La lecture de la littérature védique en sanskrit

Les Pandits de Maharishi – La voie Shanti des 4 Vedas

Avec la science, on découvre que l’apparence est trompeuse, c’est à dire que l’aspect objectif de l’existence n’est pas vraiment le plus intéressant dans la mesure où il n’est que le fruit d’un long processus de manifestation. Appréhender l’objet sans référence à ce processus, est simplement nier, non seulement les dernières avancées de la science moderne, mais en plus les révélations de la Science Védique de Maharishi qui mettent en lumière tout le processus du point jusqu’à l’infini…

L’offre unique de l’Université Maharishi de Management dans le domaine de l’éducation est une approche holistique de la connaissance qui cherche à développer le plein potentiel intérieur de l’étudiant tout en satisfaisant les exigences académiques traditionnelles de l’enseignement supérieur.

Notre potentiel intérieur se déploie naturellement par le développement de la conscience. Plusieurs technologies de la conscience, y compris la Méditation Transcendantale, ont été bien documentées pour leurs nombreux avantages tant pour l’individu que pour la société.

Une nouvelle technologie de la conscience – la lecture de la littérature védique – qui, tout en étant encore dans sa phase exploration, est très prometteuse comme sujet de recherche continue. La littérature védique est un compte rendu écrit du Veda, le domaine de la connaissance. Le Veda, selon Maharishi, représente les impulsions de la conscience, le niveau de la vie le plus fondamental, qui ont été connues par les anciens ‘riṣis’ et finalement transcrites dans un vaste corpus de littérature. Ces impulsions de la conscience sont des vibrations qui ont d’abord été entendues sous forme de sons. Maharishi affirme que l’essence du Veda est contenue dans la mécanique structurante qui constitue ces sons. Lire la littérature védique et réciter les textes à haute voix serait donc un moyen d’explorer subjectivement les bases fondamentales du Veda au niveau de sa propre conscience intérieure. C’est le but de la proposition de recherche scientifique décrite dans cet article – étudier la littérature védique basée sur les vibrations de la conscience plutôt que sur le sens du texte.

L’ébauche de la proposition comprend une discussion sur l’évolution de la science moderne et une vue comparative de la Science Védique de Maharishi, dont la combinaison représente un nouveau paradigme pour l’avancement de la connaissance scientifique. La recherche sur la conscience est discutée de plusieurs points de vue et inclut également une connexion avec la physiologie. La structure du Veda et de la littérature védique est longuement discutée avec des exemples du texte inclus. Enfin, les détails de la recherche proposée sont présentés d’une manière systématique qui décrit l’intention générale de l’étude. 

La science moderne

La science est un moyen systématique d’acquérir des connaissances valides. Sa validité découle de la méthode scientifique d’observation, d’hypothèse et d’expérimentation, dont l’efficacité découle elle, de la logique et de la cohérence sur lesquelles elle repose. Si l’hypothèse peut être confirmée par des expériences répétées, une théorie scientifique peut être dérivée. C’est la puissance prédictive de la théorie qui est primordiale pour la science puisque c’est elle qui crée le cadre intellectuel qui génère des prédictions vérifiables. Cependant, même s’il existe un accord intersubjectif sur la validité de la théorie, il faut toujours garder ouverte la possibilité de nouvelles preuves qui pourraient entrer en conflit avec des notions précédemment acceptées et même les invalider. 

Il a été généralement admis que la méthode scientifique doit être strictement objective afin d’éliminer la variabilité et les biais. Par conséquent, les moyens subjectifs de gagner la connaissance – sentiment, intuition et jugement – ont été exclus du modèle standard afin d’assurer la fiabilité et une large base de consensus intersubjectif. 

L’absence de subjectivité a fait avancer la science dans le strict respect d’un modèle rigide basé uniquement sur l’observation sensorielle. Alors que cela satisfaisait les empiristes classiques, une nouvelle génération de philosophes de la science en est venue à considérer la soi-disant «vision reçue» non seulement comme limitée dans sa portée, mais aussi comme une remise en question de la fiabilité même sur laquelle elle était basée. 

