Manuel pour un Gouvernement Parfait

La Conscience et le Champ Unifié

L’Administration par la Loi Naturelle, nous invite à nous reconnecter à notre source dans le champ unifié (le Soi ou la pure conscience) afin de rendre la vie individuelle et collective pleine de joie et d’harmonie. Nous sommes loin de la vision que nous percevons quotidiennement véhiculée essentiellement par les médias mais cela n’en demeure pas moins que c’est notre responsabilité pour nous-même dans un premier temps et pour les générations futures. 

Comment maîtriser les lois de la nature pour apporter un maximum de succès à l’administration gouvernementale. Par John Hagelin, Ph D, physicien quantique de renommée mondiale

Les gouvernements partout sont en crise – déchirés par des conflits d’intérêt et faisant face à des défis apparemment insolubles. Cela vient du fait que les théories et la pratique gouvernementale sont enracinées dans les principes obsolètes du 19ème siècle, et non dans une compréhension scientifique profonde du fonctionnement de la nature.

«Les théories du champ quantique unifié d’aujourd’hui révèlent l’unité ultime sous-jacente à la vie, confirmant la sagesse éternelle. Cette réalité unifiée et ses technologies appliquées, à la fois de la science moderne et de la science védique ancienne de la conscience, reformulée et systématisée par Maharishi Mahesh Yogi, promeut une administration idéale et sans problème, dans laquelle les myriades de tendances de la société sont gérées avec la même habileté et efficacité avec laquelle la Nature gouverne le vaste univers.

«Les problèmes de notre époque sont des problèmes humains. Le crime, le terrorisme, la dépendance à la drogue, et même la pollution proviennent du manque de compréhension de l’unité essentielle de la vie. La seule façon pour surmonter ces problèmes est par l’expansion de la conscience – une éducation qui développe le plein potentiel du cerveau. Avec une compréhension étendue au maximum, les individus se comportent naturellement dans leurs meilleurs intérêts à long-terme tout en promouvant simultanément les intérêts de la société dans sa totalité – actions pleinement accordées avec la loi naturelle.

«Nous possédons maintenant une compréhension pratique et profonde de la loi naturelle qui peut amener la paix dans le monde, et enfin réaliser le rêve des fondateurs américains – une nation qui s’auto-gouverne, où tous les citoyens naturellement respectent et promeuvent les droits des autres à la vie, la liberté et le bonheur.» – John Hagelin, Ph D

Extrait du Chapitre 1

Qu’est-ce que la Loi Naturelle?

L’univers entier est gouverné par la loi naturelle.

Les lois naturelles sont les principes ordonnés qui gouvernent les évènements et les processus physiques. Une loi de la nature, selon la définition de la science, est une description précise de la façon dont la nature se comporte sous des circonstances spécifiques. (Par exemple, la seconde loi du mouvement de Newton établit qu’un objet ayant une masse ‘m’ subit une accélération ‘a’ =F/m sous la pression d’une force de magnitude ‘F’.)

Depuis ces derniers siècles, la science moderne a identifié une myriade de lois de la nature gouvernant les comportements à tous les niveaux de l’univers physique: aux échelles atomique, moléculaire, biologique, géologique, astrophysique et cosmologique. Bien sûr, selon la science, la loi naturelle imprègne toute chose. Rien n’arrive qui ne soit pas le résultat directe de la loi naturelle – du mouvement d’une particule, à l’évolution de la vie, au fonctionnement des sociétés en entier.

Nous dépendons de la loi naturelle. Tout ce que nous accomplissons est réalisé en stimulant et en s’assurant le soutien des lois de la nature – des technologies modernes exploitant les lois fondamentales de la nature aux niveaux nucléaire et électronique, à l’action la plus ordinaire, telle que manger, qui met en action des lois innombrables gouvernant le métabolisme et la digestion.

