Expérimenter la réalité de son propre Être afin de tout connaître

Experience the reality of your own Being in order to know everything 

1. Dr. Hagelin: Maharishi has repeatedly said that Unity – the Unified Field – is the only true reality in life: “There is nothing other than Brahm; there is nothing other than unity.” Maharishi also said that when people rise to Unity Consciousness, they will see the unity of existence: “The whole field of space-time boundaries will behave in a way that the boundaries are transparent.” For the sake of seeing, Maharishi says, “the boundaries will look to be shadows, but they are transparent.” I have three questions. First, Maharishi, is: If the only reality is Unity, what are boundaries? And what is their origin? 

2. The same sap appears as a leaf, as a flower, as branches, as different things. 

3. Our emphasis is in knowing that which is the basis of all knowledge, “light of God” or Ātmā, or Brahm, totality. 

4. Transcendental Consciousness is the only reality which is free from boundaries. One would never be satisfied till one knows everything… 

5. Peace is enjoyed and lived only on its own level. This comes out to be the Constitution of the Universe: In this there is the capacity to know anything, to do anything, and everything. 

6. Peace Government means: experience that which is the reality of one’s own Being. 

Expérimenter la réalité de son propre Être afin de tout connaître

1. Dr. Hagelin: Maharishi a dit à plusieurs reprises que l’Unité – le Champ Unifié – est la seule vraie réalité de la vie: “Il n’y a rien d’autre que Brahm; il n’y a rien d’autre que l’unité”. Maharishi a également dit que lorsque les gens s’élèveront à la Conscience d’Unité, ils verront l’unité de l’existence: “L’ensemble du domaine des limites de l’espace-temps se comportera de manière à ce que les limites deviennent transparentes”. Pour le bien de voir, dit Maharishi, “les limites auront l’air d’être des ombres, mais elles seront transparentes”. J’ai trois questions. La première, Maharishi, est: Si la seule réalité est l’Unité, que sont les limites? Et quelle est leur origine?

2. La même sève apparaît comme une feuille, comme une fleur, comme des branches, comme des choses différentes. 

3. Nous mettons l’accent sur la connaissance de ce qui est la base de toute connaissance, “la lumière de Dieu” ou l’Ātmā, ou Brahm, la totalité. 

4. La Conscience Transcendantale est la seule réalité qui est libre de toute limite. On ne sera jamais satisfait tant qu’on ne connaîtra pas tout… 

5. La paix est appréciée et vécue uniquement à son propre niveau. Ceci s’avère être la Constitution de l’Univers: En cela réside la capacité de tout connaître, de faire tout et n’importe quoi. 

6. Le Gouvernement de la Paix signifie: faire l’expérience de ce qui est la réalité de son propre Être.

Śruti, Smṛti, Purāṇa

Conférence de presse du 15.10.2003

Ces commémoratifs à Maharishi attirent naturellement nos esprits vers ce qui est éternel – la Constitution silencieuse de l’Univers, dont le silence est dynamique parce que cet océan de Silence –  Purāṇa – a le flot en lui. Ce flot dynamique de Silence est la mémoire – Smṛti – de la création totale qui, parce qu’elle s’écoule en vagues, s’exprime naturellement en tant que son – Śruti – qui est le Veda.

Le connaisseur de ces trois niveaux – Śruti, Smṛti et Purāṇa – dans la structure silencieuse de l’Ātmā non-manifestée et autoréférente – le Soi – est le connaisseur de la Totalité – Brahm. Et le connaisseur de Brahm est Brahm – le connaisseur de Brahm est lui-même, l’incarnation vivante de Brahm qui sait que cet immense univers diversifié est, presque essentiellement mémoire.

Maharishi: «…Qu’est-ce que la Constitution de l’Univers? Ceci est exprimé en trois mots de la Littérature Védique. Les trois mots sont: Śruti, Smṛti et Purāṇa. Une énorme littérature au nom de Śruti, une énorme littérature au nom de Smṛti, une énorme littérature au nom de Purāṇa.

Śruti signifie «ce qui est entendu». Très simple, il n’y a aucun mysticisme ici. Śruti signifie ce qui est en train d’être entendu – je parle, vous entendez.