La preuve observable ne peut jamais être entièrement neutre tant qu’il y a un fossé entre le sujet et l’objet – le connaisseur et le connu. De même, l’observation des phénomènes n’est pas nécessairement la même pour tous les observateurs. La même image tombant sur la rétine d’un groupe de personnes peut être interprétée de différentes manières, ce qui conduit à d’innombrables explications pour la même observation. 

L’interprétation et la communication des données sont également soumises aux moyens de communication – à savoir la langue et le vocabulaire – qui sont disponibles et compris par l’observateur. Même des nuances subtiles dans l’expression peuvent véhiculer des significations différentes et peut-être involontaires. On pourrait alors penser que, dans une certaine mesure, la force d’une théorie réside dans le langage et le pouvoir explicatif de l’argument qui la soutient. Aujourd’hui, l’empirisme orthodoxe a cédé la place à une compréhension plus progressiste qui reconnaît le rôle de la subjectivité dans la science. L’observation est un phénomène intelligent. Il faut faire preuve d’esprit critique pour interpréter des données objectives. Les facteurs subjectifs tels que l’intuition, la créativité et le jugement sont des variables qui ne peuvent (et ne devraient pas) être éliminées de ce processus. En fait, de nombreuses contributions importantes à la science, y compris celles de Newton et d’Einstein, ont commencé comme un aperçu intuitif des lois de la nature et de leur fonctionnement. L’ouverture d’esprit et la volonté d’envisager de nouvelles idées et approches n’est pas nécessairement en conflit avec un modèle scientifique qui suit les critères acceptés pour des connaissances valides. 

L’histoire de la science moderne est l’histoire de la connaissance fragmentée. En limitant son approche à l’observation sensorielle, la science moderne est capable de ne révéler que des connaissances partielles et est donc fondamentalement incomplète. Dans son application, les connaissances partielles dérivées de domaines d’expérimentation isolés sont déconnectées et sujettes à des effets secondaires qui pourraient être dommageables pour la vie. Même en tenant compte des nombreux progrès de la science, il ne serait pas prudent d’ignorer les effets négatifs de la fragmentation des connaissances. Les soins de santé, la physique nucléaire et la haute technologie ont confronté la société à des défis majeurs en raison des conséquences involontaires d’un savoir privé de sa totalité.

La valeur de lire ou réciter les textes sanskrits n’est pas une nouvelle idée. Comme nous le savons, les Pandits Védiques récitent souvent sans faire attention à la signification, purement pour l’effet des sons. De plus, beaucoup de textes décrivent les bénéfices qui s’accumulent de cette lecture. Le Rāmāyaṇ de Vālmīki, par exemple, nous conseille que: 

यःपठेद्रामचरितंसर्वपापैःप्रमुच्यते।
yaḥ pathed rāmacaritaṁ sarvapāpaiḥ pramucyate (1.1.98)
«Celui qui récite l’histoire de Rām sera libéré de tous les péchés»

Et en effet de telles expressions abondent partout dans la littérature. Cependant, on peut aussi constater que le bénéfice promis n’apparaît pas ou peut être nettement inférieur à ce qui est indiqué. Maharishi souligne que l’expérience de l’Ātmā, le niveau le plus fondamental de la vie humaine, le Soi, est le fondement des bénéfices de la lecture de la littérature védique, et donc notre première considération est de trouver le moyen d’actualiser l’Ātmā dans notre vie.

L’Administration Védique Maharishi

Les temps sont différents parce que nous avons maintenant, réellement la solution. Et Maharishi l’a défini dans une expression: «Des grands Yagyas» – ces accomplissements Védiques utilisant les sons védiques à partir de Parame Vyoman ou du niveau transcendantal de l’existence, le niveau de silence, de pur silence, de pure conscience, pour animer Daivi Shakti, le pouvoir des Devata, le pouvoir des intelligences qui vibrent dans le champ du silence infini, les puissants pouvoirs qui dirigent la structure entière de la Loi Naturelle dans l’univers.

Animer ce pouvoir de Daivi Shakti, dit Maharishi, apaise toutes ces tendances négatives dans le monde, c’est la seule solution. La seule solution est d’avoir une base permanente pour maintenir le Sattva, qui est, l’harmonie et l’unité, dans la conscience mondiale. C’est seulement lorsque nous aurons cela en permanence que toutes ces choses n’émergeront pas. Ce sera le fondement, ces Maha Yagyas accomplis par les Pandits Védiques éveillés de manière transcendantale dans un Pays Védique, en Inde, sera la base d’une réelle mesure préventive, et alors toutes ces difficultés dont le monde fait face, pas seulement le terrorisme, mais toutes les difficultés seront résolues. Toute génération aura une solution permanente. C’est ce que nous offrons à toutes les générations, a dit Maharishi, un arrêt complet de tout ceci, de manière permanente. 

