L’intérêt de lire la Littérature Védique en Sanskrit

The value of reading Vedic Literature in Sanskrit

1. Dr. Hagelin: There’s one more question on the subject of Maharishi’s Vedic educational approach from a student at Maharishi University of Management, David Pohlman. He asks: Maharishi, what is the special value of reading Vedic literature in Sanskrit for students in your Consciousness-Based system of education? English translations, however imperfect, being comprehensible, engage the intellect and heart and seem to offer educational and inspirational value. So I guess the question is: What is the value of reading Vedic literature in Sanskrit?

2. Every Sanskrit word is lively on all levels: surface level, deeper level, deepest level, and transcendental level. Every Vedic expression is the expression of Totality. And this Totality is available in one word “A”. 

3. So Vedic is the language where “A” is inevitably pronounced while pronouncing any word. You take any alphabet, you take any consonant, anything, “A” is there. And “A” is the total field of knowledge. So whatever you say, Totality flows. This is Vedic word.

4. Speciality of Vedic word, Vedic sound is, it is a flow of Totality, it is a flow of infinity. Veda cannot be translated. It can be experienced – our own consciousness can completely identify with the transcendental field. And it is that level which is permeating on all levels of expression – subtle and gross and very gross and the huge, enormous galactic universe.

5. Vedic sounds is the expression of holistic value of knowledge. Vedic sound means it has a flow of Totality. … “A” is there whenever we say any vowel or consonant.

6. Every Vedic sound has some of “A” in it. … So the sound of the Veda, whatever differentiated values on the surface, but it always reverberates in some value of Totality, Total Knowledge, some Ātmā. Whatever we say, it is a flow of Ātmā. … So the recitation of the Vedic words means we are stirring up in our own awareness some feature, some quality of Totality. This is Vedic language. This is Vedic culture…

7. Vedic Text cannot be translated because in translations, you can translate only isolated values. Translation is in space-time boundaries, the surface of it. The next level – another surface level. Next level – another surface level. In the translation you cannot do it. That is why Veda is not known through reading the books. This is a difference. Veda is known by being Totality. And this is fully awake Ātmā, fully awake consciousness. Regular practice of Transcendental Meditation makes that level more and more acquainted to our awareness. And then some day Totality of it becomes lively in our awareness. Then our awareness, our consciousness is the consciousness of Totality. Then ‘Aham Brahm’ – I am Totality. I am Totality is not an intellectual concept – it is a reality. 

8. There is a great meaning in the words, but because it is that most delicate level of physiology which requires so much purity. Purity of eating, purity of breathing, purity of everything. Purity also comes in construction of the house, and in the auspicious times to go out, or inauspicious time to meet the friends and quarrel with them and all that. … All these are fulfilled in that life which is only for that. That is the Vedic way of life. …

9. The translation does not do justice to that eternal voice of Totality which is the reality of the Transcendental Consciousness.

10. Ṛcho Ak-ṣare parame vyoman … The Veda is the reality of the unmanifest field. And in the unmanifest field, all the memories are there. And when the memories wake up, they are heard; their activity is heard. So it becomes Śruti.

11. It’s a very beautiful field of blessing to mankind. … We want to culture these Vedic people, and then they will be able to enliven real Vedic chanting. 

12. What happens with the Vedic chanting? Harmony comes to be established in the field of disharmony. … If there is a drought, then the Vedic pandits recite and rains will come. …Experience of the Ātmā, which is predominant in the Vedic way of life will sustain harmony in the whole world consciousness. 

13. The transcendental reality is that which is present everywhere: omniscient, and omnipotent, everything is influenced by that, just like the sap in a tree. …

14. We can train the people to that supreme awakening where totality is a living reality. Purity, purity, purity, purity.

L’intérêt de lire la Littérature Védique en Sanskrit

1. Dr Hagelin: Il y a encore une question sur le sujet de l’approche Éducative Védique de Maharishi, posée par un étudiant de l’Université Maharishi de Management, David Pohlman. Il demande: Maharishi, quelle est la valeur particulière de la lecture de la Littérature Védique en Sanskrit pour les étudiants de votre système d’éducation fondée sur la conscience? Les traductions anglaises, aussi imparfaites soient-elles, sont compréhensibles, font appel à l’intellect et au cœur et semblent offrir une valeur éducative et une source d’inspiration. Je suppose donc que la question est la suivante: quelle est la valeur de la lecture de la Littérature Védique en Sanskrit?

