Citation du Jour

«Toute expérience a son niveau de physiologie, et donc la conscience illimitée a son propre niveau de physiologie qui peut être mesuré. Chaque aspect de la vie est intégré et connecté avec toute autre phase. Quand nous parlons de mesures scientifiques, cela n’enlève rien à l’expérience spirituelle. Nous ne sommes pas responsable de ces temps où l’expérience spirituelle était considérée comme métaphysique. Tout est physique. La conscience est le produit du fonctionnement du cerveau. Parler de mesures scientifiques ne nuit en rien à cette totalité de la vie qui est présente partout et qui commence à être vécue quand la physiologie prend une forme particulière. C’est notre compréhension de la spiritualité: ce n’est au niveau de la foi – c’est au niveau du sang, et des os, et de la chair et de l’activité. C’est mesurable.» – Maharishi Mahesh Yogi

“Every experience has its level of physiology, and so unbounded awareness has its own level of physiology which can be measured. Every aspect of life is integrated and connected with every other phase. When we talk of scientific measurements, it does not take away from the spiritual experience. We are not responsible for those times when spiritual experience was thought of as metaphysical. Everything is physical. Consciousness is the product of the functioning of the brain. Talking of scientific measurements is no damage to that wholeness of life which is present everywhere and which begins to be lived when the physiology is taking on a particular form. This is our understanding about spirituality: it is not on the level of faith – it is on the level of blood and bone and flesh and activity. It is measurable.” – Maharishi Mahesh Yogi

Qu’est-ce que la conscience?

De tout temps, des indices nous sont parvenus sur l’existence de la conscience et son importance. La célèbre devise inscrite sur le fronton du Temple de Delphes: «Connais-toi toi-même» en est certainement la plus illustre. Faut-il aussi rappeler la citation chère à Rabelais: «Science sans conscience n’est que ruine de l’âme». Ces deux expressions révèlent que le développement de la conscience est un pré-requis à toute implication dans l’existence relative. Mais   qu’entendons-nous par «conscience»?

La conscience est la vigilance, l’attention éveillée, l’intelligence. Dans son état le plus silencieux, la physique quantique la décrit comme étant la même chose que le champ unifié de toutes les lois de la nature. Dans la terminologie religieuse, elle est appelée la lumière de Dieu en nous. La conscience pure est la source de toute vie – la source de tout. 

Une simple question mais pas toujours facile d’y répondre…

Si je regarde une rose et que je dis: «Que cette rose est belle», alors je sais que j’ai pris conscience de la rose. Donc, l’existence de la conscience n’est pas à prouver. Maintenant, je ferme les yeux et au lieu d’avoir un objet concret, j’ai une image mentale. Tout comme la rose, je suis conscient de cette image ou de mes pensées, ce qui veut dire que la conscience témoigne de l’objet de perception. Si je raffine mon activité mentale, alors l’objet de perception sera un sentiment de quelque chose. Je suis conscient de ce sentiment. Maintenant, si je transcende même la valeur la plus subtile de mon activité mentale, alors seule la conscience reste avec elle-même, c’est ce que Maharishi appelle la conscience transcendantale autoréférente ou pour reprendre le terme de départ, la conscience pure, par opposition à la conscience objet référent, qu’il soit subtil ou grossier.

Ce mécanisme de retour vers la conscience transcendantale autoréférente révèle tout le processus de la Méditation Transcendantale.

Même si cet article est très court, je conseillerai au lecteur de prendre suffisamment de temps pour en saisir l’essence et ainsi amener l’information au niveau le plus fin du sentiment.