Chaque clignement des yeux, chaque respiration, chaque battement du cœur est gouverné par la loi naturelle. La loi naturelle nous est aussi intime que la vie elle-même.

L’étendue de la Loi Naturelle

La science moderne a découvert que l’univers est structuré en couches d’existence, du microscopique au macroscopique – du monde subatomique des particules élémentaires à la structure à large échelle de l’univers.

La science a aussi appris que ces différents niveaux sont distincts non seulement par de vastes échelles d’espace et de temps différentes, mais que chaque niveau de l’univers physique possède sa propre panoplie de lois. Par exemple, les tentatives du début pour comprendre l’atome dépendant des modèles planétaires, avec le soleil massif correspondant au noyau lourd et les planètes dans leurs orbites aux électrons. À cette époque, il semblait naturel et intuitif que les mêmes lois fondamentales s’appliqueraient – même à de vastes échelles différentes. Cette supposition fut prouvée être fausse. Le modèle planétaire échoua complètement pour expliquer même les propriétés les plus fondamentales de l’atome – sa structure et sa stabilité.

À sa place, toute une nouvelle structure conceptuelle, appelée la mécanique quantique, fut nécessaire pour décrire la physique à l’échelle atomique. Un langage complètement nouveau à du être introduit, impliquant de nouvelles mathématiques basées sur des espaces vectoriels complexes de dimensions infinies. Tout cela mena les scientifiques à conclure, à contrecœur, que le monde microscopique est complètement différent du monde macroscopique des évènements quotidiens. L’univers commença à être compris comme étant composé de mondes à l’intérieur de mondes, où chaque monde possède son propre jeu de lois, ses propres saveurs qualitatives, ses propres caractéristiques quantitatives – et chaque monde étant constant à l’intérieur de lui-même.

Cette découverte du début du vingtième siècle du monde quantique fut suivi ces récentes années, par un déploiement rapide de la connaissance scientifique, des couches les plus profondes du fonctionnement de la nature. Ces niveaux subatomiques (nucléaire et sub-nucléaire) révèlent des symétries profondément cachées de la nature qui unifient les forces et particules fondamentales – forces et particules qui apparaissent distinctement différentes à des niveaux plus superficiels.

En 1979, le prix Nobel fut attribué aux Professeurs Weinberg Salam et Glashow pour leur théorie unifiant les forces faible et électromagnétique (deux des quatre forces fondamentales) à une échelle 100 fois plus petite que le noyau atomique. Le succès remarquable de cette théorie «électro-faible» unifiée apporta un profond soutien à cette procédure scientifique de l’exploration intérieure des niveaux plus profonds de la nature, et mena au déploiement rapide de théories encore plus unifiées des forces fondamentales de la nature.

Ces couches plus profondes du fonctionnement de la nature sont caractérisées par des niveaux sans précédent d’énergie et de dynamisme. Pour la même raison que les transformations nucléaires libèrent des millions de fois plus d’énergie que les transformations chimiques, le «principe d’incertitude» quantique garantit de la même façon que les niveaux encore plus fondamentaux de la loi naturelle possède immensément encore plus d’énergie. Bien sûr, au niveau le plus profond des dynamiques de la nature, l’énergie caractéristique est si énorme que la densité de l’énergie dans un simple centimètre cube d’espace vide excède, par ordre de magnitude, l’entière énergie de masse de l’univers visible.

De plus, tout en étant la plus énergétique, les niveaux plus profonds de la loi naturelle sont de plus en plus complets et holistiques. Les niveaux les plus superficiels de la nature peuvent être perçus comme des expressions fragmentées des lois les plus unifiées gouvernant des niveaux plus profonds. Les comportements macroscopiques sont simplement des manifestations superficielles de processus sous-jacents plus fondamentaux. Par exemple, le comportement d’objets classiques peut être dérivé sur la base de leurs atomes (de la même façon que la thermodynamique peut être dérivée de la mécanique statistique), alors que le contraire n’est pas vrai. En d’autres termes, les niveaux plus profonds sont plus fondamentaux. «L’extérieur est basé sur l’intérieur.»

