Les racines védiques de l’Ayur-Veda Maharishi (5)

L’auto-réparation est rendue possible grâce à la qualité d’autoréférence du Veda.

L’auto-réparation est un processus biologique naturel et perpétuel de purification, d’équilibre, d’intégration et de restauration de l’ordre. L’auto-réparation est dérivée du Veda, dont les qualités incluent la purification, l’équilibre parfait, l’ordre parfait et l’intégration parfaite.

Les dynamiques autoréférentes du Veda sont seulement possibles parce que c’est aussi un champ de silence infini, donnant naissance au pur éveil, le dynamisme et le silence co-existant ensemble.

Les qualités impliquées dans l’auto-réparation telles que l’équilibre parfait, l’ordre parfait, l’intégration parfaite et la purification font partie intégrante de la nature du Veda, car le Veda est un flot permanent de relations entre le connaisseur, le connu et la connaissance (le processus de connaissance). C’est l’état de pur éveil.

La propriété d’auto-réparation du Veda peut être exploitée par tout individu et utilisée spontanément pour recréer la totalité.

Bien que le corps se répare spontanément et naturellement lorsque nous subissons une blessure ou une maladie, ce processus est trop souvent incomplet. Quand une personne ramène sa conscience au Soi, où le Veda est animé, les mécanismes d’auto-réparation dans sa physiologie sont revigorés. Le Veda, en tant que domaine d’intelligence pure, anime cette intelligence dans le corps. Le mécanisme de toutes les techniques de guérison est d’animer l’intelligence pure, le Veda, dans la physiologie.

Ayam Ātmā Brahm. Ce Soi est Brahm, la totalité.

Le Soi, le fondement de la santé parfaite, a deux valeurs: individuelle (Ātmā) et cosmique (Brahm). Lorsque l’Ātmā est pleinement éveillé dans la conscience humaine, les expressions de l’intelligence dans sa structure créent ensemble une valeur holistique, le Veda. Cet Ātmā, éveillé avec les lois de la nature inhérentes au Veda, exprime à son tour l’univers, incluant la physiologie. Cet Ātmā, éveillé dans son statut cosmique, reste pourtant l’Ātmā, le Soi de chacun, le fondement même de la santé.

4 réflexions sur “Les racines védiques de l’Ayur-Veda Maharishi (5)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s