Citation du Jour

«En Inde, pour dire ‘bonjour’ ou ‘au revoir’, on dit ‘namasté’ et cela signifie: 

Je connais ce lieu en vous où réside l’univers entier; 

Je connais ce lieu en vous qui est amour, paix et vérité; 

Je connais ce lieu en vous où, si vous êtes en ce lieu en vous et si je suis en ce lieu en moi, alors vous et moi ne sommes qu’un.» – Maharishi Mahesh Yogi

“In India when we meet and part, we say ‘Namaste’ which means:

I know the place in you where the entire universe resides.

I know the place in you of love, of truth, of peace.

I know the place in you where, if you are in that place in you, and I am in that place in me, there is only One of us.” – Maharishi Mahesh Yogi

Le rôle de l’enseignant

Conférence de presse mondiale du 20.07.2005 

Dr Hagelin: «Maharishi, il y a une question sur le rôle spécial de l’enseignant, du Guru, dans l’obtention du plein éveil de l’illumination. Le journaliste demande: “Dans chaque conférence de presse, Maharishi rend hommage à son enseignant et à la tradition des enseignants Védiques pour avoir donné la connaissance et la technique de la Méditation Transcendantale pour atteindre l’illumination. La technique de la Méditation Transcendantale et d’autres programmes avancés sont-ils suffisants pour atteindre l’illumination, ou un enseignant joue-t-il un rôle indispensable pour guider un individu sur le chemin de l’illumination? Et si oui, quel serait ce rôle?”»

Maharishi: «Le rôle est que l’enseignant est absolument tramé dans cette connaissance. Et lorsque la connaissance est dans notre conscience, c’est l’enseignant total qui est dans notre conscience. Il est dit dans la Littérature Védique à propos de l’enseignant: “Na Guror Adhikam, Na Guror Adhikam, Na Guror Adhikam.” Il n’y a rien de plus grand que le Guru; il n’y a rien de plus grand que le Guru; il n’y a rien de plus grand que le Guru, parce que le Guru est l’incarnation de tout ce qui est le plus grand.

«Guru est Brahm. “Gurur Brahma, Gurur Vishnur.” Ce ne sont pas des mots d’adoration, c’est la description de la réalité du Guru. Guru est au niveau de la Totalité personnifiée. Lorsque le Guru parle, c’est la Totalité qui parle. Les mots du Guru sont les mots du Veda. Le Veda n’est entendu que par le Guru. Ainsi, le Guru signifie la Totalité. Si l’on est dans le sens du Guru tout le temps, on est dans le sens de la Loi Naturelle totale et de son pouvoir d’organisation total; il n’y a rien de plus grand que cela.

«C’est pourquoi le Guru est complètement naturel dans notre conscience. Il ne s’agit pas de quelque chose qui vient de l’extérieur ou autre. C’est complètement naturel. C’est simple. C’est la Totalité. C’est une grande chose. On le sait en étant ce niveau de relation. “Na Guror Adhikam” – il n’y a rien de plus grand que le Guru, rien de plus grand que le Guru.

«La Guru Purnima est la pleine lune du Guru – un jour de l’année. Dans le calendrier Védique, chaque jour est attribué à un Devatā, à une intelligence créatrice particulière – le Soleil, la Lune, Shiva, Vishnu, etc. Il existe un nombre énorme de Devatās, les incarnations de Kriya Shakti. “Kriya Shakti” est le pouvoir de l’action. Il y a deux choses, fondamentales: le silence et l’action, le silence et l’activité, le silence infini et l’activité infinie, et les deux en parfait accord l’un avec l’autre. Le silence parfait, le dynamisme parfait: c’est Brahm – c’est la Totalité.

«Le Guru est la Totalité. Il a, comme il est dit dans la Littérature Védique et en référence à ce que le Dr John Hagelin vient de dire, “Pripad Asyamritam Divi”. Cela signifie que les trois quarts sont de l’Amrit. “L’Amrit” signifie éternel. Les trois quarts sont éternels; un quart jongle.

«Les trois quarts sont éternels. C’est ce qui nous fait tenir sur nos propres pieds éternellement. Nous sommes intégrés dans les trois quarts du non-manifesté, comme l’a dit le Dr Hagelin. Ce non-manifesté, cet Avyakta, représente les trois quarts, et le manifesté représente un quart. Les trois quarts sont non-manifestés; un quart est manifesté. Les changements ont lieu dans le non-manifesté. Ce qui a lieu dans le domaine du flot représente les trois quarts. Donc le facteur dominant est les trois quarts de la Totalité… La réalité appartient à l’éternité non changeante, à l’éternité absolue, à l’absolu.

«Tout cela est très réel. L’autre jour, j’ai parlé un peu de cela – le Nombre Absolu. Aujourd’hui, il a été fait référence à ce nombre. Le Nombre Absolu est celui qui guide les équations de la Conscience de Brahman – comment la vie est vécue dans la relativité, même si elle est saturée de valeur absolue.