Cette réalité autoréférente de la conscience, qui est le témoin de l’expérimentation qu’il est possible de stimuler Prakriti, le dynamisme total de la Loi Naturelle afin de réaliser tout but dans la création entière. Ce ministère est Purusha, le champ silencieux, tout imprégnant de la totalité transcendantale. Le mot Purusha lui-même se réfère à cette réalité autoréférente de la conscience, qui est la base silencieuse de toute la création – c’est le témoin du dynamisme de l’univers toujours en expansion ou Prakriti. 

En expérimentant Purusha, il est possible de motiver et de mobiliser le pouvoir d’organisation infini de Prakriti pour réaliser n’importe quoi. Ceci est exprimé dans l’expression Védique: Yatīnāṁ Brahmā Bhavati Sāraṭhiḥ – qui signifie: «Pour ceux qui sont établis dans la conscience d’unité autoréférente, alors Brahma, le créateur de l’univers, accomplit et comble spontanément tous leurs grands et nobles désirs.

Les membres du programme Purusha Maharishi sont ces individus qui ont consacré leur vie entière à expérimenter et établir cet idéal du silence éternel de la conscience autoréférente qui donne la maîtrise du dynamisme infini de Prakriti qui est inhérent dans le silence infini de Purusha.

En créant un effet indomptable de Sattva dans la conscience collective de la nation, l’administration sera rendu simple, couronnée de succès, nourrissante et plénifiante pour tous. L’automatisation de l’administration caractérisera tout gouvernement du monde et tout citoyen du monde s’épanouira dans la plénitude d’une Société Idéale. – 15.09.2008

L’influence des récitations védiques par les Pandits Védiques Maharishi

Lorsque nous comprenons que tout se passe dans la conscience, que tout phénomène prend place dans la conscience, alors nous comprenons comment les sons védiques peuvent corriger toute forme de déséquilibre, et rétablir ainsi l’ordre et l’harmonie sur les différents niveaux de la création, expérimentées à différents niveaux de conscience.

Extrait de la Conférence de Presse de Maharishi, du 15 janvier 2003

Question (d’un rédacteur scientifique de Suède): Cette question date du 12 janvier, lorsque Maharishi a inauguré l’Année du Gouvernement Idéal et a appelé à l’établissement de grands groupes en Inde, de Pandits Védiques, récitant le Veda, pour créer l’harmonie dans le monde. J’aimerais en savoir plus sur la façon dont le chant peut créer la paix. D’après ce que j’ai compris d’une précédente conférence de presse, la méditation crée une influence silencieuse et pacifique dans un domaine qui relie l’ensemble de l’humanité. Quel est le mécanisme qui permettra de transmettre l’influence du son à partir de la parole d’une voix humain au monde entier?

Maharishi: La vie s’exprime à travers les mots. Les chants védiques sont les mots de la conscience. La conscience réverbère. Ainsi, le Soi de chacun est la conscience de chacun. Donc les sons védiques – les mantras védiques comme nous les appelons, pour les distinguer des autres sons, les sons ordinaires – sont en fait les mantras du domaine transcendantal. Ce sont les réverbérations de la conscience autoréférente. Et tout l’univers physique est l’expression de ces sons, ces vibrations. Ce n’est pas une question de croyance; c’est ainsi.

Lorsque vous étudiez les sons des mantras et que vous étudiez les vides entre les sons, vous comprenez alors que la réverbération de ces sons – sont, nous pouvons dire, la parole du Soi. C’est l’Ātmā qui se réverbère. Il s’appelle ‘Svara’. C’est ce qu’on appelle les réverbérations de l’Ātmā, les réverbérations du Soi.

Ainsi, les réverbérations védiques du Soi – elles sont toujours à la base de l’impulsion évolutive de l’activité. Évolutive. C’est pourquoi elles sont toujours apaisantes. Parce qu’elles sont les générateurs de l’évolution, les générateurs de l’évolution.