2. Chaque mot Sanskrit est animé à tous les niveaux: au niveau de surface, au niveau profond, au niveau le plus profond et au niveau transcendantal. Chaque expression védique est l’expression de la Totalité. Et cette Totalité est disponible en un seul mot “A”.

3. Ainsi, Védique est la langage dans laquelle “A” est inévitablement prononcé en prononçant n’importe quel mot. Vous prenez n’importe quel alphabet, n’importe quelle consonne, n’importe quoi, “A” est là. Et “A” est le domaine total de la connaissance. Donc, quoi que vous disiez, la Totalité coule. C’est un mot Védique.

4. La spécialité du mot Védique, du son Védique est, c’est un flot de la Totalité, c’est un flot de l’infini. Le Veda ne peut pas être traduit. Il peut être expérimenté – notre propre conscience peut s’identifier complètement au domaine transcendantal. Et c’est ce niveau qui imprègne tous les niveaux d’expression – subtil et grossier et très grossier et l’immense, l’énorme univers galactique.

5. Les sons Védiques sont l’expression de la valeur holistique de la connaissance. Le son Védique signifie qu’il a un flot de Totalité. … “A” est présent chaque fois que nous prononçons une voyelle ou une consonne.

6. Chaque son Védique contient un peu de “A”. … Ainsi le son du Veda, quelles que soient les valeurs différenciées à la surface, mais il se réverbère toujours dans une certaine valeur de la Totalité, de la Connaissance totale, de l’Ātmā. Quoi que nous disions, c’est un flot de l’Ātmā. … Ainsi, la récitation des mots Védiques signifie que nous éveillons en notre propre conscience une certaine caractéristique, une certaine qualité de la Totalité. C’est le langage Védique. C’est la culture Védique…

7. Le Texte Védique ne peut pas être traduit car dans les traductions, on ne peut traduire que des valeurs isolées. La traduction se situe dans les limites de l’espace-temps, la surface de celui-ci. Le niveau suivant – un autre niveau de surface. Le niveau suivant – un autre niveau de surface. Dans la traduction, vous ne pouvez pas le faire. C’est pourquoi le Veda n’est pas connu à travers la lecture des livres. C’est une différence. Le Veda est connu en étant la Totalité. Et c’est l’Ātmā pleinement éveillée, une conscience pleinement éveillée. La pratique régulière de la Méditation Transcendantale rend ce niveau de plus en plus familier à notre conscience. Et puis un jour, la Totalité devient animée dans notre conscience. Alors notre conscience, notre conscience est la conscience de la Totalité. Alors ‘Aham Brahm’ – Je suis la Totalité. Je suis la Totalité n’est pas un concept intellectuel – c’est une réalité.

8. Il y a une grande signification dans ces mots, mais parce que c’est ce niveau le plus délicat de la physiologie qui exige tant de pureté. Pureté de l’alimentation, pureté de la respiration, pureté de tout. La pureté vient aussi dans la construction de la maison, et dans les moments favorables pour sortir, ou les moments défavorables pour rencontrer les amis et se disputer avec eux et tout ça. … Tout cela est réalisé dans cette vie qui n’est que pour cela. C’est le mode de vie Védique. …

9. La traduction ne rend pas justice à cette voix éternelle de la Totalité qui est la réalité de la Conscience Transcendantale.

10. Ṛcho Ak-ṣare parame vyoman … Le Veda est la réalité du domaine non-manifesté. Et dans le domaine non-manifesté, tous les mémoires sont là. Et lorsque les mémoires se réveillent, elles sont entendus; leur activité est entendue. Cela devient donc Śruti.

11. C’est un très beau domaine de bénédiction pour l’humanité. … Nous voulons cultiver ces peuples Védiques, et alors ils pourront éveiller de véritables chants Védiques. 

12. Que se passe-t-il avec les chants védiques? L’harmonie s’établit dans le domaine de la dysharmonie. … S’il y a une sécheresse, alors les Pandits Védiques récitent et les pluies arrivent. … L’expérience de l’Ātmā, qui est prédominant dans le mode de vie Védique, soutiendra l’harmonie dans la conscience du monde entier.

13. La réalité transcendantale est celle qui est présente partout: omnisciente, et omnipotente, tout est influencé par cela, tout comme la sève d’un arbre. …

14. Nous pouvons former les gens à cet éveil suprême où la totalité est une réalité vivante. Pureté, pureté, pureté, pureté.