On peut voir, ensuite, que tout l’univers manifesté, apparemment inerte, est juste le «sommet de l’iceberg» de la loi naturelle – une réflexion fragmentée, partielle et superficielle de l’intelligence complète et concentrée et des symétries éblouissantes qui existent à des échelles fondamentales.

La culmination de cette marche vers l’intérieur de la science moderne est la récente découverte des théories de l’unification complète du champ. Ces théories, basées sur la ‘supercorde’ (voir chapitre III), identifie un champ universel unique, de l’intelligence de la nature à la base de toutes les formes et phénomènes dans l’univers – la source de toutes les lois connues de la nature. À cette échelle super unifiée (l’échelle de Planque, ou 10 puissance moins 33cm), ces théories décrivent une transformation totale de la loi naturelle, impliquant de plus hautes dimensions de l’espace-temps, des tours infinies de particules massives, et une dynamique non-linéaire et spectaculaire qui est si compliquée et subtile qu’elle transcende la description mathématique actuelle.

Le gouvernement de la nature – l’administration suprême

Afin d’amener cette discussion abstraite des lois de la nature dans le royaume familier de l’expérience humaine, il est utile de reconnaître que l’administration de la nature par les lois naturelles n’est pas différente en principe de l’administration de la société par les lois nationales. Un gouvernement national administre la société par la formulation et l’application de lois spécifiques gouvernant les nombreuses formes du comportement humain et des interactions humaines – financière, sociale, environnementale, etc. De la même façon, nous avons vu que «le gouvernement de la nature» administre tous les évènements et processus naturels par des lois naturelles spécifiques.

Il est intéressant de noter que la loi national et la loi naturelle possède toutes les deux une structure hiérarchique, avec des lois plus fondamentale, plus profondes, sous-jacentes aux lois plus spécifiques. La loi nationale a ses fondations ultimes dans la constitution, sur la base de quoi la «constitutionnalité» ou légitimité des lois et règlements plus spécifiques et plus temporaires sont dérivés. De la même manière, comme nous le verrons, la structure hiérarchique du Gouvernement de la Nature a un niveau fondamental – une «Constitution de l’Univers» – les lois gouvernant la dynamique du champ unifié, qui lui-même est sous-jacent et donne naissance aux lois diversifiées de la nature qui gouvernent chaque niveau de l’univers physique.

Quelles sont les propriétés du Gouvernement de la Nature? Et comment administre-t-il l’univers immensément vaste et infiniment complexe?

D’abord et avant tout, le Gouvernement de la Nature, est riche d’un ordre profond – de la structure symétrique d’un flocon de neige aux symétries profondes déployées dans les particules élémentaires, de la structure ordonnée de l’atome aux orbites elliptiques précis des planètes, de la structure régulière des cristaux aux états hautement ordonnés des systèmes thermodynamiques ouverts.

Deuxièmement, le Gouvernement de la Nature est efficace au maximum. La loi la plus étendue gouvernant la totalité du comportement macroscopique est le Principe de Moindre Action. Ce principe établit que quoique la nature accomplisse, la nature l’accomplit avec l’efficacité et l’économie maximum. Tous les évènements physiques se développent en suivant la voie la plus économique, le chemin où «l’action» – une mesure mathématique définie d’énergie et de complexité – est minimisée. Ce principe explique, par exemple, pourquoi un faisceau de lumière qui se réfracte dans sa propagation à travers l’air sur un plan d’eau. Le chemin courbé en résultant est en fait le chemin par lequel le temps de propagation – le temps nécessaire pour aller de la source au but – est minimisé. Tout comportement classique peut être dérivé sur la base de ce simple principe d’économie maximum de la nature.