Dans le cas de chacun, la source de la pensée en soi, la germination d’une pensée – l’esprit, la conscience, elle fait germer une pensée. Cette pensée est l’Intelligence Créatrice du domaine transcendantal – l’Intelligence Créatrice du Champ Unifié de la Loi Naturelle, pour parler en termes de sciences physiques. Il y a le niveau transcendantal, mais ce niveau est autoréférent. En étant autoréférent, il se réverbère en lui-même. Et ‘se réverbérant en lui-même’ signifie: le silence se réverbère. Ce silence réverbérant est le son de la Connaissance Pure. Car à partir de là, la connaissance s’exprime à différents niveaux d’évolution. Le son védique a cette propriété, cette qualité caractéristique d’une impulsion fondamentale où le silence se réverbère, le silence se réverbère.

Ceux qui pratique la Méditation Transcendantale, finissent par faire l’expérience de ce niveau où le silence est expérimenté en termes de vibrations. Le silence. Et très intimement, cette belle expérience est l’expérience des sons védiques.

Les sons védiques sont donc les sons de la nature, d’où l’unité du silence se réverbère dans la diversité. Les sons védiques: ils sont très, très beaux. Très beaux. ‘Beaux’ signifie: La Loi Naturelle Totale se réverbère dans ces sons.

C’est pourquoi tout notre programme consiste à créer et à maintenir la vie de ces Pandits Védiques de manière agréable; afin que ce qu’ils récitent – les récitations védiques – ait cette authenticité du silence se réverbérant. L’Ātmā se réverbérant en elle-même. C’est la base de l’évolution en action. La base de l’évolution est le silence – le silence en action, le silence en action, le silence en action.

C’est là, pourrait-on dire, le point principal de notre thème de correction de la conscience mondiale en proie au stress: à travers les récitations védiques. Les récitations védiques signifient corriger la valeur sans dessus-dessous, perturbée du domaine fondamental des réverbérations.

C’est un très grand don de Dieu pour nous: le Veda. Les hymnes védiques ne sont pas des sons conçus et créés par l’homme. Ils sont divinement observés, divinement hérités au niveau du Soi – qui est la nature de l’Ātmā se réverbérant, la nature de l’intelligence autoréférente se réverbérant. Et que nous voulons utiliser comme un outil pour mettre de l’ordre dans l’état désordonné de la conscience mondiale.

Et puis, il y a les accomplissements védiques, les accomplissements védiques. Il y a: Ṛk Veda, Sāma Veda, Yajur Veda, Atharva Veda, Krishna Yajur Veda, Shukla Yajur Veda. Les différentes variétés de ces sons et leurs différentes combinaisons créent des effets différents. Tout est enregistré, tout est enregistré. Cela a été déformé par manque de manipulation appropriée et soigneuse.

Nous voulons donc nous en occuper maintenant, et dès que nous serons en mesure de maintenir un bon nombre de Pandits Védiques pour leur propre subsistance, pour leur propre entretien, nous aurons la paix dans le monde.

Modifications de l’EEG durant une récitation védique

Dr Fred Travis, neuro-scientifique
    

Les récitations védiques animent la structure interne de la conscience

Ces trois dernières années, le Dr Fred Travis a enregistré l’EEG de 37 hôtes du campus de Bijauri au Brahmasthan de l’Inde. Parmi les personnes pratiquant le programme avancé de MT-Sidhi, ces enregistrements mettent en évidence une cohérence EEG encore plus élevée des ondes thêta et alpha1aussi bien pendant l’écoute des récitations védiques que durant la pratique de la Méditation Transcendantale. Cela s’explique par le fait que les Sidhas ont l’habitude de faire l’expérience des niveaux plus raffinés de la pensée (de l’activité mentale) dans la Conscience Transcendantale et qu’en conséquence ils ne perçoivent pas les récitations védiques comme des«sons externes» mais comme des «vibrations internes». Cela démontre que l’écoute des récitations védiques anime la structure interne de la conscience et que cette expérience est claire chez les Sidhas.