«La valeur absolue signifie l’unité du silence et du dynamisme. Ensemble, le dynamisme et le silence sont l’unité, mais avec certaines frêles fluctuations de la relativité. Il y a un mot dans la Littérature Védique, “Jivan Mukti”. “Mukti” signifie liberté. “Jivan” signifie vivre la vie. Vivre la vie est toujours dans le relatif, mais vivre la vie en parfaite liberté, comment est-ce possible? C’est possible parce que vous vivez au niveau d’un quart, et vous continuez à vivre au niveau des trois quarts. Donc trois quarts d’éternité, un quart de fluctuations, comme ça.

«C’est une très belle chose. C’est une très belle chose avec nos universités internationales partout, et ces niveaux fondamentaux de mathématiques et d’équations. Nous allons introduire le Nombre Absolu, et le Nombre Absolu dans l’équation, la théorie des nombres, et ensuite la théorie du langage, la théorie de l’alphabet – les voyelles et les consonnes. L’absolu du système des nombres est le zéro.

«L’absolu du langage est ‘A’, ‘A’ total, le son de la Totalité. Tout est dans ce son de la Totalité, ‘A’. Quelles sont ces choses à l’intérieur de ‘A’? C’est le langage Védique, l’alphabet. Le ‘A’ contient ‘I’, ‘U’, ‘Ṛ’, ‘Ṛī’, ‘E’, ‘Ai’, ‘O’, ‘Au’, ‘Aṁ’, ‘Aha’. Il y a sept (neuf ici) syllabes qui sont dans ‘A’. Le total est ‘A’.

«Par exemple, lorsque nous entendons le bruit d’un marché à un kilomètre de distance, ce n’est qu’un seul ‘A’, un bourdonnement. Au fur et à mesure que nous nous approchons, d’autres sons commencent à être entendus à l’intérieur de ce son. Et lorsque vous entrez dans le marché, vous êtes en mesure d’entendre de nombreux sons qui faisaient partie de ce seul son global.

«Le ‘A’ est un son parmi tous les sons possibles. Tous les sons de base possibles ont été récapitulés en huit sons. Les huit sons proviennent d’un son silencieux, Para. Juste à l’instant, le Dr Hagelin a compté Para et Apara et tous les autres. Para est le domaine transcendantal de la conscience, une Totalité holistique, le Champ Unifié. Ce Champ Unifié et le mot ‘quantique’ ont été expliqués par le Dr Hagelin de façon si belle, si claire.

«Cette chose quantique, dans le domaine de la conscience, est un flot sans friction. Une chose est que vous avancez, l’autre est que vous reculez. Mais dans ce domaine du transcendant, ce n’est pas un mouvement dans une direction ou deux directions ou une direction opposée – non. C’est toutes les directions à la fois. C’est un flot sans friction. Vous allez par ici et vous allez par là aussi, en avant et en arrière, en avant et en arrière.

«L’esprit est l’instrument pour cela. Il est capable de s’apaiser en lui-même. Ce retour en lui-même sera à la source de la pensée. Toute fluctuation créée par l’esprit à son propre niveau se répand dans toute la création. C’est un flot sans friction. C’est un fondement glissant de la Loi Naturelle totale, un flot sans friction, un flot complètement sans friction dans toutes les directions simultanément.

«Beaucoup de choses seront possibles dans le domaine de cette technologie, dans le domaine relatif. Mais la totalité est possible au niveau de la conscience, dont la technologie est la physiologie du cerveau physique. La physiologie physique du cerveau, correctement formée, pourrait être ce mécanisme que les puces modernes essaient de copier. La physiologie du cerveau humain est ce mécanisme.

La découverte de Raja Raamji a montré que la physiologie est l’expression de la conscience. Et la conscience est décrite en termes des fluctuations du Son Védique. La spécialité du Son Védique est qu’il est le son, et qu’il est aussi le générateur de son, et qu’il est aussi le processus de formation du son. Les trois ne font qu’un – le connaisseur, le processus de connaissance et le connu – l’auteur, le processus de l’action et l’acte, les trois ensemble. C’est pourquoi, par elle-même, dans sa totale liberté, dans sa totale indépendance, elle est le domaine de toutes les possibilités. C’est de là que vient l’expression: “Je suis le seigneur de tout ce que j’examine.” Telle sera la dignité humaine sur Terre, avec les bénédictions de Guru Dev.

«Nous annonçons un programme très, très efficace dont les réalisations seront beaucoup plus rapides. Des siècles se sont écoulés et à chaque génération, les sages l’ont cherché, cherché, cherché. Mais maintenant, avec les bénédictions de notre Maître et de la Tradition Spirituelle Védique des Maîtres, nous sommes bénis. Nous nous offrons, ainsi que toutes nos réalisations, toute notre compréhension, toute notre connaissance et tous nos programmes futurs, aux pieds de lotus de Shri Guru Dev. Jai Guru Dev.»