Un autre exemple de l’efficacité absolue de la nature est trouvé dans le principe de la conservation de l’énergie. Dans tous les processus physiques, rien n’est gaspillé. L’énergie n’est ni créé, ni détruite. Et étonnamment, au niveau le plus fondamental, la nature est même créatrice d’énergie. Dans les modèles «inflationnistes» modernes en cosmologie, l’univers subit une période de vaste croissance exponentielle pendant laquelle, à cause d’un équilibre délicat de l’énergie matérielle et gravitationnelle, l’univers s’étend considérablement en magnitude tout en maintenant une densité d’énergie constante. Le résultat est que l’univers entier, avec son énergie et sa masse inimaginable, émerge, essentiellement de rien.

Finalement, la loi naturelle possède une qualité inhérente évolutive, soutenant la vie. Elle a donné naissance – et soutient l’existence de – plus de huit millions d’espèces sur la terre. De récentes évidences suggèrent que cette qualité évolutive n’est pas, particulière à la terre. Partout où des environnements très peu hospitaliers existent, il est probable d’y trouver des organismes vivants. Même profondément dans la terre ou dans les fissures profondes des océans avec des températures supérieures à celle de l’eau en ébullition, des formes de vie variées et remarquables émergent.

Bien sûr, l’évolution est la nature même de la vie. Partout où l’on voit la vie, on voit la croissance, l’évolution – croissance de la taille, de la complexité, de la capacité, du pouvoir, de la connaissance. Même les examens les plus superficiels de la vie révèlent que la nature de la vie est de croître.

Il y a, bien sûr, une impression prédominante que la nature est pleine de violence et de cruauté. Certainement, on trouve la violence dans la nature. Si l’on considère la durée de vie entière d’un organisme, cet organisme meurt inévitablement. Mais cette mort est un incident isolé qui arrive une seule fois dans une durée de vie passée à croître en taille, en expérience, en capacité, en pouvoir, et à se reproduire. En d’autres mots, la mort est une partie de la vie, mais une petite partie, un évènement isolé dans le cours de la durée de vie qui joue en fin de compte, un rôle naturel dans le processus évolutif plus large qui soutient et nourrit des millions d’organismes dans un écosystème complexe.

Par conséquent, la perspective la plus globale et la plus exacte est que la nature est fondamentalement soutien de vie. Ce sont, après tout, les lois de la nature qui ont donné naissance aux huit millions d’espèces, et soutiennent les écosystèmes complexes dans lesquels des myriades d’espèces se nourrissent mutuellement et se soutiennent les uns les autres. Le monde naturel grouille de vie. Chaque centimètre carré de terre saine contient des milliers de micro-organismes.

À partir de cela, nous concluons que le Gouvernement de la Nature est ordonné, d’une efficacité maximum, évolutif et soutien de vie. De plus, la science révèle que ces qualités sont fondamentales – elles ont leur origine dans les niveaux les plus profonds de la loi naturelle.

Par exemple, nous avons vu auparavant que l’ordre déployé à des niveaux macroscopiques est juste une réflexion partielle de symétries de la nature profondément cachées présentent à des échelles plus fondamentales. Même la symétrie du flocon de neige est une réflexion macroscopique de la symétrie angulaire de la molécule d’eau. L’efficacité absolue de la Nature, incarnée dans le principe de moindre action gouvernant tout phénomène classique, est dérivée en fait d’un principe de mécanique quantique plus profond «la démocratie des chemins». (Le chemin de moindre action est juste une sortie macroscopique de la superposition simultanée de chemins coexistant multiples au niveau microscopique). De la même façon, la conservation de l’énergie, la qualité «évolutive», et autres propriétés fondamentales de la nature ont leurs origines à des niveaux plus profonds. Finalement, toutes les qualités fondamentales de la nature sont enracinées dans la «Constitution de l’univers» – les lois qui gouvernent le comportement du champ unifié lui-même.

