L’éducation fondée sur l’intellect et l’éducation autoréférente

Le message principal de Maharishi Mahesh Yogi a toujours été le même depuis le début, un message de compassion et d’amour pour la vie humaine: «La vie est bonheur, exempte de problèmes, il n’est pas nécessaire de souffrir ». Il s’adresse à nous à partir de cette réalité qui est celle du Soi pleinement réalisé. C’est à partir de là que la vie nous apparait dans sa véritable nature, elle est connaissance totale, bonheur et béatitude. Son action a été de rendre disponible à chacun cette réalité cachée en nous-même, ce «droit de naissance» de tout être humain, grâce à cette simple technique de Méditation Transcendantale.

 Accumuler des connaissances intellectuelles, n’est certes pas un fardeau, mais cela ne nous garantie pas, d’être en mesure de faire face à toute situation. Effectivement, chaque situation est différente et doit être gérée non pas sur la base d’un acquis antérieur mais abordée comme une réalité nouvelle sur le fondement de la conscience. La tendance actuelle est de confondre l’intellect (la faculté de discrimination) et l’intelligence, qui est la nature de la conscience.

C’est le moment de la transition entre l’éducation fondée sur l’intellect, que nous comprenons comme étant le genre isolé d’éducation, l’éducation fondée sur la science moderne, bien que la science moderne ait découvert cette valeur autoréférente, la valeur autoréférente, l’éducation fondée sur l’Ātmā.

Maintenant nous allons considérer ce que nous avons conclus jusqu’à présent depuis tant de jours que nous pensons à cette éducation qui permettra à l’individu d’utiliser tout son potentiel et le potentiel de l’individu nous l’avons compris comme étant dans la conscience pleinement éveillée et nous avons compris que dans cette conscience pleinement éveillée, est la structure de la connaissance totale, Pūrṇa Gyān, et dans cette structure de la connaissance totale, réside la capacité de faire toute activité, Pūrṇa Kriya Śakti. Maintenant cette conscience pleinement éveillée et autoréférente est la réalité ultime, ultime.

Nous avons parlé de l’unité et de la diversité, de l’unité émerge la diversité, mais dans le domaine entier de la diversité, l’unité est sous-tendue. Donc, il n’y a rien qui soit seulement la diversité sans l’unité. En même temps, il n’y a rien qui soit l’unité seule sans la diversité. La réalité est la diversité dans l’unité, toute diversité est à l’intérieur de l’unité et à intérieur de l’unité, toute la diversité, et à l’intérieur de la diversité, toute l’unité. Donc, les deux sont auto…, elles sont, nous pouvons les appeler pour un certain temps, j’ai dis un certain temps, juste pour le besoin de la compréhension, ce ne sont pas deux valeurs, mais pour le besoin de la compréhension nous pensons que la diversité et l’unité sont deux valeurs. En réalité, elles ne sont pas deux, mais pour les distinguer l’une de l’autre et pour le besoin de la compréhension nous disons, l’une est… l’une devrait faire une boucle avec l’autre de manière que la boucle puisse être désignée comme une boucle autoréférente, une boucle autoréférente. La diversité, l’unité, la diversité, l’unité, la diversité, elles sont tellement harmonisées ensemble, ou elles sont tellement unifiées ensemble que bien qu’apparemment deux, chacune fait une boucle avec l’autre, chacune fait une boucle avec l’autre. Celle-là procède de l’autre et revient à elle-même. Mais c’est vraiment la boucle en elle-même, c’est vraiment la boucle en elle-même, la connaissance et l’action, elles sont toutes les deux en boucle avec elles-mêmes, parce que l’une est une vague de l’autre.

L’activité est une vague de silence, le silence est une totalité unifiée de connaissance totale, Pūrṇa Gyān. Pūrṇa Gyān et Pūrṇa Kriya Śakti. Nous pouvons dire, la connaissance totale et le pouvoir d’organisation total de la connaissance. Autrement, nous pouvons dire, l’action totale. La connaissance totale, l’action totale. Elles font une boucle en elle-même, elles ne sont pas deux choses différentes. Mais pour le besoin de la compréhension, ces deux choses ayant leur existence unifiée, ayant l’existence unifiée, le processus¹ de boucle avec elle-même est le processus de la diversification, en même temps que de l’unification. L’unification et la diversification.

Comprenez maintenant ce processus en termes de la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā, Chandas. La Saṁhitā signifie l’unité des trois. L’unité de la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā, Chandas. L’une en trois. L’une en trois, l’une est trois signifie, l’une est trois et les trois sont l’une. L’une est trois, c’est une boucle en elle-même. Il y a deux valeurs. Une est l’ensemble unifié, et l’autre est l’activité, Ṛṣi, Devatā, Chandas, mais ce sont les mêmes valeurs. Dans cette même valeur, intellectuellement nous localisons différentes caractéristiques, l’une d’unité, l’autre de diversité.

