Citation du Jour

«Une fois que le Soi est expérimenté comme séparer des sens et de leur activité, dans l’état de conscience cosmique, un homme voit en lui-même l’état de l’Être illimité d’un côté et l’implication dans le monde des formes et des phénomènes de l’autre. Il voit tout être vivant comme supporté par cet Être, qui est son propre Soi. Il est fermement sécurisé dans l’existence cosmique qui, bien qu’à la base même de toute action, est sans activité. Pour lui, c’est comme si toutes les choses allaient par elles-mêmes. C’est dans cet état que l’action est motivée par le pouvoir de la nature responsable pour toute la création et l’évolution. C’est pourquoi, elles produisent que des effets supports de vie et rien de mal n’est possible. – Maharishi Mahesh Yogi

“Once the Self is experienced as separate from the senses and their activity, in the state of cosmic consciousness, a man sees within himself the state of unbounded Being on one side and involvement in the world of forms and phenomena on the other. He sees every living being as supported by that Being, which is his own Self. He is firmly secured in cosmic existence which, though the very basis of all action, is without activity. For him it is as if everything were going by itself. It is in this state that actions are motivated by the power of Nature responsible for all creation and evolution. That is why they all produce life-supporting effects and no wrong is possible.” – Maharishi Mahesh Yogi

Le langage

Quand nous parlons, la parole est supportée par une grande activité dans la physiologie cérébrale. Certaines lois de la nature structurent le langage du pays – la langue maternelle. Si ce langage est parlé, il n’endommagera pas la physiologie cérébrale. Les langues étrangères peuvent être très nuisibles à la physiologie cérébrale. Si les phrases sont naturellement formulées par la grammaire de la langue maternelle alors la physiologie cérébrale n’est pas endommagée. Le langage joue un grand rôle pour la santé. L’Ayur-Veda Maharishi recommande de parler la langue maternelle pour une fonctionnement cohérent de la physiologie cérébrale. Le langage védique est le son primordial de la littérature védique, le dynamisme éternel dans le silence éternel.

L’importance de la langue maternelle (compilation)

“Speech flows into poetry when consciousness comprehends wider horizons and flows into words melting in one another. The compactness and precision of expressions in their sweetness and connectedness depend upon how profoundly the heart of the poet is awakened to the quickening impulse of intelligence and how much creative intelligence reverberates from the source of life.” – Maharishi Mahesh Yogi

«La parole s’écoule dans la poésie lorsque la conscience embrasse des horizons plus grands et s’écoule dans les mots se fondant l’un dans l’autre. La compacité et la précision des expressions dans leur douceur et connexité reposent sur comment profondément le cœur du poète est éveillé à l’accélération de l’impulsion de l’intelligence et combien d’intelligence créatrice se réverbère depuis la source de la vie.» – Maharishi Mahesh Yogi

La langue maternelle est la plus appropriée pour enseigner la Science et la Technologie Védique de Maharishi parce qu’elle a sa base dans la loi naturelle du pays, qui structure la culture et le langage de celui-ci.

La langue maternelle est le langage de la nature, qui est intimement reliée à l’individu, parce qu’elle est structurée et soutenue par les lois locales de la nature, qui structure la physiologie de l’individu. Toute langue maternelle parlée dans son environnement propre, renforce la physiologie dans sa manière la plus adaptée, progressive et évolutive. 

Le langage védique est le langage de la nature, qui est structuré et soutenu par les lois universelles de la nature, qui sont la base commune de toutes les structures physiologiques dans l’univers. Ceci signifie qu’il y a une relation directe de la totalité avec la partie – entre la langue maternelle et le langage védique. Ceci signifie que la langue maternelle est la plus intime au langage védique.

Le langage le plus fondamental, le langage védique, nourrit tous les aspects diversifiés de l’expression de la loi naturelle au travers des diverses langues. En outre, les langues maternelles de toute région sont les mieux appréciées par les gens nés et vivant dans cette région.

Le langage structure les fins aspects de notre neurophysiologie, et lorsque inapproprié à l’environnement, il peut créer une secousse au système nerveux. Les gens qui parlent une seconde langue ont montré scientifiquement avoir une excitation supplémentaire d’une partie du cerveau appelé le putamen, qui correspond à la planète Shani ou Saturne. 

La totalité est disponible à tout niveau de l’évolution

Une chose particulière à noter est que la loi naturelle totale fonctionne à tout niveau de l’évolution. La Constitution de l’Univers, la loi naturelle, a été chantée dans les mélodieuses langues maternelles de tous les pays, et dans les expressions exaltées des littératures sacrées des différentes religions qui continuent à faire écho âge après âge, sanctifiant notre monde à travers la connaissance précieuse de la Divine Volonté de Dieu.