Commentaires de Raja Harris:

«Je pense que cela aide à comprendre pourquoi nous aimons autant les récitations védiques. Pour ceux qui sont sur le chemin de l’Illumination, ces récitations animent profondément et naturellement l’expérience du silence et du dynamisme, les deux ensemble et non pas seulement le dynamisme en général; elles ravivent la mémoire de l’intelligence primordiale qui structure la Loi Naturelle.»

La recherche du Dr Travis montre comment les récitations védiques affectent la conscience. Elle permet de comprendre comment nos groupes de Pandits Védiques Maharishi, soutenus par la générosité des donateurs de chaque nation, créent chaque jour de plus en plus de cohérence dans la conscience collective.

Le rôle des accomplissements des Pandits Védiques

Conférence de presse mondiale 15.02.2006

Dr. Morris: «Maharishi, peut-être une dernière question avant de conclure. Vous avez mentionné que les Pandits Védiques de l’Inde seront directement impliqués dans l’adoption des différents pays que vous venez juste de décrire. Pouvez-vous nous expliquer quel sera le rôle des Pandits Védiques? Et comment leurs accomplissements védiques permettent-ils d’assurer l’intégration – vous avez mentionné le mot «intégration» – de la conscience nationale comme le fondement pour rendre une nation invincible? Comment le programme des Pandits Védiques fonctionne-t-il pour créer cet effet?»

Maharishi: «Parce que les mots védiques sont les mots du domaine transcendantal, étant les dynamiques structurantes du domaine transcendantal, ils ne sont pas limités à l’espace et au temps. Cela signifie que lorsqu’un mot est prononcé, son effet est partout, partout. Cela a donné au langage védique l’autorité nécessaire pour produire l’effet partout dans l’espace et le temps à partir d’un seul endroit dans l’espace et le temps, n’importe où dans l’univers à partir de n’importe où dans l’univers.

«Tous ces accomplissements de Yagyas sont des accomplissements pour neutraliser les effets néfastes qui peuvent être causés par une personne à la suite de ses propres méfaits. On récolte ce que l’on sème. La phrase est: «quoi que vous fassiez, vous devez en supporter les conséquences.» Si quelqu’un a fait quelque chose de mal aujourd’hui dans ses affaires et que l’effet va se faire sentir dans deux ans, les accomplissements védiques peuvent faire quelque chose avant deux ans pour le neutraliser, de sorte que l’auteur de la faute n’aura pas à en subir l’effet néfaste.

«C’est un grand miracle de l’autorité qui a l’alliance avec la Constitution de l’Univers. «Avec la Constitution de l’Univers» signifie avec le Veda et la Littérature Védique, dans laquelle tout le passé, le présent et le futur sont disponibles en tout point. Un effet ici est un effet partout. Cette pénétration naturelle de l’effet fait que les Pandits Védiques produisent à travers la résolution. Ils se resolvent: «Je fais ce Yagya, cet accomplissement, ce Graha Shanti, ce Yagya particulier, afin de produire cet effet à ce moment-là.» C’est la spécialité de l’accomplissement védique. L’effet n’est pas limité à un seul endroit. L’effet se propage partout sans friction, instantanément.

«Nous commençons à engager les Pandits Védiques, et ils commencent à faire des Yagyas… Ce que nous faisons est authentique, parce que c’est le texte du Veda – l’écriture éternelle. Le Veda est l’écriture éternelle, et il n’est pas humainement conçu. Les Vedas ne sont pas écrits par des êtres humains. Ils sont la Nature, la qualité de la Loi Naturelle.» – Maharishi Mahesh Yogi

«C’est la qualité caractéristique de l’accomplissement védique, qui rend cela possible pour les Pandits Védiques, mais ils doivent bien sûr pratiquer. La vie des Pandits Védiques indiens a été beaucoup altérée par les influences étrangères. Beaucoup d’impuretés se sont glissées dans la pureté de leur routine védique. Mais néanmoins, la graine produit le même arbre, après le même arbre, après les mêmes arbres. Les accomplissements védiques ont donc cette capacité naturelle de produire n’importe quel effet à n’importe quelle distance. On les appelle les ‘Yagyas’.

«Lorsque nous adoptons une nation, nous préparons quelques centaines de Pandits Védiques ou mille, deux mille Pandits Védiques, selon la taille de la population du pays, pour produire l’effet. Que faire pour produire quel effet, est déjà prescrit. C’est prescrit.

