Le Verbe était Dieu

Le 12 février 2003, dans sa conférence de presse, Maharishi a fait une belle exposition sur le thème ‘le Verbe était Dieu’. La question à la base était: «Maharishi, dans une conférence de presse précédente, vous avez dit que la Littérature Védique n’est pas le fait de l’homme. Il, le Veda, est fait par Dieu, et que le Veda est incréé, éternel, au-delà du temps.» De même, dans le Nouveau Testament de la Bible, dans l’Évangile selon Saint Jean, il est dit: «Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.» De plus, il est dit: «Et le Verbe s’est fait chair et demeura parmi nous, plein de grâce et de vérité.» Ma question est: «Qu’est-ce qui est signifié par le ‘Verbe’? Est-ce le Veda et la Littérature Védique? Pourriez-vous Maharishi, s’il vous plaît, commenter cela?»

Maharishi a répondu: «Le ‘Verbe’ est la réverbération de la réalité ultime. Et la réalité ultime est, ce que nous appelons ‘Ātmā’ en sanskrit, ou le ‘Soi’ [en français]. … C’est un champ unifié: la conscience, qui est autoréférente. L’éternel silence.»

Puis, il explique un point très important en disant: «Mais parce qu’il est éternel, d’ici à là. C’est dans le sens relatif quand nous disons: «d’ici à là», ensuite un sens de flot, un sens de continuité, un sens de flot vient. Maintenant, le sens de flot est le flot du silence. Ici est le secret de l’Être devenant. L’Être, le domaine pur de la totalité unifiée autoréférente, le silence, le pur silence, s’écoulant. Le pur silence s’écoulant.»

Maharishi a souvent souligné l’importance de cette expérience du silence s’écoulant. Comment le silence peut-il devenir ‘flot’? Par l’attention. C’est l’attention qui fait que le silence vient à s’écouler. En portant régulièrement notre attention par la technique de Méditation Transcendantale, le silence de la Conscience Transcendantale s’écoule et devient dynamisme. Ce dynamisme est inhérent dans le silence de l’Ātmā, du Soi. C’est la structure même de l’Ātmā…

Rappelons ici, que seule l’expérience de la Conscience Transcendantale, qui est la valeur holistique de silence, seule cela rend le cerveau totalement actif. Et totalement actif dans ce contexte, signifie que toute pensée, parole et action est soutenue par la Loi Naturelle Totale.

«Très bientôt – et je pourrais le répéter un millier de fois – très bientôt maintenant nous allons avoir cette floraison de la connaissance totale afin de former et d’éduquer tout cerveau humain à fonctionner à partir de son plein potentiel créatif.» – Maharishi, Inauguration du Pays de la Paix Mondiale, avril 1999

Maharishi continue: «Lorsqu’il s’écoule – ‘Ā’ – ensuite c’est ‘Ā’ – ‘Ā’ et ‘Ā’. ‘Ā’ représente le continuum de silence. Mais lorsque nous écrivons ‘A’, puis nous écrivons ‘A’ – deux ‘Ā’ – alors ce flot de ‘Ā’, le flot de ‘Ā’ en fait un continuum, le rend éternel. Juste cette qualité: l’éternité. L’éternité: ici, là, partout. Cela nous donne une notion de flot. Le silence dans la notion de flot.»

Maharishi n’était pas encore rentré, à cette période, dans la cognition de Madhuchandas. Il faut savoir Maha Madhuchandas comme il est appelé, pour bien montrer l’importance de sa cognition, a révélé la structure de l’Ātmā, comment le ‘A’ contient en lui-même tout le déploiement du Veda et de la Littérature Védique. Ceci nous rappelle cette belle expression védique: «Connaît ce par quoi tout autre chose est connue.»

Maharishi va plus loin dans son explication: «Où il y a un flot, il y a une vibration. Où il y a une vibration, il y a un mot. Et c’est ce que – si la Bible dit qu’il y avait un ‘Verbe’, alors la Bible se réfère à ce silence en un flot. Le silence en un flot. Et cela est la réverbération. Et cela est le Verbe. Et le Verbe était Dieu. ‘Dieu’ signifie: le Créateur, le Mainteneur, le Souteneur et toutes ces valeurs que nous donnons au Tout Puissant.

