Citation du Jour

«L’attention est le flot de la conscience. Elle s’écoule à la fois à l’intérieur de sa propre nature non manifestée et à l’extérieur vers des niveaux plus grands d’excitation. … l’attention est le lien entre le sujet et l’objet, quand elle va vers les objets, la conscience prend la forme de l’objet.» – Maharishi Mahesh Yogi, 1977

Attention is the flow of consciousness. It flows both within its own unmanifest nature and outward towards greater levels of excitation. … Attention is the link between subject and object, when it goes towards objects, consciousness takes on the form of the object.” – Maharishi Mahesh Yogi, 1977

Śruti, Smṛti, Purāṇa

Conférence de presse du 15.10.2003

Ces commémoratifs à Maharishi attirent naturellement nos esprits vers ce qui est éternel – la Constitution silencieuse de l’Univers, dont le silence est dynamique parce que cet océan de Silence –  Purāṇa – a le flot en lui. Ce flot dynamique de Silence est la mémoire – Smṛti – de la création totale qui, parce qu’elle s’écoule en vagues, s’exprime naturellement en tant que son – Śruti – qui est le Veda.

Le connaisseur de ces trois niveaux – Śruti, Smṛti et Purāṇa – dans la structure silencieuse de l’Ātmā non-manifestée et autoréférente – le Soi – est le connaisseur de la Totalité – Brahm. Et le connaisseur de Brahm est Brahm – le connaisseur de Brahm est lui-même, l’incarnation vivante de Brahm qui sait que cet immense univers diversifié est, presque essentiellement mémoire.

Maharishi: «…Qu’est-ce que la Constitution de l’Univers? Ceci est exprimé en trois mots de la Littérature Védique. Les trois mots sont: Śruti, Smṛti et Purāṇa. Une énorme littérature au nom de Śruti, une énorme littérature au nom de Smṛti, une énorme littérature au nom de Purāṇa.

Śruti signifie «ce qui est entendu». Très simple, il n’y a aucun mysticisme ici. Śruti signifie ce qui est en train d’être entendu – je parle, vous entendez.

À partir d’où je parle? Je parle à partir de moi-même. Donc la parole a son fondement dans ma pensée. Le processus de penser est sur la base de la mémoire – ma mémoire. La mémoire est «quelque chose de silencieux».

Et alors ce silence devient expressif, alors il commence à être entendu. Il y a la mémoire et il y a le son, son expression. Śruti est le son et Smṛti est la mémoire. 

La troisième valeur explique clairement de quoi est fait la mémoire. Cette mémoire est faite de ce matériau qui est appelé Purāṇa. Śruti, Smṛti et Purāṇa. Dans une minute, je vais rendre cela très clair avec un exemple, mais simplement écoutez ceci.

Śruti, Smṛti et Purāṇa. Le son, avant le son est la mémoire, mais la mémoire est à partir du matériau qui est appelé Purāṇa.

Purāṇa signifie «ancien», rien de nouveau en ce qui le concerne. Purāṇa signifie «ce qui était là avant». Purāṇa est ce qui était là avant – c’est une question de bon sens – ce qui était là avant était le «non-manifesté». Le non-manifesté est le matériau – écoutez – le non-manifesté est ce matériau dans lequel la mémoire est présente. La mémoire de quoi? La mémoire peut seulement être de quelque chose qui a existé avant.

यथापूर्वमकल्पयत् ।
yathā pūrvam akalpayat Ṛk Veda 10.190.3
«La création est basée sur ce qui était avant.» ou
«Comme elle était avant [la création], ainsi elle fut conçue.»

Ici, dans ces mots, est la propriété fonctionnelle de la Constitution de l’Univers. La propriété fonctionnelle de la Constitution de l’Univers réside dans la mémoire. Cela signifie «comme c’était avant». Les mots sanskrits pour cela sont «yatāḥ pūrvam akalpayat»: comme c’était avant.

Ainsi «l’ancien», qui est Purāṇa, est ce qui était là avant. Ce qui était là avant est maintenant dans la structure de Purāṇa, laquelle est la mémoire. Et la mémoire gonfle, et elle se fait entendre, et cette audition est le Veda. L’audition est ‘A’. Et puis l’Ātmā commence à être vocale. Elle s’exprime en mots.

L’activité de la Constitution de l’Univers – faites attention – est «comme c’était avant», point final. C’est une unique et grande expression pour une variété infinie d’activités qui structurent et maintiennent l’ordre dans la création.

Comment l’ordre est créé et maintenu avec cette univers infiniment étendu? À cause de «comme c’était avant», point final.

Tout le charabia compliqué de la connaissance – toutes les complexités ou les simplicités du fonctionnement de la Constitution de l’Univers sont dans cette unique expression «comme c’était avant»…

…tout ce que vous prenez – le soleil, la lune, la galaxie, quoi que ce soit, ici, là comme ça: «comme c’était avant».

C’est le secret de l’ordre infini maintenu dans les activités universelles depuis l’infinité des temps. Ceci nous permet de comprendre très clairement comment fonctionne la Loi Naturelle. Elle ne fonctionne pas à partir de nouvelles valeurs. Cette expression, même en anglais, «rien de nouveau sous le soleil», se répète. Le même soleil, le même vieux soleil apparaît nouveau chaque jour…

…quand nous disons que la Constitution de l’Univers influencera la constitution de toute nation faite par l’homme, nous voulons dire qu’il doit y avoir un continuum d’ordre de génération en génération. Cela signifie que ce n’est pas l’homme qui est important, c’est le principe qui est important. Et celui-ci découle de l’idéal védique dans la Littérature Védique…