On ne peut que s’émerveiller de la perfection du Gouvernement de la Nature, qui administre l’univers immensément complexe sans problème. Si on leur donnait le choix, tout chef d’état aimerait que son gouvernement déploie le même succès, les mêmes qualités de soutien de vie, d’efficacité, d’ordre, que le Gouvernement de la Nature. Comme nous le verrons, la connaissance scientifique et les méthodologies pratiques pour accomplir cela sont maintenant disponibles.

L’application de la Loi Naturelle

Comment la société peut-elle tirer profit de l’immense intelligence organisatrice déployée dans tout l’univers physique? Il existe une longue tradition dans les sociétés pour utiliser les lois de la nature par des technologies ou autres moyens. La technologie est l’application pratique des lois de la nature découvertes par la science. La lumière électrique, qui a profondément révolutionné notre style de vie, est une simple application des lois de l’électrodynamique. La médecine est l’application des lois de la chimie et de la physiologie humaine. De la même façon, d’autres applications avancées des technologies chimiques, électroniques et nucléaires ont transformé la face de la civilisation humaine.

Alors que la technologie est l’application avancée de lois spécifiques découvertes par la science, l’utilisation de la loi naturelle est bien plus étendue et intime à la vie. Dès la naissance, les enfants apprennent à tirer profit des lois de la nature gouvernant leur environnement. Le simple acte de marcher est un processus immensément complexe, qui stimule et utilise des myriades de lois gouvernant les processus mécaniques, neuro-musculaires et électrochimiques – et cela sans même la compréhension intellectuelle de ces lois.

L’application efficace de la loi naturelle est indispensable à chaque aspect de la vie. La compétence dans les applications de la loi naturelle est gagnée par le processus naturel de maturation et d’expérience de la vie, tel l’apprentissage de la marche. Dans une société développée, une telle compétence est aussi gagnée par l’éducation, et par la découverte scientifique de nouvelles lois de la nature et leur application par la technologie. Avec un tel développement scientifique, on peut tirer profit des lois de la nature qui serait autrement cachée ou inaccessible. Par exemple, on peut apprendre à générer de la chaleur en hiver par l’application de l’énergie chimique et électrique.

En résumé, nous concluons que tout ce que nous accomplissons, du simple acte de digestion à celui d’envoyer un homme sur la lune, nous l’accomplissons par l’application habile de la loi naturelle. Inversement, comme nous le verrons plus bas, tout ce que nous ne réussissons pas à accomplir est du à une défaillance d’application habile de la loi naturelle.

La transgression de la Loi Naturelle: la source de tout problème

Comme nous venons juste de le voir, il est possible de s’assurer le soutien de la loi naturelle pour accomplir un but spécifique, ou pour accomplir un désir particulier. Cette application réussie des lois de la nature peut être soit instinctive, apprise ou soit l’application élaborée des lois de la nature par la technologie.

Sans une connaissance suffisante de la loi naturelle, il est possible que les lois de la nature soit utilisée inefficacement – ou même d’une manière destructive. L’utilisation inefficace de la loi naturelle signifie de ne pas tirer le profit maximum des lois de la nature pour accomplir nos fins. Par exemple, en l’absence de la connaissance du levier, un acte simple, tel que le déplacement d’un rocher devient inutilement ardu.

De plus, la mauvaise application de la loi naturelle, que ce soit accidentel ou intentionnel, peut avoir d’importantes répercussions négatives. Un jeune enfant, inconscient des implications des lois de la gravité, peut tomber du lit et se blesser. Les docteurs, inconscients des lois gouvernant la radiation et ses lois cancérigène sur le corps, prescrivait des radiations pour éliminer le duvet sur le visage dans les années 1950, dont le résultat fut une plus grande fréquence de cancer de la peau. Les scientifiques, inconscients des lois plus profondes qui gouvernent l’équilibre délicat des écosystèmes, préconisèrent l’usage à grande échelle du DDT, qui entraîna l’extinction de nombreuses espèces, la toxicité du sol, et de sérieuses répercussions sur la santé pour les êtres humains.

