La Méditation Transcendantale et le Sanskrit

Pandits Védiques de Maharishi: Shanti Mantras des 4 Vedas pour créer la paix

Une fois de plus, le sanskrit est à l’honneur! Le sanskrit est vraiment l’adjuvant au programme de MT et de MT-Sidhi. Il améliore d’une manière évidente la qualité du programme et y consacrer un moment chaque jour apporte aussi un réel plus dans la journée, qui est loin d’être négligeable.

De plus, la littérature védique est si riche, qu’assurément vous y trouverez une connection certaine avec votre domaine d’expertise, professionnel, familiale ou culturel, et vous serez surpris qu’avec seulement un peu de maîtrise du sanskrit, vous accèderez à des subtilités dans la compréhension et l’appréciation de ce qui vous touche le plus.

Maharishi a souligné à maintes reprises que la valeur d’expérimenter la pure conscience réside dans le déploiement des états supérieurs de conscience; il a élaboré en détail la nature et les caractéristiques des états supérieurs, lesquels sont fondés sur la capacité à maintenir spontanément la pure conscience illimitée et infinie dans tous les états habituels de veille, rêve et sommeil profond. Et il a souligné que le développement des états supérieurs de conscience n’est pas juste pour les reclus qui méditent dans leurs grottes himalayennes, mais pour tout individu sans considération de style de vie.

Le point de Maharishi de combiner la lecture du Sanskrit avec le programme de Méditation Transcendantale est que l’expérience régulière de la pure conscience crée un fondement dynamique, lequel permet à la récitation de prendre place à partir d’un profond et puissant niveau, et de cette façon, le processus de développement de conscience supérieure, qui se déploie dans le temps à travers la pratique régulière du programme de Méditation Transcendantale, est amélioré et accéléré.

Maharishi décrit cette combinaison comme: «fermez les yeux et méditez. Ouvrez les yeux et lisez la littérature védique.» Les étudiant par exemple, à l’École Maharishi de Fairfield commencent à apprendre le Sanskrit à la maternelle et à l’université, la lecture du Sanskrit continue jusqu’au niveau doctorat.

Une clé pour comprendre ce programme réside dans la description de Maharishi de quels textes constituent le matériel de lecture, car son point n’est pas qu’on devrait lire n’importe quel texte sanskrit mais qu’il y a des textes spécifiques qui permettent à quelqu’un d’éveiller les impulsions les plus fondamentales de la loi naturelle dans la conscience. Afin de pouvoir comprendre ce point, nous devons examiner la description de Maharishi de la nature et de l’origine de la littérature védique.

Maharishi considère que la pure conscience n’est pas seulement la source de l’intelligence et de la créativité individuelle, mais est aussi le domaine le plus fondamental à partir duquel l’univers entier émerge. Il cite souvent la Taittirīya Upaniṣad¹ qui décrit la pure conscience comme Ānanda, ou la pure félicité, laquelle crée et soutien l’univers entier, et à laquelle toutes choses retournent à la fin.

Tout processus d’évolution passant par l’éducation, c’est tout naturellement que l’éducation védique de Maharishi gagne nos faveurs. Tout comme la Méditation Transcendantale nous offre ses effets cumulatifs avec le temps, se plonger dans ce vaste corps de littérature qu’est la littérature védique apporte une multitude de bienfaits qui peuvent être expérimentés très vite même en y consacrant que quelques minutes par jours. Aussi, je ne serais que vous conseiller de trouver ce laps de temps pour écouter ou lire quelques belles réverbérations de votre propre Ātmā.


¹ Upaniṣad: Upaniṣad est l’une des dynamiques structurantes de Ṛk Veda. Il met en évidence les qualités de transcendance et d’autoréférence impliquées dans la structuration du Ṛk Veda. En ce qui concerne la conscience, Upaniṣad comprend les ensembles spécifiques de lois de la nature qui sont engagés dans la promotion de la qualité de Ṛṣi – l’observateur, la qualité de témoin – au sein du niveau Saṁhitā de la conscience, fournissant une structure à l’état de conscience éternellement silencieux, autoréférent, autosuffisant et pleinement éveillé, qui est intimement personnel à chacun.

Dans la physiologie, Upaniṣad est représenté par les voies ascendantes qui amènent chaque expérience sensorielle possible à la conscience. Les voies ascendantes, y compris la voie visuelle, la voie auditive et toutes les autres voies sensorielles, agissent comme des canaux qui amènent chaque expérience possible au cortex, où elle est intégrée et perçue comme une valeur holistique, telle qu’une fleur, un ami, une symphonie, etc.

2 réflexions sur “La Méditation Transcendantale et le Sanskrit

  1. Un énorme Merciiiiiii pour cette sublime connaissance 😊😊🙏🙏🙏 c est vraiment beau et merveilleux de lire le sanskrit … mille merciiii pour ce partage ❤🙏🙏🙏❤🧡💛❤🧡💛❤🧡💛

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s