À partir d’où je parle? Je parle à partir de moi-même. Donc la parole a son fondement dans ma pensée. Le processus de penser est sur la base de la mémoire – ma mémoire. La mémoire est «quelque chose de silencieux».

Et alors ce silence devient expressif, alors il commence à être entendu. Il y a la mémoire et il y a le son, son expression. Śruti est le son et Smṛti est la mémoire. 

La troisième valeur explique clairement de quoi est fait la mémoire. Cette mémoire est faite de ce matériau qui est appelé Purāṇa. Śruti, Smṛti et Purāṇa. Dans une minute, je vais rendre cela très clair avec un exemple, mais simplement écoutez ceci.

Śruti, Smṛti et Purāṇa. Le son, avant le son est la mémoire, mais la mémoire est à partir du matériau qui est appelé Purāṇa.

Purāṇa signifie «ancien», rien de nouveau en ce qui le concerne. Purāṇa signifie «ce qui était là avant». Purāṇa est ce qui était là avant – c’est une question de bon sens – ce qui était là avant était le «non-manifesté». Le non-manifesté est le matériau – écoutez – le non-manifesté est ce matériau dans lequel la mémoire est présente. La mémoire de quoi? La mémoire peut seulement être de quelque chose qui a existé avant.

यथापूर्वमकल्पयत् ।
yathā pūrvam akalpayat Ṛk Veda 10.190.3
«La création est basée sur ce qui était avant.» ou
«Comme elle était avant [la création], ainsi elle fut conçue.»

Ici, dans ces mots, est la propriété fonctionnelle de la Constitution de l’Univers. La propriété fonctionnelle de la Constitution de l’Univers réside dans la mémoire. Cela signifie «comme c’était avant». Les mots sanskrits pour cela sont «yatāḥ pūrvam akalpayat»: comme c’était avant.

Ainsi «l’ancien», qui est Purāṇa, est ce qui était là avant. Ce qui était là avant est maintenant dans la structure de Purāṇa, laquelle est la mémoire. Et la mémoire gonfle, et elle se fait entendre, et cette audition est le Veda. L’audition est ‘A’. Et puis l’Ātmā commence à être vocale. Elle s’exprime en mots.

L’activité de la Constitution de l’Univers – faites attention – est «comme c’était avant», point final. C’est une unique et grande expression pour une variété infinie d’activités qui structurent et maintiennent l’ordre dans la création.

Comment l’ordre est créé et maintenu avec cette univers infiniment étendu? À cause de «comme c’était avant», point final.

Tout le charabia compliqué de la connaissance – toutes les complexités ou les simplicités du fonctionnement de la Constitution de l’Univers sont dans cette unique expression «comme c’était avant»…

…tout ce que vous prenez – le soleil, la lune, la galaxie, quoi que ce soit, ici, là comme ça: «comme c’était avant».

C’est le secret de l’ordre infini maintenu dans les activités universelles depuis l’infinité des temps. Ceci nous permet de comprendre très clairement comment fonctionne la Loi Naturelle. Elle ne fonctionne pas à partir de nouvelles valeurs. Cette expression, même en anglais, «rien de nouveau sous le soleil», se répète. Le même soleil, le même vieux soleil apparaît nouveau chaque jour…

…quand nous disons que la Constitution de l’Univers influencera la constitution de toute nation faite par l’homme, nous voulons dire qu’il doit y avoir un continuum d’ordre de génération en génération. Cela signifie que ce n’est pas l’homme qui est important, c’est le principe qui est important. Et celui-ci découle de l’idéal védique dans la Littérature Védique…

L’Ingénierie Védique est une ingénierie structurée par le Veda

Vedic Engineering is engineering structured by Veda

https://youtu.be/aHrS9cBvoMI

1. Dr. Hagelin: If time allows, I’d like to raise a question from the press for Maharishi on his remarks of today – just one question, at least. The question is: Maharishi announced today that he was opening colleges of Vedic engineering, along with colleges of Vedic medicine, Vedic defense, Vedic architecture, etc., in every country. What is Vedic engineering, and how will it be taught in these colleges? 

2. Vedic engineering means engineering created or structured or run by Veda. Veda is the Constitution of the Universe. Vedic engineering is the engineering of total Natural Law that administers the infinite diversity of our galactic universe. 

