Citation du Jour

«Lorsque l’intelligence totale de la loi naturelle – le Veda – est éveillée dans la physiologie individuelle, il y a une synchronie parfaite entre le fonctionnement de chaque cellule individuelle et le fonctionnement holistique du corps dans son ensemble, et entre l’intelligence individuelle et l’Intelligence Cosmique. Avec cette complète intégration, toutes les pensées et les actions sont spontanément en harmonie avec la loi naturelle et l’individu jouit d’une santé parfait.» – Maharishi Mahesh Yogi, ‘Forum Maharishi de la Loi Naturelle et de la Loi Nationale pour les Docteurs’1995

When the total intelligence of Natural Law – Veda – is lively in the individual physiology, there is perfect synchrony between the functioning of every individual cell and the holistic functioning of the body as a whole, and between individual intelligence and Cosmic Intelligence. With this complete integration, all thought and action are spontaneously in harmony with Natural Law and the individual enjoys perfect health.” – Maharishi Mahesh Yogi, ‘Maharishi Forum of Natural Law and National Law for Doctors’ 1995

Les racines védiques de l’Ayur-Veda Maharishi (2)

La santé est un état d’équilibre naturel

Dans cet état, chaque partie fonctionne en harmonie avec toutes les autres parties, un état d’équilibre parfait (perfect balance).

L’état de conscience pure, c’est-à-dire la conscience sans objet, est le Soi, un champ d’équilibre parfait.

Bien que la conscience pure soit dépourvue d’objet, elle possède néanmoins de nombreuses qualités dont l’équilibre parfaite, l’harmonie parfaite, l’ordre parfait et l’autoréférence. L’homéostasie (état d’équilibre physiologique) est le résultat de l’animation de ces qualités dans la physiologie.

Le système nerveux humain, soutenu par la physiologie, a la capacité d’expérimenter des niveaux plus fins de conscience consciente (l’esprit conscient).

Au fur et à mesure que le système nerveux et le reste du corps s’affinent (refined) progressivement, la conscience commence à expérimenter des aspects plus fins du fonctionnement de sa structure. Cela se produit lorsque l’activité de l’esprit commence à devenir de plus en plus calme.

L’expérience de la conscience sans son contenu (appelé turiya en sanskrit) permet au connaisseur d’expérimenter l’Ātmā, le Soi.

Seul dans ce état, la conscience n’est pas éclipsée par les objets et est libre de faire l’expérience d’un domaine de santé parfaite sans désordre, le Soi.

Le niveau de conscience le plus fin, dépourvu de toute expérience telle que les pensées, les émotions et les perceptions, est l’Ātmā, l’Intelligence pure, le Soi.

Ce Soi a de nombreuses qualités: il est infini, illimité dans l’espace et dans le temps, et est à la fois silencieux et éveillé. Plus important encore, le raffinement de la physiologie et surtout du système nerveux est nécessaire pour faire l’expérience de l’Ātmā, l’essence de la vie spirituelle. Puisque la santé dépend en fin de compte de la façon dont nous maintenons notre corps à travers notre style de vie, notre alimentation et nos activités, cultiver la capacité de faire l’expérience du Soi est une condition nécessaire pour une santé et une longévité parfaites.