La mauvaise application de la loi naturelle, avec toutes ses répercussions négatives, est ce que nous nommerons un «transgression de la loi naturelle». Nous verrons dans les chapitres suivant que tous les problèmes de l’individu et de la société sont dus à la transgression de la loi naturelle par toute la population.

Que signifie transgresser la Loi Naturelle?

Dans l’usage scientifique, une loi de la nature est, par définition, inviolable. Le terme «loi de la nature» est réservé pour ces principes scientifiques qui s’appliquent en toute circonstance, en tout temps. Par exemple, la découverte d’Einstein, dans le contexte de sa théorie spéciale de la relativité, que la vitesse de la lumière est la vélocité restreinte pour la propagation de la matière et de l’information, est soutenue sans exception à travers tout l’univers.

Par conséquent, lorsque nous nous référons aux «transgressions de la loi naturelle», nous parlons simplement des actions qui non seulement échouent à utiliser au maximum de profit des lois de la nature, mais où le fonctionnement de la nature engendre des conséquences négatives pour l’individu.

Il existe un profond parallèle entre la loi naturelle et la loi nationale. Ces deux jeux de lois définissent des règles de comportement qui sont désignées être dans le meilleur intérêt de l’individu et de la société. Des conséquences négatives sont à attendre, des deux, si on agit à l’extérieur de ces limites de comportement prescrit. Une différence évidente est que les individus peuvent parfois échapper à la transgression de la loi nationale – c’est-à-dire s’ils ne se font pas attraper. Par contraste, les individus sont toujours sous l’emprise de la loi naturelle et ses conséquences.

Tous les problèmes sont causés par la transgression de la Loi Naturelle.

Nous avons décrit précédemment le caractère tout-imprégnant de la loi naturelle – que tout ce qui arrive est le résultat directe du fonctionnement de la loi naturelle. Il est, par conséquent, pas surprenant que tout accomplissement significatif résulte de l’application habile des lois de la nature, et que l’échec pour accomplir nos propres aspirations naturelles – santé, richesse, ou succès dans la vie – provient de l’échec à appliquer avec succès la loi naturelle.

Bien sûr, un examen attentif des problèmes auxquels sont confrontés les individus et la vie nationale est suffisant pour confirmer que tout problème important provient de la transgression de la loi naturelle. Dans le chapitre V, nous examinerons comment de telles transgressions sont directement responsables des problèmes environnementaux, sociaux, économiques, et de santé auxquels les gouvernements font face aujourd’hui, et comment ces problèmes peuvent être résolus en harmonisant la vie nationale avec la loi naturelle.

Pour l’instant, nous verrons simplement certains mécanismes spécifiques qui transgressent la loi naturelle et amène les problèmes sociaux et de santé les plus répandus de la société.

Comment la transgression de la Loi Naturelle cause les problèmes

Nous avons vu comment la mauvaise application de la loi naturelle, même sans le vouloir, peut causer des conséquences négatives imprévues. Certainement, l’échec pour accomplir notre propre but désiré par la mauvaise application de la loi naturelle est en lui-même un problème. Cependant, il existe d’autres moyens pour lesquels, la transgression de la loi naturelle cause des problèmes.

