Citation du Jour

«Nous ne sommes pas en position de critiquer quoi que ce soit, nous sommes seulement en position de tout adorer. Sous toutes circonstances, dans toutes sortes d’environnements – animés ou inanimés – il est nécessaire d’avoir un cœur sympathique, gentil et aimant. Notre comportement extérieur devrait être basé sur ce principe. Aimer toute chose, encourager tout le monde, prendre les choses comme elles viennent, aller de l’avant, être rapide, évoluer et apprécier. Nous créons une qualité de vie dans l’atmosphère selon la qualité de nos cœurs.» – Maharishi Mahesh Yogi

“We are not in the position to criticize anything, we are only in the position to adore everything. Under all circumstances, in all kinds of surroundings – animate or inanimate – it is necessary to have a loving, kind, and sympathetic heart. Our outward behavior should be based on that principle. Love everything, encourage everyone, take it as it comes, go ahead, run fast, evolve, enjoy. We create a quality of life in the atmosphere according to the quality of our hearts.” – Maharishi Mahesh Yogi

Les Techniques Védiques pour un fonctionnement sain du cerveau

Conférence de presse du 24.08.2005

Dr Hagelin: «Merci beaucoup, Maharishi. C’est une question qui semble préoccuper beaucoup de gens, car l’Associated Press a rapporté cette semaine plusieurs études récentes sur le cerveau qui montrent que les personnes au cerveau actif qui ont une bonne éducation, des emplois intellectuellement stimulants, qui lisent des livres, etc. restent mentalement alertes et en bonne santé tout au long de leur vie. Pour cette raison, les médecins prescrivent maintenant une gymnastique mentale pour garder le cerveau actif et sain à un âge avancé. Maharishi pourrait-il nous dire comment ses Techniques Védiques, telles que la Méditation Transcendantale et le programme TM-Sidhi, peuvent être utilisées pour exercer le cerveau et le maintenir en bonne santé? Ou bien fonctionne-t-il selon un principe complètement différent?»

Maharishi: «Le principe est d’amener la vacuité, le rien, le non-manifesté, le zéro à notre conscience. Notre esprit conscient doit être maintenu, suspendu, dans le non-manifesté. Il n’y a pas de limites de l’espace-temps – il n’y a rien. Le non-manifesté – tout ce que vous appelez le mouvement du point zéro – est l’expérience de la Conscience Transcendantale. Vous transcendez toutes les expériences relatives et laissez l’esprit être dans sa propre intelligence autoréférente. Cette intelligence autoréférente est maintenue dans son propre état autoréférent, non relatif et absolu de non-manifesté – de non-manifesté complet. Seule cette expérience engage le cerveau total.

«Toute expérience dans les limites de l’espace-temps n’utilise pas le cerveau total. Le cerveau total ne vient à fonctionner que lorsqu’il y a la conscience de la totalité transcendantale, qui est la conscience de l’infini, de l’absence de limites, transcendant toutes les limites de l’espace-temps. Le mot est ‘non-manifesté’ – non-manifesté. Par exemple, lorsque toutes les vagues de l’océan se sont calmées, l’océan est complètement silencieux en lui-même. L’expérience de ce phénomène mobilise l’ensemble du cerveau. Par conséquent, dans une expérience d’unité – ‘l’unité’ signifie les valeurs unifiées de toutes les diversités possibles – dans ce silence se trouve l’ensemble de toutes les diversités, mais dans un état d’unité.

«L’expérience de la Conscience Transcendantale seule – soulignez cent fois le mot ‘seule’ – l’expérience de cette unique expérience engage le cerveau total. Ce n’est que dans cette expérience d’absence de limites que le cerveau total peut fonctionner. À mesure que l’esprit conscient fait cette expérience de manière répétée, de plus en plus souvent, il utilise de plus en plus le cerveau entier. Par conséquent, l’utilisation du cerveau complet devient une habitude. Par cette pratique répétée, encore et encore, l’utilisation de l’ensemble du cerveau devient une habitude, alors chaque pensée en contiendra une partie. La pensée sera dans les limites de l’espace-temps, mais le flux de chaque pensée aura la mémoire de cette absence totale de limites. Par conséquent, chaque pensée sera soutenue par le fonctionnement total du cerveau.