Les mantras du Veda – une réalité éternelle du champ unifié

40 aspects du Veda et de la littérature védique dans la physiologie humaine

«Tout ceci est Brahm – la Totalité, l’Entièreté», signifie que seule la conscience est. La réalité de la Conscience d’Unité est merveilleusement exprimée par cette expression védique. Lorsque l’on vit cette expérience de conscience de manière permanente, alors ce genre d’expression védique prend toute leur signification. Inutile de rappeler que les écritures quelles qu’elles soient, n’ont de réelles valeurs que sur la base de l’expérience…

La principale incompréhension du Ṛk, Sāma, Yajur et Atharva Veda est le point de vue selon lequel les quatre Vedas sont des objets à connaître ou à étudier. Ṛco akṣare parame vyoman exprime aux érudits védiques la vérité que les mantras des quatre Vedas – la Saṁhitā – sont les impulsions des lois de la nature créées par l’effondrement de la plénitude du champ unifié et résident éternellement dans ce continuum infini. Il n’est donc possible de vraiment rendre justice à la Saṁhitā qu’en expérimentant le champ unifié comme l’état le plus simple de sa propre conscience, comme son propre Soi, à travers la Technologie Maharishi du Champ Unifié, et en découvrant ainsi les impulsions du Veda qui se meuvent dans ce champ unifié. Alors quiconque peut dire la vérité sur le Veda, non pas que «je connais le Veda», mais que «je suis le Veda» – Vedo’ham. Les Ṛṣis védiques, les voyants, ne créent pas les mantras du Veda – le Veda crée le Ṛṣi, ce genre de conscience qui dans son état autoréférent peut expérimenter les mantras du Veda se mouvant à l’intérieur de sa propre existence, c’est cela un Ṛṣi védique. Ainsi, les mantras des quatre Vedas sont Apauruṣeya¹ – non pas la création d’esprits individuels – ni même d’esprits individuels illuminés comme c’est le cas pour d’autres parties de textes védiques – mais sont non individuels, une réalité perpétuelle du dynamisme infini du champ unifié, qui peut être découvert en sondant la profondeur ultime de la réalité à n’importe quel point de création. Selon Maharishi, les Upaniṣads, les Āraṇyakas et les Brāhmaṇas, qui manifestent le pouvoir d’organisation infini présent dans les mantras des quatre Vedas, sont aussi Apauruṣeya dans leur caractère. Ces branches de la littérature expriment respectivement la valeur du pouvoir d’organisation des valeurs de Ṛṣi, Devatā et Chandas des mantras védiques.

Selon Maharishi, tous les aphorismes de toutes les autres branches principales de la littérature védique – Upāṅgas, Upaniṣads, Smṛtis, Vedāṅgas, Itihāsas et Purāṇas – ont leur origine dans les mantras des Vedas. La recherche montrera que toutes les expressions de tout type de texte védique peuvent être reliées à des mantras spécifiques du Ṛk Veda, Sāma Veda, Yajur Veda et Atharva Veda. La connaissance complète de chaque branche de la littérature védique sera localisée dans les mantras sous une forme hautement concentrée. Par exemple, les mantras seront vus comme la source de toute la connaissance des Sidhis contenus dans le Yoga Sūtras de Patañjali et toute la connaissance de la santé parfaite contenue dans la Caraka Saṁhitā.

La vie est l’expansion du bonheur… faisons tout ce qui est en notre pouvoir afin de générer un bonheur illimité et ainsi gagner le plein soutien de la nature, qui se caractérisera par plus pureté dans la conscience collective et des décisions en accord avec les lois universelles.


¹ सगुण ब्रह्म – निगुण ब्रह्म
saguṇa brahm – nirguṇa brahm
«l’état de vide avec qualités – l’état de vide sans qualité»
L’administration extérieure est un écho de l’administration intérieure. Quelque chose se passe à l’intérieur de l’Ātmā – quelque chose partant de ‘A’ et devenant ‘Ma’, quelque chose devenant ‘Ma’ et quelque chose devenant ‘A’. C’est donc le langage autoréférent. C’est dans la terminologie sanskrite – Nitya Apauruṣeya Veda. Personne n’a fait le Veda. Le Veda est quelque chose d’auto-créé et ce quelque chose a deux valeurs. Il est l’état de vide, l’état de vide avec qualités, et l’état de vide, l’état de vide sans qualité. L’état de vide avec qualités – Saguṇa Brahm, l’état de vide sans qualité – Nirguṇa Brahm.» – Maharishi Mahesh Yogi, 30 décembre 2007, Congrès Mondial des Rājās

Un commentaire sur “Les mantras du Veda – une réalité éternelle du champ unifié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s