3. Vedic engineering is the engineering of engaging all the laws of nature to structure the goal of our thought. 

4. Vedic engineering is through soft thinking, not through hard work. 

5. The huge dynamism of the galactic universe, has been so organized that, for its infinite dynamism, it never collides, it never fails, it never collapses. That is Vedic engineering, and that is an aspect of the nature of Ātmā. 

6. We want to give to every student this awakening of the Vedic quality of intelligence – total quality of Ātmā.

L’Ingénierie Védique est une ingénierie structurée par le Veda

1. Dr Hagelin: Si le temps le permet, j’aimerais poser une question de la presse à Maharishi sur ses remarques d’aujourd’hui – au moins une question. La question est la suivante: Maharishi a annoncé aujourd’hui qu’il ouvrait des collèges d’ingénierie Védiques, ainsi que des collèges de médecine Védique, de défense Védique, d’architecture Védique, etc. dans chaque pays. Qu’est-ce que l’ingénierie Védique, et comment sera-t-elle enseignée dans ces collèges?

2. Par ingénierie Védique, on entend l’ingénierie créée, structurée ou gérée par le Veda. Le Veda est la Constitution de l’Univers. L’ingénierie Védique est l’ingénierie de la Loi Naturelle totale qui administre l’infinie diversité de notre univers galactique. 

3. L’ingénierie Védique est l’ingénierie qui consiste à engager toutes les lois de la nature pour structurer le but de notre pensée.

4. L’ingénierie Védique est le fruit d’une pensée douce, et non d’un travail acharné.

5. L’énorme dynamisme de l’univers galactique, a été tellement organisé que, pour son dynamisme infini, il ne se heurte jamais, il ne fait jamais défaut, il ne s’effondre jamais. C’est l’ingénierie Védique, et c’est un aspect de la nature de l’Ātmā.

6. Nous voulons donner à chaque étudiant cet éveil de la qualité Védique de l’intelligence – la qualité totale de l’Ātmā.

L’Ingénierie Védique – comment créer à partir du vide 

Conférence de presse 03.03.2004

Maharishi: Total Vishvakarman (l’ingénieur Védique) peut être éveillé dans notre conscience. Et c’est la technique de Yoga, c’est la Conscience Transcendantale. C’est exactement comme nous le disions: toutes les possibilités.

Toutes les possibilités sont là dans ce domaine non-manifesté. Et parce que c’est un domaine non-manifesté, c’est un domaine transcendantal et donc il ne peut être perturbé par personne. Il est éternellement le même. L’expression sanskrite est la suivante: Nitya Apaurusheya – ‘Nitya’ signifie éternel, constant, non variable, l’éternité, l’infini, complètement à lui-même, la valeur non-changeante.

C’est pourquoi, il est toujours le même. C’est toujours le domaine de toutes les mémoires. C’est de là que les mémoires surgissent de manière spécifique – spécifiques, elles surgissent. Et elles surgissent et elles construisent la géométrie de l’espace-temps et tout ce qui se passe dans l’espace et le temps, les valeurs changeantes et tout ça.

Le tout est «Nitya Apaurusheya». Cela signifie que personne ne l’a fait. Personne ne le fait. Par nature, c’est ainsi. Et quand par nature c’est ainsi, alors la sagesse Védique nous en donne une entrée. Et une fois que nous y avons pénétré – c’est comme si le buvard aspirait l’encre – la conscience s’en empare et s’en imprègne.

Il n’y a pas de «si» et de «mais» et il n’y a pas de choix, c’est spontané. C’est notre force de dire que nous pouvons prendre n’importe qui et le former à identifier sa conscience à ce niveau où tout est une possibilité de ce domaine non-manifesté. Comment? Par nature! Point final. Parce que personne ne le fait.

Revenons à cet exemple: à partir du vide de la graine de banian – qui fait l’arbre? Non, personne ne fait l’arbre. Le vide lui-même apparaît comme l’arbre. Et encore une fois, l’arbre apparaît comme le vide du même arbre.