Nyaya, la lampe à la porte, qui brille à l’intérieur et à l’extérieur

Nyaya, the lamp at the door, shining inside and outside

1. Dr. Hagelin: Last week, Maharishi declared that, in truth, there is no difference between the unmanifest Unified Field and its manifest expressions in the universe: “Between the unmanifest and the manifest, there is nothing; it is the same thing.” Maharishi also said this unified reality of life is explained in the Nyaya Sutras of the Vedic literature: “Nyaya is the lamp at the door; the outside and the inside meet at the door.” My question for Maharishi is this: If there is no difference between the outside and the inside, ultimately, then what is the door that stands between them?

2. Nyaya, the lamp at the door, is the science of investigation about what makes light outside, what makes light inside: What makes silence behave like dynamism, what is the source of dynamism.

3. Investigation into that is called science: vigyan. The vi of vigyan comes from vishesha and vivrita.

4. The reality of the lamp at the door is that there is one light that is seen outside and inside. This is vivrita. It takes the vision round and round. This process does justice to the reality of light, revealing that it’s not two lights. The two appear, in the same way as a snake appears in the string.

5. The same is seen in the field of Vedanta with reference to the word and the gap. The structure of Veda itself is appearance and disappearance.

6. Veda is the supreme authenticity. 

7. Science and technology both are the two aspects of self-referral consciousness.

8. For education to be preparation for successful life, affluent, fulfilled life, it has to be Vedic education. Children in this education will rule the world. Their territory will be Brahm – aham brahmasmi. The education of Vedic University will do justice to the total field of knowledge.

9. The total field of knowledge will create a civilization worthy of man. Human existence is purely divine.

10. German people want to create an education which will generate leadership. Our German Rajas are active on that.

11. Peace Government will purify the whole world consciousness.

Nyaya, la lampe à la porte, qui brille à l’intérieur et à l’extérieur

1. Dr Hagelin: La semaine dernière, Maharishi a déclaré qu’en vérité, il n’y a pas de différence entre le Champ Unifié non manifesté et ses expressions manifestées dans l’univers: «Entre le non-manifesté et le manifesté, il n’y a rien; c’est la même chose.» Maharishi a également déclaré que cette réalité unifiée de la vie est expliquée dans les Nyaya Sutras de la Littérature Védique: «Nyaya est la lampe à la porte; l’extérieur et l’intérieur se rencontrent à la porte.» Ma question pour Maharishi est la suivante: S’il n’y a pas de différence entre l’extérieur et l’intérieur, en fin de compte, quelle est la porte qui les sépare?

2. Nyaya, la lampe à la porte, est la science de l’investigation sur ce qui fait la lumière à l’extérieur, ce qui fait la lumière à l’intérieur: Ce qui fait que le silence se comporte comme un dynamisme, ce qui est la source du dynamisme.

3. L’investigation de cela s’appelle la science: vigyan. Le vi de vigyan vient de vishesha et vivrita.

4. La réalité de la lampe à la porte est qu’il y a une lumière qui est vue à l’extérieur et à l’intérieur. C’est la vivrita. Elle fait tourner la vision en rond. Ce processus rend justice à la réalité de la lumière, en révélant qu’il ne s’agit pas de deux lumières. Les deux apparaissent, de la même manière qu’un serpent apparaît dans la corde.

5. On observe la même chose dans le domaine du Vedanta en ce qui concerne le mot et le vide. La structure du Veda lui-même est l’apparition et la disparition.

6. Le Veda est l’authenticité suprême. 

7. La science et la technologie sont les deux aspects de la conscience autoréférente.

8. Pour que l’éducation soit une préparation à une vie réussie, à une vie d’abondance et de plénitude, elle doit être une Éducation Védique. Les enfants qui suivent cette éducation domineront le monde. Leur territoire sera Brahm – aham brahmasmi. L’enseignement de l’Université Védique rendra justice à l’ensemble du domaine de la connaissance.

9. L’ensemble du domaine de la connaissance permettra de créer une civilisation digne de l’homme. L’existence humaine est purement divine.

10. Le peuple allemand veut créer une éducation qui générera le leadership. Nos Rajas allemands sont actifs dans ce domaine.

11. Le gouvernement de paix va purifier la conscience du monde entier.