… Où il y a un mot, ce mot exprime quelque chose. Le Mot dans le langage védique est appelé ‘Svara’. ‘Svara’ est ‘A’, ‘I’, ‘U’, ‘Ma’ – ces huit ‘Svara’, huit. Les huit Prakritis, les huit valeurs de la nature divisée et une est le silence. Donc, le silence et le dynamisme; silence et dynamisme. Ce n’est pas le fait de l’homme. Ce n’est pas le fait de quiconque. Il a tout fait. C’est pourquoi Il est incréé. En sanskrit, Il est appelé ‘Nitya Apaurusheya’. ‘Apaurusheya’ signifie: défait par personne, pas fait par qui que ce soit.»

Ce parallèle que fait Maharishi entre la Science Védique et la Bible monte que les textes sacrés en général, recèlent de vérités qui nécessitent un niveau supérieur de conscience pour les appréhender. Comme le dit Maharishi: «La connaissance n’est pas la base de l’Illumination, l’Illumination est la base de la connaissance.» Sans l’Illumination, la connaissance n’est qu’interprétation.

Maharishi poursuit: «Et ‘le Verbe était Dieu’. C’est magnifiquement exprimée dans ces paroles de la Bible: ‘le Verbe était Dieu’. Cela signifie que la Parole elle-même était l’expression de la conscience. C’est le Créateur Lui-même. C’est la science et la technologie ensemble. Dans notre science et technologie ordinaire, un scientifique est nécessaire. La science est séparée et son application est séparée, donc, la science et la technologie sont séparées. Il faut un scientifique. Il faut un technologiste. Mais, à ce niveau, où le silence est dynamique dans sa propre nature non manifestée, Il est Lui-même l’acteur, Il est Lui-même l’action, Il est Lui-même tout. Il est la cause, Il est l’effet; parce que la cause est le silence, l’effet est le dynamisme, et les deux sont un, ensemble. La cause et l’effet, sont un, ensemble. Telle est la réalité ultime. Telle est la Parole. C’est ce qui est décrit dans la Bible.

«Dans le langage védique, c’est appelé ‘Svara’. ‘Sva’ signifie Ātmā, le Soi ; ‘Ra’ est la réverbération; la ‘réverbération de l’Ātmā’. Il se réverbère lui-même. Il n’a pas besoin d’une autre énergie ou intelligence pour se réverbérer. C’est sa propre science, son propre scientifique, sa propre technologie, son propre technologiste. C’est une Intelligence Créatrice Totale, dit-on. Et c’est une Intelligence Créatrice Cosmique. Elle doit être transcendantale.

«Et puis, quand ils deviennent deux, les limites deviennent plus claires. L’une est le Silence, l’autre est le Dynamisme. L’une est le Silence, l’autre est le Dynamisme. Silence et Dynamisme. Et il y a la création de la réverbération: [mot inaudible] se réverbère. Ainsi, c’est la nature de l’Intelligence Totale qui se réverbère en elle-même, et c’est pourquoi on l’appelle ‘non créée’. Tout ce qui est créé est son expression. Tout ce qui est créé est ses expressions. Ainsi, le Verbe est donné, le Verbe est donné comme la chose la plus primordiale.»

Le texte est un peu long mais cette connexion entre la Science Védique et la Bible méritait une claire explication. Ce que je veux souligner ici, c’est le fait que l’expérience que l’on peut qualifier de spirituelle ne laisse aucune ambiguïté. Lorsqu’elle est là, alors les textes sacrés peuvent être pleinement appréciés.

J’ajouterais pour plus de clarté, que le Silence et le Dynamisme, sont les valeurs fondamentales d’une même valeur. Et cette même valeur unique est: le Silence. Dans la Littérature Védique, le Silence est: Shiva. La source du dynamisme dans le Silence est: Vishnu.