paix vont-ils combler ce fossé?

2. Maharishi: La Constitution de l’Univers nous dit que la vie est béatitude. Seulement dans l’expérience, la béatitude est absente. Donc quelque chose ne va pas. Alors nous disons: «plongez dans la piscine de la vie.» Si la béatitude n’est pas à la surface, plongez-y, elle doit être quelque part.

3. L’Ātmā est béatitude, la Connaissance Totale. Ce que l’éducation enseigne est très fragmenté, une connaissance partielle: La totalité y est absente. Cela doit être comblé.

4. Les lois de la nature sont là dans le domaine transcendantal: Ṛco Akṣare Parame Vyoman. L’infini coule, ce n’est pas une substance statique. De l’immensité de l’illimité, elle se refroidit jusqu’à un point. Dans ce refroidissement (MT) vers un point, il y a du dynamisme. C’est le dynamisme de la Loi Naturelle, de l’infini à un point. C’est la Science Védique de la Loi Naturelle.

5. Dans ce point d’infini, il est très facile d’être complètement éveillé, de sorte que notre conscience devient complètement familière avec ce point d’intelligence infinie, le point de dynamisme infini. C’est la Connaissance Totale.

6. La Loi Naturelle régit éternellement l’univers en expansion constante. Cette Loi Naturelle Totale est la nature du point de notre propre conscience. À l’intérieur de ce point se trouve la créativité totale et illimitée.

7. Nous aimons ce domaine total de la connaissance parce qu’à travers les âges, notre tradition a aimé la Connaissance Totale et toutes les possibilités.

8. Sous le parapluie de notre règle, sous l’influence de notre Conscience d’Unité, le monde sera toujours sûr, heureux, comblé et libre de problèmes et de souffrances.

Le point de rencontre entre la Constitution Cosmique et la vie individuelle

The meeting point between the Cosmic Constitution and individual life

1. Dr. Hagelin: Thank you, Maharishi, for that fascinating analysis of the situation in the world today. There is interest from the press, Maharishi, in many areas – health and governance: Last week Maharishi described the Constitution of the Universe as non humanly conceived laws that run the infinite diversity of the universe with perfect order. Maharishi also described the humanly conceived laws as deeply flawed, filled with human weaknesses and failings that cause a “bundle of confusion for the world”. To bring order to this confusion, Maharishi said he is offering governments the technology to connect the Constitution of the Universe with human law. My questions are (1) what kind of technology can make this connection, and (2) is there an easy

way to reap the benefit of orderly administration through Natural Law without rewriting the existing constitutions or dismantling the present institutions of government?

2. Maharishi: Vedic University will take the attention of the students to Veda. Veda is the divine law that is administering the ever-expanding galactic universe. Veda is the Constitution of the Universe.

3. Where is the Cosmic Constitution in human life? The meeting point of the administration of individual life and the administration of cosmic life is in every man. The meeting point is from where a syllable pops up. Vedic sounds are the sounds originating from the deepest state of consciousness, absolute silence, which is the unmanifest, transcendental, self-referral field of consciousness.

4. Expressing the silent level of the throat or the pulsating level of the throat, the throat can say “A”, it can say “ka”, it can say “i”, it can say “u”. These varying values of the vowels and consonants of the language are the junction point of the individual consciousness and cosmic consciousness. Here is the meeting point of the absolute order in the universe and the ever expanding order of the individual. The meeting point of the two constitutions, constitution of the individual and Constitution of the Universe is the meeting point of the eternal cosmic order, and eternal disorder of the individual.

5. Wherever there is physiology and pulsation of physiology, that is the pulsation of the knowledge that puts together the cosmic order and individual order. Cosmic order is eternal cosmic order, ever the same, non changing. And this individual order is left to winds, memories, so many memories.

6. Vedic wisdom through education demands the memory of the person to be of that reality which is the basis of all thought, the source of all thought. But in education today, this is not taught, and therefore, cosmic character of Total Natural Law remains out of human concept.

7. The source of thought is that point where cosmic and individual law meet together. And that is what is called total realization, in which you see “This is cosmic law – this is non variable, unified – and this is variable, diversified”. But both are there. You can realize that junction point.

8. Our approach to health is to have that level of intelligence open to our awareness which is, on one side, diverse, on the other side unified, cosmic individual.

9. Jivo Brahmaiva na para. You are cosmic, you are Brahm. I am That, Thou art That. We are putting forward that knowledge which will give man access to all possibilities, access to absolute order in daily life.

Le point de rencontre entre la Constitution Cosmique et la vie individuelle

1. Dr Hagelin: Merci, Maharishi, pour cette analyse fascinante de la situation dans le monde aujourd’hui. La presse s’intéresse, Maharishi, à de nombreux domaines – la santé et la gouvernance: La semaine dernière, Maharishi a décrit la Constitution de l’Univers comme les lois non conçues par l’homme qui dirigent l’infinie diversité de l’univers avec un ordre parfait. Maharishi a également décrit les lois conçues par l’homme comme étant profondément défectueuses, remplies des faiblesses et des défaillances humaines qui causent un “paquet de confusion pour le monde”. Pour mettre de l’ordre dans cette confusion, Maharishi a déclaré qu’il offrait aux gouvernements la technologie permettant de relier la Constitution de l’Univers à la loi humaine. Mes questions sont (1) quel type de technologie peut faire cette connexion, et (2) existe-t-il un moyen facile de récolter les bénéfices d’une administration ordonnée par la Loi Naturelle sans réécrire les constitutions existantes ou démanteler les institutions gouvernementales actuelles?

2. Maharishi: L’Université Védique amènera l’attention des étudiants au Veda. Le Veda est la loi divine qui administre l’univers galactique en constante expansion. Le Veda est la Constitution de l’Univers.

