Citation du Jour

«L’éducation est toujours progressive. Quand toute nouvelle découverte du fonctionnement de la nature est gagnée à travers la science moderne, elle est immédiatement incorporée dans l’éducation. Ceci a été la base du progrès dans toute génération. Maintenant que l’auto-interaction du champ unifié a été découverte comme l’activité la plus fondamentale dans la nature, c’est le moment pour un nouveau fondement de l’éducation… C’est le moment pour l’éducation fondée sur la science, de devenir l’Éducation Fondée sur le Champ Unifié.» – Maharishi Mahesh Yogi, Association Américaine pour l’Éducation Idéale, 1985

Education is always progressive. When any new discovery about nature’s functioning is gained through modern science it is immediately incorporated in education. This has been the basis of progress in every generation. Now that the self-interaction of the unifield field has been discovered as the most fundamental activity in nature, it is time for a new basis to education… It is time for science-based education to become unified field based education.” – Maharishi Mahesh Yogi, American Association for Ideal Education, 1985

Vivre la santé selon l’Ayur-Veda Maharishi (6)

Après avoir démontré l’importance du repos (le sommeil) dans le cadre la routine quotidienne ou Dinacharya, examinons le rôle de l’alimentation équilibrée pour notre santé et bien-être.

Pourquoi le régime doit être équilibré contenant les six goûts, en accord avec sa constitution physiologique et la saison?

Le régime alimentaire: chacun devrait s’alimenter en fonction de sa constitution, du moment de la journée, de la saison, du lieu, de la convenance de la nourriture (mélangée ou non), des besoins de notre physiologie, etc. 

Évidemment, il est très compliqué de déterminer intellectuellement ce qu’est le bon régime alimentaire pour chacun. Néanmoins, l’Ayur-Veda Maharishi donne quelques directives générales pour éviter les principales erreurs diététiques.

Quand manger? Aucune nourriture ne devrait être absorbée tant que le précédent repas n’est pas digéré, particulièrement après le repas du soir. Le déjeuner est le principal repas de la journée. C’est à midi que la digestion se fait le mieux.

Quelle quantité de nourriture prendre? La suralimentation est probablement l’erreur diététique dans les pays nantis.

Pour maintenir une bonne santé, il faut:

1- des doshas équilibres,

2- un agni fort,

3- des shrotas purifiés.

Or, la suralimentation:

1- déséquilibre les trois doshas,

2- perturbe l’agni

3- et obstrue les shrotas, pouvant occasionner des problèmes.

On doit donc toujours veiller à ne prendre que la quantité de nourriture qui convient à chaque repas: pas assez de nourriture affaiblira le corps, trop pourra créer de nombreux déséquilibres et des problèmes.

Que pouvons-nous manger? La nourriture prise à chaque repas doit toujours être saine, chaude, bien cuite, nutritive, délicieuse et contenir les six saveurs.

Dans quelles conditions devons-nous prendre nos repas? Nous devons déjeuner et dîner dans la bonne humeur, dans un environnement agréable et avec l’esprit calme, en portant notre attention sur la nourriture et la mastication. Le silence est recommandé. Ne pas manger trop rapidement, ni trop lentement: quinze à vingt minutes est le temps qui convient pour un repas.

Le concept des doshas est le plus important pour déterminer le résultat de toute interaction entre le corps et l’environnement, y compris l’effet de notre régime alimentaire. Les menus types pour calmer et équilibrer les différents doshas sont de simples indications qui donnent une certaine compréhension intellectuelle de l’influence de la nourriture sur la physiologie.

Cependant, nous devons toujours nous souvenir que la façon de cuire, d’épicer, de mélanger, de diluer les aliments, etc., modifie leur qualité. La solution au problème du régime alimentaire consiste à développer l’autoréférence de la physiologie et le pouvoir d’organisation de l’individu jusqu’à ce qu’il désire, obtienne et absorbe automatiquement ce qui est bon pour lui au moment voulu.

L’alimentation et les saisons

1. La saison Pitta: l’été

Parce que le temps chaud de l’été accroît Pitta à l’intérieur du corps, nous devons ajuster notre alimentation pour favoriser les aliments qui pacifient (décroît) Pitta. Nous devons manger plus d’aliments frais, aux goûts sucrés ou doux, amers et astringents et aussi avoir des boissons désaltérantes fraîches mais pas froides. Inclure des fruits et légumes frais et doux de saison. Prendre en moindre quantité des aliments aux goûts piquants, aigres et salés. Manger moins des aliments suivants: yaourt, fromage, tomates et épices chaudes.

2. La saison Vata: l’hiver

Le temps froid et sec de l’hiver accroît Vata et nous devons suivre une alimentation pacifiant plus Vata à cette période. Favorisons les aliments et les boissons chauds, les aliments plus lourds et les aliments plus onctueux (huileux). Nous devons mange plus des goûts sucrés ou doux, aigres et salés. D’éviter les aliments secs et froids, et les boissons froides. Manger moins d’aliments aux goûts piquants, amers ou astringent.

3. La saison Kapha: le printemps

Le temps froid et humide du printemps accroît Kapha, donc nous devrions suivre une alimentation équilibrant plus Kapha. Il faut favoriser une alimentation qui est plus légère et moins onctueuse (huileuse). De favoriser les aliments et les boissons chauds. Il convient de manger plus d’aliments avec les goûts piquants, amers et astringent et moins d’aliments avec les goûts sucrés ou doux, aigres et salés.