  • La croissance individuelle dépend de la réalisation de nos désirs. La réalisation d’un désir apporte du bonheur, et aussi élève l’étendue et le standard de désirs futurs. (Par exemple, lorsqu’un certain niveau de statut dans sa carrière et de salaire sont atteints, il est naturel d’aspirer au niveau suivant.) Sans croissance, qui est essentielle à la vie, la frustration est inévitable. Avec le temps, cette frustration cause des stress dans la physiologie, qui sont prouvés scientifiquement comme affaiblissant la créativité et en plus restreignant la capacité à accomplir de futurs désirs. L’accumulation de stress peut aussi mener à des problèmes de santé.
  • Certaines transgressions de la loi naturelle causent des stress physiologiques directement, si de telles transgressions prennent la forme d’une action qui est malsaine ou dommageable pour le corps.
  • Les stress résultant de ces mécanismes promeuvent de nouvelles transgressions de la loi naturelle. Les stress causent des réactions en chaîne psycho-physiologique complexes dans le corps humain. Les stress chroniques, aigus entraîne une biochimie déséquilibrée qui est liée à l’anxiété, l’agression, l’hostilité, le comportement violent impulsif, et la consommation de substances néfastes. En d’autres termes, l’accumulation de stress poussent l’individu à des actes malsains, un comportement qui transgresse la loi naturelle.

Nous pouvons conclure de cela que la transgression de la loi naturelle mène au stress, et que le stress mène à encore plus de transgression de la loi naturelle. Ce cercle vicieux a pris beaucoup d’ampleur dans la société. À cause, en partie, de la transgression très répandue de la loi naturelle par la population toute entière, la société expérimente une épidémie de stress. Les statistiques révèlent un taux alarmant de maladies reliées au stress, telles que les attaques cérébrales, l’hypertension, et les maladies cardiaques. Bien sûr, 90% des maladies, aujourd’hui est causée ou aggravée par le stress.

Cela pèse pour un trillion de dollars sur l’économie nationale des Etats-Unis. 200 milliards de dollars de plus sont perdus pour l’industrie annuellement à cause du stress lié au travail. Un haut niveau de stress parmi nos jeunes a affaibli les résultats académiques, accru l’usage de la drogue, et a augmenté la criminalité juvénile, et les niveaux records de violence – particulièrement à l’intérieur des villes. La population carcérale s’est élevée à 1.4 millions – le plus haut pourcentage de tous les pays du monde avec la Russie.

Le stress a également une composante sociétale. La société est, en fin de compte, un composé d’individus. La qualité de la société est déterminée par la qualité de ses citoyens. Quand les citoyens d’une société sont stressés, on peut dire que la «conscience collective» est caractérisée par le stress. De la même façon que le stress individuel a été relié à une large étendue de maladies, de même, les niveaux épidémiques du stress de la société ont été reliés à un large accroissement de désordres sociaux: crime, abus de drogue, désintégration de la famille, violence domestique, et le déclin des valeurs morales et sociales. Cet effondrement de nos institutions et de l’ordre social a seulement exacerbé les niveaux de stress dans la société. Cette augmentation du stress, en retour, contribue à de nouvelles transgressions de la loi naturelle par l’individu et la société.

Alors que les élus universellement dénonce ce déclin de l’ordre social et moral, il y a eu peu de compréhension des causes sous-jacentes, de la transgression générale de la loi naturelle et des stress qui en résultent – et aucune connaissance pratique de comment rompre ce cercle vicieux et relever ce déclin de la conscience collective.

Heureusement, une telle connaissance pratique est maintenant disponible, soutenue par des procédures prouvées scientifiquement pour amener la vie individuelle et nationale en accord avec la loi naturelle, et par conséquent éliminer les problèmes à leur racine.

Les chapitres suivant présenteront systématiquement cette profonde connaissance et son application pratique dans chaque domaine de la vie.

On illustre les principes des mécanismes de l’administration par la loi naturelle, par un tourbillon, où la loi naturelle dirige toutes les fluctuations de surface à partir d’un unique point à sa base, auquel toute activité converge et à partir d’où toute activité émerge, en suivant le principe de moindre action.


Manual For A Perfect Government – How To Harness The Laws Of Nature To Bring Maximum Success To Government Administration – by Dr John Hagelin, Ph.D., Maharishi University of Management Press

Publicité

Un commentaire sur “Manuel pour un Gouvernement Parfait

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s