C’est un simple jeu de mémoire. Le monde – mon monde, votre monde, son monde, leur monde – est un jeu de mémoire, «comme c’était avant». Voici la théorie du karma: «comme vous semez, vous récolterez» et toutes ces belles choses que chaque religion enseigne afin de maintenir la direction de notre conscience à ce niveau où toutes les possibilités sont éveillées, toujours présentes par leur propre nature.

Nous n’avons pas à cultiver la capacité de faire quoi que ce soit, non. Nous devons seulement nous familiariser avec cet océan de toutes les possibilités, l’océan où se trouvent toutes ces mémoires. Simplement s’identifier, simplement mettre l’attention et c’est tout ce que vous avez à faire. C’est ce qui manque dans l’éducation et c’est pourquoi l’éducation ne produit pas un homme parfait…

On n’a pas besoin de créer quoi que ce soit, il suffit de laisser sa conscience être à un niveau où tout est par nature créé. Et quelle est cette nature? Nous disons la Loi Naturelle totale ou nous disons la «volonté de Dieu», omniprésente, omnipotente, omnisciente. Une belle ligne d’éducation de tous les temps par le passé.

Dans les petites choses, on a à créer – mais quand on veut créer une quelconque possibilité, alors on n’a pas à créer. Il faut alors faire ami avec ce qui, par nature, est engagé à faire toutes ces choses. Il s’agit donc simplement de se familiariser avec ce qui, heureusement, nous a valu les bénédictions de notre Tradition des Maîtres Védiques et nous voulons les donner à nos enfants. C’est tout. C’est très beau!

Le critère de Maharishi d’un dirigeant illuminé

Tiré de la conférence de presse du 30.07.2003

Question: Voici une question Maharishi sur la qualité de dirigeant illuminé. Maharishi a dit que les principes sont d’importance capitale dans le gouvernement, pas les individus. Pourriez-vous clarifier? Avons-nous besoin de principes illuminés de gouvernance ou avons-nous besoin de dirigeants illuminés? Quel est le critère de Maharishi d’un dirigeant illuminé?

Maharishi: Dirigeants illuminés signifie qu’ils ne feront pas d’erreurs à la lumière de la Loi Naturelle, dans leur manière de penser, dans leurs actions, dans leur comportement, dans leurs directives qu’ils feront pour l’administration. Ils auront le conseil de la nature évolutive de la Loi Naturelle. Ce sera leur spécialité. 

Ce n’est pas la compréhension intellectuelle de la Loi Naturelle. C’est le niveau expérimental à la base de toutes les valeurs intellectuelles qui est le domaine de la conscience transcendantale. Il y a la Constitution de l’Univers. Le Veda, la Constitution de l’Univers, est une réalité du domaine transcendantal où toutes les lois sont là et à partir d’où tout est possible de réaliser. Parce que c’est de là que les multitudes de la création diverse sont générées et elles sont administrées de là.

Ainsi, c’est la chose la plus importante, le domaine de la Loi Naturelle globale. Le domaine de la Loi Naturelle globale. Le niveau expérimental. Le niveau intellectuel seul ne le fera pas. C’est le niveau expérimental qui rend leur conscience compétente pour penser naturellement en termes de toutes les lois de la nature. Penser naturellement. De la même manière que les parents pensent naturellement au bien-être des enfants. Tout le bien-être. C’est pourquoi nous comparons le rôle parental du chef de famille au chef de l’état. Chef de l’état est un rôle parental. Mais le chef de l’état, sait seulement que si quelqu’un fait le mal, il faut le mettre en prison, le mettre à ceci, le mettre en dehors de la vie – c’est comme cela. C’est de la cruauté. C’est l’incompétence du rôle parental. C’est n’est pas le rôle parental. C’est le rôle ennemi qui n’est pas honorable pour tout chef d’état. Tout chef d’état devrait considérer son peuple qu’il aime comme les chers enfants de sa propre famille. Les chers enfants de sa propre famille. Pour cela, il devrait instituer l’éducation dans cette direction. 

La chose entière a à être ravivée et pour cela, le chef de l’état doit être correctement éduqué. Connaître simplement [pour les chefs de l’état], ce n’est pas suffisant pour qu’ils soient couronnés de succès. Ils se déchargent de leur rôle parental. Ils ne se connaissent pas eux-mêmes. Mais la presse doit leur dire maintenant – apprenez cette chose.