3. Où se trouve la Constitution Cosmique dans la vie humaine? Le point de rencontre entre l’administration de la vie individuelle et l’administration de la vie cosmique se trouve en chaque homme. Le point de rencontre est celui d’où surgit une syllabe. Les sons védiques sont les sons qui proviennent de l’état de conscience le plus profond, le silence absolu, qui est le domaine de la conscience non-manifestée, transcendantale et autoréférente.

4. En exprimant le niveau silencieux de la gorge ou le niveau de pulsation de la gorge, la gorge peut dire ‘A’, elle peut dire ‘ka’, elle peut dire ‘i’, elle peut dire ‘u’. Ces valeurs variables des voyelles et des consonnes de la language sont le point de jonction de la conscience individuelle et de la Conscience Cosmique. C’est le point de rencontre de l’ordre absolu de l’univers et de l’ordre en constante expansion de l’individu. Le point de rencontre des deux constitutions, la constitution de l’individu et la Constitution de l’Univers est le point de rencontre de l’ordre cosmique éternel, et du désordre éternel de l’individu.

5. Partout où il y a la physiologie et la pulsation de la physiologie, c’est la pulsation de la connaissance qui met ensemble l’ordre cosmique et l’ordre individuel. L’ordre cosmique est l’ordre cosmique éternel, toujours le même, non changeant. Et cet ordre individuel est laissé aux vents, aux mémoires, à tant de souvenirs.

6. La sagesse védique à travers l’éducation demande que la mémoire de la personne soit de cette réalité qui est la base de toute pensée, la source de toute pensée. Mais dans l’éducation d’aujourd’hui, cela n’est pas enseigné, et par conséquent, le caractère cosmique de la Loi Naturelle Totale demeure hors du concept humain.

7. La source de la pensée est ce point où la loi cosmique et la loi individuelle se rencontrent. Et c’est ce qu’on appelle la réalisation totale, dans laquelle vous voyez: «Ceci est la loi cosmique – ceci est non variable, unifié – et ceci est variable, diversifié». Mais les deux sont là. Vous pouvez réaliser ce point de jonction.

8. Notre approche de la santé consiste à avoir ce niveau d’intelligence ouvert à notre conscience qui est, d’un côté, diversifié, de l’autre côté unifié, l’individu cosmique.

9. Jivo Brahmaiva na para. Vous êtes cosmique, vous êtes Brahm. Je suis Cela, Tu es Cela. Nous mettons en avant cette connaissance qui donnera à l’homme l’accès à toutes les possibilités, l’accès à l’ordre absolu dans la vie quotidienne.

Comme est la vie cosmique, ainsi est la vie individuelle

As is the cosmic life, so is the individual life

1. Maharishi: There is a Vedic expression – yatha pinde tatha brahmande: the individual body represents the cosmic body. The whole physiology of the universe-its structuring dynamics, its evolutionary dynamics-are the same as the structuring dynamics of human body. 

2. The reality of the individual is cosmic. The worthwhile in the cosmic is unity and diversity together. In existence, unity and diversity together construct evolution and infinite order. 

3. Vedic education, Vedic health care, Vedic agriculture, Vedic defense, Vedic administration is available to us to make the administration of the human society as orderly, as evolutionary, as blissful as the administration of the universe. 

4. In the Constitution of the Universe infinite number of creative qualities come to be unified. And total strength of Natural Law structures every grain of creation and structures infinite number of grains of creation and constructs the cosmic reality. 

5. Administration is needed for man to live in bliss, in peace, in affluence, in all fields of possibility, because yatha pinde tatha brahmande-« As is the cosmic life, so is the individual life. » The Constitution of the Universe and manmade constitutions of every country have to be together in order for a perfect civilization. 

6. The world will remember the scientists of USA who are ready to establish in the world a perfect political system which will engage the Constitution of the Universe to be the guiding light of the constitution of all countries.

यथा पिण्डे तथा ब्रह्माण्डे।
yathā piṇḍe tathā brahmāṇḍe – Proverbe indien
«Comme est l’atome, ainsi est l’univers; comme est le corps, ainsi est le corps cosmique.»

Comme est la vie cosmique, ainsi est la vie individuelle

1. Maharishi: Il existe une expression védique – yatha pinde tatha brahmande: le corps individuel représente le corps cosmique. Toute la physiologie de l’univers – sa dynamique structurante, sa dynamique évolutive – est la même que la dynamique structurante du corps humain. 

2. La réalité de l’individu est cosmique. Ce qui vaut dans le cosmique, c’est l’unité et la diversité ensemble. Dans l’existence, l’unité et la diversité construisent ensemble l’évolution et l’ordre infini.

3. L’éducation védique, les soins de santé védiques, l’agriculture védique, la défense védique, l’administration védique sont à notre disposition pour rendre l’administration de la société humaine aussi ordonnée, aussi évolutive, aussi bienheureuse que l’administration de l’univers. 

4. Dans la Constitution de l’Univers, un nombre infini de qualités créatrices s’unifient. Et la force totale de la Loi Naturelle structure chaque grain de la création et structure un nombre infini de grains de la création et construit la réalité cosmique.

5. L’administration est nécessaire pour que l’homme puisse vivre dans la félicité, la paix, l’abondance, dans tous les domaines possibles, car yatha pinde tatha brahmande – «Comme est la vie cosmique, telle est la vie individuelle». La Constitution de l’Univers et les constitutions faites par l’homme dans chaque pays doivent être ensemble pour une civilisation parfaite. 

6. Le monde se souviendra des scientifiques des Etats-Unis qui sont prêts à établir dans le monde un système politique parfait qui engagera la Constitution de l’Univers pour être la lumière directrice de la constitution de tous les pays.