«Nous adoptons l’habileté de la Constitution de l’Univers, l’habileté du langage védique, à produire l’effet à partir du transcendant, à partir de la conscience autoréférente, à produire n’importe quel effet désiré n’importe où. C’est un grand miracle. C’est au niveau de la Loi Naturelle Totale. C’est la nature de la Loi Naturelle d’être capable de produire cet effet. L’effet est produit à partir du domaine transcendantal de la conscience, où chaque impulsion d’accomplissement est le flot sans friction de l’infinité entière de l’univers galactique. C’est un grand, énorme domaine de connaissance dont nous bénéficions grâce aux bénédictions de notre Tradition Védique des Maîtres.

«Dites à la presse que nous nous rencontrerons la semaine prochaine. Semaine après semaine, le temps de parler sera de moins en moins long, tandis que l’effet dans le monde sera de plus en plus présent. Jai Guru Dev.»

Pour ceux ou celles qui apprécient les récitations védiques et qui aimeraient découvrir la qualité sonore des Pandits Védiques de Maharishi, je vous invite à aller sur le site suivant: https://www.maharishiindiacourses.com/fr/books-ebooks/

La Solution Cosmique à la Corruption dans les Affaires: les Groupes de Pandits Védiques

The Cosmic Solution to Corruption in Business: Groups of Vedic Pandits

1. Dr. Hagelin: America’s war on terrorism has been joined on the front page by a new crisis, corporate corruption at the highest levels of American industry. Several major companies have admitted to improper accounting practices and stand accused of illegal appropriation of moneys, amounting to millions and billions of dollars. Some of these companies are near bankruptcy. Yesterday, President Bush spoke on Wall Street, and said that, “Capitalism must have a conscience.” And yet critics say that Bush himself is accused of the same shady practices when he was in business before he became president. My question is, what does Maharishi think about Bush’s comment that capitalism must have a conscience, and how would Maharishi address this issue of corruption in business and industry? 

2. This corruption is on the same level as the tendency to kill and create war. A purified, peaceful world consciousness is the only answer. 

3. The problem has to be solved on a global scale: The cosmic solution is groups of experts in Vedic knowledge. 

4. Very few people know about the Unified Field. The whole world is still in the dark ages. 5. The whole galactic universe is being run by that Cosmic Intelligence which is the Self of everyone. Our solution is applicable to the individual, the society, and to every aspect of government. 

6. Opinion does not mandate truth: We can’t say that because many people are wrong about something, it must be right. That is stupidity.

La Solution Cosmique à la Corruption dans les Affaires: les Groupes de Pandits Védiques

1. Dr. Hagelin: La guerre de l’Amérique contre le terrorisme a été rejointe en première page par une nouvelle crise, la corruption des entreprises aux plus hauts niveaux de l’industrie américaine. Plusieurs grandes entreprises ont admis avoir des pratiques comptables incorrectes et sont accusées d’appropriation illégale de fonds, s’élevant à des millions et des milliards de dollars. Certaines de ces entreprises sont au bord de la faillite. Hier, le président Bush a déclaré à Wall Street que «le capitalisme doit avoir une conscience». Et pourtant, les critiques disent que Bush lui-même est accusé des mêmes pratiques louches quand il était en affaires avant de devenir président. Ma question est la suivante: que pense Maharishi du commentaire de Bush selon lequel le capitalisme doit avoir une conscience, et comment Maharishi aborderait-il cette question de la corruption dans les affaires et l’industrie? 

2. Cette corruption se situe au même niveau que la tendance à tuer et à créer la guerre. Une conscience mondiale purifiée et pacifique est la seule réponse. 

3. Le problème doit être résolu à l’échelle mondiale: La solution cosmique, ce sont des groupes d’experts en connaissance védique. 

4. Très peu de gens connaissent le Champ Unifié. Le monde entier est encore dans l’âge des ténèbres. 

5. Tout l’univers galactique est dirigé par cette Intelligence Cosmique qui est le Soi de chacun. Notre solution est applicable à l’individu, à la société et à tous les aspects du gouvernement. 

6. L’opinion n’impose pas la vérité: Nous ne pouvons pas dire que parce que beaucoup de gens se trompent sur quelque chose, cela doit être juste. C’est de la stupidité.