L’unité, la diversité. La diversité est l’action, l’unité signifie le silence, Yoga et Karma. Yoga et Karma, le silence et le dynamisme. Ainsi, il y a une chose en boucle avec elle-même dans le silence et le dynamisme, c’est une chose autoréférente. Cela signifie que le domaine entier de la diversité infinie est contenu dans l’unité. L’univers infiniment étendu est contenu dans l’état unifié. C’est pourquoi il est appelé uni-vers, uni-vers. Mais ce n’est pas important comment il est appelé. La caractéristique est celle-là. C’est une réalité en boucle en elle-même… Maintenant, nous allons essayer de le comprendre plus en détail.

Comment nous le comprenons? Nous le comprenons en termes de la conscience pleinement éveillée, ou de l’intelligence. Pleinement éveillée, illimitée, infinie, pleinement éveillée. Parce que c’est la conscience, nous sommes passés par cette logique plusieurs fois, mais je la répète afin d’étendre d’avantage toute la pensée et alors dans ceci, parce que c’est la conscience et parce qu’elle est pleinement éveillée, elle est trois dans une structure. J’essaye de faire correspondre les deux valeurs, la valeur du champ unifié et la valeur védique. Trois dans une structure du champ unifié et trois dans une structure de la Saṁhitā de Ṛṣi, Devatā, Chandas, qui est la structure de la pure connaissance et qui contient en elle la capacité de toute action. L’action et ceci.

Ainsi, dans cette structure de la pure connaissance, la connaissance totale, nous trouvons les trois dans une structure. Donc, ce que nous trouvons, c’est une et c’est trois. C’est la pure connaissance en soi, la pure connaissance, la connaissance totale, le champ unifié indifférencié de toute connaissance, mais il y a une réalisation en elle, il y en a une. Cette réalisation en elle, bien qu’en elle, quand nous disons, une réalisation en elle, est une structure total de pure connaissance, ou nous pouvons dire, une structure totale d’action totale. Donc unifiée et diversifiée, unifiée et diversifiée.

Cette caractéristique de la conscience autoréférente, c’est l’une, et elle est active en elle-même. Étant active en elle-même, elle est autoréférente, mais où s’auto-référer? À l’intérieur de sa propre nature. Qu’est-ce qui est à l’intérieur de sa propre nature? La connaissance et l’action totale. Donc, la connaissance totale, la connaissance totale a l’activité en elle. Cette activité est attribuée à une tendance, une tendance attribuée, la tendance de l’Ātmā. L’Ātmā autoréférente, autoréférente. L’Ātmā autoréférente, est ainsi autoréférente, donc il y a une boucle en elle-même. Donc voilà, parce que tout est un, et que deux ne peux pas être imaginé, mais cependant, l’un est doté de deux valeurs, la connaissance et l’activité. Quand nous essayons de leurs donner un nom, nous leurs donnons Ātmā et Buddhi. Buddhi est cet intellect. L’intellect qui accomplit, l’intellect accomplissant. L’intellect, nous le comprenons, est décisif, jonglant avec ceci ou cela, quelle qu’en soit la logique. Mais l’autre est l’Ātmā stable et autoréférente, l’état de conscience pleinement éveillée. L’état de conscience pleinement éveillée est l’état unifié. L’unité, l’Ātmā. Et en elle, les Vṛttis comme nous les appelons. Les Vṛttis de l’Ātmā. Tout comme les impulsions de l’océan. L’océan tranquille et les petites, petites ondulations, les Vṛttis, les Vṛttis. Elles ne sont pas hors de l’Ātmā, elles sont à l’intérieur d’elle, mais cependant elles se distinguent elles-mêmes de la nature holistique de l’Ātmā. – Maharishi Mahesh Yogi

Tout évolue en permanence! Mais avec la pratique de la Méditation Transcendantale, le processus de l’évolution est grandement accéléré. Par exemple, une personne qui ne médite pas, retrouvera certainement la même réalité physique chaque jour. Par contre, avec la Méditation Transcendantale, il n’est pas rare de vouloir passer à autre chose, dans la mesure où l’expérience de l’expansion de conscience nécessite un environnement plus adéquate.


¹ Maharishi ainsi décrit plusieurs processus mais il s’agit de la description de la même chose.

Voir aussi: L’éducation autoréférente

Un commentaire sur “L’éducation fondée sur l’intellect et l’éducation autoréférente

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s